Provence-Alpes-Côte-d’Azur Revue de presse du patrimoine

Pocket
Article pouvant être lu en 41 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HISTORIQUE REVUE DE PRESSE

MediaScan 2009 :

Mai

Bouches-du-Rhône
Le château secret de Picasso Il était fermé depuis plus de trente ans… NouvelObs.com 11 juin 2009
Alors qu’une grande exposition célèbre, à Aix-en-Provence, Cézanne et Picasso, le château que ce dernier occupa à Vauvenargues, et où il est enterré, ouvre pour la première fois ses portes au public. Visite
Il aura suffi d’une seule visite à Vauvenargues pour que Picasso tombe amoureux de ce petit village situé à une quinzaine de kilomètres au nord-est d’Aix-en-Provence. «Jacqueline et moi avons eu le coup de foudre. (…) C’était le matin, le marché était encore sur la place du village, les paysans parlaient catalan [NDLR : plus probablement le provençal]. Et les étalages de fruits, de légumes, ressemblaient à ceux des marchés de chez nous !», confiera-t-il au journaliste Georges Tarabaud (1). Mais, plus que les légumes, Picasso est venu voir, sur les conseils de l’historien d’art et collectionneur anglais Douglas Cooper, le château qui, planté sur un éperon rocheux, surplombe le village. Bâtie sur les ruines d’un fort romain, cette forteresse carrée dont la façade est encadrée par deux tours rondes a été construite au XVIe siècle. Quand Picasso la découvre, le 21 septembre 1958, elle est à vendre. Six jours plus tard, il annonce à Jacqueline Roque, sa future épouse, qu’il lui offre ce château ainsi que les douze cents hectares de terre attenants…

Bouches-du-Rhône
Le Mucem change de cap Le Journal des Arts – n° 304 – 29 mai 2009
MARSEILLE – Bruno Suzzarelli, inspecteur général de l’administration des affaires culturelles et ancien directeur de l’administration générale du ministère de la Culture et de la Communication, sera donc cet « homme-orchestre aux compétences les plus diversifiées » dont Christine Albanel avait annoncé la venue à la tête du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, en janvier (lire le JdA no 297, 20 février 2009, p. 8). Sa nomination a été annoncée dans un simple communiqué publié le 19 mai par la Rue de Valois. Ce texte laconique explicite clairement les missions de la structure de préfiguration qu’il va désormais diriger : préparer la création de l’établissement public qui gérera le musée – dont l’ouverture est prévue avant les festivités de « Marseille 2013 » ; se présenter comme l’interlocuteur des collectivités locales, cofinanceurs du projet ; mais aussi définir les axes de la programmation culturelle du musée et la préparation des expositions inaugurales. En d’autres termes, Bruno Suzzarelli, auteur par ailleurs d’un rapport récent sur le centre de réserves des musées parisiens, aura donc les coudées franches en matière tant administrative que scientifique. En filigrane, son arrivée peut être interprétée comme une mise à l’écart de l’actuel directeur du Mucem, Michel Colardelle.
Ce dernier, qui n’a pas souhaité répondre à nos questions, est pourtant à l’origine du projet de décentralisation du Musée national des arts et traditions populaires (MNATP) de Paris vers la cité phocéenne. « Le Mucem est une aventure extraordinaire qui doit tout à Michel Colardelle », rappelle ainsi Alain Bourdy, président de l’Association des amis du Mucem…

Bouches-du-Rhône
Marseille : la maison du fada bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco La Provence 28 mai 2009
Le Corbusier pourrait reçevoir le label Unesco cet été. Mais les travaux de restauration risquent de durer après 2013.
Dans un mois, Marseille pourra peut-être s’enorgueillir d’abriter un premier site classé au patrimoine mondial de l’Unesco : la Cité radieuse, boulevard Michelet (8e), déjà classée monument historique. Construite par Le Corbusier entre 1945 et 1952 suivant le principe de « village vertical », cette unité d’habitation sur pilotis ne passe pas inaperçue, avec ses allures de bateau, ses à plat de couleurs primaires… et accessoirement, en ce moment, à ses échafaudages.
Le Comité du patrimoine mondial vient en effet d’annoncer qu’il étudierait les propositions d’inscription sur la liste des sites « d’une valeur universelle exceptionnelle » lors de sa session de Séville, en Espagne, du 22 au 30 juin. La « maison du fada » en fait partie, dans le cadre d’un projet international autour de l’oeuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier associant la Belgique, l’Allemagne, le Japon, l’Argentine (un site chacun), la Suisse (4 sites) et la France (14 sites). …

Bouches-du-Rhône
Visite au compte-gouttes du château de l’ogre Picasso à Vauvenargues Le Figaro 26 mai 2009
Le château de Vauvenargues, où Picasso fut enterré en 1973 puis sa femme Jacqueline en 1986, est niché sur les versants escarpés d’une petite vallée. Crédits photo : SIPA
Il y a cinquante ans Picasso s’installait dans un petit village à une demi-heure d’Aix. Toujours propriété privée, la forteresse ouvre exceptionnellement au public…

Bouches-du-Rhône
A Vauvenargues, Picasso en ses murs Libération 22 mai 2009
Le château provençal où est enterré le peintre ouvre au public lundi. Une première qui suscite un vif intérêt, en marge d’une exposition à Aix.

Alpes maritimes
Nice Jeanne-d’Arc devrait avoir retrouvé sa « virginité » à la fin de l’année Nice matin 17 mail 2009
Vers la fin de l’année, le premier édifice religieux en béton de la région – achevé en 1934 – aura retrouvé sa « virginité » : après le porche et les tourelles, dites du baptistère, et de la chapelle des morts, terminés juste pour Noël 2008, les onze coupoles, trois grandes et huit plus petites, auront retrouvé cette blancheur qu’on connaît à Jeanne d’Arc depuis les années 70….

Alpes maritimes
Nice Des années de travaux pour sauver la colline du Château Nice matin 11 mai
Des experts ont ausculté le site après les intempéries de cet hiver. Diagnostic : une santé fragile. Prescription : un traitement de choc à 500 000 euros. De gros blocs de calcaire qui chutent sur la route. Un mur de soutènement fragilisé. Mais aussi de nombreuses pierres, marches ou balustres instables. En fait, le cabinet d’experts mandaté pour ausculter la colline du Château a recensé des points noirs par centaines. Dès lors, des années de travaux attendent ce fleuron touristique et historique fragilisé par le temps, les intempéries et les interventions de l’homme…

Avril

Var
Brignoles Patrimoine : la réhabilitation est engagée Var Matin 29 avril 2009
Christiane Bénazet est chargée du patrimoine en tant qu’adjointe déléguée à la culture. Elle a dévoilé plusieurs projets pour mettre en valeur un site remarquable de la vie locale.
La place Pasteur, l’entrée de la salle Ernest-Renan – ancien prieuré Saint-Pierre -, et le mur de l’ancienne église Notre-Dame de Nazareth….

