Revue de presse de mai 2010

Article pouvant être lu en 73 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – REVUES DE PRESSE

Rubrique actualisée au fil des jours :

Lire aussi les revues de presse d’avrilmarsfévrierjanvier, décembrenovembre, et octobre. Ainsi que toutes les autres revues de presse antérieures (depuis octobre 2006)

31 mai

Orne

Montgaroult L’ancienne église s’est transformée en centre culturel – Ouest-France 31 mai 2010



Vendredi, 150 personnes se sont réunies pour l’inauguration du nouveau centre culturel dans les murs de l’église de Vaux-le-Bardoult. Cette église classée qui menaçait de tomber en ruines, a commencé à être rénovée par la commune avant d’être confiée à la CDC, au vu du coût important de la rénovation. Les travaux réalisés s’élèvent à 421 000 €, avec des subventions de 200 000 €. Lire la suite

Loire Atlantique

Ancenis « La population doit s’approprier le château » –  Ouest-France 31 mai 2010



En plein débat sur la construction d’un bâtiment du Département dans la cour du château, Jean-Pierre Chesné livre son expérience.

J’ai dirigé pendant dix ans la Corderie Royale, à Rochefort-sur-Mer, en Charente-Maritime, ancienne corderie créée par Colbe pour armer les bateaux de la Marine, un monument classé. Alors qu’il était en ruines, il a été restauré pour devenir un lieu de culture et de services. On y a intégré une bibliothèque, un centre culturel, la chambre de commerce, le conservatoire du littoral et la Ligue de protection des oiseaux.

Ce programme s’inscrivait dans la lignée de monuments ouverts au public, dans une perspective d’usage contemporain. Un mouvement initié en 1974 par Jean Salluste, alors directeur de la Caisse nationale des Monuments historiques et des sites (CNMHS), qui n’a pourtant pas une réputation d’institution avant-gardiste. Lire la suite

Alpes maritimes

Nice voit les choses en grand pour fêter son anniversaire -20 minutes 31 mai 2010

« A événement historique exceptionnel, célébrations exceptionnelles. » Pour fêter le 150e anniversaire du rattachement du Comté de Nice à la France, la ville n’a pas lésiné sur les festivités. Premier temps fort de ce programme aujourd’hui avec le dévoilement du « Monument du 150e ». A 17 h 30, c’est le président de la République (à Nice pour le sommet Afrique-France) qui inaugurera au Jardin Sulzer cette statue de 30 m de haut, signée Bernar Venet. Une œuvre de près de 200 tonnes représentant les 9 vallées du Comté. Lire la suite

Eure

Des tableaux aux enchères pour sauver l’église d’Acquigny – Catinfor.com 31 mai 2010

« Une poignée de passionnés veut restaurer l’église Sainte-Cécile d’Acquigny, dans l’Eure. Le coup financier est estimé à 1 millions d’euros. Une vente aux enchères exceptionnelle sera organisée le vendredi 4 juin prochain. Edifiée en 1550, l’église a subit plusieurs modifications au XVIIIème siècle. Classée au patrimoine des monuments historiques en 1975 elle n’a plus été entretenue depuis. Or cet édifice de style baroque est l’un des seuls existant en Haute-Normandie. Lire la suite

30 mai

Henri IV, un « bon roi » mal aimé de ses contemporains – La Croix 30 mai 2010

Le quatrième centenaire de l’assassinat d’Henri IV est l’occasion d’une vague commémorative étonnante, attestant le décalage entre l’image du roi et sa vérité historique Lire la suite

29 mai

Une caméra Daguerre vendue 732.000 euros, nouveau record du monde – le parisien 29 mai 2010

32.000 euros, c’est le nouveau record du monde de prix pour un appareil photo, en l’occurence l’ancêtre de la photographie, un daguerréotype d’origine, daté de 1839 et portant la très rare signature de son inventeur, le Français Jacques Daguerre (1787-1851), vendu aux enchères samedi à Vienne. Le daguerréotype, dont il n’existe qu’une dizaine d’exemplaires au monde, tous dans des musées, était mis aux enchères par la Galerie Westlicht, qui avait déjà organisé en 2007 la vente d’un appareil du même type, mais sans la signature de Daguerre, pour la somme record de 576. 000 euros. L’appareil historique a été vendu sous le marteau par le commissaire-priseur à 610.000 euros, auxquels il faut ajouter 20% de taxes, ce qui porte le prix de vente final à 732.000 euros. L’acheteur, qui a souhaité rester anonyme, est un collectionneur international, a précisé la Galerie Westlicht. Lire la suite

Yvelines

Le Belvédère de Marie-Antoinette à Versailles va être restauré – Le Parisien 29 mai 2010

Le Belvédère de Marie-Antoinette à Versailles va être restauré grâce à l’association de deux mécènes, le World Monuments Fund et le groupe de construction Vinci, a annoncé Jean-Jacques Aillagon, président du musée et du domaine national de Versailles. Situé dans le domaine du petit Trianon, le Belvédère est un pavillon octogonal qui domine le lac du Jardin anglais. Édifié par Richard Mique en 1777, il illustre le goût du XVIIIe pour les compositions pittoresques de décors végétaux et d?architecture. La Reine l’utilisait notamment comme salon à musique. Le Rocher, situé en contrebas du Belvédère, sera lui aussi restauré. Totalement artificiel, il a été dessiné et conçu par le peintre Hubert Robert. Le coût des travaux est estimé à 1 million d’euros. Le financement ayant été trouvé, « les travaux vont pouvoir être engagés d’ici l’automne », a précisé M. Aillagon, interrogé samedi par l’AFP. La restauration devrait être achevée pour le printemps 2011, a ajouté l’ancien ministre de la Culture. Lire la suite

Hauts-de-Seine

BOULOGNE Le musée Belmondo ouvrira à la rentrée – Le Parisien 29 mai 2010

Le musée Paul-Belmondo est prêt mais, pour des raisons de calendrier, il faudra attendre la rentrée de septembre pour découvrir ce lieu destiné aux oeuvres du sculpteur du XXe siècle. Lire la suite

Val de Marne

L’incendiaire de 12 ans en voulait au Bon Dieu – Le Parisien 29 mai 2010

Les départs de feu de l’église du Perreux étaient le fait d’une adolescente qui voulait punir Dieu de ne pas avoir sauvé sa sœur,morte accidentée. Lire la suite

28 mai

Les failles dans la sécurité des musées de la Ville de Paris – Le Parisien 28 mai 2010

Une semaine après le vol de cinq chefs-d’oeuvre aumusée d’Art moderne de Paris, un rapport met gravement en cause la surveillance et la sécurité dans les musées de la Ville de Paris.

Un Picasso, un Matisse, ou encore un Modigliani. Jeudi dernier, très tôt, les agents de surveillance du musée d’Art moderne (MAM) de Paris découvrent la disparition de 5 toiles de maîtres. Un fric-frac évalué à 100 millions d’euros par la Ville et 500 millions par certains experts. Ce jour-là, les 700 agents municipaux d’accueil et de surveillance employés dans les musées parisiens partagent l’effroi et l’indignation ressentis par le public.

Car, comme le montre un rapport confidentiel d’avril 2007 que nous avons pu nous procurer, les problèmes de surveillance et de sécurité touchent tous les musées municipaux de la Ville de Paris de façon grave et récurrente. Dans cet audit de presque 100 pages, l’inspection générale de la Ville effectue un diagnostic complet et dresse des constats accablants. En substance : la protection des œuvres est déficiente, les systèmes de sécurité incendie « obsolètes » et les moyens humains « insuffisants pour assurer des missions de sécurité et de sûreté ». Bref, ces musées, qui conservent un nombre considérable de chefs-d’œuvre, « paraissent particulièrement vulnérables », concluent les enquêteurs. Lire la suite

FONTAINEBLEAU  Révolution au château – Le parisien 28 mai 2010

Même s’il n’accueillera pas le futur Musée national d’histoire de France, le château est loin d’abdiquer dans sa conquête des touristes. Voici son plan d’attaque pour les trois ans à venir.

En 2009, le palais de Fontainebleau a enregistré 350000 entrées. Soit une baisse de 10% par rapport à 2008. Jean-François Hébert, président de l’Etablissement public administratif du château, veut doubler la fréquentation d’ici à 2020. ..

Pour la première fois de son histoire, le château de Fontainebleau va s’afficher dans le métro parisien. (…) Depuis cette semaine, le nouveau site Internet du palais a été revu et corrigé. La page d’accueil est plus séduisante, plus interactive, avec des rubriques plus claires et notamment celles annonçant les événements à venir au palais. (…) D’ici deux ans, Jean-François Hébert souhaite créer un spectacle son et lumière annuel, sur un thème original. (…) « Je vais lancer une étude afin de créer un festival de musique, qui s’inspirera de l’histoire musicale du palais. (…) Après que Fontainebleau a été rayé des villes en course pour accueillir le Musée national d’histoire de France, le quartier Henri-IV, plus de 4000 m2 en centre-ville de Fontainebleau, et complètement rénové (clos et couvert) depuis deux ans, attire les convoitises. (…) Du côté du quartier des Héronnières (anciennes écuries du roi), un nouvel appel à candidatures sera lancé cet automne, afin de relancer un projet de complexe hôtelier haut de gamme (type paradores). (…)  Pour célébrer les 400 ans de la mort d’Henri IV (exposition du 10 novembre au 28 février 2011), le palais prépare en secret une maquette géante qui montrera le profil du château à l’époque du bon roi Henri. Lire l’intégralité de l’article

Alsace: tombes allemandes profanées – Figaro.fr AFP et AP 28 mai 2010
Une centaine de tombes de soldats allemands tombés pendant la Première et la Seconde guerres mondiales ont été profanées dans le cimetière de Guebwiller (Haut-Rhin), a annoncé aujourd’hui la préfecture du Haut-Rhin. Lire la suite

Musées recherchent statut désespérément – Le Journal des Arts n° 326 28 Mai 2010

Pris dans la tourmente de la révision générale des politiques publiques, les musées dits « services à compétence nationale » (SCN) sont l’objet d’une sourde rivalité entre la Réunion des musées nationaux et la future Maison de l’histoire de France. Si les directeurs des musées SCN penchent majoritairement en faveur de cette dernière, certains souhaitent adopter le statut d’établissement public. Lire la suite

27 mai

Gers

Auch. Sous la place… la ville antique aussi – LA dépêche.fr 27 mai 2010

Travaux dans les travaux de rénovation de la place de la Libération, les sondages archéologiques se poursuivent. Ouverte mardi, la troisième tranchée de fouilles met à jour « le soubassement de la voirie actuelle, mais aussi celle de d’Etigny ainsi qu’une troisième, antérieure, qui était en terre battue compactée. On trouve également des déchets domestiques » indique Christine Le Noheh l’une des deux archéologues de l’Institut national des recherches en archéologie préventive (INRAP), avec Fabienne Landou, mandatées par la DRAC, via la préfecture, pour réaliser le diagnostic archéologique. Lire la suite

