Une pétition contre les idées de « reconstruction »

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Les projets de reconstruction de palais ou de châteaux détruits ne plaisent pas à tous.

Une vingtaine de confrères et de consœurs journalistes lancent une pétition contre ces programmes (qui sont encore loin d’être lancés) et notamment contre celui de reconstruire le palais des Tuileries à Paris (Visionnez la vidéo ci-dessous).

Pour tout vous dire, malgré l’amicale invitation qui m’a été faite, je n’ai pas à ce jour signé cette pétition car je ne me suis pas encore fait de « religion » sur ce sujet. Ce qui ne n’empêche pas de vous informer de leur initiative et de vous faire connaître ci-dessous leurs arguments.


Voici le texte de la pétition :

Après la construction d’une grille prétendument royale au château de Versailles, tentative contemporaine de reconstitution d’un élément disparu depuis plus de deux siècles, un projet de réédification du Palais des Tuileries, incendié en 1871 et rasé en 1883, bénéficie aujourd’hui d’un lobbying intense. Journalistes spécialisés dans le domaine du patrimoine et de l’histoire de l’art, nous voulons attirer l’attention de l’opinion et des pouvoirs publics sur ce que nous considérons comme un danger pour le patrimoine.

Ces reconstructions ne constituent en aucun cas des éléments historiques authentiques. Ils ne sont rien d’autre que des faux en architecture, comme il peut exister des faux en peinture. Ils mobilisent des ressources rares, ce qui, dans le contexte actuel de restrictions budgétaires, rend ces projets encore plus difficilement acceptables.

Nous invitons tous ceux qui partagent cette opinion à manifester leur opposition à une politique qui, il y a peu, aurait fait sourire par son invraisemblance. Elle va à l’encontre de tous les principes et de toutes les règles de conservation et de protection du patrimoine jusque-là admis en France. Il nous paraît aujourd’hui urgent de cesser de s’intéresser à ce qui n’existe plus, et de concentrer nos efforts sur les monuments historiques existants, dont beaucoup sont aujourd’hui en péril.

Premiers signataires (par ordre alphabétique) :

Lucie Agache (Connaissance des Arts)
Armelle Baron (L’Estampille – L’Objet d’art)
Sylvie Blin (Connaissance des Arts)
Valérie Bougault
Véronique Bouruet-Aubertot
Sophie Cachon
Jean-Michel Charbonnier
Chantal Charpentier
Daniel Couty ( La Tribune de l’Art)
Alexandre Gady (Commentaire)
Hervé Grandsart
Adrien Goetz
Antoine Jacob
Manuel Jover
Jean-David Jumeau-Lafond ( La Tribune de l’Art)
Virginie de La Batut
Luc Le Chatelier
Céline Lefranc (Connaissance des Arts)
Michèle Leloup (L’Express)
Anne-Marie Minvielle
Guillaume Morel
Didier Rykner ( La Tribune de l’Art)
Jean-Marc Stricker (Radio France)

En savoir plus sur La Tribune de l’Art

Visionnez également le projet de reconstruction du Palais des Tuileries tel que ses promoteurs le présentent à l’Association des journalistes du Patrimoine :

Faut-il reconstruire le palais des Tuileries, incendié en mai 1871 puis arasé ?
Question très controversée à laquelle répondent Alain Boumier, président du comité national pour la reconstruction des Tuileries, et Stéphane Millet, architecte du projet.
Une rencontre organisée par l’Association des journalistes du patrimoine au Salon international du patrimoine culturel, au carrousel du Louvre, dimanche 9 novembre 2008.
En savoir plus sur Le blog des journalistes du patrimoine

Commentaires via facebbok
(245 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Une pétition contre les idées de « reconstruction »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bouchard-Madrelle
Invité

https://www.change.org/p/le-gouvernement-reconstruction-du-palais-des-tuileries – voici une pétition qui explique pourquoi le palais des Tuileries pourrait être légitimement reconstruit. Ce ne serait pas un faux car nous disposons à travers le monde d’un nombre incalculable de pierres et sculptures d’origines ( il faudrait reconstituer le puzzle )

