Cluny 2010 à Moissac

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – COMMÉMORATION

La Ville de Cluny et la Fédération des Sites Clunisiens (150 sites dans l’Union Européenne) célèbrent la création de l’ordre de Cluny, répandu dans toute l’Europe depuis l’an 910. Les festivités du 1100ème anniversaire de la fondation de cette culture monastique occidentale se poursuivent à Moissac (Tarn-et-Garonne) autour du cloître et de l’abbatiale Saint-Pierre, monuments historiques inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO par le biais des Itinéraires Culturels des Chemins de St Jacques de Compostelle.

<script type= »text/javascript »><!– google_ad_client = « pub-5176194802305853 »; /* 728×90, date de création 12/10/09 */ google_ad_slot = « 5479046801 »; google_ad_width = 728; google_ad_height = 90; //–> </script> <script type= »text/javascript » src= »http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js »> </script>
Au XIè siècle en effet, les clunisiens organisèrent Moissac comme tête de pont de leur rayonnement vers le sud et la péninsule ibérique. Ainsi, à Moissac furent écrits les principaux manuscrits qui servirent de modèle aux réformes liturgiques et musicales des église ibériques. C’est également dans les cercles clunisiens, autour de l’an mille, que fut conçu le plus vieux manuscrit , aujourd’hui conservé, consignant les mélodies du chant grégorien, code le plus ancien, témoin de l’utilisation des micro-tons, non seulement dans la musique occidentale mais aussi dans tous les répertoires orientaux comme les chants byzantin, copte, syriaque, arménien, islamique…Il occupe une position centrale dans l’histoire de la musique.

Dans « Légende de l’arbre de vie » Cluny-Moissac-Santiago, Marcel Pérès retrace ce parcours sémantique et culturel à partir de Cluny, un ordre administratif et religieux qui instaura le premier l’aménagement du territoire pour un « fait » religieux qui devint modèle de civilisation et de société. En partant d’une paraphrase du Livre des Morts des Egyptiens, la mise en lumière du cloître et de l’abbatiale délivrera une réalité des lieux, reprise par le christianisme. La terre, la pierre, le végétal, l’espace et le temps …sans limite seront évoqués de manière réelle ou imagée. Le cloître, premier contact brut avec le peuple côtoie la chance du majestueux cèdre, arbre céleste du centre de Jérusalem, donnant les fruits de la vie… l’eau de la fontaine disparue et rejaillissant dans le Tarn, et puis…ce fameux portail roman de l’abbatiale fait basculer dans les temps de l’Apocalypse. Autre bascule, la pierre de Moissac (art de Cluny?) influe l’architecture de Moissac. L’ouverture et le rayonnement naissent ainsi à Moissac et se perpétuent vers l’Espagne et St Jacques de Compostelle, axe majeur du développement de Cluny et du pape Calixte II, prémices sacrées du fameux Codex Calixtinus…

« LA LEGENDE DE L’ARBRE DE VIE »
CLUNY – MOISSAC – SANTIAGO

Cloître et abbatiale St Pierre de Moissac
Samedi 17 octobre 2009
Deux représentations gratuites à 21 h et 22 heures
Ensemble Organum. Marcel Pérès
Lumières: Marc Oliviero

Entrée gratuite mais billets exonérés obligatoires à retirer ou à réserver par téléphone au Centre Culturel Municipal, 24 rue de la Solidarité 82200 MOISSAC – Tél: 0563046385. Dans la limite des places disponibles.
Possibilité de retirer les billets au Hall de Paris le samedi 17 octobre à 16h30 ou devant l’office de tourisme à partir de 20heures.

(34 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de