Les sénateurs se penchent sur le Centre des monuments nationaux

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Lu sur le site de Patrimoine-Environnement (ex FNASSEM)

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication du sénat , présidée par M. Jacques Legendre (UMP, Nord), a décidé de constituer en son sein un groupe de travail sur le Centre des monuments nationaux (CMN).

Conduits par Mme Françoise Férat (UC, Marne), rapporteur, les travaux de ce groupe ont pour objectif de dresser le bilan et les perspectives d’avenir de l’évolution des missions et du périmètre du CMN, notamment au regard d’une éventuelle dévolution du patrimoine monumental de l’État aux collectivités territoriales.


Une telle relance du mouvement de décentralisation avait effectivement été envisagée dans le projet de loi de finances pour 2010, sans qu’aucun bilan des transferts opérés en application de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales n’ait eu lieu.

Dans le cadre de la préparation du rapport, le groupe visitera des monuments historiques gérés par le CMN ainsi que certains de ceux ayant fait l’objet de la première vague de transferts en application de la loi de 2004. Il recueillera également le témoignage d’acteurs du patrimoine à l’étranger.

Les conclusions du groupe de travail seront rendues publiques avant l’été 2010 et pourraient se traduire par le dépôt d’une nouvelle proposition de loi sur le transfert des monuments historiques aux collectivités territoriales.

Commentaires via facebbok
(8 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les sénateurs se penchent sur le Centre des monuments nationaux"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean DUCROS
Invité
Le rôle du Centre des Monuments nationaux (CMN) pourrait être étendu, mais jusqu’à présent n’est pas monument national tout monument classé Monument historique. Je ne parle pas de l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Ainsi, l’hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris, intégralement classé dès 1862, n’est pas  » Monument national  » (!!!), du moins peut-on dire, pas encore. Ce qui n’a pas permis à la présidence du Centre des Monuments nationaux d’intervenir pour proposer quoique ce soit qui concerne l’avenir d’un des plus historiques édifices de la capitale. Le CMN pourrait le faire, si le ministère de… Read more »