Isère

A Grenoble, dix ans de recherches sur la spoliation des juifs – La Croix 27 mai 2010

La ville, première à avoir réalisé un inventaire complet de la spoliation des biens juifs pendant la guerre, va accueillir, mardi 1er juin, un colloque international. Passionnant, l’ouvrage tiré de ces travaux montre le quotidien de cette dépossession « légale » organisée par Vichy. Lire la suite

Haut-Rhin

Hohlandsbourg Feu vert à la modernisation du château – L’Alsace 27 mai 2010

Vote à l’unanimité en faveur de l’avant-projet définitif élaboré par le tandem colmarien Chiodetti-Crupi. Le permis de construire est signé. Le président du Syndicat mixte d’aménagement du château du Hohlandsbourg, Guy Daesslé, avait le sourire mardi : l’avant-projet définitif de la « requalification culturelle et touristique » du site a été voté à l’unanimité par les élus. Il faut dire que le projet du cabinet d’architecture colmarien Chiodetti et Crupi est séduisant. Déjà présenté dans ses grands principes début janvier ( L’Alsace du 21 janvier), le projet a été policé, pour répondre en particulier aux remarques du conservateur régional des monuments historiques, Simon Piéchaud, soucieux de ne pas altérer l’intégrité d’un édifice classé. « Théâtre éphémère » Le site va connaître une exceptionnelle cure de jouvence estimée à 5,5 millions d’euros : réaménagement du parvis, création d’une table d’orientation sur le belvédère, et d’une « langue d’accès » jusqu’au « pont dormant » réalisé en bois et en métal, construction d’un bâtiment d’accueil (façade en verre) de 100 m² où seront implantées billetterie et boutique, aménagement d’un espace muséal, création d’une brasserie au sein des dépendances Sud et d’un petit théâtre couvert d’une capacité de 150 places, etc. Lire la suite

26 mai

L’AP-HP vend son patrimoine – Le Parisien 26 mai 2010

Grands propriétaires fonciers, les Hôpitaux de Paris ont décidé de faire le ménage dans leur patrimoine. La direction compte réinvestir et faire face à ses dettes…

Trois lycées à Paris, des terrains agricoles, plusieurs immeubles, un manoir, des stades… Au-delà de ses 37 hôpitaux, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris possède un imposant patrimoine éparpillé dans l’Hexagone. Quatrième propriétaire foncier à Paris, l’AP-HP, qui supporte une dette de 1,875 Mds€, a décidé de faire le ménage dans ce patrimoine constitué au fil des siècles et au gré des dons. Pour « investir », elle accélère les ventes de terrains et immeubles, entre autres.

« Les cessions nous rapportent environ 10 M€ par an. Nous voulons doubler, voire tripler ce chiffre », explique Benoît Leclercq, directeur général de l’AP-HP. Et de préciser : « Nous avons pris la décision de nous séparer de tous nos terrains agricoles et de nos forêts. » Soit la bagatelle de 480 ha de terrains non bâtis éclatés en 285 parcelles sur 56 communes…

Une politique qui, cette année, va s’ajouter à quelques grosses transactions. Outre la prévisible mais toujours discutée vente de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, l’Assistance publique devrait céder quelques bijoux de famille comme un manoir à Roscoff ou un immeuble de la rue Andrieux (VIIIe). Selon nos informations, l’AP-HP va aussi se séparer de huit immeubles dans un arrondissement chic du sud de Paris. Lire la suite

Haute-Garonne

Des gardiens du temple à la «toulousaine» – 20 minutes 26 mai 2010

Urbanisme Frédéric Mitterrand appelé à la rescousse pour protéger ces maisons typiques. Ils veulent sauver les «toulousaines». Ces petites maisons typiques de la Ville rose seraient menacées de disparition par les promoteurs immobiliers et la densification urbaine. Soucieuses de conserver ce patrimoine architectural, les associations des quartiers nord, où sont concentrées ces habitations, ont écrit au ministre de la Culture pour demander leur classement comme monument historique. Frédéric Mitterrand a chargé en avril le directeur de la direction régionale des affaires culturelles (Drac) de l’examen et des suites à donner à cette requête. Une nomination restée sans suite, ce qui agace les associations. Lire la suite

Seine-et-Marne

Le château de Fontainebleau veut redorer son blason – La Croix 26 mai 2010

Non retenue pour le futur musée de l’histoire de France, la résidence royale restaure son opéra et son boudoir turc. Et cherche de nouveaux mécènes pour le parterre de Le Nôtre et les fresques du Primatice. Lire la suite

25 mai

Bièvres ne veut pas lâcher son Musée de la photo – LEMONDE 25 mai 2010

La ville de Bièvres, dans l’Essonne, refuse de laisser partir le Musée français de la photographie, qu’elle abrite depuis 1964. Le conseil général de l’Essonne a décidé de le transférer à Etiolles, à une trentaine de kilomètres de là, dans un bâtiment jusqu’alors utilisé par l’institut universitaire de formation des maîtres (IUFM). Mais la mairie comme l’association du Musée français de la photographie de Bièvres ne veulent pas en entendre parler. « Le Musée est né ici, il a été créé par des Biévrois, explique Hervé Hocquard, maire (UMP) de Bièvres. Il fait partie intégrante de l’identité biévroise. » Lire la suite

24 mai

Puy-de-Dôme

Zoom sur la rénovation de l’opéra de Clermont-Ferrand – Cyberbougnat 24 mai 2010

Fermé depuis l’effondrement d’un faux plafond, l’opéra municipal sera rénové dans les années qui viennent. Il s’agit de lui redonner son aspect initial tout en l’adaptant techniquement pour l’accueil des spectacles actuels. Les détails de cette rénovation attendue… Lire la suite

Calvados

Le ministre de la Culture à Étreham – Ouest France 24 mai 2010

« Si j’habitais ici, je serais fier d’avoir dans mon église, un chef-d’oeuvre comme celui-ci, a salué le ministre. Il faut être reconnaissant envers votre maire et la commune d’avoir la volonté de mettre en valeur ce patrimoine qui vous appartient à tous. » C’est en 1996, que le conseil municipal et son maire, Alain Cornière, commence la restauration des trois grands tableaux accrochés dans l’église. Si les deux premiers se sont avéré être des copies du XVIIIe siècle, le troisième, restauré à partir de 2004, a attiré l’attention. « Il a été expertisé par deux spécialistes de la peinture espagnole et bien que n’étant pas signé, le tableau est bien de Francisco de Zurbarán »,explique Kléber Arhoul, directeur régional des affaires culturelles. La toile représente l’apparition de l’enfant Jésus à Saint-Antoine de Padoue. « Le saint invoqué pour retrouver les objets perdus, ce qui est de circonstance ici », a souligné Frédéric Mitterand. Lire la suite

22 mai

A quoi sert la législation des monuments historiques ? (1) : le château d’Ancenis – La Tribune de l’Art 22 mai 2010

La législation française de protection des monuments historiques, malgré les attaques qu’elle a subies récemment, permettrait encore de protéger de manière efficace notre patrimoine si elle était mise en application à chaque fois qu’elle s’avère nécessaire. Nous entamons avec cet article une nouvelle série qui se penchera, hélas, sur les nombreux cas où un monument subit ou risque de subir un vandalisme que l’on pourrait éviter simplement si le ministère de la Culture et ses directions régionales jouaient leur rôle de manière efficace.

Le château d’Ancenis en Loire-Atlantique, menacé par une construction moderne et particulièrement inélégante qui doit abriter les services administratifs décentralisés du Conseil général, est un exemple presque caricatural de cette démission de l’administration. Lire la suite

La galerie fantôme des chefs-d’œuvre disparus – Rue89 22 mai 2010

Ils font l’objet d’une demande de rançon ou deviennent des monnaies d’échange. Ensemble, ils sont le plus grand musée du monde. Retrouvera-t-on bientôt les cinq toiles dérobées dans la nuit de mercredi à jeudi au musée d’art moderne de Paris ou disparaîtront-elles à jamais ? La dernière hypothèse, pessimiste, contredit un fait : il n’est pas rare que les œuvres volées soient récupérées quelques semaines, mois ou années après le casse. Il y deux ans, peu après le vol de quatre toiles du musée Bürhle de Zurich, deux d’entre elles avaient été retrouvées dans le coffre d’une voiture. Un an plus tôt, à Paris, la police avait saisi chez un receleur deux peintures de Picasso subtilisées quelques mois plus tôt au domicile de la petite-fille de l’artiste. Si un certain nombre d’œuvres retrouvent leur place dans les musées et les collections privées, Nathaniel Herzberg, journaliste au Monde et auteur du livre « Le musée invisible. Les chefs-d’œuvre volés », explique que « cela dépend de quelles œuvres on parle » : « Les œuvres de peintres secondaires ou les pièces d’archéologies non répertoriées sont quasiment impossibles à retrouver. En revanche, un voleur aura effectivement beaucoup plus de mal à faire disparaître un chef-d’œuvre. Il lui sera très difficile de le vendre et impossible de le faire repasser dans le circuit légal. » Lire la suite

Var

L’iconographe Vadim Garine oeuvre sur un nouveau chantier – Var Matin 22 mai 2010
Vadim Garine travaillant sur la création d’une fresque dans une chapelle privée varoise. : Spécialiste de l’art sacré et iconographe reconnu, Vadim Garine, travaille sur un nouveau chantier varois. En parallèle à la décoration de toute l’église du Monastère St-Michel du Var de Flayosc où il a créé les fresques recouvrant murs et voutes sur 600 m2, ce Tourtourain, né au Kazaskhtan, travaille actuellement à la création d’une chapelle privée dont la décoration de 30 m2 lui a été commandée par les propriétaires. Inspiré de l’oeuvre de Gustave Klimt, le visiteur se retrouve au coeur d’une icône et plonge dans le symbolisme cher à l’artiste. Lire la suite

21 mai

Oise

Les archéologues découvrent une fresque du 1er siècle sur le site des fouilles du Musée départemental – Conseil Général de l’Oise 21 mai2010

Yves Rome, Président du Conseil général de l’Oise, se rend sur le chantier des fouilles archéologiques du Musée départemental de l’Oise vendredi 21 Mai, pour une visite commentée avec Patrice Bertin, chef du service archéologie : les archéologues du service départemental d’archéologie viennent de découvrir une fresque du 1er siècle sur le site !

La fresque mesure 2m40 sur 1m ; elle est datée du courant du 1er siècle après JC (époque gallo romaine). La fresque a été découverte sur au niveau de l’habitation à caractère civil, mise à jour en mars dernier. Il s’agit d’un décor géométrique (succession de losange, triangles…) qui a pu subir dans sa mise en oeuvre un traitement particulier (peut-être régional ?), et qui se trouve sur un mur (but décoratif).

