Dormir dans une église…

Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE RELIGIEUXQUEL AVENIR POUR NOS ÉGLISES ?

Jean- François Fejoz m’a fait découvrir  » ce site pour le moins surprenant ». Celui de l’Hotel Martin’s Patershof, à Malines en Belgique.

Il me demande ce que j’en pense et je lui réponds en fin de note. Je serais également  très intéressé de connaître aussi votre opinion. Pour la partager, vous pouvez voter au sondage proposé ci-dessous et/ou laisser un commentaire.

Sondage

L’église des Frères mineurs de Malines (Belgique),telle qu’elle est racontée sur le site de l’hôtel…

L’édifice qui abrite le Martin’s Patershof date de la fin du XIXe siècle et faisait partie du couvent des Frères mineurs. Issus de l’ordre religieux des Franciscains, ceux-ci ont partagé l’histoire de Malines depuis leur arrivée en 1231. Sous le règne de l’absolutisme français, ils en furent chassés à la fin du XVIIIe siècle, mais l’indépendance de la Belgique et l’autorisation étatique du retour des ordres religieux signèrent leur retour.

La construction de leur nouvelle église – un édifice de style néogothique – débuta en 1867 dans le quartier du Heihoek et se clôtura en 1873, suivie par celle du cloître.

Après la Seconde Guerre Mondiale, l’édifice fut l’objet de plusieurs rénovations et rafraîchissements jusqu’à la fin des années 70, bénéficiant entre autres de nouveaux vitraux et mosaïques. A la fin des années 90, les Frères mineurs quittèrent leur couvent et le mirent en vente. Les jardins ainsi qu’une partie du cloître furent alors transformés en un complexe résidentiel, dénommé « Patershof ». En 1999, l’édifice fut désacralisé puis vendu à un particulier. Le printemps 2008 annonça la métamorphose d’un patrimoine en danger de mort. Moins de 14 mois plus tard, le Martin’s Patershof ouvrait ses portes.

Mon humble avis

Tout d’abord je ne connais pas les lieux hors ce qu’en montrent les photos du site internet. Mon avis sera forcément circonstancié.

A priori et à titre très personnel, je ne pense pas être client de ce genre de prestation.  J’ai eu l’occasion de déjeuner, l’an dernier, dans une ancienne chapelle de couvent transformée en restaurant à Angers. Je ne m’y suis pas tout à fait senti à l’aise. On ne se refait pas.

Mais si j’essaie d’analyser les faits, en refroidissant ma subjectivité et en taisant (un peu) mon ressentiment, je pense que l’avenir réservé à d’anciennes églises doit être mesuré avec attention.  Ces initiatives et leur grande diversité sont plus nombreuses qu’on ne croit (voir la liste : Relogés dans d’anciennes églises).  L’intérêt de leur assigner un nouvel usage est leur conservation. Mesure que je préfère malgré tout à la démolition. A condition que les aménagements nécessaires soient réversibles. C’est précisément la question que je me suis posé en observant les photos du Martin’s Patershof,

Quitte à leur trouver un nouvel usage, il est vrai que je suis moins à l’aise à les voir devenir des lieux de divertissement qui ne fassent pas d’abord appel à l’esprit et à la charité. Ma sensibilité est moins heurtée quand une ancienne église devient un bibliothèque, un auditorium, un lieu d’exposition ou un musée. Ni quand elle devient un centre social ou une mairie…

Je n’oublie pas que le Mont Saint Michel fut sans doute préservé de la ruine parce qu’il servit un temps de prison. Je n’oublie pas que l’abbaye de Sylvanès  (Aveyron) ne fut pas rasée pour des nécessités exclusivement agricoles ; mais je me réjouis encore plus quand je vois les deux redevenir ce pourquoi elles avaient été érigées.

***

Sur le même sujet lire aussi : Cent personnes occupent l’ancienne église du Gèsu à Saint-Josse-ten-Noode – (Le Vif-LExpress 7 février 2010)

Plus de cent personnes qui appartiennent à une association de droit au logement, occupent, depuis dimanche matin, l’ancienne église située dans le cloître du Gèsu à Saint-Josse-ten-Noode. Cette ancienne église désacralisée a été rachetée, il y a plusieurs années, par un industriel suisse qui souhaite transformer le bâtiment en hôtel et en brasserie.


(125 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , ,

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
MÉZIG

Quel plaisir de dormir dans une maison de Dieu !

wilz

pourquoi pas, mieux vaut un hotel qu’une mairie, bien des couvents sont des hoteliers, mais de passage

Emmanuel

Bonjour, La liste est plus longue… Abbaye aux dames à Saintes, ancienne caserne, on y logeait 2 étages de chevaux dans l’église … Fontevraud de mémoire ? et Fontenay qui est (encore) une prison… Après il faut se rappeler du passage du Temple de Dieu, de l’Homme au monument (lire sur le sujet le très intéressant livre « La Maison Dieu » de D.Ionat-Prat). On attache trop l’esprit à l’objet c’est vrai, mais parce qu’aussi c’est un symbole identitaire, nécessaire… on représente bien toujours la France « profonde » avec une photo d’agriculteur dans son tracteur et en fond une église au centre du… Lire la suite »

FEJOZ Jean François

Bonjour,
Merci pour votre avis que je sollicitais.
Bonne journée,
Jean François FEJOZ