Notre-Dame de Royan, monument en péril, attend ses sauveurs

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Lu sur Le Monde du 19 septembre 2008, sous la plume de Grégoire Allix :

Notre-Dame de Royan, monument en péril, attend ses sauveurs
De loin, la haute silhouette de l’église Notre-Dame de Royan impressionne, dominant fièrement la ligne bleue de l’Atlantique et la ligne blanche de la ville, dont elle a incarné la renaissance après les destructions de 1945. De près, c’est une autre histoire. Le monument, âgé de seulement 50 ans, menace ruine. Le béton armé est éclaté en maints endroits, laissant émerger une armature en fer rouillé qui s’effrite sous les doigts.


Extrait
Problème : « Le béton est de mauvaise qualité. On a utilisé du sable de la Gironde, trop salé, pour aller vite, du coup les armatures de fer ont bougé et sont attaquées par l’humidité », décrit Frédéric Chasseboeuf, spécialiste du patrimoine local. Sans compter que certains vitraux n’ont jamais été réalisés, remplacés depuis un demi-siècle par des tôles ondulées.

Les visiteurs qui franchiront le porche de l’église lors des Journées du patrimoine, samedi 20 et dimanche 21 septembre, seront sensibilisés à son triste sort. Car la ville a entrepris de sauvegarder Notre-Dame. Une Association pour la défense de l’église de Royan (ADER) a été créée le 20 août par Marie-Pierre Quentin, la femme du nouveau maire (UMP) de la ville, Didier Quentin. « Nous voulons que chaque Royannais s’approprie ce patrimoine et cherche à le sauvegarder, mais aussi alerter les sponsors, le ministère de la culture, les collectivités », explique Mme Quentin.

Plus aucun chantier de restauration n’a été programmé depuis la fin des derniers travaux, en 2001. Une réunion est prévue le 29 septembre, avec les Bâtiments de France, l’architecte en chef des Monuments historiques et les collectivités. « Je veux un diagnostic, une hiérarchie des priorités et un calendrier, indique le maire. Ensuite, l’idée serait de transformer l’association en fondation pour faciliter la recherche de mécénat, même si je compte davantage sur les fonds publics. »

Lire l’intégralité de l’article

(33 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Emmanuelsopschbrun diane Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Emmanuel
Invité
Emmanuel

Très bonne initiative, bravo ! L’église de Notre-Dame est certainement le monument le plus emblématique de Royan.

Malheureusement Royan perd chaque jour de son patrimoine comme cette jolie villa début du XXè siècle (située au début du Bd Champlain) qui va être démolie au profit d’un immeuble…

sopsch
Invité
sopsch

un miracle de ne pas recevoir de blocs de béton, quoique sûrement bénis, pendant la messe ?

brun diane
Invité
brun diane

le Vatican ne fait rien pourquoi?