Les chantiers d’insertion au service du patrimoine s’exportent

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Le projet d’Arnaud Castagnède visant à adapter, hors frontières, le modèle français du chantier d’insertion, a été retenu en 2006 dans le cadre du programme européen Léonardo Da Vinci.
Depuis lors, le compte à rebours est enclenché : Arnaud Castagnède dispose de deux ans pour élaborer les supports qui permettront de décliner partout un modèle de chantier d’insertion axé sur la rénovation de patrimoine ou la valorisation d’espaces naturels, domaines dont il est spécialiste.


Ces chnatiers européens pour l’emploi seront ainsi menés à Malte, Chypre et en Italie.
C’est l’information donnée hier par Développment durable Le Journal.

Il y a trois ans, le concours Un patrimoine pour demain 2004, orgnaisé par Pèlerin avait récompensé un tel « chantier-école du patrimoine », en Charente. Il s’agit du Club Marpen dont je vous recommande la visite à Tusson et la participation aux nombreuses activités qu’il y mène. Là aussi il s’agit d’une belle oeuvre au service du patrimoine, certes, mais surtout au service des hommes et des femmes qui y sont impliqués et aidés.

(50 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de