Menées par le service départemental d’archéologie, ces fouilles interviennent dans le contexte de la rénovation du Musée départemental de l’Oise ; elles ont permis de mettre à jour un moule à cloches (utilisé au XIIIème ou au XIVème siècle pour fondre les cloches des églises), des latrines médiévales ou encore un puit du XVIIème siècle. A également été découvert un rempart gallo-romain, construit à la fin du IIIème siècle ou au début du IVème siècle (rempart classé Monuments historiques), il s’agit d’un des remparts de fortification de la Ville de Beauvais, construit en partie sous le Palais épiscopal ! Lire la suite

Vendée

Fontenay-le-Comte : des travaux de rénovation à l’église Notre-Dame – Ouest France 21 mai 2010

L’église Notre-Dame à Fontenay va faire l’objet d’une rénovation. Une première étape dans le plan de réhabilitation des édifices religieux. La rénovation de l’église Notre-Dame figurait à l’ordre du jour du conseil municipal qui se tenait hier. Les verrières du chœur de l’église Notre-Dame vont faire l’objet d’une remise en état ainsi que les meneaux. Des travaux d’entretien doivent être menés rapidement car les meneaux de pierre sont devenus dangereux. En février, une pierre de l’église s’était décrochée du haut de l’édifice. Elle s’était écrasée sur le pare-brise d’une voiture stationnée près de l’église. Le véhicule était heureusement inoccupé. Cet événement, qui aurait pu être dramatique a mis en évidence la vétusté des édifices religieux. La Ville, en concertation avec l’association du patrimoine religieux et la direction régionale des affaires culturelles (Drac), va mettre en place un plan pluriannuel de rénovation pour l’ensemble du patrimoine religieux. Lire la suite

Ariège

Pamiers. Au chevet de l’église N-D du Camp – Ladépeche.fr 21 mai 2010

Demain, à 14 h 30, une association de défense du patrimoine religieux organise une réunion sur le « mauvais état » de Notre-Dame-du-Camp. Le point sur la situation et les travaux.

Ils sont inquiets et ne supportent plus de voir leur Eglise se dégrader au fur et à mesure des années. Cet édifice religieux pour lequel ils ont décidé de se mobiliser, c’est Notre-Dame-du-Camp. « Une vingtaine d’Appaméens soucieux de l’avenir de l’édifice se sont réunis il y a quelques jours pour réactiver l’association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine religieux de Pamiers et de ses cantons », explique Jacques Danis, le président fraîchement élu. « Nous partons du constat que l’église est dans un état lamentable et nous posons les questions suivantes : pourquoi attendre pour entamer des travaux et comment débloquer cette situation, notamment sur le plan financier ? ». Un constat sévère qui s’appuie notamment sur une expertise réalisée il y a six ans, par les services de la direction régionale des affaires culturelles à la demande de la mairie. Lire la suite

Paris

Musée d’art moderne : polémique sur la sécurité – Figaro 21 mai 2010

Après la consternation, la polémique. Au lendemain du stupéfiant cambriolage commis au Musée d’art moderne de la ville de Paris, l’opposition municipale a donné de la voix vendredi pour dénoncer «la politique de disette financière imposée par la Mairie de Paris» aux musées dont elle a la charge. À entendre l’élu UMP Philippe Goujon, la municipalité serait ainsi comptable des failles mises au jour dans le système de sécurité de l’établissement. Manifestement soucieux de se dédouaner, l’adjoint au maire chargé de la Culture, Christophe Girard, a pour sa part souligné que ni son cabinet ni le directeur du musée n’avaient jusqu’alors été informés du dysfonctionnement constaté, le 30 mars, sur le système d’alarme. Lire la suite

Le voleur invisible du musée d’art moderne de Paris – Rue89  21 mai 2010

(…) Un cambrioleur des précieux tableaux du musée n’apparaît que quelques secondes sur la vidéosurveillance. C’est là que l’affaire devient étonnante : après ces images, qui ne durent que quelques secondes, plus rien. Aux emplacements des cinq tableaux (« Le Pigeon aux petits pois » de Picasso, « La Pastorale » de Matisse, « L’Olivier près de l’Estaque » de Braque, « La femme à l’éventail » de Modigliani et « Nature morte aux chandeliers » de Léger), les bandes ne montrent rien. Pas la moindre présence. L’alarme étant inefficace dans le lieu d’effraction et les caméras n’ayant rien montré ailleurs, les trois agents de surveillance n’ont rien constaté depuis leur PC de contrôle au mur tapissé d’écrans. Lire la suite

20 mai

Loire-Atlantique

Barbechat « Le patrimoine, ciment entre les générations » – Ouest France 20 mai 2010



« Le paysage naturel et culturel dans lequel nous évoluons aujourd’hui est le fruit du travail, des traditions, des coutumes, de toutes ces valeurs mises en place depuis tant de générations ». Sur ce constat, porté par l’envie de nombreux Barbechatains de préserver ce patrimoine, Pascal Soquet a créé, avec sept autres membres, l’association Patrimoine et paysage barbechatains, en août 2009.

Il en explique les objectifs : « Sensibiliser, mieux faire connaître aux gens ce que les générations précédentes leur ont laissé », comme architecture, patrimoines culturels, paysages… La connaissance se fera via des fêtes, débats et autres ateliers pédagogiques, tout en valorisant et protégeant ce patrimoine.

« On est dans une société qui bouge énormément. Avant, les gens pouvaient s’inscrire dans une continuité, les jeunes écoutaient les anciens, les savoirs et les traditions étaient transmis. Dorénavant, on déménage tous les 5 ans ; on a une perte de racine qui amène à un mal-être. C’est ça qui motive mon envie de transmission, confie Pascal Soquet. Ce n’est pas dans le mouvement perpétuel que les choses s’installent de façon pérenne. Aujourd’hui, ce patrimoine doit être le ciment entre les générations, servant de lien social et donnant à l’ensemble une meilleure cohésion. Connaître ce qu’on a permet de mieux appréhender l’avenir. » Lire la suite

Val de Marne

VINCENNES Le maire invite Sarkozy à visiter le site du futur musée – Le Parisien 20 mai 2010
Après l’annonce faite dimanche sur Europe 1 par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, que « le musée de l’Histoire de France ne sera pas installé à Fontainebleau », Laurent Lafon, le maire Nouveau Centre de Vincennes, estime que le choix de Vincennes s’impose désormais comme une évidence et invite Nicolas Sarkozy à venir visiter le site avant sa décision, qui devrait être prise d’ici la fin du printemps. Après l’élimination des autres sites (les Invalides, Versailles, Soubise, Fontainebleau), et même si l’île Seguin, à Boulogne (Hauts-de-Seine) reste dans la course, pour Laurent Lafon, « Vincennes s’impose désormais comme une évidence » et est le « seul lieu historique qui embrasse près de mille ans de notre histoire, des débuts de la monarchie jusqu’à la République contemporaine qui y est installée ». Lire la suite

Gers

La Route des peintures murales poursuit son action– Sud Ouest 20 mai 2010

L’association La Route des peintures murales a tenu son assemblée générale annuelle mercredi dernier, à l’Office de tourisme de Masseube. Une réunion qui s’est déroulée en présence du président de la Communauté de communes Val de Gers, Alain Broseta, de Roger Breil, pour la mairie de Masseube, et d’Alain Frémion, président de l’Office de tourisme. Ce rendez-vous annuel a mis en avant la volonté de l’association de poursuivre l’action sur le terrain, en mettant tout en œuvre pour promouvoir un patrimoine religieux fait de peintures murales au fil de la route qui serpente de Mont-d’Astarac à Belloc-Saint-Clamens, en passant par Sariac-Magnoac, Garaison ou Boulogne-sur-Gesse. Autant d’endroit riche en patrimoine religieux de par leurs peintures et sculptures. Lire la suite

Marne

Eglise des Istres Mobilisation générale – L’Union 20 mai 2010

Classé monument historique en 1927, l’église est désaffectée et subit les assauts du temps. Après l’avoir – provisoirement – sauvée des eaux, une poignée de bénévoles amoureux du site souhaitent lui trouver un avenir, si toutefois ils parviennent à le restaurer. Lire la suite

Paris

Cinq toiles de maîtres d’une valeur de 500 millions d’euros volées au MAM de la Ville de Paris – ArtClair 20 mai 2010

Cinq toiles parmi lesquelles un Picasso, un Matisse, un Braque, un Modigliani et un Léger ont été volées dans la nuit de mercredi 19 au jeudi 20 mai 2010 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris dans le XVIe arrondissement. La valeur du dommage se chiffrerait à 500 millions d’euros.  Lire la suite

Ardennes

Guerre et paix en Ardennes : l’envers du décor 3 contributions – L’Union 20 mai 2010
Olivier Brun et Marie-France Devouge, respectivement responsables de la cellule archéologique du conseil général et du musée Guerre et Paix. NOVION-PORCIEN (Ardennes). Des collections, des expos, des projets… mais pas de musée. En attendant une sortie du purgatoire annoncée en 2012, les agents de Guerre et paix se démènent, depuis Rumigny, pour qu’à l’heure de la réouverture, le musée ait acquis une « stature régionale, voire nationale ».
DEVINETTE : qui vit en temps normal à Novion-Porcien, est hébergé à Rumigny, a un garde-meuble à Warcq, et s‘invite tantôt à Charleville, tantôt à Sedan ? La réponse est dans le titre. Fermé depuis fin 2008, « le musée Guerre et paix rouvrira en 2012 ». Le conseiller général du canton de Novion, Jean-François Leclet, l’a asséné avec un plaisir non dissimulé lors du vernissage de la dernière exposition du musée *. Pour rouvrir Guerre et paix, encore faut-il l’avoir fermé. Ce fut le cas au terme de l’année 2008, année « record » pour le musée (Woinic n’y est pas étranger), avec plus de 16.000 visiteurs comptabilisés. Après des projets avortés (travaux reportés, transfert sur l’aire des Ardennes enterré), le choix a été fait fin 2009 de prêter l’immense bâtiment à Nathalie Leblanc et sa Maison du père Noël. Ce projet plus ludique qu’historique a attiré plus de visiteurs en trois semaines (17.000) que le musée en un an. Lire la suite

Val d’Oise

Besoin de volontaires pour un chantier de fouilles archéologiques à Taverny – Vonews 20 mai 2010

En août, le Conseil général du Val d’Oise organise des fouilles archéologiques, programmées sur plusieurs années, sur le site du Haut Tertre de Taverny, dans la forêt domaniale de Montmorency. Des fouilleurs sont demandés. Lire la suite

19 mai

Finistère

Pont-Aven Classé monument historique, le Minahouet a trouvé son écrin – Ouest France 19 mai 2010

