Vauban, bâtisseur du Roi Soleil

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

La Cité de l’architecture et du patrimoine présente, du 14 novembre au 5 février, l’exposition Vauban, bâtisseur du Roi-Soleil, qui clôture l’année des célébrations du tricentenaire de la mort de Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban (1633-1707).
vignettevauban_42baa.jpg


Cette exposition – qui se déploie sur 1500 m² au sein des galeries d’expositions temporaires de la Cité – est sa première exposition d’architecture à caractère patrimonial.
Elle est le fruit d’une coproduction entre le musée des Monuments français, département patrimoine de la Cité de l’architecture et du patrimoine, et le musée des Plans-reliefs, et a été réalisée avec le soutien du Conseil Général du Nord ainsi qu’avec le mécénat de la société Pérenco.

Commissaire général des fortifications de Louis XIV, Vauban est considéré comme le plus grand ingénieur militaire français. Au cours de sa brillante carrière, il a contrôlé l’aménagement de plus de 160 forts et places fortes et en a construit neuf autres ex-nihilo. Il a aussi contribué à l’aménagement du territoire par la construction de nombreux canaux, ses travaux les plus originaux dans ce domaine étant ceux de l’achèvement du Canal du Midi.

L’exposition entend présenter une vision globale de l’oeuvre de Vauban et intégrer à la fois ses réalisations dans le domaine de la fortification, de l’urbanisme et de l’architecture. Elle prend également en compte les réalités historiques du siècle de Louis XIV et s’intéresse à la naissance et la mise en place des structures administratives et techniques au service de la politique de conquête du Roi-Soleil.

Les cinq parties de l’exposition

« Guerre, pouvoir et glorification sous le règne de Louis XIV » présente un rappel historique et culturel du contexte d’intervention de Vauban et du déroulement de sa carrière.

« Vauban et l’art de la guerre » évoque les techniques militaires propres au XVIIe siècle.

« Les réalisations de Vauban ». Les exemples choisis offrent une synthèse de l’œuvre de Vauban. Ils révèlent sa capacité à s’adapter aux conditions géographiques existantes et font émerger la figure du Vauban ingénieur-architecte. Sont présentés ici des plans en relief de plusieurs sites qu’il a fortifiés : Lille, Besançon, Neuf-Brisach et le fort de Joux, ainsi que les aménagement des ports de Toulon et Dunkerque.

« Vauban, vu par ses successeurs ». Le système militaire mis en place sous Louis XIV a été efficace encore pendant tout le XVIIIe siècle et jusqu’en 1870. Mais les développements spectaculaires de l’artillerie aboutissent à une remise en cause du système de défense pensé par Vauban et le rendront désormais inopérant.

« Quel avenir pour le patrimoine Vauban ? ». La dernière partie de l’exposition propose, à travers la thématique Conservation, restauration et réutilisation, de présenter huit villes, huit sites géographiques (Avesnes-sur-Helpe, Bayonne, Belle-Île-en-Mer, Briançon, Gravelines, Lille, Maubeuge, Mont-Dauphin) comme exemples de conservation mises en œuvre pour valoriser le patrimoine Vauban, le réaffecter et l’intégrer à la cité.

À partir du 14 novembre
Cité de l’architecture et du patrimoine / 1 place du Trocadéro et du 11 novembre – 75116 Paris
Ouverture tous les jours de 12h à 20h, les samedi et dimanche
de 11h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.
Fermeture le mardi –
Plein tarif : 8 euros / Tarif réduit : 5 euros
Entrée gratuite pour les -12 ans

Lire également mon dossier 2007 Année Vauban

Commentaires via facebook
(36 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de