Barbance.
Invité

Et puis pourquoi tant de certitude ?
Pour les tuileries, est ce mieux qu’il n’y ait rien d’autre qu’un vilain souterrain pour voiture ? Je ne comprends vraiment pas ce type de positions définitives.
L’argument du souvenir de la commune me parait tellement politique que je crois finalement que l’on retombe dans cette vieille dualité française droite -gauche.
Les conservateurs n’étant pas ceux que l’on pense…

Barbance.
Invité
Drôle de débat d’arrière garde typiquement français. Si les fonds sont privés, je ne vois pas oû est le problème. L’attrait touristique, historique et esthétique me semble aussi important. A Marly , il n’y a plus grand chose. Comment peut on préférer l’état actuel qui est si triste. En plus c’est très teinté de mauvaise foi car on a bien reconstruit en France dans le passé ; ( L’Hotel de ville de Paris par exemple…) Pourquoi être si rétréci ? On peut être ouvert à ce type de reconstitutions qui intéresseraient sans doute pas mal de gens et permettraient à… Read more »
DELPECH
Invité

Cependant l’un n’empêche pas l’autre, il est possible de conserver ce qui existe, ce serait le rôle de l’état, tout en procédant à des reconstructions basées sur des dons privés. De plus reconstruire ne signifie pas inventer ce qui n’existe plus, nombre de ces bâtiments sont bien renseignés. Certes certains détails pourront ne pas correspondre à un moment précis de l’histoire du monument, mais l’aspect général sera conforme

Gautier
Invité
Quel argumentaire fallacieux ! Reims n’a pas été reconstruite à l’identique après la Première Guerre mondiale. Cette urgence architecturale a d’ailleurs valu à la ville son identité art déco, qu’elle promeut aujourd’hui. Concernant le palais des Tuileries, il faut ajouter que l’absence-même du Palais fait patrimoine : cette absence « incarne » – paradoxalement – un pan d’histoire sociale française, celui de la Commune. D’aucuns trouveront cet argument marginal. Mais imaginez une seconde les réactions que pourraient susciter une reconstruction de la Bastille. A l’heure où la modélisation 3D permet toutes les reconstitutions virtuelles, que gagnerait-on à un tel projet ? En… Read more »
Bernard Batisse
Invité
Lorsqu’ un monument essentiel de notre patrimoine peut être reconstruit avec fidélité grâce à la précision des documents dont nous disposons, il n’ y a aucune raison valable de s’y opposer. La « doctrine » invoquée, parfaitement arbitraire, devrait conduire ses partisans à ne jamais rien restaurer, car une restauration comporte toujours le remplacement de matériaux, pierres, toitures, charpentes, pans de murs, boiseries etc… par des éléments neufs. Toutes les pierres de Notre-Dame de Paris sont ou seront remplacées, et Reims a été quasi-reconstruite après la guerre de 14-18, Dieu merci ! Le projet de reconstruction des Tuileries, s’il est réalisé, utilisera… Read more »
Julie Marchand
Invité
Voilà un sujet qui me paraît invraisemblable… Je ne comprends pas la volonté de ces personnes, toutes conservatrices soient-elles, de vouloir faire renaître le passé tel que s’employait à le faire Viollet-le-Duc… Le principe même de la conservation du patrimoine exclut cette hypothèse de reconstruction avec toutes les erreurs qu’elle pourrait comporter. L’histoire monumentale comporte ses constructions et ses destructions. Ces dernières font partie de notre histoire et permettent l’évolution de la monumentalité elle-même. Chaque période de l’histoire doit pouvoir entrer dans l’histoire. Actuellement spécialiste de la période contemporaine, bien que patrimonialiste de formation, je m’interroge souvent sur la question… Read more »
wpDiscuz