C’est au port de Pont-Aven que Le Minahouet, dernier représentant de la lignée des pilotes de Gironde, a trouvé sa place. Ce voilier de 21 mètres hors tout, vient d’être classé monument historique, au grand soulagement de son propriétaire, Jack Briois. Acquis en 1993 à l’état d’épave, il a fallu quinze années à l’association Voiles d’Iroise, pour restaurer le bateau. 600 000 euros de travaux tirés essentiellement sur les fonds propres de Jack Briois, à l’exception de 100 000 € de subventions obtenues auprès du conseil général du Finistère et du Morbihan. Lire la suite

Loire-Atlantique

Château d’Ancenis : un espace de la cour déclassé –  Ouest-France 19 mai 2010
La majorité municipale a fait bloc autour du maire, lundi, pour voter le déclassement du domaine public d’une partie de la cour du château. Une étape nécessaire à la construction du bâtiment du conseil général. Un pas supplémentaire a été franchi, lundi soir, en conseil municipal, vers la construction d’un bâtiment du conseil général dans la cour du château. Sur le fond, le maire, Jean-Michel Tobie, n’a rien dit de plus sur ses intentions. Il a demandé l’avis de l’État sur ce dossier, et l’attend avant de décider de signer ou non le permis de construire. Mais sur la forme, le processus se poursuit. Lire la suite

Maison d’Histoire de France: le rapport propose de fédérer plusieurs musées – AFP via Google 19 mai 2010

PARIS — Le nouveau rapport sur la « Maison de l’Histoire de France », qui explore une dizaine de sites possibles, préconise également de fédérer plusieurs musées nationaux possédant des collections historiques pour constituer le « socle » du futur établissement. Sept établissements sont concernés par cette proposition, a indiqué à l’AFP Jean-François Hebert, chargé de la préfiguration de la « Maison de l’Histoire de France » voulue par Nicolas Sarkozy. Le musée d’archéologie de Saint-Germain-en-Laye, le musée du Moyen-Age de Cluny, le musée de la Renaissance d’Ecouen, le château de Pau pour Henri IV, le musée de Compiègne pour le Second Empire, la Malmaison pour le Directoire et le Consulat, le château de Fontainebleau pour une période allant de François Ier à Napoléon Ier, pourraient se placer sous l’ombrelle du futur établissement public, a souligné M. Hebert. « Cette fédération de musées serait un socle pour la Maison de l’Histoire de France qui se trouverait dotée d’emblée de collections incroyables et d’équipes de conservateurs de très haut niveau », a expliqué M. Hebert, également président de l’établissement public du château de Fontainebleau. A l’instar de l’établissement public du Centre Pompidou, qui regroupe des entités diverses comme le musée national d’art moderne, la BPI ou l’Ircam, la Maison de l’Histoire de France pourrait chapeauter des musées de statuts différents, a fait valoir M. Hebert. « Il ne s’agit pas de dépouiller ces musées de leurs collections mais d’en faire des pôles de référence pour une époque donnée » et de leur permettre de bénéficier de services communs (mécénat, communication etc.), a estimé M. Hebert. « Cela permettrait à la Maison de l’Histoire de France d’exister dès 2011, hors les murs, en attendant que son siège soit prêt », a relevé M. Hebert. Lire la suite

Arte va consacrer 9 heures de programmes à l’archéologie – Télé2 semaines 19 mai 2010

Le 5 juin, la chaîne franco-allemande met à l’honneur l’archéologie de sauvetage et l’archéologie préventive. De l’archéologie non stop pendant plus de neuf heures, c’est le programme proposé par Arte en collaboration avecl’INRAP, Institut national de recherches archéologiques, le 5 juin prochain. 21 chantiers, dans toute la France, seront également ouverts au public. De Pompéi aux Premiers Européens, en passant par Les derniers jours de Zeugma (le Pompéi du Moyen-Orient) etl’Autoroute à remonter le temps, les reportages et documentaires feront le point sur les méthodes, les enjeux, les difficultés, es résultats de l’archéologie en France et au Moyen-Orient. Lire la suite

Hérault

S.O.S… le Château Laurens en péril ! – hérault Tribune 19 mai 2010
Le réseau social Facebook fait souvent parler de lui pour être le vecteur de rassemblements et de partages de données,tour à tour ludiques, corporatistes ou philosophiques. Plus rarement pour la sauvegarde d’un patrimoine ou pour la défense d’une identité culturelle. C’est pourtant bien en Agde qu’un groupe constitué aujourd’hui de 277 Membres s’et créé dans le seul but de réclamer la sauvegarde d’un de nos chefs d’œuvres architectural et historique local : Le Château Laurens . Lire la suite

Gers

Auch La place au rendez-vous des Auscitains – la dépêche.fr 19 mai 2010

Pour quelques jours l’Institut National des Recherches en Archéologie Préventive (INRAP) va intervenir sur la place pour procéder à des fouilles conservatoires. Les premiers sondages qui ont été effectués devant la mairie n’ont donné que peu de résultats. Toutefois, ils ont laissé entrevoir l’existence, vers la cathédrale, d’un fossé et de remparts. C’est à ces deux éléments que les archéologues vont s’intéresser. Lire la suite

Seine -et-Marne

Le musée d’histoire de France ne sera pas à Fontainebleau – e.vous 19 mai 2010

« Frédo les paillettes » en a décidé ainsi ! envoyer par mail Nous avions déjà parlé de ce projet lors d’une précédente édition, le château de Fontainebleau semblait tout désigné pour accueillir ce musée qui, de plus, faisait l’unanimité politique localement. « La perspective d’un musée de cette nature, dans la grande couronne, était même un projet révolutionnaire » commentait Lionel Walker, le président du comité départemental du tourisme. Lire la suite

18 mai

2 millions de visiteurs pour la Nuit européenne des Musées 2010, selon les organisateurs – ArtClair 18 mai 2010

La Nuit européenne des musées a attiré pour sa 6e édition près de deux millions de visiteurs, soit 200 000 visiteurs de plus qu’en 2009. Près de 2 millions de visiteurs ont pu profiter gratuitement des 1 300 musées participant à l’événement partout en France samedi 15 mai 2010. L’édition 2010 a ainsi attiré 200 000 visiteurs en plus, une fréquentation qui croît d’année en année. Lire la suite

Belgique

Les Musées royaux d’Art et d’Histoire mettent 84 chefs-d’œuvre en ligne – le Vif L’Express 18 mai 2010

Pas moins de 84 chefs-d’oeuvre appartenant aux collections des Musées royaux d’Art et d’Histoire (MRAH) de Bruxelles ont été sélectionnés pour être mis en ligne sur le site www.mrah.be, a-t-on appris mardi dans un communiqué des Musées. Lire la suite

Bouches-du-Rhône

Marseille : le chantier du Mucem ne sera pas perturbé – La Provence 18 mai 2010

Les ossements humains, trouvés il y a une semaine sur le site marseillais du futur musée des civilisations d’Europe et de la Méditerranée, ne troubleront pas le cours des travaux. Lire la suite

Conservateur des chairs d’un Rembrandt : pourquoi pas moi ? – Bondyblog 18 mai 2010

L’Institut national du patrimoine crée une classe préparatoire au métier de conservateur, destinée aux jeunes d’origine maghrébine ou subsaharienne, résidant en banlieue. Interview de son directeur, Eric Gross. Délai pour les candidatures : 31 mai. Lire la suite

17 mai

Enquête auprès des associations sur la protection et la gestion des biens français inscrits sur la liste du Patrimoine mondial – Patrimoine Environnement 17 mai 2010

Dans le cadre de sa « Commission Patrimoine mondial », Patrimoine-Environnement réalise une enquête sur la protection et la gestion des biens français inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO auprès des associations locales travaillant dans le périmètre d’un site. Lire la suite

Paris

Une nacelle de 84 m frôle les saints de Notre-Dame – Lemonieur.fr 17 mai 2010

Pour assurer une partie de la maintenance de la mise en lumière de la cathédrale Notre-Dame, à Paris, Citelum, filiale de Veolia Environnement et EDF, a fait appel aux services de Loxam Lev qui a mobilisé pour l’occasion une nacelle sur porteur de 84 m. (Protfolio) Lire la suite

Charente

Chalais Une ouverture au château – Le blog de la Charente Libre 17 mai 2010

On l’attendait depuis des mois. L’étude sur le devenir du château de Chalais va enfin être lancée. Mardi 25, l’Association de sauvegarde du patrimoine du pays de Chalais et tous ses partenaires vont missionner très officiellement le cabinet d’études «Objectif Patrimoine» de Villebois-Lavalette. L’équipe de Jean Lafond-Grellety aura «à peu près un an», pense Michel Dubreuil, président de la communauté de communes (CDC) du pays de Chalais, pour avancer des pistes sérieuses quant à la réhabilitation de l’ancienne demeure des Talleyrand-Périgord, propriété de la maison de retraite. Lire la suite

Gers

Auch. Musée des Jacobins et site de recherches – La Depeche.fr 17 mai 2010

A l’occasion de la nuit des musées, de très nombreux Auscitains ont pu découvrir la nouvelle salle d’exposition du musée. Plus exactement la nouvelle conception de la salle d’archéologie précolombienne. « Au cours de la dernière décennie le musée a bénéficié de deux dotations importantes, celle de Micheline Lions de Saint-Tropez et plus récemment le fonds Fiorella Cottier de Suisse. Il nous fallait présenter certaines de ces nouvelles richesses », explique Fabien Ferrer Joly le conservateur. En fait, ces 8 000 pièces supplémentaires qui dressent un très large panorama des civilisations andines font du musée d’Auch le deuxième site français. « En exposition nous sommes bien plus riches que le musée du quai Branly qui dans l’immense panorama de l’aventure humaine ne consacre que quelques pièces aux civilisations andines. Lire la suite

Bouche-du-Rhône

Une affaire de double billetteries touche les musées marseillais – Artclair 17 mai 2010
C’est une véritable affaire de « caisse-noire » que révèle La Provence et qui agite le monde culturel marseillais. Huit agents municipaux ont été mis en examen et deux d’entre eux écroués pour « détournement de fonds publics, complicité de détournement, recel de détournement et menace de délit sur des personnes » lors de plusieurs expositions organisées à Marseille. Lire la suite

Bouche-du-Rhône

Archéologie : des ossements sous le Mucem à Marseille – BatiActu 17 mai 2010

Lors du chantier de construction du Musée des civilisations d’Europe et de Méditerranée (Mucem), réalisé par l’architecte Rudy Ricciotti, des ossements datant de 2.000 ans minimum ont été trouvés. Une découverte qui pourrait retarder les travaux. L’architecte du futur Mucem, Rudy Ricciotti, a annoncé que des ossements ont été découverts sur le chantier du projet. Pour le maître d’œuvre, le retard que pourrait engendrer cette découverte «serait vraiment une catastrophe». Il a également expliqué à l’AFP que le monument «ne se situe absolument pas sur une zone archéologique, mais sur une zone de remblais sur la mer plutôt récents, donc ce sont des ossements qui viennent d’ailleurs, probablement d’une fosse commune». Selon l’architecte, la zone des ossements concerne seulement 50 m2 sur une superficie totale de 5.000 m2. Lire la suite

16 mai

Belgique

MOUSCRON L’argent manque pour restaurer le Château des Comtes dimanche – La Voix du Nord 16 mai 2010

Le Château des Comtes de Mouscron est l’un des seuls témoins du passé de la cité des Hurlus. … Cet édifice, qui remonte au XVe siècle et aurait en son temps reçu la visite du futur Charles-Quint. Un passé historique prestigieux qui n’en fait pas moins que l’édifice est est abandonné depuis des dizaines d’années malgré la volonté des autorités municipales de le restaurer et d’en faire un « Musée du Travail ». Lire la suite

15 mai

Ardennes

12 mai 1940 : Une maison contre des Panzer – Riches Heures 15 mai 2010

Il y a 70 ans de cela, au cours du mois de mai 1940, Les forces hitlériennes se jetaient à l’assaut de l’Europe de l’Ouest, violant au passage les neutralités du Luxembourg, de la Belgique et des Pays-Bas. L’attaque lancée au travers de l’imposant massif des Ardennes, réputé infranchissable pour les chars, surprit totalement l’état-major franco-britannique et entraina la défaite éclair de la France. Richesheures se souvient de cet événement et le commémore à sa façon, en vous proposant en mai et en juin plusieurs articles et suggestions de lecture liés à cet épisode tragique de notre histoire. Lire la suite

Pays de la Loire

Ancenis Le château à l’ordre du jour du conseil municipal – Ouest France 15 mai 2010

Le patrimoine sera à l’ordre du jour du conseil municipal qui se réunira lundi 17 mai, à 19 h. Les élus parleront du château. Ils débattront du déclassement partiel du domaine public en vue du projet de construction d’un bâtiment administratif ; du Logis Renaissance et de son réaménagement intérieur. Ils débattront de la consultation pour la maîtrise d’oeuvre du monument historique, d’un avenant à la convention de mandat avec la Sela ; le choeur des Moniales sera évoqué, notamment l’ avenant au mandat de réalisation avec la Sela, le marché de maîtrise d’oeuvre. Lire la suite

14 mai

Morbihan

Lorient « Il est urgent de sauver le château de Soye » – Ouest France 14 mai 2010
Photos12 Le château de Soye n’évoque plus guère la belle demeure qu’il fut au début du XIXe siècle… Jean-Yves Le Lan, président du groupement des associations d’histoire locale, et Jean-Yves Bannalec, secrétaire de l’association promettent qu’ils se battront jusqu’au bout, pour sa restauration. Jean-Yves Le Lan, président du groupement des associations d’histoire locale, et Jean-Yves Bannalec, secrétaire de l’association. Les associations d’histoire se mobilisent de nouveau samedi 15 mai, autour de la demeure natale de Dupuy-de-Lôme, à Ploemeur. Rachetée en 1991 par Cap l’Orient, elle tombe en ruines. Lire la suite
Paris
Le chantier des Halles à Paris compromis par une décision du tribunal administratif – le Moniteur 14 mai 2010
Le permis de démolir du jardin des Halles à Paris a été suspendu mercredi par le tribunal administratif, ce qui compromet le monumental chantier de transformation de ce quartier du coeur de la capitale. Lire la suite

Gironde

Une collectionneuse dépouillée à Bordeaux – Le Journal des Arts – n° 325 – 14 Mai 2010

BORDEAUX-PARIS – L’affaire Terrasson, qui secoua la cité girondine voilà trois ans, relève à la fois de Chabrol et de Mauriac. En janvier 2007, quatre notables bordelais sont mis en examen pour vols aggravés, recel et abus de faiblesse sur la personne de Jeannine Terrasson, octogénaire atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Le profil des mis en examen n’est pas banal. Au rang des accusés, la voyante Nicole Dumont, son amant François-Xavier Bordeaux, ancien président de la Caisse sociale de Bordeaux, Jean-François Lhérété, ancien directeur des Affaires culturelles, et Martine Moulin-Boudard, avocate et ancienne adjointe au maire de Bordeaux. Ils auraient approché la vieille dame début 2005 et, profitant de sa dégradation intellectuelle, l’auraient progressivement spoliée.

Le monde de l’art ne se serait pas ému de cette histoire si Jeannine Terrasson n’avait pas été une grande collectionneuse, achetant notamment certains de ses meubles à la Biennale des antiquaires, à Paris. Or, les quatre personnes mises en examen auraient dérobé une grande quantité d’œuvres. Lors des différentes perquisitions initiées en janvier 2007, la police a retrouvé chez les prévenus et leurs amis près de sept cents objets appartenant à Jeannine Terrasson. Une commode de Simon Œben et une valise pleine de bijoux avaient été cachées dans une cave. Lire la suite

13 mai

Haute-Garonne

Carbonne. Le colombier de Grilhon classé monument historique – La dépêche.fr 13 mai 2010

Carbonne possède deux colombiers du XVI° et XVII° siècles de style Renaissance, celui de Grilhon et celui de Dupau ( près de la nouvelle clinique vétérinaire), copiés sur celui de l’abbaye de Bonnefont, aujourd’hui détruit. Enchâssé dans le parc de la Résidence Jallier celui de Grilhon vient d’être inscrit sur la prestigieuse liste des monuments et bâtiments de France. Ce colombier appartenait à la famille Jean Louis Moble de Grilhon. Lire la suite

12 mai

Yonne

La France est-elle fâchée avec son Patrimoine mondial ? – Patrimoine Environnement 12 mai 2010

Le cas Vézelay Bénéficiant de plus de protections juridiques qu’aucun autre site en France, Vézelay, « la colline éternelle », inscrite sur la liste du Patrimoine mondial depuis 1979, va-t-elle être défigurée par la réalisation d’un programme d’extension urbaine ? La colline mal inspirée Le projet de construction d’une « maison médicale » sur un terrain communal de 7000 m² situé sur le flanc sud de la colline, à la bifurcation de deux routes, à l’entrée du village, remonte à 2003. L’argument avancé était de regrouper en un seul endroit, plus accessible pour les habitants du Vézelien, les cabinets médicaux, paramédicaux et la pharmacie dispersés dans le village. Lire la suite

Gironde

Le cimetière des fous à Cadillac devient monument historique – Sud Ouest 12 mai 2010

[VIDEO] Son classement aux Monuments historiques ne met pas fin aux querelles. Il attendait la décision depuis bientôt six mois. Très exactement depuis le 20 novembre 2009 où il avait présenté aux membres de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) la défense du cimetière des aliénés de Cadillac. Le professeur Michel Bénézech, qui fut médecin-chef des hôpitaux psychiatriques, se bat depuis plusieurs années pour préserver ce qu’il estime être « un patrimoine historique » au même titre qu’un monument. Le classement aux Monuments historiques des quatre murs et de trois carrés de sépultures est donc aujourd’hui considéré comme « un beau succès » par le président de l’Association du cimetière des oubliés. Lire la suite

Maine-et-Loire

Freigné L’église communale est un joyau de l’art gothique – Ouest-France 12 mai 2010

L’église de Freigné n’est pas un édifice religieux banal. Dimanche 2 mai, une trentaine de visiteurs a suivi les passionnants commentaires d’Etienne Vaquet, responsable de la conservation du patrimoine au conseil général. Un joyau de l’art néogothique. « De l’art total » selon le guide du jour.

Menaces sur les églises Le département compte environ 400 églises du 19 e et 20 e siècles. « Peu sont en véritable péril, quatre ou cinq seulement. En fait durant de nombreuses années on ne s’est pas intéressé à leur entretien. C’est pourquoi bon nombre d’entre elles aujourd’hui sont à l’ordre du jour des conseils municipaux. » Souvent les toitures ont été délaissées, ce qui a engendré des fuites sur les charpentes et la structure. Des dégâts qu’il faut maintenant panser. « Le département a une chance extraordinaire. Il dispose de lignes budgétaires dédiées aux bâtiments ou monuments historiques, ou à l’entretien des églises plus classiques. Par tranche, les communes peuvent utiliser un plafond de 115 000 €. Les aides vont de 20 % à 50 % en fonction de la taille des communes. Vient s’ajouter à cela la dotation globale d’équipement »commente Étienne Vaquet. Lire la suite

11 mai

Pas-de-Calais

À Verchin, le château sera bientôt inscrit aux monuments historiques – La Voix du Nord 11 mai 2010

Il y a deux curiosités à Verchin : l’église, avec son fameux clocher tors, et le château, bâti au milieu d’un parc paysager et bordé d’un plan d’eau. Un lieu qui sera d’ici peu inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Une bonne nouvelle pour la famille De Lencquesaing, propriétaire, qui s’inquiète pour l’avenir du site, selon elle menacé par une nouvelle réglementation sur l’eau. lire la suite

Meurthe-et-Moselle

« Le Centre Pompidou-Metz est surprenant mais a des problèmes de finition » – La Croix 11 mai 2010

Sabine Gignoux, journaliste au service Culture de la Croix, revient en audio et en images sur l’architecture et la première exposition du Centre Pompidou-Metz, surnommé « maison des schtroumpfs », qui suscite une grande curiosité en France et à l’étranger Lire la suite

Bas-Rhin

De l’usine à bière au musée d’art vaudou – 20 minutes 11 mai 2010

« Je trouve ridicule de garder ça pour moi », justifie simplement Marc Arbogast. L’ancien président de la brasserie Fischer Adelshoffen a décidé d’ouvrir un musée, non pas de la bière, mais d’art vaudou à Strasbourg. Une lubie ? Pas du tout. Ce féru d’Afrique, âgé de 68 ans, a recueilli au fil des années 800 pièces de collection. « J’ai fait mon premier voyage sur le continent africain alors que je n’avais que 21 ans. J’ai ramené à cette époque plusieurs objets, des masques, des fétiches. Depuis, j’enchaîne les voyages », confie-t-il. Et puis, la bière n’est jamais loin… « L’art vaudou est très proche de l’alcool, s’amuse-t-il. Les fétiches sont mouillés tous les jours avec de la bière de mil pour qu’ils soient sympas. »
Marc Arbogast n’étant pas du genre à s’étendre, nous n’en saurons pas plus sur sa passion : « Ce ne sera pas mon musée, ce sera un musée », lance-t-il. Pourtant, le collectionneur finance l’intégralité du projet. Il a acheté, il y a dix-huit mois, l’ancien château d’eau classé Monument historique du quartier de la gare, où sera aménagé le musée. Un architecte vient d’en achever la maquette. Les travaux devraient très prochainement commencer. Dernière étape décisive, une rencontre à la fin du mois avec Denis Louche, le directeur régional des affaires culturelles et Simon Piéchaud, le conservateur régional des Monuments historiques. « On m’avait interdit de démolir les cuves énormes à l’intérieur. Finalement un modus vivendi a été trouvé. Seuls les fonds de cuves sont conservés », explique-t-il. Le musée d’art vaudou devrait voir le jour à la fin 2011, voire début 2012. Lire la suite

