L’inventaire après décès de l’atelier de Gustave Courbet remis aux Archives du Doubs

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

ARCHIVES

Le 3 mai 2010, l’inventaire après décès de Gustave Courbet, conservé dans le minutier d’un office notarial bisontin depuis plus de cent ans, a été remis par Maître Raphaël Callier à Claude Jeannerot, Président du Conseil général, sénateur du Doubs, afin d’être désormais conservé aux Archives départementales du Doubs comme le prévoit la loi.

(Communiqué)

C’est en 1879, le vendredi 21 novembre à 9 heures du matin, que Maître David, alors notaire à
Besançon, dressait l’inventaire de l’atelier du peintre ornanais Gustave Courbet, décédé deux ans
plus tôt, le 31 décembre 1877.


La minute (acte original) est un document tout à fait exceptionnel qui, en 21 pages manuscrites,
liste et estime, parfois pour 1 franc, les quelque 501 oeuvres ayant appartenu au peintre. Il revient désormais aux Archives départementales du Doubs de conserver ce précieux document rendu public pour la première fois et qui enrichit le fonds Courbet, déjà dépositaire d’un premier inventaire après décès réalisé par Maître Henriot les 26 et 27 avril et 17 juin 1878.

Transférées au Département par les lois de décentralisation, les Archives départementales ont pour missions de conserver, trier, inventorier et communiquer les archives antérieures à la Révolution et la plupart des archives publiques produites depuis cette date par des personnes morales exerçant ou ayant exercé sur le territoire du département. Parmi celles-ci, figurent les « minutes et répertoires des officiers publics et ministériels », donc au premier titre les minutes et répertoires des notaires.

Cette remise rendra possible la consultation de l’acte pour tous les professionnels et amateurs de l’histoire de l’art et viendra enrichir les connaissances sur l’artiste. La découverte de cet inventaire contribue également à enrichir le patrimoine départemental sur Gustave Courbet, dans le cadre du projet « Pays de Courbet, pays d’artiste ».

Ce projet scientifique et culturel, qui allie nature et culture autour du peintre, met en résonance les sites paysagers qui l’ont inspiré avec les lieux de référence dans sa vie et dans son oeuvre : sa maison natale, aujourd’hui Musée Courbet d’Ornans, son dernier atelier à Ornans, la ferme familiale de
ses parents à Flagey, l’église de Saules, le site de la source de la Loue et les aménagements paysagers de la vallée natale de l’artiste.

Lire aussi

Sur les traces de Courbet à Ornans (Doubs)


Commentaires via facebbok
(52 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , ,

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’inventaire après décès de l’atelier de Gustave Courbet remis aux Archives du Doubs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz