Quatre cents archéologues travaillent dans le Nord-Pas-de-Calais

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Lu dans La Voix du Nord, le 12 octobre 2008 :

Le sous-sol du Nord – Pas-de-Calais conserve encore bien des secrets

Conservateur régional de l’archéologie, Gérard Fosse souligne le potentiel important du Nord – Pas-de-Calais. Quatre cents archéologues travaillent dans la région.


Extrait de l’interview :

Que représente le Nord – Pas-de-Calais sur le plan de l’archéologie ?<:b>
« C’est une région qui a un très fort potentiel. Les sols sont fertiles, c’est un territoire plat, facilement accessible qui est très tôt devenu une région de passage entre le bassin parisien et le nord de l’Europe pendant des dizaines de milliers d’années. C’est avec la Picardie le secteur où l’on trouve le plus de sites du paléolithique moyen, entre 100 000 et 200 000 ans. Toutes époques confondues, lors d’un diagnostic sur l’emprise d’une future route par exemple, statistiquement, on sait que l’on trouvera un site tous les deux kilomètres. »

Lire l’intégralité de l’article

Retrouvez d’autres notes sur des thèmes voisins en rubriques Actualité de l’archéologie

(34 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de