Allier

Vichy Une nécropole médiévale sous le chantier ? – La Montagne.fr 11 mai 2010

Confirmation de la DRAC, hier, devant le futur multiple rural de Saint-Bonnet-de-Rochefort : les pelleteuses pourraient bien avoir mis leurs godets en pleine nécropole médiévale. Une opération archéologique devrait avoir lieu en juin. Lire la suite

10 mai

Finistère

Tonquédec Les bénévoles du patrimoine ont le blues – Ouest-France 10 mai 2010

La réaction des services de la Drac (direction régionale des affaires culturelles) a laissé des traces auprès des bénévoles de l’association « Tonquédec d’hier et d’aujourd’hui ». Pour nettoyer et sauvegarder les statues de la chapelle Saint-Gildas, les membres de l’association avaient choisi de les déplacer. Mal leur a pris : cette décision a provoqué les foudres de la Drac qui, arguant du fait que le changement pouvait être préjudiciable à la bonne conservation des statues, a fustigé les bénévoles. Découragés, certains bénévoles ont même envisagé de démissionner. Lire la suite

Maine-et-Loire

Cholet Humidité, vitraux fragilisés… l’église s’abîme – Ouest France 10 mai 2010

L’église du Sacré-Coeur, également classée monument historique, s’abîme. Pas à un stade, heureusement, où plus personne ne puisse entrer au risque de sa sécurité. (…) N’empêche ! « On ne le voit pas tout de suite, mais regardez là, et là », lance Michel Masson, ex-architecte, technicien bénévole mandaté par le diocèse. Effectivement, en de nombreux endroits de la voûte et des piliers en béton armé, le ciment est éclaté et la ferraille, les fesses à l’air, rouille. Lire la suite

Meurthe-et-Moselle

Pompidou-Metz suscite tous les espoirs en Lorraine – La Croix 10 mai 2010

L’ouverture du Centre Pompidou-Metz est un événement culturel, architectural et potentiellement économique dans une région qui mise beaucoup sur ce nouvel élément d’attractivité
De loin, il intrigue, avec son air de champignon tout en courbes, se confondant, les jours de nuages, dans la blancheur du ciel. La nuit, lanterne translucide, il émerveille. De près, il impressionne, paraissant soudainement beaucoup plus grand qu’il y a un instant. Le regard attiré vers le haut, comment ne pas être séduit par sa toiture en chapeau chinois, à la charpente tressée apparente ? Lire la suite

Var

La Seyne-sur-Mer Une épave de 1750 enfouie sous les eaux de Mar-Vivo – Var Matin 10 mai 2010

Depuis lundi, deux bateaux de la Marine nationale et un semi-rigide du Groupe de recherche en archéologie navale stationnent dans les eaux de Mar-Vivo pour approcher l’épave. La mission d’exploration s’achèvera vendredi. : Photo Magali Ruffato Dans l’anse de Mar-Vivo, les deux bateaux gris de la Marine nationale postés à 150 mètres du rivage ne passent pas inaperçus aux yeux des promeneurs. Ni le semi-rigide qui multiplie les allers-retours. A bord, des plongeurs du GPD (Groupement des plongeurs démineurs) de la Marine et des plongeurs archéologues de l’association Gran (Groupe de recherche en archéologie navale). Ils sont une dizaine d’hommes en tout. Leur mission ? Sonder une épave totalement enfouie dans le sable à 6 mètres de profondeur, pour déterminer son intérêt historique.

La découverte en elle-même ne date pas d’hier, comme l’explique Guy Martin, qui a monté l’expédition depuis l’antenne toulonnaise du Gran : « L’épave a été signalée pour la première fois en 2001 au DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines, qui dépend du ministère de la Culture, Ndlr). Mais elle est tombée dans l’oubli. En août 2009, un plongeur est tombé sur ce qu’il a pris pour des canons de la dernière guerre mondiale. En fait, c’était des canons datant de 1750. Les plongeurs démineurs sont intervenus pour les remonter et les amener au DRASSM. Mais l’épave est toujours entièrement enfouie sous un tas de galets », raconte- t-il. Lire la suite

9 mai

Gard

Cornillon L’étendard des sibert flotte à nouveau au château – Midi Libre 9 mai 2010

Depuis quelques jours, les Cornillonnais sont heureux de retrouver leur drapeau au château. En effet, alors que le printemps bat son plein et que les beaux jours sont enfin arrivés (du moins le croyait-on), l’étendard aux armes des barons de Cornillon, flotte à nouveau sur les ruines du merveilleux château qui domine la vallée de la Cèze. Ce drapeau a été financé par l’association GVA, il y a maintenant près de dix ans. Oeuvrant depuis 47 ans pour l’embellissement et l’environnement du site de Cornillon, GVA avait décidé d’honorer la famille des Sibert pour les remercier pour la confiance qu’ils font à l’association depuis près d’un demi-siècle et pour valoriser également ce château, lieu ludique qui est aujourd’hui une véritable place de spectacle. Le premier objectif des bénévoles était d’ailleurs de se concentrer sur ce château qui, à l’époque, était un vaste et broussailleux poulailler. Lire la suite

8 mai

Nord

En 2012, la villa Cavrois à Croix accueillera Centre des monuments nationaux et public – La Voix du Nord  8 mai 2010

Le Centre des monuments nationaux quittera Paris pour emménager à Croix en 2012. Château moderne et oeuvre d’architecture totale de Robert Mallet-Stevens en 1932, la villa Cavrois à Croix, près de Roubaix, pourtant classée en 1990 monument historique, a été le parent pauvre de la grande famille de l’architecture contemporaine. Médiatisée par des passionnés, sauvée en 2001 et restaurée par l’État après des années d’abandon et de pillage, elle a été confiée fin 2008 au Centre des monuments nationaux. Il poursuivra sa restauration, sa mise en valeur et l’ouvrira au public en 2012. Lire la suite

Isère

Le Musée de la Correrie inaugure sa galerie des cartes – Le Dauphiné Libéré 8 mai 2010

Jamais, depuis son inauguration en 1957, le Musée de la Grande-Chartreuse n’aura connu une telle affluence. Et encore cette réception s’était alors déclinée sur trois jours ! 400 personnes étaient présentes hier à la Correrie pour l’inauguration de la Galerie des Cartes. 79 peintures monumentales, véritable inventaire des maisons de l’ordre des Chartreux, existantes ou ayant existé en Europe, réalisées de la fin du XVIIe au XIXe siècle, à l’initiative de Dom le Masson, alors prieur général de l’ordre. « Le musée a bougé, pour s’adapter aux mutations culturelles » Dom Marcellin Des représentations « vues d’oiseaux », ensemble artistique, spirituel mais plus encore historique, d’une rare richesse ayant connu les vicissitudes des événements et du temps puis « oubliées » dans les greniers du monastère avant leur redécouverte en 1957. L’année même de l’ouverture du musée. Lire la suite

7 mai

Patrimoine : les députés limitent le pouvoir des Architectes des bâtiments de France – Le Monde 7 mai 2010

Les députés ont entériné, jeudi 6 mai, la suppression de l’avis conforme des Architectes des bâtiments de France (ABF), lors de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi Grenelle 2. Annulé par le gouvernement dans le texte initial au profit d’un simple avis consultatif, puis rétabli par le Sénat, l’accord obligatoire des ABF pour les permis de construire délivrés dans une zone protégée a donné lieu à l’Assemblée à une refonte complète de la mission de ces agents de l’Etat, souvent accusés de freiner les techniques de construction « verte ». La loi Grenelle 2 crée des aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine, appelées à remplacer les actuelles zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP). L’ABF y émettra un simple avis sur les permis de construire. En cas de désaccord avec le maire ou la collectivité responsable, c’est le préfet de région qui sera chargé de trancher. Lire la suite

Loiret

Des détectives du patrimoine – Le Monde 7 mai 2010

C ‘est l’histoire d’un vrai faux trésor. Une cagnotte de 220 deniers, déterrée il y a une trentaine d’années par un agriculteur de Bordeaux-en-Gâtinais (Loiret), et confiée par ses héritiers, pour expertise, au cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale. Une fois nettoyées, les monnaies se sont révélées dater des XIe et XIIe siècles, provenir pour la plupart de Nevers, pour les autres de Sancerre, Orléans, Blois, Chartres et Le Mans, et valoir (à l’époque) le prix de deux moutons. Mais aussi avoir été frappées dans la même matrice, indice qu’elles étaient peut-être l’oeuvre de faussaires. NOUVEAU : Créez votre page à votre nom sur Le Monde.fr Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 1 mois offert Pour en avoir le coeur net, l’Institut de recherche sur les archéomatériaux (Iramat) du CNRS d’Orléans a soumis les pièces à la question, en utilisant un procédé emprunté à la physique : la spectrométrie de masse avec ablation laser. Cette technique, décrit Bernard Gratuze, directeur du laboratoire, consiste à « forer dans l’échantillon, à l’aide d’un laser de haute énergie, un microsillon aussi fin qu’un cheveu ». Les poussières prélevées sont poussées par un gaz vers une torche à plasma, qui les dissocie et les ionise. Un spectromètre permet alors de quantifier les éléments qui les composent. Verdict : les deniers ne sont pas en argent et en cuivre, comme les monnaies authentiques, mais en cuivre recouvert d’étain, qui leur donnait, à moindre coût, un aspect brillant. Une contrefaçon confirmée par la microscopie électronique à balayage. Lire la suite

Haute-Garonne

Les souterrains politiques de la prison Saint-Michel – LibéToulouse 7 mai 2010

ARCHÉOLOGIE. Deux chantiers de fouilles en un à Toulouse: d’un côté, Monique Attia, 69 ans, qui cherche les ossements de son père résistant sous la prison Saint-Michel. De l’autre, le maire PS de la ville qui cherche les courriers que lui cache son conseiller municipal, l’UMP Jean-Luc Moudenc.

Á peine élu au Capitole, Pierre Cohen se portait acquéreur de l’établissement pénitentiaire de la rue Saint-Michel à Toulouse auprès du ministère de la Justice qui, selon nos sources, l’évaluait encore à 750.000€.

La Garde des Sceaux Rachida Dati se gardait surtout de lui répondre. Au contraire, qui lui a succédé à ce poste, Michèle Alliot-Marie confirmait vite sa volonté de vendre Saint-Michel. Sauf que c’est à son correspondant UMP à Toulouse Jean-Luc Moudenc qu’elle choisissait d’adresser son courrier.

