Les acteurs du patrimoine contre l’éolien industriel

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Lu surLocaltis.info, en date du 1er octobre 2008
Les acteurs du patrimoine se mobilisent massivement en faveur de la manifestation nationale organisée le 4 octobre à Paris par le « Collectif du 4 octobre contre l’éolien industriel ».


Extrait :
Les acteurs du patrimoine se mobilisent massivement en faveur de la manifestation nationale organisée le 4 octobre à Paris par le « Collectif du 4 octobre contre l’éolien industriel ». Plusieurs grandes associations de défense du patrimoine seront ainsi présentes sur la place Denfert-Rochereau et invitent leurs membres à se joindre à la manifestation : la Fnassem (les associations du patrimoine et des paysages), l’association Vieilles maisons françaises, l’association La Demeure historique, le Comité des parcs et jardins de France, la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France, mais aussi plus de 160 associations locales ou collectivités territoriales. Objectif de la manifestation : dénoncer une « erreur stratégique mettant en péril le pouvoir d’achat, ainsi que le patrimoine naturel et culturel des Français ». En d’autres termes, exiger que le Grenelle de l’environnement arrête « le programme démentiel instigué par le lobby éolien industriel : ponction sur l’économie française de 2,5 milliards d’euros par an soit 35 milliards à l’horizon 2020 et plus de 15.000 éoliennes géantes déployées sur tout le territoire ». Le collectif demande notamment la suppression de l’obligation d’achat de l’électricité éolienne à un tarif garanti, la suspension immédiate des constructions en cours et des nouvelles autorisations d’éoliennes géantes sur terre et au voisinage du littoral « pour protéger la diversité des paysages et du patrimoine de la France, notre première richesse commune », ainsi que l’application aux éoliennes existantes des règles relatives aux installations industrielles classées pour la protection de l’environnement.

Lire l’intégralité de l’article

Retrouvez d’autres notes sur des thèmes voisins en rubrique Développement durable et solidaire

(36 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
ChaferCyril de Sagazan Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chafer
Invité
Chafer

Vous savez on veut aussi implanter des éoliennes géantes (150m) dans le beau paysage du Limousin où justement on n’a pas eu des moulins à vent, mais des moulins à eau justement parce que le Limousin est un région peu venté. Il ne faut pas massacrer notre paysage pour les moulins à fric. Je tiens à vous dire que je suis pour l’énergie renouvelable – en Limousin le bois, le solaire, le géothermie et surtout l’isolation des maisons pour économiser l’électricité me semble les meilleurs solutions.Notre atout majeur est le paysage et la tranquillité de vie – il faut le… Lire la suite »

Cyril de Sagazan
Invité
Cyril de Sagazan

Dans ce cas, à refuser de voir notre monde évoluer… La France n’aurait jamais dû, en son temps, il y a plusieurs siècles de cela, tolérer que dans ses campagnes poussent comme des champignons toute une collection de moulins à vent, pourtant fort utile à l’époque pour valoriser le travail de la terre, le travail du blé, du froment… outil alors purement industriel, dont aujourd’hui on se bat comme des chiffonniers pour leur préservation. Rien qu’en Vendée, à la fin du XVIIIe siècle, n’y avait-il pas quelque 15 000 moulins à vents ?! Aujourd’hui nous crions après 15000 moulins à… Lire la suite »