L’église d’Arc-sur-Tille a-t-elle été sauvée par les élections municipales ?

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Les élections municipales des 9 et 16 mars ont remplacé l’équipe municipale sortante qui avait voté la démolition de l’église – à l’unanimité moins une voix – d’Arc-sur-Tille (Côte-d’Or).
Une nouvelle équipe lui succède, suscitant par ce simple renversement de situation un espoir pour la sauvegarde de l’édifice religieux.
Pour autant tout ne semble pas gagné d’avance.
En effet, le 14 mars, le quotidien Le Bien Public, notait : « Reste que du côté de la future municipalité, le discours de Daniel Viard est plus mesuré. Le très probable futur maire se défend d’avoir «une position partisane sur l’église», qu’il considère comme étant « un dossier communal parmi d’autres » tout en étant « une priorité » qu’il traitera « en rouvrant le dossier en toute objectivité ».
Eglisecotenord1.jpg


Donc, si on peut raisonnablement penser que l’avenir de l’église se présente sous de meilleures auspices, il convient de rester prudent et vigilant avant de crier victoire (Ce que par enthousiasme j’avais fait un peu trop rapidement après les résultats du permier tour).

Nous continuons donc de suivre le dossier en lien étroit avec l’association Une église pour Arc sur Tille (UEPA). L’association est aujourd’hui forte d’une pétition, ayant recuellie 3530 signatures, qu’il est toujours possible d’enrichir de son soutien.

Lire également ma note Arc-sur-Tille Chronique d’une église qui ne veut pas être « déconstruite » (21 novembre 2007)

Commentaires via facebook
(32 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de