Bouches-du-Rhône
Michel Drucker : polémique autour de sa maison sur un site protégé News de Star 22 avril 2009
Alors qu’il est déjà propriétaire de deux maisons à Eygalières dans les Alpilles, Michel Drucker a décidé d’en construire une troisième. Le problème ? C’est sur un site protégé qu’il a choisi d’édifier sa nouvelle villa et bien qu’il ait obtenu un permis de construire, la ligue de défense des Alpilles monte au créneau.
C’est le Canard Enchainé qui révèle l’affaire. Deux semaines après avoir déposé une demande de permis de construire pour sa nouvelle maison avec piscine, Michel Drucker a obtenu un avis favorable, c’était en 2007. La ligue de défense des Alpilles s’aperçoit que le terrain sur lequel cette villa s’apprête à être édifiée, est protégé. Située à 340 mètres de la chapelle Saint Sixte dont les vestiges datent du XIIe siècle, la future maison de Michel Drucker ne devrait jamais voir le jour selon la loi. Pourquoi ? Parce qu’il est interdit de construire quoi que ce soit à moins de 500 m de cette chapelle classée monument historique…

Alpes Maritimes
Le Negresco légué à la cause animale ? Le Figaro 17 avril 2009
Jeanne Augier, 86 ans,veut créer une fondation qui recevra en héritage toute sa fortune dont le célèbre palace niçois.
«Le Negresco doit servir à soulager la souffrance humaine et animale» : à 86 ans, veuve et sans enfants, la propriétaire de l’em­blématique hôtel niçois pense à sa succession. Après avoir consacré sa vie au palace de la Promenade des Anglais, Jeanne Augier a annoncé la création d’une fondation qui héritera, à sa mort, de tout son patrimoine. «Les statuts de ce fonds de dotation seront déposés dans les jours qui viennent auprès de la préfecture de Nice», indiquait-on hier dans son entourage.
Outre le célèbre hôtel, dont la façade est classée monument historique, la fondation recevra en legs la villa familiale de Saint-Vallier, près de Grasse, deux appartements du George V à Paris, des sociétés immobilières ou encore des parkings situés en centre-ville de Nice…

Alpes maritimes
Nice : la Gare du Sud, future locomotive de la réhabilitation du… Nord du centre ville Le Moniteur 16 avril 2009
Ce projet fait suite à l’annulation du projet de nouvelle mairie, étudié par municipalité Peyrat. « Notre objectif est de remettre en valeur cette gare historique et la halle voyageurs inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, en lui associant des équipements d’animation et de proximité, des commerces et des logements qui font défaut au quartier mais aussi en lui redonnant une fonction conforme à sa vocation. Ce projet va permettre de fortement réanimer cette partie du centre-ville » explique le député-maire de Nice, Christian Estrosi….

Alpes-de-Haute-Provence
Un Service départemental d’archéologie dans les Alpes de Haute-Provence La Provence 15 avril 2009
Le Conseil général des Alpes de Haute-Provence, lors sa dernière séance plénière à Digne, a décidé à l’unanimité de créer un Service départemental d’archéologie intégré au musée de Préhistoire de Quinson. Il serait confié à Jean Gagnepain, l’actuel directeur du musée de Quinson et grand expert reconnu internationalement dans le domaine des fouilles archéologiques. Le dossier a été transmis à Paris au ministère de la Culture et sera examiné par le Centre national d’archéologie qui devrait donner son aval. A partir de là, tous les objets trouvés sur le territoire des Alpes de Haute-Provence lors de fouilles, deviendraient propriété du département….

Var
Hyères L’école Anatole-France pourrait être classée « monument historique » Var Matin 14 avril 2009
L’école Anatole-France sera-t-elle inscrite à l’inventaire des monuments historiques grâce à deux étudiantes toulonnaises ?Doris et Fanny. Ce n’est ni l’intitulé d’un roman, ni le nom d’un duo musical en vogue. Mais plus modestement les prénoms de deux étudiantes en 2e année de BTS animation et gestion touristique locale au sein du lycée toulonnais des métiers de l’hôtellerie et du tourisme TPM. « Lors d’une visite guidée de l’école des Trois-quartiers à Toulon, établissement classé historique, nous avons appris que son concepteur (1889), l’architecte Charles-Maurel (1), avait également construit l’école hyéroise Anatole-France (1879), anciennement Charles-Peguy, qui n’est pas classée. On a donc décidé de monter un dossier que nous allons déposer prochainement auprès de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) en vue d’obtenir cette inscription. »

Monaco
L’école d’archéologie sous-marine sort des eaux Nice-Matin 12 avril 2009
Après deux ans passés pour régler les formalités administratives, la Fédération monégasque d’archéologie sous-marine (FMAS) vient d’officialiser la création en Principauté de sa commission et de son école d’archéologie sous-marine.
Hier, une formation théorique, qui réunit des passionnés de tout le département des Alpes-Maritimes et de Monaco, a débuté pour douze personnes, avec une majorité de femmes (de 20 à 40 ans), débutantes ou plongeuses averties. Les cours pratiques se font à Villefranche-sur-Mer (prix : 120 euros pour 24 heures de cours théoriques comprenant histoire, sécurité, étude de matériel, matelotage)…

Var
Sainte-Maxime Un patrimoine urbain à protéger et à montrer Var Matin 11 avril 2009
Benjamin Krysik, architecte des bâtiments de France et urbaniste d’État, propose à la ville un repérage des bâtiments remarquables, comme cette « petite perle », une villa sise au 51, boulevard des mimosas, dessinée par l’architecte René Darde. L’architecte des bâtiments de France préconise le repérage des constructions remarquables, telles les maisons de pêcheurs ou les villas des années 20-30. Si la commune compte deux monuments historiques, la Tour carrée et la villa Bellevue, une maison des années 20 située à La Nartelle, elle pourrait aussi s’enorgueillir de son riche patrimoine urbain. À condition de le recenser pour le connaître.