Colère du maire quand son conseiller l’a exhibé lors du dernier conseil municipal du 30 avril. Lequel maire s’est dépêché de se plaindre au préfet Dominique Bur du «manquement (de la ministre) à l’étiquette républicaine»:

Et Monique Attia dans cette histoire? La transaction immobilière pourrait désormais être accélérée. La ville enfin propriétaire des lieux, explique à LibéToulouse le conseiller délégué Michel Pech, «la municipalité prendra en charge immédiatement les fouilles pour dégager les ossements et permettre de faire les analyses ADN qui permettront à madame Attia  de savoir si son père, fusillé le 17 août 44 avec 53 autres prisonniers a été enseveli sous la prison». Lire la suite

Loire Atlantique

Bouaye Pour la restauration du drapeau des Poilus d’Orient – Ouest France 7 mai 2010

La section des Poilus d’Orient du Pays de Retz avait créé son propre drapeau tricolore (1914-1918) décoré d’un croissant de lune brodé de fils d’or. La Ville en possède un ayant appartenu aux anciens combattants des Poilus d’Orient section Pays de Retz, qui date des années 1920. Ce drapeau de l’amicale des Poilus d’Orient, à l’époque où le département s’appelait Loire-Inférieure, confié depuis à la commune, a besoin aujourd’hui d’une restauration professionnelle importante. Avec l’association des Anciens combattants de Bouaye, la Ville a souhaité associer les habitants du Pays de Retz à la sauvegarde de cet emblème chargé d’histoire. Afin d’aider financièrement cette restauration, estimée à 7 534 €, la commune a sollicité l’aide de la Fondation du patrimoine, pour permettre cette opération, en lançant une souscription. Lire la suite

Patrimoine – Henri IV, un roi “capitale” – France Soir 7 mai 2010

Il aimait à la fois les femmes, les chevaux et l’architecture. Grâce à ce souverain mort voilà 400 ans, Paris a été transformé. Sa statue trône au bout du Pont-Neuf, à Paris. La semaine prochaine, le 400e anniversaire de sa mort sera célébré au travers de plusieurs manifestations…

(…) De son côté, Nicole Garnier, conservatrice en chef du patrimoine au musée Condé du château de Chantilly, rappelle qu’Henri IV poursuivait aussi un autre objectif : « Arrivé en 1598 à la tête d’un pays ruiné par les guerres de Religion, soutenu par son ministre Sully, il voulut donner un nouveau souffle à l’économie par le lancement de grands travaux. » D’où sa volonté d’agrandir le Louvre : une cour carrée fut construite et l’achèvement de la Grande Galerie permit la jonction avec les Tuileries. Autres grands desseins architecturaux : la naissance de la place Royale, dans le Marais, rebaptisée place des Vosges après la Révolution, où furent bâtis quelque trente pavillons. Et l’aménagement de la place Dauphine, après que fut achevé le Pont-Neuf. On doit aussi à Henri IV d’avoir en 1607 créé la manufacture des Gobelins, d’où sortirent les premières commandes royales, dont quinze tapisseries de la Tenture d’Artémise, destinée à Marie de Médicis, chef-d’œuvre de la Renaissance française. « Henri IV, explique Laurent Loiseau, est le premier roi à avoir fait de l’urbanisme, après la conquête effrénée des territoires et de la gent féminine, son cheval de bataille. » Lire l’intégralité de l’article

6 mai

Ardennes

Comment concilier respect du passé et projets d’avenir ? – L’Union6 mai 2010

Nouvelle maison de retraite, nouvelle salle polyvalente… et nouvelle polémique. À Signy, on ne construit rien sans mal. Le maire vient de l’apprendre à ses dépens. LE CONFLIT empoisonne Signy depuis quelques semaines. Au travers d’une pétition dirigée contre le maire, il éclate au grand jour. Deux camps s’affrontent. D’un côté, le maire Alain Devillard et sa première adjointe, Élisabeth Faille, première vice-présidente du conseil général. De l’autre, Nicole Boucher, présidente de l’Association des amis de l’abbaye de Signy (150 membres) et Jean-Marie Clabaux, du Cercle des collectionneurs (300). Alors que l’abbaye cistercienne de Signy fut jadis l’une des plus importantes des Ardennes, il n’en reste (quasiment) plus rien. Pire, aucun bâtiment communal n’est protégé au titre des Monuments historiques. Confrontée à la « difficulté de conserver un site vidé de ses monuments et devenu tentant pour les aménagements municipaux », effrayée à l’idée que « le site naturel de l’ancienne abbaye de Signy vienne à disparaître », Nicole Boucher tire la sonnette d’alarme. Lire la suite

PyrénéesAtlantiques

Henri IV, le roi préféré du peuple – L aRépublique des Pyrénées 6 mai 2010

Le conservateur du château de Pau, Paul Mironneau, témoigne de la vivacité du culte d’Henri IV, mort tragiquement le 14 mai 1610. Exposition Du 14 mai au 19 septembre, le château de Pau présente « Regards sur l’assassinat d’Henri IV » Quatre cents ans après son assassinat par Ravaillac, Henri IV rayonne toujours aussi intensément dans la mémoire collective de la France qui célèbre le monarque avec éclat. Le mythe a paré de mille vertus ce roi qui courait la gueuse, chassait le gibier et changeait de religion aussi souvent que nécessaire. Bref, une figure paradoxale sur laquelle se penche Paul Mironneau, conservateur du musée national du château de Pau. lire la suite

5 mai

Les têtes maories relancent le débat sur la restitution d’œuvres – LePost.fr 5 mai 2010

La Nouvelle-Zélande a salué, ce mercredi 5 mai, le vote par l’Assemblée nationale française du retour des têtes maories. Entreposées dans les musées de l’Hexagone, elles devraient retrouver le chemin de leur pays d’origine. Ces remerciements officiels ont été prononcés par le ministre de la Culture et de l’Héritage, Christopher Finlayson, et le ministre des Affaires maories, Pita Sharples. « C’est une question de grande importance », a déclaré ce dernier, d’après le New Zealand Herald : « Les Maoris pensent que si les âmes de leurs ancêtres retournent dans leur pays d’origine, ils récupèrent leur dignité et peuvent veiller en paix sur leurs familles. » Marine Degli, auteur de « L’Art maori », qui travaille au musée du quai Branly, explique comment étaient fabriquées ces reliques : « C’était la tête des notables et des chefs de tribus tatoués qu’on décapitait de leur vivant. Pour les Maoris, c’était un geste sacré, un signe de bravoure et non pas un acte de barbarie ! C’en est devenu un quand les Européens et se sont mis à en faire le commerce. Ça a conduit à des aberrations comme de tatouer et tuer des esclaves pour vendre leurs têtes. » Des objets sacrés donc. D’où un appel du musée Te Papa néozélandais en 1992 pour rapatrier les 500 têtes maories éparpillées partout dans le monde. 300 reliques ont été récupérées depuis. Lire la suite

La tête maorie restituée – Paris Normandie 5 mai 2010

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture : « On ne construit pas une culture sur le trafic. On construit une culture sur le respect et sur l’échange » La tête maorie, détenue par le Muséum de Rouen depuis 1875, devra être restituée à la Nouvelle-Zélande en signe de respect pour la population polynésienne. Lire la suite

Enchère record pour un Picasso ! – Boursier.com 5 mai 2010

C’est le tableau  » Nu au plateau de sculpteur  » peint en 1932 par Pablo Picasso qui a été l’objet de toutes les convoitises… Il s’est vendu à près de 106 Millions de Dollars chez Christie’s à New York, un record pour une oeuvre d’art ! On ignore cependant qui est l’heureux acquéreur du tableau. Ainsi, l’oeuvre d’art s’est vendue bien au-delà des estimations… Les experts avaient évalué le prix du tableau à 80 Millions de Dollars. Lire la suite

Manche

Le Mont-Saint-Michel, ça se mérite – L’Humanité 5 mai 2010

L’établissement public qui gère l’abbaye classée patrimoine mondial de l’humanité s’alarme du projet révélé par le groupe Veolia, désigné en octobre dernier par la région Basse-Normandie pour assurer le transport des touristes. Il faudra en effet payer un tarif élevé (8,50 euros) de parking et parcourir de 800 mètres à deux kilomètres selon l’utilisation ou non d’une navette… payante. Isabelle Lemesle, présidente du Centre des monuments nationaux qui a pour mission de faire découvrir le mont au plus grand nombre a déclaré que le projet Veolia était « un sujet de préoccupation ». Lire la suite

4 mai

Nord

Douai Un projet engagé pour valoriser le patrimoine Art Déco douaisien – La Voix du Nord 4 ami 2010

Le conseil municipal de Douai, réuni vendredi soir, a abordé un certain nombre de projets d’urbanisme (lire nos éditions de dimanche et lundi), mais aussi des dossiers culturels. Ainsi, les élus ont accepté de signer une convention avec l’association Les Amis de Douai, afin qu’elle défende la candidature de la ville auprès de l’Unesco. Objectif : intégrer Douai à la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Douai fait en effet partie des villes du front de la grande guerre qui ont été reconstruites en pleine période Art Déco. À l’instar de Béthune, Arras ou encore Cambrai, Douai a ses chances : elle offre au regard bon nombre de façades Art Déco remarquables. L’association Les Amis de Douai et l’université des sciences et technologies de Lille ont été chargées par la ville d’élaborer le dossier de candidature. Elles devront réaliser l’inventaire des bâtis Art Déco de Douai et des communes environnantes. Une action sera également engagée afin de valoriser ces bâtis. Lire la suite

Isère

Un maire de l’Isère gère à la tronçonneuse un pan du patrimoine culturel et naturel de sa commune – HNS info 4 mai 2010

Alors qu’il avait été demandé de surseoir à ce massacre, 29 platanes “historiques” ont été mis à terre en quelques heures. L’association Paysages de France s’indigne de l’abattage, les 19 et 20 avril 2010, de 29 platanes qui bordaient l’avenue du Lycée conduisant à l’ancien phalanstère de Pontcharra (département de l’Isère ). Prétexte invoqué par la mairie : ces arbres étaient malades, présentaient un danger pour la population, et deux riverains (sic) auraient souffert d’allergies causées par le tigre, un parasite du platane. Or, une fois les arbres à terre, il s’est avéré que 27 d’entre eux étaient parfaitement sains ! Ces arbres majestueux étaient pourtant un élément constitutif d’un patrimoine industriel de grand intérêt : l’ancien phalanstère de Pontcharra, construit en 1928. Lire la suite

Finistère

Patrimoine : objectif 100 % pour le musée du beurre à Spézet – Ouest France 4 mai 2010


L’association de sauvegarde du patrimoine spézétois, en partenariat avec la municipalité a installé en juin 2009 dans le tout récent pôle culturel de la Maison bleue un musée permanent qui relate la fabrication, la commercialisation du beurre à travers les âges. L’aide des affaires culturelles régionales a permis d’équiper un vaste espace au sud-ouest du rez-de-chaussée, donnant sur la place Rounwwood. Des particuliers prêtent de vieilles trouvailles ayant servi à la fabrication du beurre dans les campagnes bretonnes et Youenn Ar Fur, artisan en retraite à Spézet, donne son temps pour que ces matériels anciens trouvent une nouvelle jeunesse d’exposition. Lire la suite

Seine Maritime

Travaux en vue pour le « Volcan » havrais d’Oscar Niemeyer – Le Moniteur 4 mai 2010

Le maire du Havre, Antoine Rufenacht, a annoncé lundi une vaste restructuration de la Maison de la Culture de sa ville, plus connue sous le nom de « Volcan ». L’architecte qui a livré le bâtiment en 1982, le Brésilien Oscar Niemeyer, aujourd’hui âgé de 102 ans, a été consulté.

