Patrimoine juif en FranceArticle pouvant être lu en 10 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE JUIF

Le patrimoine juif en France dans l’actualité :

– Quand les sites juifs anciens refont surface

– Itinéraires européens du patrimoine juif

– Les lieux du tourisme juif

– France, une présence oubliée

– Strasbourg : des tombes juives profanées

– Alsace Que faire des synagogues rurales ?

– ENNEZAT Nécropole cherche terrain… d’entente

– La communauté juive de France se mobilise pour son patrimoine

– Paris Une plaque en mémoire des enfants juifs du 18e morts en déportation

– Une souscription pour sauver le mur du cimetière juif de Carpentras

Quand les sites juifs anciens refont surface

France 2 29 janvier 2010

Des fouilles menées ces dernières années ont permis de découvrir nombre de sites juifs en France et dans toute l’Europe. Des découvertes qui témoignent de l’importance présence juive de l’Antiquité à la fin du Moyen-Age sur le Vieux continent. Cette présence n’en demeure pas moins fort mal connue du grand public. L’archéologie vient ainsi fournir des données nouvelles pour une meilleure connaissance du judaïsme européen. Et de son histoire.

Un colloque international s’est récemment tenu à Paris sur ces découvertes, à l’initiative du Musée d’art et d’histoire du judaïsme, et de l’Institut national de recherches archéologiques (INRAP). Pour Paul Salmona, directeur du développement culturel et de la communication de l’INRAP (voir interview), il existe un « déni collectif » vis-à-vis de l’histoire des communautés juives médiévales en France. A ses yeux, l’archéologie peut ainsi « remettre en cause le fantasme d’une France historiquement chrétienne et homogène ». De tels propos suscitent des réserves chez certains des chercheurs qui travaillent sur le sujet.

« Il est évident que les découvertes récentes de l’archéologie ont des conséquences tangibles et formidables pour la recherche », explique l’un d’entre eux. « Pour autant, on ne peut pas balayer d’un revers de main les travaux menés depuis 40 ans. Certes, ces travaux sont restés un peu confidentiels et ne sont pas suffisamment relayés par la grande presse, les grandes synthèses historiques ou les manuels scolaires d’histoire. Mais l’important, pour reprendre le titre d’un beau livre de Georges Duby, c’est que ‘L’Histoire continue’ ! » (1). Et l’histoire des communautés juives sur le sol de la vieille Europe est passionnante.

On lira avec grand intérêt les entretiens que nous ont accordés deux spécialistes : Mireille Hadas-Lebel (université Paris IV) pour la période antique, et Danièle Iancu-Agou (CNRS, « Nouvelle Gallia Judaica », Montpellier, UMR 8584) pour la période médiévale. Une remontée dans le temps qui en surprendra plus d’un…

***

Itinéraires européens du patrimoine juif

La culture et le patrimoine juifs sont des sujets qui sont largement débattus dans la sphère juive mais également dans toute l’Europe en général. L’idée était cependant de créer un itinéraire du patrimoine juif qui est selon le « Oxford Concise Dictionary », l’itinéraire des “choses ajoutées, qui ont été transmises par les générations antérieures”.

Le passé sombre de l’Europe dans ses relations avec le peuple juif étant constamment rappelé, on peut être amené à penser qu’il s’agit là de la seule relation que le continent a connue avec les juifs. Sans réduire de quelque manière que ce soit l’étendue des horreurs de la Shoah sur le peuple juif, cet itinéraire du patrimoine juif constitue une opportunité de montrer la richesse de la contribution juive en Europe. L’idée derrière la création d’un tel itinéraire était ainsi d’adopter une approche plus positive de l’histoire juive en Europe, tout comme de l’histoire des juifs en Europe.

Le patrimoine juif fait partie intégrante de l’histoire et de la culture européennes. L’histoire et la culture juives sont en grande parties enracinées dans l’Europe et sont faites d’une histoire pleine de migrations, de persécutions et de précarité, mais également d’échanges humains, d’humanisme et une profusion d’enrichissements mutuels. Pourtant, pendant longtemps, les juifs d’Europe étaient considérés comme un restant brisé de ce qui fut une ancienne tradition pleine d’originalité. Aujourd’hui, il y a environ 3 millions de juifs en Europe et parmi eux une génération de leaders juifs assume des responsabilités professionnelles et publiques importantes. Une nouvelle identité est en train d’émerger, constituant une communauté juive bien structurée et bien liée, qui se tourne vers ses racines et sa culture européennes d’antan.

***


Les lieux du tourisme juif

Présente essentiellement en région parisienne, en Alsace et dans le Midi,

la communauté juive française peut se prévaloir d’un riche patrimoine culturel et religieux.

Partez à la découverte des musées, monuments, lieux de mémoire ou quartiers juifs de France.

Pour en savoir plus cliquez ici

***

Strasbourg : des tombes juives profanées – European Institute of Cultural Route 27 janvier 2010

***

Les juifs en France, une présence oubliéeLE MONDE 16 janvier 2010

Nécropoles antiques, cimetières médiévaux, synagogues, bains rituels, écoles talmudiques, juiveries, carrières en Provence, calls en Catalogne : l’essor de l’archéologie préventive au cours des vingt dernières années a révélé une myriade de vestiges qui rappellent que des communautés juives vécurent en Europe de l’Antiquité jusqu’au Moyen Age.

Ces découvertes font émerger la réalité de communautés connues à travers la littérature rabbinique mais dont ne subsistait la trace que dans de rares monuments et dans des noms de lieux : on recense ainsi, dans des centaines de communes, des « rues aux juifs », « de la juiverie » ou « de la synagogue », mais aussi des chemins, pas, prés, champs, herbages « aux juifs » ou « aux juives », remontant à l’époque médiévale. Sur notre territoire, ces communautés, qui purent compter jusqu’à 100 000 habitants à la fin du XIIIe siècle, ont presque toutes disparu à la fin du Moyen Age en raison des édits d’expulsion dont le premier – pris par Philippe Auguste en 1182 – inaugure la sinistre litanie des bannissements des juifs d’Europe occidentale.

(…) Ces découvertes « contribuent à recomposer un passé plus complexe, échappant à la réécriture strictement chrétienne (…) des sociétés médiévales européennes », comme le notent les archéologues Astrid Huser et Claude de Mecquenem…

***

Alsace Que faire des synagogues rurales ? Patrimoine-en-blog 16 novembre 2009

Il n’y a pas que l’avenir des églises rurales qui posent question. Sur le blog Patrimoine religieux en Alsace, j’ai repéré cet article, très intéressant, de Michèle Jablon-Israël, Administratrice du Consistoire Israélite du Bas-Rhin, chargée des synagogues & cimetières, sur la situation des synagogues dans la campagne du Bas-Rhin.

***

Puy-de-Dôme ENNEZAT Nécropole cherche terrain… d’entente – La Montagne 18 juillet 2009

Va-t-on enfin trouver un terrain d’entente concernant l’avenir du  » Champ des Juifs « , à Ennezat, qui renferme une nécropole juive médiévale ? Le dossier est rouvert.
Le « Champ des Juifs », à Ennezat, a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques par le ministère de la Culture. Cette décision, en date du 3 juin, intervient à la demande de Jacques Curé, maire d’Ennezat mais aussi de l’Association cultuelle israélite de Clermont-Ferrand et du Consistoire central juif, qui avaient fait des démarches en ce sens auprès de Christine Albanel (voir nos éditions du 28 novembre 2008 et du 18 février 2009), dans un contexte particulier.
Rappelons que les époux Mosnier, propriétaires malheureux (1) de ce terrain constructible – qui s’est révélé renfermer une nécropole juive datant du Moyen Âge – se heurtent depuis 1992 à des refus de permis de construire et à des promesses d’achat non tenues.
En désespoir de cause, ils ont décidé de le revendre, fin 2008, après l’avoir remblayé sur plus de 1 m 50 pour répondre aux préconisations d’urbanisme. Et ils ont ainsi relancé l’intérêt pour ce site.
L’arrêté préfectoral du 3 juin, portant inscription au titre des Monuments historiques, souligne que « le site du Champ des Juifs abrite une nécropole d’au moins 700 tombes (NDLR : toutes ensevelies) d’âge médiéval, liées probablement à la communauté israélite, dans un excellent état de conservation, et qu’à ce titre il présente du point de vue de l’archéologie, de l’histoire et du patrimoine, un intérêt suffisant pour en rendre désirable la préservation ». Le 22 juin, Jacques Curé, maire d’Ennezat, Laurent Heulot, directeur régional de la Drac, Frédéric Letterlé, directeur départemental, Frédéric Surmely, le conservateur du département archéologie et des membres de l’association juive luxembourgeoise Matanel (2) se sont réunis autour d’une table pour envisager la suite.
« Désormais, le directeur régional de la Drac sera saisi de toute demande de permis de construire. De notre côté, nous allons engager une procédure de modification du plan d’occupation des sols afin de rendre ces parcelles inconstructibles »…