Alpes maritimes
NICE, Palais de l’agriculture : Un bijou sur la Promenade des Anglais Nice Rendez-Vous 10 avril 2009
Le Palais de l’agriculture, inscrit sur l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1991, est un bâtiment rescapé de ce qu’était la Promenade des Anglais dans la ville de Nice du début du XXe siècle. Christian Estrosi, à l’époque Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, a voulu le sauvegarder alors que son sort semblait scellé en raison de son état catastrophique après des années d’abandon, la société d’horticulture qui l’occupait n’ayant pas les moyens de son entretien.
De gros travaux de consolidation ont été effectués entre novembre 2006 et octobre 2007, verrière, terrasses et toiture, avant de ravaler les façades et leurs décors de septembre 2007 à mars 2009. Si la couleur peut surprendre par sa prégnance on nous assure qu’il s’agit de celle de l’origine du bâtiment et qu’avec le temps elle va perdre de sa violence.

Provence-Alpes-Côte d’Azur
En Provence, sur les pas de Picasso Figaro 7 avril 2009
Une nouvelle route touristique en dix étapes fait revivre le plus grand peintre du XXe siècle. Pour la première fois, on pourra même visiter le château où il vécut.
Picasso superstar. Après trois expositions parisiennes dédiées au maître, deux autres s’apprêtent à ouvrir leurs portes, dans le Midi cette fois, terre de prédilection de l’artiste. Dans la foulée, le comité régional du tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur a tracé un « Itinéraire Picasso ». Cette route mène d’Avignon, que Picasso découvrit en 1914 (le Musée Angladon y présente certains de ses dessins), à Antibes où il résida au château Grimaldi, qui devint le Musée Picasso. C’est là que se tient, jusqu’au 28 juin une exposition «Picasso 1945-1949 : l’ère du renouveau».
(…) Mais la principale découverte de ce périple sera assurément le château de Vauvenargues. C’est ici que reposent Picasso et Jacqueline, sa dernière épouse. La petite-fille de Jacqueline y vit toujours. Or, elle a accepté de l’ouvrir, pour la première fois, au grand public. Ce feu vert s’étendra du 25 mai au 27 septembre. Cette période correspond exactement à la durée de l’exposition « Picasso-Cézanne » au Musée Granet d’Aix-en-Provence. Car c’est le musée qui organisera visites et transferts (pas d’accès en voiture particulière), tous les jours, par groupes de 19 personnes. Les réservations battent déjà leur plein….

Alpes Maritimes
Menton Fontana Rosa : la salle de cinéma sort de l’obscurité Nice Matin 6 avril 2009
Depuis les fenêtres, la vue est panoramique, avec des contre-plongées enchantées sur les jardins en cours de réhabilitation. Longtemps à l’abandon, dégradée, la salle de cinéma de Vicente Blasco-Ibanez sort enfin du noir. Le bâtiment, l’un des principaux du domaine cher à l’écrivain-cinéaste-républicain espagnol, vient de retrouver un toit étanche. Une opération réalisée dans les règles de l’art comme pour l’ensemble de ce domaine unique, classé Monument historique en 1990….

Alpes-Martimes
Antibes les Remparts poursuivent leur « relooking » Nice-matin 6 avril 2009
Les échafaudages prennent place petit à petit. Et dans six mois, le public pourra déambuler sur la courtine le long du quai Rambaud, depuis la porte marine jusqu’au Bastion Saint-Jaume dont la terrasse est accessible depuis l’été 2007. Les Remparts poursuivent leur « relooking » avec la restauration, la mise en sécurité et en lumière de cette portion de l’édifice Vauban….

Bouches-du-Rhône
Une œuvre de Fernand Pouillon menacée à Marseille FNASSEM 3 avril 2009
Une œuvre de l’architecte Fernand Pouillon, la Station sanitaire du port de Marseille, est menacée de démolition pour – semble-t-il – faciliter la logistique de chantiers d’infrastructure prévus à proximité. La menace qui pèse sur cet édifice situé stratégiquement dans le site d’Euroméditerranée n’est pas nouvelle. Des projets de démolition ont alternés avec plusieurs hypothèses de reconversion restées hélas infructueuses et depuis dix ans, la dégradation du bâtiment appartenant aux Domaines s’est s’accentuée.

Bouches-du-Rhône
Euroméditerranée s’offre une bouffée de verdure Metro 2 avril 2009
Plus de 16 hectares de végétation vont être créés autour de l’ex-gare du Canet
Un peu de verdure dans des quartiers qui en manquaient : c’est l’objectif du plan “Oxygène vert”, présenté ce jeudi lors du conseil d’administration de l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée. Au total, 16,5 hectares d’espaces verts devraient voir le jour dans le nord de Marseille, un périmètre très urbanisé et très industrialisé où ils faisaient défaut.
L’essentiel sera constitué par un parc aménagé autour de l’ancienne gare du Canet, intégrée depuis l’an dernier dans l’extension du périmètre d’Euroméditerranée. Le reste sera constitué par la création d’un grand jardin de plus d’un hectare autour de la porte d’Aix, jusqu’au boulevard du général Leclerc. Sa réalisation sera rendue possible par la coupure plus au nord de l’Autoroute A7, qui vient buter jusqu’à présent sur la porte d’Aix.
Un hectare supplémentaire sera également créé autour de l’église Saint-Martin d’Arenc qui sera réhabilitée pour devenir un lieu culturel et patrimonial….

