L’esprit de ce blog

Article pouvant être lu en 1 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

Ce blog est d’abord celui d’un journaliste curieux qui souhaite partager ses découvertes, ses rencontres et parfois ses modestes réflexions.

A travers ces notes publiées, ce blog voudrait révéler les cinq enjeux essentiels qui, selon moi, fondent une politique du patrimoine engageant notre avenir commun, loin de tout esprit nostalgique :

  • le tissage d’un véritable lien social entre personnes d’âges et de conditions différentes ;
  • le soutien économique à l’activité d’entreprises artisanales  hautement qualifiées et le maintien de savoir-faire ancestraux, sans oublier le rôle de la sauvegarde du patrimoine dans l’insertion et la réinsertion professionnelle de personnes en difficulté.
  • le respect environnemental, conjuguant sauvegarde et valorisation d’un patrimoine bâti dans son écosystème et son paysage, important pour notre développement collectif ;
  • l’enjeu politique, au sens noble du terme, que peut porter une Nation réconciliée avec ses racines et son histoire, au sein d’une Europe culturelle qui reste à construire;
  • la transmission et l’enrichissement d’une culture – faite d’art, de savoir-faire et de spiritualités- capable de nous rendre responsables d’un monde durable, en perpétuelle évolution.

Vous l’avez sans doute compris, c’est un patrimoine en pleine vie que je désire surtout évoquer, d’un patrimoine qui a encore beaucoup de choses à nous dire, d’un patrimoine qui peut nous aider à devenir, à notre tour, des fondateurs et des pionniers, et pas seulement des héritiers.

Partages
(16 visites sur cette page selon le compteur Google Analytics installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

8 réponses à L’esprit de ce blog

  1. Il faudrait pour bien faire que cette somme manquante soit versée directement à la ville de Lyon , pour le maintien de ce Musée, nous avons l’ appui de Mr Placido DOMINGO.

  2. Bonjour Benoit, bonjour tous, ,

    Vous n’ êtes certainement pas sans savoir que la fermeture du musée des tissus de LYON est prévue. Malgré les propositions d’ aide de l’ Etat Mr Colomb, Maire de LYON , ne veut ou ne peut débloquer les sommes nécessaires pour empêcher cette fermeture. N’ y aurait t’il pas moyen au niveau National de créer une souscription pour que soit protégé ce patrimoine inestimable:
    https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-fermeture-du-mus%C3%A9e-des-tissus-de-lyon/u/15760211?tk=nUVKZkGzZm9Srh9ueUrMvqc6iBbTU683YAdaNpHSbp0&utm_source=petition_update&utm_medium=email

    Bien à vous Bertrand

  3. Bonjour Benoit, bonjour tous,

    Vous connaissez certainement cette nouvelle, mais en tous cas tenais a vous la faire partager: le château de Sarcignan est sauvé…!
    Source et suite: http://www.mesopinions.com/petition/victoire/sauvons-chateau-sarcignan/14635

    Bien à vous , Bertrand.

  4. SMAGGE dit:

    L’hospice Marguerite de Flandre est, au-delà du patrimoine architectural exceptionnel qu’il représente, un tout cohérent comportant les archives hospitalières, un mobilier important et varié allant de céramiques à de très belles peintures. Cet ensemble patrimonial s’est accumulé au fil du temps et ne peut être dispersé dans divers services (musée, archives …). Cette mémoire est indivisible et inaliénable, elle est le reflet d’une activité hospitalière en relation avec la congrégation des sœurs augustines, ces sœurs hospitalières installées depuis l’origine de l’hospice par Marguerite de Flandre, jusqu’il y a peu.
    Du point de vue architectural, l’ensemble s’est développé au fil de son histoire, faite d’ajouts et de peu de destructions. Du cloître à la salle des malades, des jardins au cimetière hospitalier, l’hospice est un tout que chaque seclinois et même bien au-delà des limites de la ville, nombre d’entre nous s’est approprié comme sien. L’un pour y être né, l’autre pour y avoir eu un proche, malade, s’y être fait soigné. Enfin, combien de mariés n’ont-ils pas été pris en photos dans le cloître ?
    Enfin, vendre ce bien patrimonial public depuis 8 siècles à un promoteur privé n’est pas déontologique. De quel droit la direction de l’hôpital, qui doit sa propre existence à l’hospice, vendrait un bien qui lui a été donné en garde depuis deux siècles alors que sa vocation est toute dirigée vers la protection des plus humbles, des indigents, des malades. Si le seul facteur économique détermine cette vente, il est du devoir de chaque concitoyen de l’éviter et d’envisager une alternative.
    Celle-ci existe, un bail emphytéotique regroupant plusieurs institutions. Le centre hospitalier tout d’abord, pour y voir s’installer des services permettant de garder un lien jusqu’ici ininterrompu avec ce lieu. La ville ensuite, car cet édifice est l’un des trois monuments classés de la commune où pourrait être installé le service du patrimoine historique et archéologique de la ville, garant de la conservation des collections. Enfin, la Métropole Européenne de Lille avec l’aide de la Région pour promouvoir cet établissement pluriséculaire régional via un projet « Interreg », puisque cet hospice est jumelé avec celui de Notre-Dame de la Rose à Lessines en Belgique.
    La commune enfin, possède des terrains dont la mutation en zone constructible permettrait de réaliser des logements sans affecter à jamais l’intégrité de NOTRE Dame.

    Karl BOUCHE
    Ancien archéologue de la ville de Seclin

  5. SMAGGE dit:

    Communiqué du 30 janvier 2015

    RESPECTONS NOS AIEUX ET NOTRE PATRIMOINE SVP !
    En 1246, il y aura bientôt huit siècles, en fondant l’Hospice-Hôpital de Seclin Marguerite de Flandre écrivait : « Je donne en perpétuelle aumône ma maison qui est près de Seclin avec les terres et prés qui en avoisinent le fonds, etc. ». L’Histoire de l’abbaye de Phalempin et de l’Hôpital de Seclin est liée par ce serment…
    Le musée ARCHEOS, inauguré en 2014, présente une superbe page d’Histoire sur la vie de la population dans la région de la Communauté d’Agglomération du Douaisis. Bravos !
    La Métropole de Lille (MEL) qui veut se donner une dimension Européenne est incapable de présenter au public et particulièrement aux jeunes générations l’Histoire archéologique de toutes les communes qui la compose. C’est très regrettable !
    Les bruits qui courent sont inquiétants pour l’avenir de ce patrimoine Seclinois. Alors au lieu de vendre, à des intérêts privés, le site exceptionnel du vieille Hôpital de Seclin, il est souhaitable que les fonctionnaires d’état et les élus de notre région réfléchissent sérieusement et agissent positivement sur le devenir de ce site classé. Les idées ne manquent pas et c’est aussi de la compétence du Conseil Général et du Conseil Régional. Les élus locaux n’ont pas les moyens de trouver les ressources financières et c’est tellement facile de vendre…
    J’invite la population de la Métropole Lilloise a visiter ce lieu formidable afin de donner leur avis.
    Je vous présente mes Meilleur Vœux 2015
    Bernard Smagge
    Président de la Société Historique de Phalempin

  6. Jeannot dit:

    Site de qualité supérieur *****

    Bravo Monsieur

  7. Pallu des Réaux dit:

    Bravo Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *