Région Centre Revue de presse du patrimoine

Article pouvant être lu en 14 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HISTORIQUE REVUE DE PRESSE

MediaScan 2009 :


Mai

Cher
La Halle de Grossouvre : un équipement de médiation scientifique Secteurpublic.fr 9 juin 2009
La Halle de Grossouvre : un équipement de médiation scientifique Vendredi prochain, la halle de Grossouvre sera officiellement inaugurée. L’histoire de la terre, du feu, du fer et de la métallurgie dans le Cher y trouve une place de choix. Jamy, l’animateur de C’est pas sorcier (France 3), et Georges Dufaud, ancien maître des forges, ont conçu la scénographie moderne de ce lieu d’histoire.
L’ancienne halle à charbon des forges de Grossouvre ouvrira ses portes au public en juin, sur 1038 m2. Ce nouvel équipement grand public de culture scientifique et technique, conçu et aménagé par le Conseil général du Cher, sera dédié au fer et à son histoire.
Bâtiment classé monument historique en décembre 1999, il a été acquis par la commune de Grossouvre en 2000. Cette même année, le syndicat mixte du pays de Loire Val d’Aubois a décidé de faire réaliser une étude de programmation concernant un site d’évocation du patrimoine industriel.
En effet, la vocation de ce site est la création d’un pôle restituant de façon vivante et attractive l’épopée industrielle de cette région notamment en mettant en valeur la filiation terre/feu qui marque profondément le territoire.
Le Conseil général du Cher a décidé en novembre 2001 d’assurer la maîtrise d’ouvrage de cette opération et pour ce faire, acquérir la halle à charbon pour y développer un projet “grand public” susceptible d’attirer de nombreux visiteurs, dans le cadre de sa stratégie de pôles touristiques…

Loir-et-Cher
Blois Un écureuil et une couleuvre se sont glissés au château La Nouvelle République 18 mai 2009
L’équipe du téléfilm d’époque “ Le roi, l’écureuil et la couleuvre ” a pris place samedi au château. Le tournage s’y déroulera toute la semaine…

Avril

Eure-et-Loir
La deuxième vie du moulin de Moutiers-en-Beauce La République du Centre 17 avril 2009
On commence à démonter le moulin par le haut, avant de le restaurer. (Photos Thierry Bougot)L’ensemble de la cage a été soulevé comme un fétu de paille, mercredi dernier, pour que des charpentiers puissent restaurer ce moulin, classé. C’est l’un des derniers sur les 800 que comptait la Beauce au XIXe siècle…

Indre
Énigmatique labyrinthe ! La Nouvelle République 5 avril 2009
Azay-le-Ferron. Le château entame une nouvelle saison avec une attraction inédite : un labyrinthe végétal à vocation ludique, aménagé sur près de deux hectares de parc….

région Centre
Des châteaux de la Loire font cause commune Figaro 3 avril 2009
Ils modernisent leur accueil et s’unissent pour mieux attirer les touristes.
Une soirée aux chandelles au château de Valençay, une exposition de Yan Pei-ming à celui de Blois, un opéra de Verdi en plein air à Chambord, une exposition sur Léonard de Vinci au Clos Lucé, partout des sons et lumières et des tableaux vivants en costumes d’époque… Les dix-huit plus grands châteaux de la Loire ont présenté vendredi leur programme de réjouissance pour la belle saison. Depuis qu’ils se sont rassemblés dans un collectif, ils ont même fait conférence de presse com­mune ce qui, aux dires des uns et des autres, était «tout simplement impensable il y a peu». Cinq millions de touristes se rendent chaque année dans ces propriétés historiques…

Mars

Eure-et-Loire
Un important cimetière mérovingien à Allonnes La République du Centre 30 mars 2009
Le fond de cette tranchée, à moins de cent mètres de l’église, révèle la présence de tombes orientées est-ouest.
Lors de la phase de diagnostic réalisée sur le tracé de la déviation de la RN154, les archéologues ont mis au jour plus de 300 tombes sur les seuls sondages effectués. De fouilles devraient être prescrites.

Loir-et-Cher
Nouveau ! Blois Une nouvelle présidente pour les Amis du château Pure people 20 mars 2009
Le 1er avril, Marie-Laure Duclo prendra la présidence de l’association blésoise et ne manque pas d’idées pour mieux communiquer.