L’ensemble comprend deux bâtiments totalement blancs et aveugles baptisés, en raison de leurs formes, « le petit Volcan » et « le grand Volcan ». Mais les lieux ont toujours mal fonctionné notamment en raison de leurs accès, situés en dessous de la voirie urbaine, qui rebutent les usagers. Les travaux, d’un coût évalué à 30 millions d’euros, s’étaleront de 2011 à 2013 et comporteront notamment la remise à niveau de la salle de spectacles et la création d’une médiathèque. Lire la suite

Ouvrir les églises l’été, supplément d’âme pour les touristes – La Croix 4 mai 2010

Si une église est avant tout un lieu de culte, elle fait aussi partie du patrimoine culturel. L’été, valoriser cet héritage auprès des touristes est l’une des solutions retenues par diocèses et paroisses pour que les petites églises restent vivantes Lire la suite

3 mai

Hautes-Alpes

Valgaudemar : des décors peints en 1610 ! – Parc national des Ecrins 3 mai 2010
Ils ont été mis à jour lors des travaux de restauration de l’église de Saint-Maurice. Souvent très complets, ils forment un patrimoine très rare pour les Hautes-Alpes et la région. Lire la suite
Alpes Maritimes

Cannes veut réaménager ses quais – Le moniteur 3 mai 2010

La ville a confié à un groupement de maîtrise d’œuvre piloté par l’Agence Guillermin la valorisation des quais Saint Pierre et Laubeuf, en bordure du front de mer et à proximité immédiate du quartier historique du Suquet, du Vieux Port et du Palais des Festivals. Lire la suite

Lorraine : Sauver un patrimoine fragile – Le Républicain Lorrain 3 mai 2010
La Lorraine compte une cinquantaine de châteaux privés que des familles s’échinent à maintenir à flots. Ils mettent beaucoup d’argent et d’énergie, mettant à mal l’image du châtelain oisif et fortuné. Il faut briser l’image du châtelain assis dans son parc, les pieds en éventail. Ce sont des ampoules que nous avons aux pieds », plaisante, à peine, Jean de Lambertye, qui partage sa vie entre Paris et le château de Cons-la-Grandville, occupé par la même famille depuis 1640. Président de la « demeure historique », il connaît par cœur les difficultés à maintenir en état un patrimoine fragile. En Lorraine, comme ailleurs, ces domaines ont longtemps vécu sur d’importantes propriétés foncières. Elles ont fondu comme neige au soleil. Désormais, la seule ouverture au public ne suffit plus. Les châteaux privés à Manom, Preisch, Haroué, Moussey, Saint-Mihiel, Pange… doivent impérativement trouver une activité économique. Lire la suite

Orne

A Argentan, la mairie vend son patrimoine immobilier ancien – Normandie FM 3 mai 2010

Pour le maire, Pierre Pavis, la ville n’a pas lieu d’être propriétaire logeur. Cette action est engagée depuis une dizaine d’années : si les prix de vente sont en général assez bas, ce sont ensuite des impôts locaux qui rentrent dans les caisses, et cela redonne de la vie dans certaines rues, où une bonne vingtaine d’appartements ont été réhabilités et accueillent des familles. Une trentaine de lieux sont concernés. Parfois pour du logement … mais c’est parfois plus compliqué, comme pour l’ancienne salle des fêtes ! Autres soucis : quoi faire de monuments comme la maison Fernand Léger, ou la maison des Abesses : des bâtiments remarquables, mais dont les mises aux normes seraient hors de prix ! Lire la suite

Eoliennes : les enjeux du vote du Grenelle 2 – Patrimoine Environnement 3 mai 2010

Eoliennes : les enjeux du vote du Grenelle 2 Les développeurs, constructeurs et bureaux d’études éoliens appellent à manifester devant l’Assemblée nationale mardi 4 mai, à l’occasion de l’examen de la loi « Grenelle 2 ». La filière éolienne est assurée en France de vendre pendant quinze ans son produit unique, de qualité médiocre (de l’électricité quand on n’en a pas forcément besoin), à un prix fixé par l’Etat égal à deux fois et demi le prix du marché. Qu’elle prenne le risque d’attirer l’attention sur ce privilège indique bien son inquiétude. Elle a de quoi. Jean-Louis Borloo vient de déclarer dans une conférence de presse : « Sur l’éolien, je ne sais pas à la vérité quelle est la bonne solution, je ne sais pas ». Quand on connaît les pressions exercées jusqu’à maintenant par la Ministère de l’écologie sur les préfets pour qu’ils autorisent le plus d’éoliennes possibles dans leurs départements, on peut se demander si Jean-Louis Borloo ne prépare pas ainsi un revirement dont il est spécialiste…
En effet, malgré un sondage national commandé par l’ADEME (Agence de la maîtrise de l’énergie chargée de développer l’éolien) donnant 77% des Français favorables à cette filière, l’opposition est croissante dans les zones rurales confrontées à l’érection des éoliennes. La Fédération Environnement Durable qui regroupe des centaines d’associations anti-éoliennes est devenue le mouvement écologiste le plus militant dans un grand nombre de départements français comme sur internet. Lire la suite
Haut-Rhin

Riquewihr Cure de jouvence pour le Dolder – L’Alsace 3 mai 2010

Le Dolder, monument emblématique de Riquewihr, renferme depuis 1911, un musée, classé musée de France. Lire la suite

Maine-et-Loire

Un temple de Mithra découvert à Angers – Figaro.fr/AFP 3 fmai 2010

Des archéologues ont découvert à Angers les restes d’un petit temple dédié à Mithra, un culte mystérieux originaire de Perse qui s’était répandu en Europe sous l’Empire romain et qui a laissé peu de traces. « En Europe de l’Ouest, il n’existait jusqu’à maintenant que douze sites consacrés à ce dieu », a expliqué Bernard Randoin, adjoint au sous-directeur de l’archéologie au ministère de la Culture. Le temple était installé dans une cave, comme souvent dans ce culte qui se pratiquait « en cachette », a expliqué M. Randoin. Environ 200 pièces de monnaie, un bas-relief et un vase complet avec dédicace explicite à Mithra ont été découverts sur place. Lire la suite

2 mai

Nord
Lille A la gare Saint-Sauveur, embarquement pour la culture – La croix 2 mai 2010

A Lille, l’ancienne gare de triage est devenue un lieu culturel ouvert sur le quartier. Au menu : expositions et événements festifs. Une grande esplanade décorée de marelles et d’un échiquier géant mène à la halle abritant le bar et la salle de projection. Aux murs, les néons multicolores égayent la brique nue. Un peu plus loin, on enjambe les rails de chemin de fer pour accéder à l’entrepôt transformé en lieu d’exposition. Cimaises brutes et sol de béton. Le lieu ne cache pas ses origines : pendant plus d’un siècle, la gare Saint-Sauveur a servi de gare de triage aux trains de marchandises faisant escale à Lille.
En décembre 2003, lorsque la filiale fret de la SNCF cesse d’exploiter les entrepôts, se pose la question de leur avenir. Cette parcelle de 17 hectares est située en plein centre. La ville choisit alors de reconvertir la gare en une fabrique à rêves, en un lieu culturel populaire. Lire la suite

Paris

Un atelier d’art dédié au Marquis de La Fayette – Blog marquis de La Fayette/MidiLibre.com 2 mai 2010

A l’occasion de la découverte d’un meuble, deux femmes se rencontrent, il y a sept ans. Elles entreprennent ensemble une recherche sur son iconographie. Elles unissent leurs efforts et rédigent « l’histoire exceptionnelle d’un couple du XVIIe siècle », celui d’Adrienne de Noailles, Marquise de La Fayette et de son époux, le général Gilbert Motier de La Fayette.

Elles créent un atelier dans le but de faire découvrir cette histoire où l’on réalise des créations contemporaines interprétant le siècle des lumières, son action civilisatrice, la lutte contre l’esclavage, l’amitié franco-américaine et les droits du peuple indien d’Amérique.

Elles donnent forme à une collection d’objets numérotés par série de 8, renouvelée chaque année et fabriqués à partir de matériaux écologiques. L’une crée, l’autre écrit. Elles travaillent actuellement à la rédaction d’un scénario pour un documentaire de 52 mn. http://www.atelier-marquis-de-la-fayette.com/Notre_philosophie.html Atelier : Sur rendez-vous uniquement – 22 rue Mayet – 75006 PARIS Tel 01 40 56 02 10 Lire la suite

Gard

Un atelier d’art dédié au Marquis de La Fayette – Blog marquis de La Fayette/MidiLibre.com 2 mai 2010

Le 9 e salon de la BD a eu lieu à Nîmes le week-end dernier. A cette occasion il est bon de rappeler que dans le domaine du 9 e art, Beaucaire est particulièrement gâtée. En effet la ville est a produit une BD en 2001 et une seconde en 2008. La première, Beaucaire les desseins de l’histoire, dont les auteurs sont MM. Contestin, Michelozzi et Roche et le dessinateur beaucairois José Garcia (le Zèze), a été éditée par la Société d’histoire et d’archéologie sur ses ressources propres. Elle était axée sur l’histoire de la ville. Un millier d’exemplaires a été distribué gratuitement aux élèves de CM1, CM2, 6e et 5e. Elle est aujourd’hui épuisée. La seconde, Beaucaire les belles pierres, avec les mêmes auteurs que la précédente mais illustrée par Marcel Morotte (Mor), a été financée par la ville. Le thème traité est le patrimoine et la perspective historique se double d’une vision architecturale. Elle est toujours disponible actuellement. Les BD beaucairoises sont basées sur des faits historiques et la seule recherche de documentation a demandé des mois de travail. Lire la suite

1er mai

Doubs

Les 33 sites français inscrits au patrimoine mondial réunis à Besançon – Plein Air 1 mai 2010

Besançon et le « Réseau des sites majeurs de Vauban » présidé par Jean-Louis Fousseret, maire de la ville, accueilleront du 6 au 8 mai les 8èmes rencontres des « Biens français inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial ». Lire la suite

Commentaires via facebbok
(68 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Revue de presse de mai 2010"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
LE SOLLEU
Invité

Tonquédec : -l’extrait du journal Ouest-France vient de l’ex-arrondissement de Lannion 22- se situe en plein Trégor, Côtes d’Armor, pas si loin de Paimpol, Mr de S. !!! et non dans le Finistère !

wpDiscuz