***

La communauté juive de France se mobilise pour son patrimoine – La Croix 15 juin 2009

Une Fondation pour le patrimoine juif de France vient d’être créée par le Consistoire central israélite pour financer les projets des communautés locales

(…) Le patrimoine juif en France – composé à la fois de monuments (synagogues, cimetières, mikvaot ou bains rituels…), de structures urbaines (« rue aux Juifs »), d’objets cultuels, mais aussi de musique, d’archives, etc. – a été soudain redécouvert au début des années 1980, à la faveur des Journées du patrimoine. En même temps que les visiteurs – nombreux à pousser les portes des synagogues chaque troisième dimanche de septembre ou à arpenter les itinéraires proposés par les offices de tourisme (de Moselle ou d’Alsace, notamment) –, les chercheurs ont eux aussi commencé à publier des études thématiques ou des inventaires, et à se réunir en colloques. Une Journée (devenue depuis « européenne ») de la culture et du patrimoine juif a même été instituée le premier dimanche de septembre. Quant à l’État, il s’est lancé à la même époque dans une politique de protection extrêmement volontariste.« Au point qu’aujourd’hui, la proportion de bâtiments classés ou inscrits à l’inventaire est supérieure à celle d’autres patrimoines cultuels », note Max Polonovski, conservateur général en charge du patrimoine juif au ministère de la culture, qui reconnaît toutefois que « ceci ne préjuge pas des moyens accordés »….

***

Paris Une plaque en mémoire des enfants juifs du 18e morts en déportation – Patrimoine-en-blog 19 juin 2009

L’AMEJD 18 (Association pour la mémoire des enfants juifs déportés du 18e), la Mairie de Paris et l’Académie de Paris organisent une cérémonie de dévoilement d’une plaque en mémoire de 3 élèves du collège Hector Berlioz, morts en déportation.

***

Une souscription pour sauver le mur du cimetière juif de Carpentras La Provence 30 mars 2009

Le mur du cimetière juif de Carpentras est un édifice inscrit aux monuments historiques. D’une longueur de 370 mètres, il donne accès au lieu où reposent de nombreuses familles, dont quelques unes célèbres comme la soeur du capitaine Dreyfus. Ce mur est en mauvais état, décrépi, rongé par l’érosion. L’association cultuelle israélite de Carpentras a décidé de lancer un chantier pour le rénover à l’identique, avec un enduit à la chaux…

 


Commentaires via facebbok
(195 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Patrimoine juif en FranceArticle pouvant être lu en 10 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
FREDERIC VIEY
Invité

Bonjour
annonce à publier: Visite guidée : les Juifs de Paris au Moyen Age
Organisé par le Musée d’Art et d’Histoire du Judaisme
guide conférencier: Frédéric VIEY
Dimanche 13 février 2011 à 10h30
Réservez vos billets au MAHJ
Parcourrez la mémoire Juive de Paris au Moyen Age: les billettes, la rue de la Verrerie, la place de Grêve, la Juiverie de la Cité, la Cathédrale Notre Dame, Le Petit Pont, St Julien du Pauvre.
Venez nombreux
FV

wpDiscuz