Indre-et-Loire
Une Vierge à l’enfant inconnue du grand public ! La Nouvelle République 18 mars 2009
Entreposée depuis des années à la mairie de Chemillé-sur-Indrois, la Vierge à l’enfant polychrome n’avait pas été repérée par les spécialistes.
(…) La Vierge à l’enfant, présumée dater du XIVe siècle était gardée en ce lieu pour être préservée. (…) Sculptée en noyer, plus précisément dans l’aubier, partie tendre et plus claire de l’arbre située sous l’écorce, vrillettes et autres vers à bois ne l’ont pas épargnée. Le Conservatoire des objets mobiliers historiques du patrimoine culturel en ignore aussi l’existence, puisque la Vierge n’est ni classée ni inscrite à l’inventaire. D’une grande beauté, cette statue polychrome de 80 cm de haut (…) aurait pour origine présumée la Chartreuse du Liget…

Eure-et-Loir
Chartres s’habille de lumière d’avril à septembre Men’sUp 16 mars 2009
Chartres (Eure-et-Loir) revêt ses habits de lumière du 18 avril au 19 septembre prochains à l’occasion de l’événement Chartres en lumières 2009. A la tombée de la nuit, les promeneurs découvrent la mise en lumière de 23 sites, selon une scénographie imaginée par Xavier de Richemont. Véritable attraction touristique, Chartres en lumières attire chaque année plus de 800.000 visiteurs…

Indre-et-Loire
Un château éco-responsable Maison à part 12 mars 2009
Le château de la Bourdaisière, demeure située au cœur de la Vallée de la Loire, s’apprête à subir d’importants travaux de rénovation. Son propriétaire, Louis Albert de Broglie veut en faire un exemple d’habitat écologique. Reste à trouver des solutions de restauration durable adaptables dans un bâtiment classé…

Indre
Fonds ancien : la bibliothèque recèle des trésors La Nouvelle République 3 mars 2009
Le Blanc. La signature entre le maire et le président de l’association des Amis de la bibliothèque municipale.
Un centre d’études du patrimoine écrit va être créé dans la commune. Objectif : sauvegarder les fonds anciens de la région. La Ville et l’association des Amis de la bibliothèque municipale (ABMB) ont signé une convention de délégation de service public concernant la gestion du fonds ancien et la création d’un centre du patrimoine écrit.

Février

Cher
Chateauneuf-sur-cher Y a-t-il quelqu’un pour rénover le château ? La Nouvelle République 25 février 2009
En septembre dernier et après plus de deux années de silence, l’espoir renaissait à Châteauneuf-sur-Cher avec la reprise de la restauration du château. André Muller, président de l’Association syndicale libre (ASL) basée à Strasbourg et regroupant trente-six particuliers copropriétaires (de trente-huit appartements), annonçait des travaux pour début 2009.
Hélas, l’appel d’offres (concernant dix-huit lots), lancé dans les journaux locaux en décembre, n’a pas donné les résultats escomptés….

Indre-et-Loire
Les habits neufs du château d’Azay-le-Rideau. Le Point 12 février 2009
Réfection du parc, nouvelle muséographie : le cinquième château de la Loire fait peau neuve.
Ce n’est ni le plus célèbre ni le plus prestigieux des châteaux de la Loire, mais Azay-le-Rideau, à une trentaine de kilomètres au sud de Tours, se taille une place de choix dans le circuit des monuments historiques. Avec 280 000 visiteurs par an, il figure en bonne place dans le groupe des châteaux ligériens les plus fréquentés (derrière Chambord, Chenonceau, Blois, Amboise) et devrait bientôt voir son public élargi avec une meilleure valorisation de son parcours de visite et de ses collections. Depuis 2007, le Centre des monuments nationaux a oeuvré à l’élaboration d’un schéma directeur de mise en valeur du site…

Indre
Quel avenir pour le château d’Ars ? La Nouvelle République 8 février 2009
Les animations au château d’Ars devraient se développer au cours des mois et des années à venir.
Lourouer-Saint-Laurent. Après le fiasco du Centre international du romantisme, le monument se cherche des activités porteuses de développement économique.
Des grilles interdisent l’entrée du parc. Le château d’Ars, demeure médiévale remaniée sous la Renaissance, où se rendait fréquemment George Sand, est très rarement accessible. En dehors de la Fête de la chasse, de celle des plantes, des Nuits Chopin et de la remise du prix de la Nouvelle, il faut se rendre sur les hauteurs de Chavy pour l’admirer… de loin.

Loir-et-Cher
Blois Une vie sur les toits des demeures historiques La Nouvelle République 2 février 2009
A 81 ans, Robert Herpin s’enflamme toujours quand il évoque son métier de couvreur-zingueur. Salarié chez Delestre, il a réparé nombre de toits illustres.

Janvier

Indre
Le Blanc Michel Maupoix veille sur les trésors littéraires La Nouvelle République 30 janvier 2009
Les membres de l’association Les Amis de la bibliothèque du Blanc gèrent le fonds ancien de la ville. Rencontre avec leur président.
C’est au cours de l’hiver 1978 que Michel Maupoix, alors professeur de lettres au lycée Pasteur du Blanc, a découvert le grenier de la mairie au hasard d’une répétition de théâtre. Depuis, il n’a plus quitté cette malle aux trésors. « Avec quelques élèves, nous avons mis la main sur des planches du Voyage en Perse de 1840-1840 réaliséees par Coste et Flandin ! » raconte-t-il, avec enthousiasme trente ans après. Ces magnifiques planches restaurées en 1993 avec l’aide de la Région ont servi à une exposition publique en 1995.
(…) Au mois de décembre, la ville du Blanc a confié à l’association la gestion, la conservation et la valorisation de ce fond ancien. Installée dans les locaux municipaux, l’association a reçu une subvention de 3.780 € pour remplir sa mission : conservation des manuscrits dans des normes imposées par le ministère de la Culture, mise à disposition du public, inventaire, catalogue et organisation d’expositions. « Actuellement, une centaine de planches du voyage en Orient de Léon de La Borde sont en restauration dans une entreprise spécialisée du Limousin », précise Michel Maupoix.
Celui-ci est aussi à la tête d’une autre association fondée en 1992 et baptisée « Rencontres avec le patrimoine religieux » dont le siège est à Orléans. L’association, qui aspire à conserver, inventorier et faire connaître le patrimoine religieux, compte 800 adhérents…

Cher
L’église Saint-Baudel retrouvera son air d’antan La Nouvelle République 18 janvier 2009
Saint-Bouize. La petite église dédiée à Saint-Baudel fait l’objet de toutes les attentions des gens du pays.
De l’arrière, on remarque la complexité architecturale due aux différents ajouts. « Saint-Bouize est la déformation de Saint-Baudel, qui donne son nom à l’église du village », explique Jacques Veyrier, président des Amis de Saint-Baudel qui contribuent à la restauration de l’édifice avec la mairie. L’homme est intarissable, car le monument crée des passions.
Érigée en quatre étapes, l’église Saint-Baudel est un chef-d’œuvre de complexité de par les différentes époques dont elle porte la trace. La base est une église romane berrichonne « pure », composée de deux rectangles construits au XIIe siècle.

Indre-et-Loire
Musée Descartes : pas de crâne mais un moulage La Nouvelle république 18 janvier 2009
Le musée Descartes, à Descartes, présente la vie et l’œuvre du penseur, dans le cadre de sa maison natale.
Descartes. Le crâne du grand philosophe restera au Musée de l’Homme à Paris. Il n’ira pas
au Prytanée de La Flèche. En Touraine, sa ville natale doit se contenter d’une réplique.
La polémique autour du transfert du crâne de Descartes aura eu au moins le mérite de faire parler de… Descartes, sa ville natale. Il en va toujours ainsi. Il n’y a pas si longtemps, Loches et ses Caravage étaient au cœur d’une controverse qui agitait les experts à Florence, à Edimburgh, à Paris. On ne sait toujours pas si les tableaux sont authentiques mais on est par contre certain que la sous-préfecture du Sud Touraine est aujourd’hui plus connue.
Et puis ce fameux crâne, est-ce vraiment celui du philosophe ? La mairie émet des doutes, la presse parisienne (le Nouvel’Obs en tête) lui emboîte le pas. Adjoint aux affaires culturelles, Michel Antigny s’apprête à demander des prélèvements ADN ou à tout le moins une « confrontation » avec les ossements de la mère de René, enterrée dans la commune. Philippe Charlier, le médecin des morts, celui qui a tenté de faire parler les restes d’Agnès Sorel et ceux attribués — à tort — à Jeanne d’Arc, lui aurait déjà fait des offres de service.

