Jougne, petite cité comtoise de caractèreArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

i_pat_fc04

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – LIVRE

Les éditions Lieux-Dits publient, en collaboration avec l’Inventaire du patrimoine de Franche-Comté, Jougne, petite cité comtoise de caractère

Ce village, situé sur un piton rocheux à 1000 mètres d’altitude, à la frontière franco-suisse, fut au Moyen-Age l’un des plus grands péages européens.

L’ouvrage détaille l’histoire et l’architecture des bâtiments les plus représentatifs, en insistant notamment sur les spécificités liées à la frontière (douanes, bornes), aux rigueurs du climat (fermes traditionnelles munies de pare-vent et d’avant-toits), aux industries traditionnelles et au pastoralisme (chalets d’estive où l’on fabriquait le «vachelin» ancien nom du comté)….

Communiqué de l’éditeur :

Jougne, petite cité comtoise de caractère.

Clef d’un des passages les plus fréquentés du Jura, Jougne défend avec force cette position comme le suggèrent les armoiries de la cité.

Perché sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Jougnena, sur le chemin qui conduit en Italie et en Suisse, poste avancé pour les guerriers, relais pour les marchands, halte pour lesreligieux, le village accueille aujourd’hui touristes, skieurs ou promeneurs.

Ce « Parcours « fait revivre l’histoire architecturale de cette petite cité de caractère, dont guerres et incendies ont détruit les témoins les plus anciens. Il contribue à la connaissance des savoir-faire artisanaux et des pratiques pastorales tout en invitant à la découverte des paysages qui ont fondé sa renommée.

L’agglomération de Jougne, composée du village et de sept hameaux, est située à la frontière franco-suisse, à 1000 mètres d’altitude, au débouché d’un des rares cols permettant le franchissement de la chaîne du Jura. Ce passage fréquenté depuis l’époque gallo-romaine devient au Moyen-Age l’un des plus grands péages européens, entraînant le développement des infrastructures liées au transit des hommes, des animaux et des marchandises. La ville est alors entourée d’un mur d’enceinte dont une partie subsiste aujourd’hui.

Après une introduction historique, l’ouvrage présente le patrimoine de la ville actuelle, très largement reconstruite après l’incendie qui la ravagea en 1870. Les auteurs détaille l’histoire et l’architecture des bâtiments les plus représentatifs, en insistant notamment sur les spécificités liées à la frontière (douanes, bornes), aux rigueurs du climat (fermes traditionnelles munies de pare-vent et d’avant-toits) et au pastoralisme (chalets d’estive où l’on fabriquait le «vachelin»). Jougne se distingue également par ses nombreux réservoirs et fontaines.

La force motrice de la Jougnena a favorisé l’implantation d’industries (forges, clouteries, moulins,…) qui marquent encore le paysage. Mais c’est aujourd’hui le tourisme qui procure à la cité l’essentiel de ses ressources : si la beauté des paysages attire de nombreux touristes en été, l’essentiel de l’activité est liée aux sports d’hiver, et a profondément modifié l’aspect et le quotidien d’anciens hameaux agricoles comme Entre-les-Fourgs ou Les Tavins.

JOUGNE, petite cité comtoise de caractère Collection nationale Parcours du patrimoine, n° 348 Editions Lieux Dits, 72 pages, 116 illustrations 7,50 euros TTC

Commentaires via facebbok
(31 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz