Les associations du patrimoine se félicitent des orientations prises par le président de la République concernant l’implantation des éoliennes

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Dans un communiqué daté du 30 octobre, la Fédération Environnment Durable et les associations du patrimoine et des paysages, rassemblées sous l’égide de la FNASSEM, ont réagi à la déclaration du président de la République, Nicolas Sarkozy, concernant la politique française en matière d’énergies renouvelables et des implatations d’éoliennes sur le sol français.


Voici le communiqué :
La Fédération Environnement Durable (FED), les associations du patrimoine et des paysages qui ont manifesté le 6 octobre à Paris contre l’éolien industriel se félicitent de la réorientation de la politique française en matière d’éoliennes et d’énergies renouvelables annoncée par le Président Sarkozy.

Dans son allocution de clôture du Grenelle de l’environnement, le Président de la République a annoncé la fin de la « précipitation » qui caractérisait la politique française en matière d’éoliennes jusqu’à maintenant. Les nouvelles éoliennes seront installées d’abord dans les friches industrielles et loin des sites emblématiques.

Dans une improvisation qui ne figure pas dans le texte écrit remis à la presse, M. Sarkozy, se tournant vers José-Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, a donné la raison de sa décision : « quand je survole les autres pays, ça ne donne pas envie ».

Le Président de la République a également annoncé l’accélération de la recherche dans les énergies du futur.

Cette nouvelle politique marque la fin des implantations d’éoliennes industrielles dans les campagnes et dans les zones naturelles. C’est un soulagement pour les 800 villages de 52 départements représentés à la manifestation du 6 octobre. C’est aussi une formidable contribution à l’image de la France et la preuve apportée à l’Europe qu’une politique de l’énergie peut concilier lutte contre le réchauffement climatique et respect des paysages et du cadre de vie de chacun.

*******
Les 1500 manifestants du 6 octobre étaient porteurs de six revendications. Plusieurs d’entre elles ont été de fait acceptées : communiquer les vrais chiffres de l’éolien (M. Borloo s’y est engagé), protéger la santé publique des nuisances des éoliennes, protéger les patrimoine culturel et naturel de la France, retrouver la paix dans les villages, engager une stratégie énergétique efficace.

La sixième porte sur le scandale financier du prix de l’électricité éolienne. Ce prix très élevé encourage la production d’une énergie intermittente qui ne favorise pas la réduction des gaz à effet de serre. Il conduira à une pression spéculative sur les rares terrains en France qui respectent les critères de la nouvelle politique.

De la même façon que le Président a annoncé que la politique de soutien aux biocarburants sera revue, le soutien aux éoliennes par les prix doit être revu.

Pour en savoir plus :
La Fédération Environnement Durable (FED)
FNASSEM
Lire également la note précédante a note précédente : Un collectif contre « l’éolien industriel »

Commentaires via facebook
(28 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
matthieu parneixEole Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
matthieu parneix
Invité

Espérons que le président prendra les dispositions réglementaires idoines. Pour le moment, la situation est opaque… Le préfet de chaque département est maître de ses décisions, parfois en contradiction avec les services de l’Etat (j’ai l’exemple d’un cas dans la Creuse!). C’est une bouillie réglementaire sans nom…
Eole : l’éolien n’est pas, comme vous le dites, une solution parfaite. Ce n’est tout simplement pas une solution. Pas du tout. La preuve est tout de même que les Allemands qui donnent des leçons à toute l’Europe avec leurs éoliennes, sont les plus gros pollueurs d’Europe. C’est un argument qui me suffit…

CF http://pagesperso-orange.fr/parneixm/

Eole
Invité
Eole

Et que fait on des générations futures? L’eolien est aujourd’hui une réponse efficace aux problèmes énergétiques majeurs qui se posent à nous tous et dont il faut savoir profiter. Bien sûr, ce n’est pas LA solution unique et parfaite. Bien sûr, nous ne pourrons jamais remplacer un parc nucléaire par des éoliennes. Mais l’uranium est limité et le nucléaire ne sera jamais une forme d’énergie illimitée. Quant au cout de démantellement des anciennes centrales : il a de quoi faire passer le coût de l’électricité d’origine éolienne comme très raisonnable. Notre avenir énergétique doit d’abord passer par d’importantes économies d’énergie… Lire la suite »