Cher
Jean-Claude Descloux se passionne pour les réalisations en pinces à linge La Nouvelle République 16 janvier 2008
Il y ajoute son savoir-faire d’ancien ouvrier bijoutier.
La naissance d’une passion est toujours mystérieuse. Pour Jean-Claude Descloux, c’est le fruit du hasard. Tout a commencé lorsque sa femme a reçu en cadeau un petit puits réalisé à partir de pinces à linge. De là, est né le passe-temps qui l’a poussé à reproduire le château de Chambord. « Pourquoi je n’en ferais pas autant ?, s’est demandé Jean-Claude. J’ai acheté un livre qui traitait du sujet et je me suis lancé. »

Cher
Saint Guillaume ressuscité La Nouvelle République 12 janvier 2009
Huit cents ans après sa mort, l’activité remarquable de cet archevêque bâtisseur est méconnue. Une année à sa mémoire le rappelle utilement…
Samedi dernier, avait lieu la cérémonie d’ouverture des premiers « Rythmes Cathédrale », à l’hôtel de ville de Bourges. Après une messe célébrée à la cathédrale Saint-Etienne par Monseigneur Maillard, archevêque de Bourges, Bernard Brossard, président de l’association des Amis de la cathédrale, a présenté, devant Serge Lepeltier, maire de Bourges, et une centaine de personnes, le programme de l’année autour de saint Guillaume du Donjon : concerts, conférences, expositions, visites guidées de la cathédrale et célébrations religieuses. C’est à l’occasion du 800e anniversaire de la mort de cet archevêque de Bourges, bâtisseur de la cathédrale, que l’association des Amis de la cathédrale, en partenariat avec l’association Saint-Etienne et l’association des Amis du grand orgue, propose ces manifestations tout au long de l’année 2009…

Indre-et Loire
Un prix pour avoir sauvé la peau des “ sèches ” La Nouvelle République 8 janvier 2009
Château-Renault a obtenu le prix du jury des Rubans du patrimoine, distinction nationale, pour sa restauration des sèches. Les dernières conservées.
L’appellation de cité du cuir a porté chance à Château-Renault, distingué au début du mois à Paris par un prix national, les Rubans du patrimoine.
Pour sa restauration de deux anciennes « sèches » des tanneries Tenneson, la commune a obtenu le prix spécial du jury, l’une des cinq distinctions nationales. 154 réalisations étaient concurrentes pour cette opération menée sous la houlette de l’Association des maires de France, la Fédération française du bâtiment et Dexia.
Plus en usage depuis 1978, ces anciennes « sèches », utilisées pour le séchage des cuirs, ont été inscrites aux Monuments historiques en 2004. « Ce projet n’a pas été simple pour nous car après des années d’inoccupation, la présence en pleine ville de ces friches ne plaisait pas à tout le monde. Des personnes auraient voulu tout détruire, faire table rase de ce passé qui s’est mal fini. Elles ne comprenaient pas que de l’argent serve à ces réhabilitations. D’autres, au contraire, voulaient perpétuer la mémoire de cette activité si importante autour de la Brenne, à Château-Renault. La ville comptait 16 tanneries en 1880 et la dernière a arrêté sa production en 1985 », précise Michel Cosnier, maire de Château-Renault…

Loir-et-Cher
Une grosse tuile pour le musée Matra La Nouvelle République 1er janvier 2009
Le musée Matra devra fermer ses portes le 10 janvier. Information communiquée hier. Des experts ont décelé des failles dans la toiture. Travaux d’urgence.
L’équipe de l’Espace automobile Matra, rue des Capucins, est désolée. Elle venait de signer une année record avec Simca : 16.000 visiteurs. Elle préparait activement une exposition de Formule 1 pour consacrer au printemps 2009 le 40e anniversaire de la victoire de Matra en championnat du monde.
« Je suis, la mort dans l’âme, obligé de fermer le musée à partir du 10 janvier, annonce, hier, le maire Jeanny Lorgeoux. À la suite d’une fuite anodine d’eau, un bureau d’études spécialisé, recruté par nos soins, nous enjoint de mener des travaux d’urgence sur la toiture. » Elle risque de s’affaisser.
Ouverture envisagée le 15 mai 2009

***

D’autres revues de presse sur  Patrimoine-en-blog

thématiques : ArchéologieMon église au Canada et ailleursPatrimoine français à l’étrangerPatrimoine religieuxPolitique du patrimoine

régionales : Alsace-LorraineAquitaineAuvergneBourgogneCentreCorseFranche-ComtéIle de FranceLimousinMidi-PyrénéesNormandie,Nord-Pas-de-CalaisPays de la LoirePicardiePoitou-CharenteProvence-Alpes-Côte-d’AzurRhône-Alpes

Commentaires via facebook
(98 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de