Mars

Bouches -du-Rhône
Marseille L’Hôtel-Dieu garde ses 4 étoiles 20 Minutes 31 mars 2009
Pas d’inquiétude, malgré la crise. La mairie de Marseille a confirmé, hier, la poursuite du projet d’hôtel de grand luxe dans l’ancien hôpital de l’Hôtel-Dieu (2e). Classé monument historique, le bâtiment, surplombant le Vieux-Port, devrait être transformé en hôtel quatre étoiles par le groupe Axa, dans le cadre d’un bail emphytéotique de 99 ans. « Compte tenu de la conjoncture économique actuelle, et des évolutions dans le secteur du tourisme, il se murmure que l’investisseur pourrait se retirer », note Lisette Narducci, maire (PS) des 2e et 3e arrondissements. Dominique Vlasto, adjointe au Tourisme (UMP), dément : « Le financeur et son maître d’ouvrage continuent le projet, ils doivent me présenter [aujourd’hui] les modèles de chambre qu’ils comptent installer dans l’hôtel. » D’après la mairie, les permis de construire et de démolir nécessaires au chantier de l’Hôtel-Dieu ont été délivrés et purgés de tout recours en justice. Les fouilles archéologiques préalables aux travaux devraient commencer en juin…

Var
La Celle la cloche de l’abbaye sera de retour pour Pâques Var Matin 30 mars 2009
Les Cellois devront se passer un moment du doux tintement de cloche de l’abbaye. Car en la tirant dernièrement, la sonnette d’alarme a donné l’écho. Et pour Jacques Paul, le maire de La Celle, il y a péril en la demeure. « Une nécessité impérieuse que de pérenniser le clocher et son bourdon… »
La commune a donc pris le taureau par les cornes afin de sauvegarder l’intégrité de l’édifice roman. Le joug de bois massif qui maintenait la cloche de bronze a subi, au fil des ans, les altérations du temps. Gonflé par l’humidité, rétracté par la chaleur et l’action du soleil, son équilibre n’était plus assuré. Les réglages des brides (1) de serrage attenantes ne permettaient plus de compenser le jeu naturel du bois. Résultat, à chaque mouvement de cette cloche en bronze de 150 kg, vestige de 1816, l’axe encaissait de fortes et inégales vibrations. Le blocage non optimal entre le joug et les oreilles du bourdon entraînait une usure rapide, menaçant de le disloquer. Ainsi qu’une pression récurrente sur les semelles des encoches du mur. À terme, nul doute que les répercussions auraient causé des dégâts sur la structure même du clocher….

Vaucluse
Une souscription pour sauver le mur du cimetière juif de Carpentras La Provence 30 mars 2009
Le mur du cimetière juif de Carpentras est un édifice inscrit aux monuments historiques. D’une longueur de 370 mètres, il donne accès au lieu où reposent de nombreuses familles, dont quelques unes célèbres comme la soeur du capitaine Dreyfus. Ce mur est en mauvais état, décrépi, rongé par l’érosion. L’association cultuelle israélite de Carpentras a décidé de lancer un chantier pour le rénover à l’identique, avec un enduit à la chaux…

Var Nouveau !
Fréjus Des vestiges mis en valeur par les promoteurs Libération 27 mars 2009
Estimés comme une découverte majeure par les spécialistes, les vestiges romains situés au rond-point de La Poste, avenue Aristide Briand, doivent être mis en valeur et accessibles à la visite grâce à la bonne volonté des p
Patrice Chabannier, Stéphane Perroni, Christophe Ziliani ont choisi de ne pas tout recouvrir pour construire leur bâtiment mais bien d’augmenter leur budget afin de valoriser les superbes arches mises au jour. Alors qu’à partir d’un premier projet immobilier, un rapport de fouilles préventives réalisées en 2001 a confirmé que le terrain était vierge de tout vestige, quelle ne fut pas la surprise des promoteurs, il y a six mois, d’atteindre, lors d’un dernier sondage, des ruines datant du premier siècle après J.-C….

Vaucluse
Avignon Un Art-Hôtel face au Palais Avignews.com 27 mars 2009
Hôtel des Monnaies et prison : ça se précise. Les transactions sont terminées : la ville a acheté le 20 mars dernier la prison Sainte-Anne pour 1M€ et va vendre l’Hôtel des Monnaies (ancien conservatoire) pour « le montant de l’estimation des domaines ». A l’intérieur, un « ArtHôtel ». Le concept : un hôtel haut de gamme avec une galerie d’art ouverte à tous. Un artiste d’art contemporain est associé au projet et devrait être connu d’ici le mois de mai. « Le lieu restera donc aussi ouvert aux Avignonnais qui pourront y boire un verre tout en appréciant les œuvres de cet artiste ». Et puisque le déficit d’hôtellerie de luxe sera comblé place du Palais, quelle solution pour la prison ? « Une centaine de chambres sont prévues » lâche le maire….

Gard
NIMES Nemausus entre dans l’histoire du XX e siècle Midi Libre 25 mars 2009
« Si Nîmes compte vingt siècles de patrimoine, elle a aussi un patrimoine du XX e siècle. » La formule de Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture, illustre bien l’inauguration de la plaque « Label patrimoine du XX e siècle », apposée depuis hier sur l’immeuble Nemausus, route d’Arles.
L’inscription de cette distinction, accordée il y a un an par le ministère de la Culture, signale à l’attention du public, un édifice exceptionnel de logement social construit à Nîmes en 1986 par Jean Nouvel, (prix Pritzker 2008) l’équivalent du Nobel de l’architecture.
« Par les temps qui courent,
ce premier label en Languedoc-Roussillon est un message d’espoir en matière d’urbanisme » , commentait Jean-Marc Ibos, qui assista Jean Nouvel dans la réalisation de cette aventure….

Var – Doubs
Fayence Des circuits de découverte pour valoriser le patrimoine Var matin 23 mars 2009
Régulièrement, dans l’enceinte de la maison de pays, les élus membres du Syndicat mixte pour le développement de Saint-Raphaël et du Pays de Fayence se réunissent pour définir les actions en faveur du tourisme et de l’économie des huit communes du canton et de leur grande sœur littorale.
Sous la présidence de Georges Ginesta, député-maire de Saint-Raphaël, la dernière réunion a adopté la création de sentiers « aventures permanents », dans un but ludique et de découverte du patrimoine local. « C’est un mélange de chasse au trésor, de jeu de piste, de course d’orientation, version XXIe siècle », a expliqué le président avant d’ajouter : « Notre terriotire trouvera une vitrine idéale pour faire découvrir nos neuf communes auprès de nouveaux publics, tels que les familles, les jeunes couples et les groupes tels que les résidants de villages de vacances, agences de séminaires, comités d’entreprises, associations sportives et culturelles… »
Le principe est simple : il s’agit de parcours permanents pour valoriser et découvrir les espaces naturels du territoire. Le public intéressé disposera de carnets de route, diffusés par les offices de tourisme, et utilisables avec un GPS. A l’heure actuelle, seul le département du Doubs a développé ce modèle d’animation…

