Les grands prix du livre d’art par l’Académie des Beaux-Arts

Pocket
Article pouvant être lu en 5 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

L’Académie des Beaux-Arts a décerné ses deux grands prix du livre d’art :

Le Prix du Cercle Montherlant – Académie des Beaux-Arts 2009 est attribué à :
L’Agneau mystique, le retable des frères Van Eyck, de Fabrice Hadjadj, photographies de Paul Maeyaert paru aux éditions de L’Oeuvre.

Le Prix Jean Lurçat 2009 est attribué à :
Séquelle, Texte de Jean Tardieu, Gravures en taille douce de Petr Herel,
Ouvrage élaboré et imprimé au sein de la Zone Opaque pour La Librairie Nicaise

Ces deux Prix ont été remis aux lauréats comme les autres Prix de l’Académie, sous la Coupole de l’Institut de France, lors de la séance solennelle de l’Académie des Beaux-Arts, le mercredi 18 novembre 2009.

L’Académie des Beaux-Arts est l’une des cinq Académies composant l’Institut de France.
Forte de ces 57 membres répartis au sein de 8 sections artistiques, elle s’attache à
promouvoir et encourager la création artistique dans toutes ses expressions et veille à la
défense du patrimoine culturel français. Elle poursuit ses missions de soutien à la création
par les nombreux prix qu’elle décerne chaque année, une politique active de partenariats
avec des institutions culturelles ainsi que ses activités de conseil dans le domaine de la
création artistique.

9782356310200Le Prix du Cercle Montherlant – Académie des Beaux-Arts 2009
L’Agneau mystique, le retable des frères Van Eyck, de Fabrice Hadjadj, photographies de Paul Maeyaert paru aux éditions de L’Oeuvre
L’Agneau mystique, polyptique de Jan Van Eyck réalisé au XVe siècle et conservé dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand en Belgique, est peut-être le plus grand chef d’oeuvre de la peinture flamande. Fabrice Hadjadj en livre un commentaire à la fois érudit et accessible qui
permet de redécouvrir cette oeuvre universelle de manière inédite et infiniment poétique.
Fabrice Hadjadj, professeur agrégé de philosophie en faculté et au séminaire de Toulon, dramaturge, est également l’auteur d’essais comme Réussir sa mort ou La profondeur des sexes.
Le Prix du Cercle Montherlant – Académie des Beaux-Arts, créé en 2002, récompense chaque année l’auteur d’un livre d’art composé en langue française. L’appréciation du jury repose sur une appréhension globale (éditoriale, illustrative, rédactionnelle) des ouvrages consacrés à l’art, sous son acception la plus large – disciplines ou objets artistiques, études thématiques, monographies…
D’un montant de 10.000 euros, le prix est entièrement financé par Monsieur Jean-Pierre Grivory, Président Directeur Général de la Société « Parfums Salvador Dali ». Ce prix a été créé à l’initiative du Cercle Montherlant qui a souhaité à cette occasion s’associer à l’Académie
des beaux-arts afin d’honorer la mémoire de l’écrivain et académicien Henry de Montherlant.
Le jury est composé des personnalités suivantes :
M. Arnaud d’Hauterives, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts, Président du jury
Mme Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française
M. Jean Cortot, Membre de l’Académie des Beaux-Arts
M. Patrick de Carolis, Président Directeur Général de France Télévisions
M. Alexandre Gady, Maître de conférence à l’Université Paris IV Sorbonne
M. Jean-Pierre Grivory, Président Directeur Général de la Société « Parfums Salvador Dali »
Mme Maryvonne Pinault
M. François-Xavier de Sambucy de Sorgue, Président du Cercle Montherlant et Co-Président du jury
M. Edward Vignot, Historien d’art

Le Prix Jean Lurçat 2009

Séquelle, Texte de Jean Tardieu, Gravures en taille douce de Petr Herel,
Ouvrage élaboré et imprimé au sein de la Zone Opaque pour La Librairie Nicaise
En 1978, à la lecture de Borges, le graveur Petr Herel réalise dix gravures, dix eaux-fortes emplies de personnages chimériques et fantasmatiques. Jean Tardieu les vit, au hasard d’un
atelier et s’en inspira pour élaborer le texte Lettre à un graveur visionnaire.
Trente ans plus tard, travaillés par le temps lui-même, les gravures et leur texte se
rencontrent enfin sous l’égide de la librairie Nicaise pour Séquelle.
Préfacé par Frédérique Martin-Scherer, cet ouvrage s’impose comme un véritable manifeste
éditorial, qui tend à marquer à la fois une rupture esthétique et architecturale en matière de
bibliophilie. In-4° de 305 x 240 mm, Séquelle est relié en un cahier unique par une charnière
métallique, couvertures de Flexor. Le texte est composé à la main au plomb mobile en Gill
Sans et est imprimé sur papier velin des papeteries Johannnot et Japon Kinugawa, tiré à 45
exemplaires. La Zone opaque en a assuré l’élaboration et l’impression pour Pierre Walusinski
et la librairie Nicaise.
Petr Herel est né en 1943 en Tchécoslovaquie. Après avoir séjourné en France plusieurs
années, il vit et travaille actuellement en Australie.
Le Prix Jean Lurçat est un prix de bibliophilie créé en 2005 à l’initiative de Simone Lurçat,
décédée en mars dernier à la mémoire de son époux Jean Lurçat (1892-1966), membre de
l’Académie des Beaux-Arts, peintre, rénovateur de l’art de la tapisserie, mais également
poète et auteur d’ouvrages de bibliophilie. Il est doté d’un montant de 7 500 euros et
récompense chaque année un peintre ou un graveur ayant illustré un ouvrage original et
récent de bibliophilie. Il s’agit du seul Grand Prix de bibliophilie en France.
Le jury était composé pour 2009 des personnalités suivantes :
M. Arnaud d’Hauterives, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts, Président du jury
M. Guy de Rougemont, Membre de l’Académie des Beaux-Arts
M. Jean Cortot, Membre de l’Académie des Beaux-Arts
M. Erik Desmazières, Membre de l’Académie des Beaux-Arts
M. Angelo Rinaldi, Membre de l’Académie française
M. Jean Bonna, Correspondant de l’Institut de France

(26 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de