Compostelle et l’Europe, L’histoire de Diego Gelmírez

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

EXPOSITION

17 Mars 2010 – 16 Mai 2010
Compostelle et l’Europe, L’histoire de Diego Gelmírez à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine

Saint-Jacques de Compostelle constitue une référence incontournable pour la culture européenne, surtout à l’époque actuelle où les Chemins de Compostelle suscitent à nouveau l’intérêt.

C’est pourquoi, à l’occasion de la célébration de l’Année Sainte Compostellane en 2010, la Communauté autonome de Galice a souhaité mettre en lumière l’un des épisodes les plus glorieux de l’histoire du Chemin, celui de la construction d’une grande cathédrale destinée à accueillir les pèlerins. Ce chantier fut mené dans le contexte des échanges culturels et artistiques intenses qui marquèrent la chrétienté européenne aux XIe et XIIe siècles.



Le véritable protagoniste de cette histoire est le prélat Diego Gelmírez (1070?-1140), homme d’influence et voyageur infatigable, dont l’action, en tant qu’évêque puis archevêque de Compostelle, a été de transformer la cathédrale Saint-Jacques de Compostelle en un foyer de création au rayonnement unique en Europe, portant le pèlerinage compostellan au même niveau que celui de Jérusalem et de Rome.

Diego Gelmírez constitue à l’évidence une figure-clé pour comprendre la dimension universelle de Saint-Jacques de Compostelle comme centre de pèlerinage et berceau de la renaissance artistique et culturelle qui, depuis le XIIe siècle, a contribué à forger l’image européenne du Chemin de Compostelle en tant que territoire d’avant-garde.

Sa détermination, au plan politique et ecclésiastique, s’est étendue bien au-delà de Saint- Jacques, et son esprit d’entreprise l’a mené sur tous les Chemins d’Europe. L’objectif de cette exposition est en particulier de retracer l’impact des deux voyages à Rome qu’il effectua en 1100 et en 1105 sur les chemins de pèlerinage français…

À Paris, l’exposition se tient à la Cité au sein du musée, dont la Galerie des Moulages expose une collection monumentale de plâtres représentant les témoignages marquants de la sculpture médiévale française. Une partie de cette collection a donc été associée au propos
de l’exposition : Moissac, Conques, Toulouse et Cluny, du fait de leur lien direct avec les voyages de Diego Gelmírez.

En savoir plus sur l’Exposition

(26 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de