Alpes maritimes
Nice Une stèle pillée au cimetière de Cimiez Nice matin 22 mars 2009
Choquant. Déchirant. Révoltant.
Au détour d’une allée, dans le cimetière municipal situé à côté du monastère de Cimiez, une stèle a été pillée. Les deux statues d’ange en marbre blanc qui l’ornaient ont été sauvagement arrachées il y a quelques jours. Cette fois-ci, c’est la stèle d’Urbain Garin De Cocconato, peintre niçois et dernier propriétaire du domaine où se trouvent les arènes de Cimiez et le musée Matisse avant qu’il ne soit racheté par la ville, qui a été désenchantée. De chaque côté de la plaque qui rend hommage à l’artiste, il ne reste plus que deux « moignons » de marbre éclaté. « C’est un bout de notre patrimoine qui s’en va peu à peu, se désole Jacqueline Cuvier, présidente des « Appels d’Orphée », association pour la sauvegarde du patrimoine funéraire de Nice et de son comté. C’est révoltant. Et ce n’est pas la première fois. Le pillage continue… »…

Alpes Maritime
Cagnes-sur-Mer Nouvelle vie intérieure pour le vénérable château Nice Matin mercredi 18 mars 2009
La deuxième phase de restauration du château, au village, a pris un peu de retard. Intempéries et difficultés d’installation de la grue ont repoussé d’environ un mois la livraison initialement prévue fin 2009.
C’est donc en 2010, pas avant, que les visiteurs pourront découvrir le nouveau visage du Centre international d’art contemporain (CIAC) installé dans l’ancienne demeure des comtes de Blacas depuis 1998.

Var
solliès-pont Quand l’écologie fait foi Var Matin 17 mars 2009
Petits rafraîchissements de printemps en l’église Saint-Jean-Baptiste avec, notamment, la réhabilitation des murs de la sacristie, ainsi que de ceux qui forment la corolle protectrice du choeur. Le bâtiment très ancien demande, comme tous ceux qui forment le patrimoine communal, une attention régulière et l’intervention de spécialistes….

Alpes-Maritime
Nice Classer l’hôpital Saint-Roch pour le sauver de la casse… Nice-Matin 12 mars 2009
Le classement de l’hôpital Saint-Roch comme monument historique permettrait sa sauvegarde. On pourrait le vendre mais pas le démolir.
L’annonce de la mise en vente de l’hôpital Saint-Roch dans nos colonnes (voir nos éditions du 2 mars) a provoqué la stupéfaction. L’effet de surprise passé, le flot des protestations ne cesse de grossir. Les pétitions se multiplient pour dire non à la « braderie de notre patrimoine ». Les syndicats hospitaliers se mobilisent mais les riverains aussi. Des manifestations pourraient être organisées dans les prochaines semaines.

Vaucluse
Le Palais des Papes en Avignon L’Union 8 mars 2009
LE Palais des Papes a son timbre panoramique ! La Poste a confié à Martin Mörck la réalisation d’un horizontal 55×21 d’une valeur faciale de 0,70 euro, et à Claude Perchat, la confection d’un timbre à date 32 mm « premier jour » en représentant les armoiries. Le tirage annoncé est de 2.500.000 exemplaires….

Var
Saint-Maximin Sauvegarde : quatre cents amis au chevet de la basilique
Var Matin 8 mars 2009
Les Amis poursuivent une mission essentielle au profit de ce joyau gothique du XIIIe. De 15 000 visiteurs par an en 1997 à 120 000 aujourd’hui, la basilique de Saint-Maximin est devenue un haut lieu touristique. « L’effet Da Vinci Code, bien sûr, pour un site considéré comme le troisième tombeau de la Chrétienté », explique fièrement Yves Bridonneau, le président de l’association des Amis de la basilique….

Var
Fréjus château Gallieni : les dépendances vont être rasées Var matin 4 mars http://www.varmatin.com/ra/culture/176134/frejus-chateau-gallieni-les-dependances-vont-etre-rasees
Une élégante demeure avec une histoire digne d’un roman. Le château Gallieni appartient à la communauté d’agglomération depuis 1999. Si la grande bâtisse est vide de tout occupant et de toute activité, l’aile droite en entrant abrite trente-cinq associations patriotiques. Mais quid de l’aile gauche ?
Elle n’a jamais été utilisée depuis l’acquisition de l’ensemble. Son état s’est dégradé au fil du temps. Ces dépendances ont été «malencontreusement rattachées en 1910 au château », soulignait Françis Tosi, adjoint au maire de Fréjus, lors du dernier conseil de la communauté d’agglo.
« En vue de rendre au château Gallieni son apparence d’origine, il est proposé de démolir l’aile disgracieuse et en mauvais état », stipulait la délibération votée à l’unanimité par les élus de l’agglo, qui ont décidé de raser les fameuses dépendances. « Un diagnostic des bâtiments en question va être élaboré. Avec ce résultat, nous allons pouvoir élaborer et lancer l’appel d’offres afin de trouver l’entreprise de démolition. Et chiffrer le montant des travaux », explique Paul-Christian Ollier, directeur adjoint à la communauté d’agglo….

Bouches du Rhône
Les commerçants, ambassadeurs du patrimoine de la ville La Provence 2 mars 2009
La Confédération générale des Petites et Moyennes entreprises des Bouches-du-Rhône (CGPME13) a lancé aujourd’hui, en partenariat avec la Ville, l’opération « Être ambassadeur de sa ville ». L’ambition de ce projet est de faire des commerçants et des artisans marseillais les meilleurs relais pour promouvoir les atouts de la ville qu’ils soient historiques, culturels ou économiques.

Bouches-du-Rhône
Archéologie À la claire fontaine Le journal du CNRS mars 2009
Construit il y a plus de vingt-deux siècles, le nymphée de Glanum est une fontaine si bien conservée qu’elle serait encore capable de fonctionner aujourd’hui. Un chercheur en révèle les secrets.
Adossé aux contreforts des Alpilles, près du village de Saint-Rémy-de-Provence, Glanum est un site archéologique majeur en France. La cité antique a pu prospérer grâce à une source ingénieusement captée par une sorte de fontaine : le nymphée de Glanum. Guilhem Fabre, directeur de recherche au laboratoire « Archéologie des sociétés méditerranéennes »1, vient de percer les secrets du fonctionnement de cette fontaine monumentale. Sa conception est si brillante qu’elle pourrait fonctionner encore à l’heure actuelle, soit plus de vingt-deux siècles après sa construction !

