Marseille, capitale européenne de la culture en 2013Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication annonce le choix de Marseille comme ville française capitale européenne de la culture en 2013


La ville de Marseille était candidate à ce titre avec les villes de Bordeaux, Lyon et Toulouse. Chacune des candidatures a été évaluée par un jury indépendant qui a tenu sa dernière réunion les 15 et 16 septembre à Paris et a recommandé Marseille au choix de la Ministre de la Culture et de la Communciation et du Ministre des Affaires étrangères et européennes.
Ce jury de sélection est composé de sept membres désignés par les institutions européennes et de six membres désignés par la France. Il a auditionné les quatre villes qui chacune ont présenté leur programme
pour 2013.
Il a fondé son évaluation sur les deux critères énoncés par l’Union européenne en octobre 2006 : la « dimension européenne » du programme culturel et la participation des citoyens aux manifestations.
Dès que le jury aura établi son rapport, Christine Albanel, conjointement avec Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, notifiera cette décision aux institutions européennes.

Après avis de la Commission européenne et du Parlement européen, le Conseil des ministres de la Culture de l’Union européenne désignera officiellement la ville française « capitale européenne de la culture
2013 ».

La même procédure a lieu en Slovaquie, où la ville de Kosice a été proposée par un jury équivalent, le 9 septembre dernier.

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, se félicite de ce choix :
Nous avons mis toute notre force de conviction au service d’un projet fédérateur des énergies d’un vaste territoire, qui au-delà de Marseille s’étend d’Arles à Toulon, en passant par Aix.
Nous nous sommes rassemblés autour d’un projet culturel innovant, sur le thème de l’Europe et de la Méditerranée, avec l’ambition de créer les Ateliers de la Méditerranée.
Par la culture, nous voulons à la fois rapprocher les hommes d’une rive à l’autre de la Méditerranée, mais aussi d’une rue à l’autre de la cité.
Ce projet se développera à la fois sur un axe international, c’est le Partage des Midis, et un axe local, celui de la Cité Radieuse. Nous serons donc tous acteurs, à partir d’aujourd’hui et jusqu’en 2013, d’un nouveau dialogue interculturel, pour mieux vivre ensemble en Europe et en Méditerranée ».

Commentaires via facebbok
(4 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz