Eolien vs patrimoine. Les internautes débattent

Pocket
Article pouvant être lu en 7 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HISTORIQUE ET NATUREL – DÉVELOPPEMENT DURABLE

Des projets d’implantation de parcs éoliens au large du Mont-Saint-Michel, deux chateaux du Pas de Calais qui font la grève des journées du patrimoine pour protester contre l’édification d’éoliennes dans leur environnement… Le sujet a notamment abordé avec beaucoup d’émotion lors des Journées juridiques du patrimoines qui se sont tenues au Sénat le 17 septembre 2009.
En effet, l’actualité de manque pas de rappeler la relation de plus en plus conflictuelle qui oppose les développeurs d’énergie renouvelable et les acteurs du patrimoine historique bâti et de la protection des paysages.
Le président de la République était lui-même intervenu dans le débat, annonçant notamment que « Les nouvelles éoliennes seront installées d’abord dans les friches industrielles et loin des sites emblématiques ». Pour la grande satisfaction des associations du patrimoine. Hélas, le voeu présidentiel ne semble pas suivi d’effet.

Les lecteurs de Patrimoine-en-blog interviennent régulièrement sur le sujet. Un débat s’amorcent qui mériterait d’être approfondi. Sauvegarde des patrimoines bâtis et naturels, pour les uns, préservation du patrimoine climatique disent d’autres. Tout cela mériterait mieux qu’une guerre de tranchée.

Le sondage qui vous est proposé est aussi l’occasion d’acueillir vos commentaires et vos suggestions sur cette délicate question afin que nous puissions sortir de ce conflit par le haut

Les lecteurs du Patrimoine-en-blog s’expriment :

Marco, le 9 octobre 2009 :

Des promoteurs éoliens sollicitent les propriétaires terriens dans le canton de Charly sur Marne, ils proposent 3000 euros par éoliennes et par an pour le propriétaire et idem pour le locataire. Certains propriétaires signent les baux d’autres attendent une surenchère . Quelques élus sont d’accord pour avoir des éoliennes sur leur commune, communes de Montreuil aux Lions, Courpu, et peut être L’Epine aux Bois.
Dans nos petites communes les élus sont également agriculteurs et solidaires, voir même membre de la famille, et ne se soucient pas du bien être des administrés.
Les habitants pour la plupart, ne sont même au courant, avec l’association vent de verité basé en Seine et Marne, nous faisont circuler des pétitions. Les gens sont scandalisés par ces méthodes, et ne souhaitent pas d’éoliennes à 750 mètres de leur maison.
Chez nos voisins de Seine et Marne, même constat, pour les communes de Bellot,Verdelot et dernièrement St Mars Vieux Maisons près de la Ferté Gaucher.
Chez nos voisins de la Marne des éoliennes sont prévues à Montmirail.
Concernant les 11 éoliennes déjà installées à Charly sur Marne 5 ne fonctionnent pas, faute de ZDE.

Christie Olry, le 15 janvier 2009 :

de vraies questions se posent avec les nouvelles énergies ou énergies durables:
éoliennes, photovoltaïques etc
le photovoltaïque est interdit à proximité des monuments historiques en France, le Pape en installe au Vatican…
la DRAC reste muette…
les agriculteurs s’engouffrent dans ce créneau, beaucoup moins polémique que l’éolien!
Dans notre département de l’Aisne nous sommes riches en Patrimoine et en exploitations agricoles( dont les toits de hangar sont des supports intéressants)

ce débat est urgent!

Chafer le 17 novembre 2008 :

Vous savez on veut aussi implanter des éoliennes géantes (150m) dans le beau paysage du Limousin où justement on n’a pas eu des moulins à vent, mais des moulins à eau justement parce que le Limousin est un région peu venté. Il ne faut pas massacrer notre paysage pour les moulins à fric. Je tiens à vous dire que je suis pour l’énergie renouvelable – en Limousin le bois, le solaire, le géothermie et surtout l’isolation des maisons pour économiser l’électricité me semble les meilleurs solutions.Notre atout majeur est le paysage et la tranquillité de vie – il faut le sauvegardé pour les générations futurs

Cyril, le 4 octobre 2008 :

Dans ce cas, à refuser de voir notre monde évoluer… La France n’aurait jamais dû, en son temps, il y a plusieurs siècles de cela, tolérer que dans ses campagnes poussent comme des champignons toute une collection de moulins à vent, pourtant fort utile à l’époque pour valoriser le travail de la terre, le travail du blé, du froment… outil alors purement industriel, dont aujourd’hui on se bat comme des chiffonniers pour leur préservation.

Rien qu’en Vendée, à la fin du XVIIIe siècle, n’y avait-il pas quelque 15 000 moulins à vents ?!
Aujourd’hui nous crions après 15000 moulins à vent ultra-moderne répartis sur toute la France…
Allons ! La France ne pas être qu’un gigantesque Musée de plein air !!!

Ou alors s’il faut se positionner comme tel… et ce peut être un vrai choix politique… arrêtons tout de suite de vouloir créer des entreprises, de vouloir créer des emplois… et transformons nous tous en statues pour Grévin !

Ne faut-il pas laisser aux générations futurs des choix à faire quand à ce qui sera utile de préserver ou non ?

Ces parcs éoliens immenses, répondent pour moi d’une nécessité industrielle comme les moulins à vent répondaient à leur époque d’une nécessité économique.

Ne poussons notre orgueil à « savoir » à l’avance ce qui devra être du patrimoine de demain ou pas. Ce n’est pas avec nos critères d’aujourd’hui que cela peut se définir. Si les « autorités » en la matière avaient tenues à chaque à époque ce même raisonnement… vivrions-nous toujours dans des cavernes ???

Et puis, peut-être parce que je suis « jeune »… mais ces parcs sur lesquels vous semblez crier haro, je les trouvent beaux, majestueux… et utiles à la France !

Dans ce cas de figure précis la lutte importante et nécessaire, utile et vitale pour la préservation de notre patrimoine historique et civil, militaire et ecclésiastique, culturel et industriel, à la mémoire collective, se trompe de combat.

Patrick et énédicte Durand, le 16 juillet 2008 :

La Commanderie templière puis hospitalière d’Ensigné dans les Deux-Sèvres revit.
MH depuis 1933, puis laissée à l’abandon, elle est en grande partie sauvée grâce aux travaux qui ont commencé en 2006. Elle est composée de deux grosses tours XIIe dont le donjon se trouve englobé dans un corps de logis avec tour d’escalier, de nombreuses dépendances, cuisine dite des Pélerins, orangerie, étable, écuries, lavanderie avec four à pain, chapelle XIIe dédiée à St Jean Baptiste, salles voutées.
Située entre Melle et Aulnay de Saintonge 17, à proximité du Chemin de Compostelle, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO , la commanderie lieu de passage est adossée à la forêt domaniale d’Aulnay et d’Ensigné. Elle fait néanmoins l’objet à ce jour d’un projet de ZDE (zone de développement éolien).

Olivier le 10 déc embre 2007 :

Préservation de notre Patrimoine climatique :

> Le Royaume Uni décide de se lancer TRES massivement dans l’éolien offshore ! (33000 MW à horizon 2020 !!!) :
http://objectifterre.over-blog.org/article-14481994.html

> Démonstration de la faisabilité technique d’un système de production d’électricité 100% renouvelable :
http://objectifterre.over-blog.org/article-13530946.html

Mathieu Parneix le 25 novembre 2007

Le préfet de chaque département est maître de ses décisions, parfois en contradiction avec les services de l’Etat (j’ai l’exemple d’un cas dans la Creuse!). C’est une bouillie rélementaire sans nom…
Eole : l’éolien n’est pas, comme vous le dites, une solution parfaite. Ce n’est tout simplement pas une solution. Pas du tout. La preuve est tout de même que les Allemands qui donnent des leçons à toute l’Europe avec leurs éoliennes, sont les plus gros pollueurs d’Europe. C’est un argument qui me suffit…

Eole, le 14 novembre 2009

Et que fait on des générations futures?
L’eolien est aujourd’hui une réponse efficace aux problèmes énergétiques majeurs qui se posent à nous tous et dont il faut savoir profiter.
Bien sûr, ce n’est pas LA solution unique et parfaite. Bien sûr, nous ne pourrons jamais remplacer un parc nucléaire par des éoliennes. Mais l’uranium est limité et le nucléaire ne sera jamais une forme d’énergie illimitée. Quant au cout de démantellement des anciennes centrales : il a de quoi faire passer le coût de l’électricité d’origine éolienne comme très raisonnable.
Notre avenir énergétique doit d’abord passer par d’importantes économies d’énergie puis par un mix énergétique, dans lequel les éoliennes auront droit à une part non négligeable…

Et vous qu’en pensez-vous ?


(80 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
BénédicteElisa Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bénédicte
Invité
Bénédicte

Du fait de leur gigantisme les éoliennes ne sont pas intégrables au paysage, les flashs non plus (laissons de côté le calvaire des malheureux riverains qui avaient choisi de vivre au calme et l’aspect efficacité/rentabilité), une grande partie du patrimoine est très souvent associée à un environnement naturel exceptionnel (ne pas confondre campagne et nature, coq de basse cour et espèces sauvages protégées ou non, et parfois devenues rares). Non les rapaces n’apprennent pas à éviter les pales, non les soi-disantes mesures préconisées pour mettre en place des « couloirs de circulation » pour les chiroptères sont fumeuses et comme c’est écrit… Lire la suite »

Elisa
Invité
Elisa

Comment peut-on à la fois se battre pour la transmission du patrimoine sous toutes ses formes (volontairement, je n’emploie pas le terme « conservation ») et ne pas soutenir les énergies renouvelables ? Comment peut-on aussi hiérarchiser les sites dignes ou pas d’accueillir les éoliennes autrement qu’en fonction d’études climatiques sérieuses ? N’est-il pas plus absurde de laisser des maires sans formation ni accompagnement (je ne remets absolument pas en cause leur honnêteté, leur engagement au service de leurs concitoyens et leur volonté de bien faire) délivrer des permis de construire et voir des constructions de toutes sortes miter le paysage ?… Lire la suite »