Alpes Maritime
Cagnes-sur-Mer Le patrimoine se découvre à pied Nice Matin 1er mars 2009
A Cagnes-sur-Mer, pendant les vacances, la randonnée est le meilleur moyen de partir à la découverte des richesses du patrimoine local, que l’on soit touriste, ou résident de longue date. Ces « promenades urbaines » commentées sont proposées depuis 5 ans par l’office du tourisme, en partenariat avec l’Association des Villes de France.

février

La « touche provençale » de la Collection YSL & Bergé a la cote La Provence 24 février 2009
Les toiles de Cézanne et Matisse peintes par les artistes dans notre région et appartenant à la Collection Yves-Saint-Laurent et Bergé ont été vendues hier soir à la « vente du siècle ». (…) Ainsi, l’aquarelle du maître aixois Paul Cézanne La montagne Sainte-Victoire vue des Lauves (recto); Etude d’arbres (verso) , exécutée par l’artiste vers 1902-1906 et estimée entre 2 et 3 millions d’euros, s’est vendue à 2,81 millions d’euros. Les trois toiles d’Henri Matisse qui faisaient également partie de cette « touche provençale », le maître du fauvisme les ayant réalisées alors qu’il était de passage dans le Var ou installé à Nice, sont également parties à très bon prix. Estimé entre 150 et 200 000 €, Portrait de Micheline, réalisé en décembre 1939, a fait le bonheur d’un collectionneur pour la somme de 385 000 €. Le Danseur, exécuté par Matisse en 1937-1938, et estimé entre 4 et 6 millions d’euros, a quitté la Collection pour 6,785 millions €. Enfin, Nu au bord de la mer , une huile sur toile estimée également entre 4 et 6 millions d’euros, signée et datée et où l’artiste a posé la note suivante : « Ce tableau a été peint à Cavallière (Var) en 1908 », à quant à elle aussi été vendue au-delà de prix estimé : 8,241 millions d’euros.
Rien à voir évidemment avec ce record obtenu par Matisse pour Les coucous, tapis bleu et rose qui a suscité le plus de convoitise et fait monter les enchères jusqu’à 35,9 millions d’euros avec les frais alors que sa vente était estimée entre 12 et 18 millions d’euros ! Un record du monde ! Quoi qu’il en soit, par l’acquisition de ces toiles, c’est un peu de notre belle région qui s’est « dispersée » à travers le monde (selon Christie’s, 30 % des acheteurs étaient des Américains et quelque 70 % des Européens, dont 12 % de Français)…

Var
La Seyne-sur-Mer Château de Fabrégas à vendre Var Matin 21 février 2009
Si elle est imposante, la grande bâtisse nécessite quelques travaux de réhabilitation. Quant au terrain, le plan local d’urbanisme l’a rendu inconstructible.
Le conseil général a annoncé au début de mois son intention de se séparer de certains éléments de son patrimoine, parmi lesquels le domaine de Fabrégas, aussi appelé château de Fabrégas, et la soixantaine d’hectares attenante. Il y a un peu plus de sept ans, à la demande du maire de La Seyne et conseiller général de l’époque Arthur Paecht, l’instance départementale l’avait acquis pour environ neuf millions d’euros…

Bouches-du-Rhône
MUCEM : course contre la montre Le Journal des Arts 20 février 2009
Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée sera bien construit à Marseille. Mais à quel prix ?
MARSEILLE – Nicolas Sarkozy, Christine Albanel, Patrick Devedjian. En quelques jours, courant janvier, les responsables politiques auront été nombreux à se porter au chevet du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem). Le coma aura été long : cinq années au cours desquelles le projet de décentralisation du Musée national des arts et traditions populaires (MNATP) de Paris à Marseille aura été maintenu sous assistance respiratoire grâce à la foi de son directeur, Michel Colardelle. Au total, il aura ainsi fallu dix ans et cinq ministres de la Culture pour lancer ce projet de réinvention du « musée ethnographique du bois de Boulogne. » Les atermoiements de son financement n’auront fait qu’exploser le coût de sa construction : le budget prévisionnel est ainsi passé de 144 millions d’euros en 2004 à 175 millions aujourd’hui….

Bouches-du-Rhône
Le terrible destin du CRS suspecté de cambriolage La Provence 18 février 2009
Le fonctionnaire mis en cause s’est donné la mort sur les lieux du vols, alors que sa compagne s’apprêtait à accoucher
Tout le monde le cherchait. Dans l’angoisse. Ce n’est que vendredi que les policiers d’Aix-en-Provence, épaulés par ceux de la police judiciaire, ont découvert son corps.(…) L’homme se savait en sursis. Depuis quelques jours, la police judiciaire cherchait à lui parler, à obtenir des informations au sujet d’un cambriolage commis dans le château, où sa compagne et ses beaux-parents occupaient la maison des gardiens. Dans la demeure somptueuse du XVIIe, des oeuvres d’art et du mobilier d’époque avaient disparu, avant d’être retrouvés, chez un brocanteur, à Marseille…

Var
Brignoles L’église Saint-Sauveur enrobée des « Rubans du Patrimoine » Var Matin 17 février 2009
La ville s’est vue remettre, jeudi, le prix départemental des « Rubans du patrimoine ». Une distinction venue couronner la restauration de l’église Saint-Sauveur, dont les travaux, entamés en novembre 2006, se sont achevés en septembre 2007. La rénovation avait alors mobilisé nombre d’entreprises et d’artisans, sous la houlette des services techniques de la ville. C’est ce travail remarquable que sont venus féliciter, en grande pompe, les organisateurs du concours. La Fédération départementale du bâtiment, l’Association des maires de France, Dexia et la Fondation du Patrimoine visent, avec ce prix, à mettre en exergue les initiatives locales. Notamment celles favorisant la réhabilitation et la valorisation du patrimoine bâti. Une première récompense, donc, pour le programme de rénovation architecturale du centre ancien. Vaste chantier entrepris depuis plusieurs années par la municipalité Guercin. Et poursuivis par son actuel successeur. Mais d’autres projets sont désormais à l’étude. Comme l’ouverture quotidienne du site, en dehors des horaires de culte. Reste à trouver de quoi en assurer la sécurité. L’Église Saint-Sauveur, construite au XIIIe siècle demeure l’un des édifices centraux de la cité ancienne…

Bouches du Rhône
Marseille unanime pour rénover son centre-ville Le Moniteur 10 février 2009
Le conseil municipal de Marseille a voté lundi à la quasi-unanimité un projet visant à rénover le centre-ville et rendre le Vieux-Port semi-piétonnier en vue de la nomination en 2013 de Marseille capitale européenne de la culture.

