Musée Guimet : Complot autour du transfert à Paris d’oeuvres du Bangladesh

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Après l’annulation in extremis d’une exposition parisienne présentant des pièces du Bangladesh, des menaces mafieuses et politiques et une campagne de dénigrement dans la presse de ce pays, les conservateurs de musée Guimet craignent une évolution « à la pakistanaise » de ce pays.

Menaces, mises sous surveillance, vols, arrestations…

A qui profite le crime ?


Lisez l’enquête de Sophie Laurant, publiée par Pèlerin le 10 janvier.

(30 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de