Janvier

Provence Alpes Cote d’Azur
Je visite gratis le patrimoine de la région PACA avec le pass bienvenue chez vous Magazette.fr 30 janvier 2009
Du vendredi 30 janvier au dimanche 15 février 2009, suivez le guide, le patrimoine de la région est gratuit ou à tarif très réduit.
Il faut vraiment chercher l’info, mais nous l’avons trouvée : la région PACA invite ses habitants à faire du tourisme chez eux. 250 lieux triés selon leur centre d’intérêt, nature, culture gourmandise ou curiosités, sont donc gratuits ou à des tarifs privilégiés avec des visites guidées jusqu’au 15 février. Le site n’est pas optimal, il faut aimer fouiller, mais si vous êtes adepte de la souris vous devriez trouver votre bonheur parmi tous les lieux, abbayes, artisans, petits et grands musées et sites insolites qui jalonnent notre sublime région…
(…) S’inscrire avant les visites sur le site web www.bienvenuechezvous par téléphone au 04 88 66 23 13.
ou yknoppers@regionpaca.fr

Alpes maritimes
Grasse Des fouilles d’urgence menées d’ici peu sous la chapelle des évêques Nice-matin 27 janvier 2009
Les travaux d’aménagement d’une rampe d’accès handicapés dans la salle des appariteurs ont provoqué le déclenchement d’une campagne de fouilles d’urgence. Les archéologues devront décrypter l’histoire des murs.
Un sol pavé de briques, des murs de pierre très remaniés, de petites niches, et une étrange conduite d’évacuation en faïence. Un plafond voûté, percé d’un trou en forme de dôme qui donne dans le sol de la chapelle des évêques. Des portes voûtées..
Ce sont autant de vestiges médiévaux mis au jour la dernière quinzaine à la demande de l’architecte des Monuments historiques…

Bouches-du-Rhône
Marseille : une rallonge budgétaire pour accélérer le chantier du Mucem, deux recours pour le ralentir le Moniteur 27 janvier 2009
Au cours d’une récente visite à Marseille, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a confirmé l’engagement de l’Etat dans la réalisation du futur Musée des civilisations d’Europe et de la Méditerranée (Mucem).

Monaco
La grotte de Castellar pourrait abriter un musée de la Préhistoire Monaco Matin 26 janvier 2009
Pour l’atteindre, il faut remonter une étroite piste en lacets dominant le village perché de Castellar, au-dessus de Menton, puis se frayer un passage dans la garrigue, grimper jusqu’à une barre rocheuse au milieu d’éboulis instables et d’arbustes épineux. Protégé par le relief accidenté, dissimulé par la végétation, l’abri de Pendimoun est connu de quelques initiés, montagnards et scientifiques à l’origine de fouilles. Mais à quelques kilomètres à vol d’oiseau du littoral, il pourrait bientôt rompre son isolement.
Car ce site préhistorique de premier ordre, découvert en 1955, a été récemment inscrit aux Monuments historiques. Accédant à la reconnaissance de l’État, il relance l’intérêt des élus locaux qui souhaitent le désenclaver et le valoriser.
(…) « Pendimoun recèle les premières traces de sédentarisation », s’enthousiasme l’adjoint à la culture de Castellar, Pascal Brun, qui n’hésite pas à classer le site néolithique parmi les trois grands d’Europe.
Comment promouvoir ce trésor ? Au palais Lascaris, beau bâtiment du XVIIIe siècle en coeur du bourg, la commune vient d’ouvrir un espace(1) présentant divers objets exhumés par des archéologues monégasques et prêtés par le musée d’Anthropologie de la Principauté.
A terme, elle compte baliser un sentier jusqu’à l’abri et reconstituer aux abords un village préhistorique. Le projet susceptible d’intéresser un large public, ainsi que les nombreux randonneurs fréquentant le massif, paraît séduisant. Reste, pour une commune de 950 habitants sans importants moyens, à trouver des partenaires et des financements…

Bouches du Rhône
Ils remontent à la lumière les trésors engloutis en Méditerranée La Provence 24 janvier 2009
Berceau de la plongée subaquatique, la rade de Marseille a tout naturellement servi de terrain d’aventure aux premiers archéologues sous-marins. Une discipline balbutiante qui allait connaître un formidable coup d’accélérateur et une soudaine reconnaissance avec la fouille méthodique (et très médiatique) des deux épaves du Grand Congloué, par l’équipe du commandant Cousteau et celle de Fernand Benoit, entre 1952 et 1957.
(…) Quarante plus tard, le Drassm reste à la pointe de l’archéologie sous-marine, grâce notamment à son nouveau siège national inauguré cette semaine dans le quartier de l’Estaque, à Marseille. Un bâtiment qui accueille une trentaine de chercheurs mais également une bibliothèque de près de 10000 ouvrages et une photothèque réunissant pas moins de 90000 phototypes, sans oublier du matériel d’exploration sous-marine et des salles de traitement des objets remontés du fond.
Aujourd’hui dirigé par Michel l’Hour, le Drassm poursuit donc la mission qui lui a été assignée: fouiller, étudier, expertiser et préserver l’ensemble des vestiges sous-marins sous juridiction française, témoignages fragiles mais ô combien précieux de notre histoire maritime. Des épaves dont le Drassm rappelle d’ailleurs que leur contenu constitue des collections d’État inaliénables, c’est-à-dire interdites à la vente et dont la déclaration par ceux qui les découvrent est obligatoire.
Sollicités dans le monde entier pour leurs compétences, les chercheurs marseillais entendent inscrire de nouveaux titres à leur palmarès…

Bouches-du-Rhöne
Les mystères du château Picasso enfin révélés au grand public ? Rue 89 23 janvier 2009
Dans le cadre de l’exposition Picasso-Cézanne organisée à Aix-en-Provence cette année, le château de Vauvenargues, qui fut la propriété de Picasso, ouvrira ses portes au public. Un événement rarissime…

Alpes Maritimes
Le Musée national du sport prend la route de Nice Nice Matin vendredi 23 janvier 2009
Nice capitale du sport ? On va finir par le croire. Déjà en lice pour l’Euro 2016 et les JO 2018, voilà la capitale azuréenne candidate pour accueillir le Musée national du sport. Et candidate plus que sérieuse ! Le député-maire Christian Estrosi reçoit aujourd’hui le secrétaire d’État à la Jeunesse, aux Sports et à la vie associative, pour évoquer le probable transfert de cette institution de Paris à Nice.

Alpes-Maritimes
Une rénovation de château ratée : 5 millions d’euros d’amende Bati Actu du 22 janvier 2009
Le tribunal correctionnel de Grasse vient d’attribuer une amende de 5 millions d’euros au propriétaire du château médiéval de Saint-Jeannet pour avoir entrepris des travaux interdits sur la bâtisse. L’avocate de la commune a souligné que le château avait été «totalement dénaturé».
Le propriétaire le château médiéval de Saint-Jeannet, qui a réalisé il y a quelque temps des travaux de rénovation de la bâtisse, vient d’être condamné à 5 millions d’euros d’amende. Dans le détail, le tribunal réclame deux millions d’euros au propriétaire et trois à la société qu’il a créée pour la gestion du château.
Ancienne propriété de l’actrice Viviane Romance, le château aurait subi des travaux non autorisés sur plusieurs centaines de m2. Selon la défense, le propriétaire, un réalisateur anglais de dessins animés, aurait décidé d’effectuer des travaux sans autorisation afin d’empêcher la dégradation du bâtiment. De son côté, l’avocate de la commune de Saint-Jeannet a dénoncé un chantier qui a «totalement dénaturé» le château…

Var
Sanary-sur- La ville inaugure ce week-end les fresques et l’orgue de Saint-Nazaire Var-Matin 22 janvier 2009
Des techniques « ancestrales » (enduit à la chaux, utilisation de pigments naturels, etc.) ont été nécessaires pour créer les fresques.
L’achèvement de huit années de travaux, mais aussi l’illustration de la collaboration entre l’État et l’Église, sans crime de lèse-laïcité. Et pour cela d’ailleurs, « nous sommes très reconnaissants de la bienveillance de service du maire », salue Florian Racine, curé de la paroisse. Ce week-end, Sanary inaugure son église rénovée et les fresques qui en habillent désormais les murs. La manifestation sera également l’occasion de la bénédiction de l’orgue.

Bouches-du-Rhône
L’Estaque, nouvelle base mondiale de l’archéologie sous-marine La Provence 21 janvier 2009
Créé en 1966 par André Malraux, alors ministre de la Culture du Général de Gaulle, le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) s’apprête à vivre un tournant dans son histoire avec l’inauguration, demain à 15 heures, de son nouveau siège national par Christine Albanel, actuel ministre de la Culture. Dirigé par Michel l’Hour, le Drasm quitte donc ses locaux vétustes et inconfortables du fort Saint-Jean, dans le Vieux Port, pour prendre ses quartiers à l’Estaque, dans un bâtiment flambant neuf, beaucoup plus fonctionnel…

Bouches-du-Rhône
Un nouveau mémorial honore les victimes de l’antisémitisme de Vichy La presse canadienne 17 janvier 2009
PARIS — La première pierre du Mémorial du Camp des Milles sera posée dimanche dans le lieu même où, entre 1939 et 1942, quelque 10000 Juifs furent internés. Deux mille cinq cents d’entre eux furent déportés par le gouvernement de Vichy vers Auschwitz.
L’ancienne tuilerie poussiéreuse des Milles, près d’Aix-en-Provence, ne fut pas un camp comme les autres: les nombreux artistes et intellectuels qui y étaient détenus parvinrent à maintenir un semblant de vie culturelle.
(…) « Le réfectoire du camp des Milles a été classé monument historique » car il contient des fresques peintes par les internés, rappelle l’avocat qui donnera dimanche soir une conférence à Marseille sur l’histoire du site. Malgré les conditions d’existence difficile, les prisonniers ont aussi « ouvert un cabaret »…

Monaco
Villa Paloma : un musée de 1 000 m2 début 2010 Var matin 12 jnavier 2009
Plusieurs fois modifié, le projet de création d’un pôle muséal près du jardin exotique devrait enfin voir le jour d’ici un an. Ce ne seront pas 450 m2 comme prévu initialement, ni 600 m2 comme envisagés ensuite, mais 1 000 m2 qui abriteront notamment les oeuvres de Kees Van Dongen à la villa Paloma. L’enveloppe budgétaire dédiée au projet de réhabilitation de cette demeure privée a gonflé proportionnellement au nombre de mètres carrés. Le gouvernement princier est ainsi passé de 2 à 4,5 millions d’euros pour, enfin, débloquer près de 9 millions d’euros…

Vaucluse
Avignon veut acheter son ancienne prison pour en faire un hôtel de luxe AFP 5 janvier 2009
La ville d’Avignon s’est portée acquéreur de l’ancienne prison Sainte-Anne, établissement du XIXe siècle au pied du palais des Papes, dans l’espoir de la revendre pour en faire un hôtel de luxe.
« En choisissant d’acquérir la prison, la ville peut ainsi rester maître du devenir du site », selon un communiqué, « plusieurs projets lui ont été proposés et elle entend choisir celui qui sera le plus adapté aux spécificités de la ville et ce dans le courant du premier trimestre 2009 ».

***

D’autres revues de presse sur  Patrimoine-en-blog

thématiques : ArchéologieMon église au Canada et ailleursPatrimoine français à l’étrangerPatrimoine religieuxPolitique du patrimoine

régionales : Alsace-LorraineAquitaineAuvergneBourgogneCentreCorseFranche-ComtéIle de FranceLimousinMidi-PyrénéesNormandie,Nord-Pas-de-CalaisPays de la LoirePicardiePoitou-CharenteProvence-Alpes-Côte-d’AzurRhône-Alpes

(135 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Charles Maurelrolando Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Charles Maurel
Invité

Je suis un des petits fils de Charles Fortuné MAUREL qui à construit un douzaine d’école à TOULON et d’autres au Lavandou et à Hyeres en particulier. En dehors du site ci dessus que mon fils (donc l’arrière petit fils de Charles Maurel) à conçu sur sa carrière, vous trouverez également le Blog que j’ai mis en place sur Internet concernant sa descendance: http://charlesmaurel.over-blog.com Merci pour votre articles qui défend le Patrimoine. Nous recherchons tous renseignements concernant notre Grand père et nous savons qu’il a travaillé au train des pignes entre 1897 et 1900 donc, peut-être à la gare du… Lire la suite »

rolando
Invité

Bravo pour les infos très utiles de votre site