Expérimentation : Faire voyager des blocs mégalithiques par voie Maritime

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

ARCHÉOLOGIE EXPÉRIMENTALE

De mai à octobre 2010, les archéologues expérimenteront le flottage de blocs d’environ 4 tonnes à l’aide de pirogues et de barges sur le site de Gavrinis. Cette action doit aboutir à la reconstitution du déplacement de la dalle de couverture (25 tonnes) du dolmen de Gavrinis de Locmariaquer à Gavrinis.

Ces expériences de reconstitution de déplacement des blocs mégalithiques par voie maritime, sont prévus sur le site de Gavrinis les 10 et 11, 27 et 28 mai, les 10 et 11, 28 et 29 juin, les 13 et 14 septembre, les 4 et 5 octobre de 11h à 18 h

Comprendre ce que fut la réalité matérielle des hommes de la préhistoire récente grâce aux vestiges et à la trace archéologique. Le public découvrira une recherche scientifique en marche et en temps réel. Comment les populations du Néolithique sont parvenues à extraire des carrières des blocs si considérables, les déplacer sur de longues distances avant de les employer dans des architectures monumentales ? Pour répondre à cette question, une expérimentation exceptionnelle est actuellement menée dans le golfe du Morbihan où il existe une impressionnante concentration de monuments prestigieux, sans équivalent en Europe. Deux sites parmi les plus prestigieux accueillent une équipe d’archéologues pour mener ce programme de recherche : le Cairn du Petit-Mont au sud du golfe, à Arzon et le Cairn de Gavrinis au nord, sur l’Ile de Gavrinis, à quelques kilomètres de Larmor Baden.

L’expérimentation a démarré en 2008 selon l’hypothèse formulée par Charles-Tanguy Leroux préhistorien réputé, spécialiste du néolithique du mégalithisme armoricain. A l’époque du Néolithique, les populations utilisaient des modes de déplacement flottant. Vraisemblablement, des pirogues et autres barges de transport ont été utilisées pour le déplacement fluvio-maritime de la dalle de couverture du dolmen après démantèlement d’une grande stèle située à l’origine à Locmariaquer et réemployée comme matériau de construction. Des pirogues et autres barges auraient donc accompagné de gigantesques radeaux autour des pierres.

En 2008, la première phase de l’expérimentation a abouti à la fabrication d’une pirogue préhistorique avec des copies d’outils en pierre polie de type néolithique, creusée au feu. Le 26 octobre 2008, la pirogue a effectué une traversée inaugurale entre l’île de Gavrinis et la Cale de Pen-Lannic, en Larmor-Baden. Cette réalisation est présentée au public sur l’île de Gavrinis.

Informations pratiques : (réservation conseillée pour le public au 02 97 57 19 38)
Famille 28 €, adulte 12 €, étudiant 10 €
Le projet expérimental est porté par une équipe d’archéologues du CPIE Val de Vilaine et par la SAGEMOR

Lire aussi

Corse : Existe-il un mégalithisme insulaire ?

Morbihan : « Les mégalithes sont en danger »

Les menhirs de Belz sont classés monuments historiques


(153 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
LE SOLLEU Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
LE SOLLEU
Invité
LE SOLLEU

le problème est de savoir QUAND Gavrinis a été construit ! avant , après le raz de marée et la montée des eaux ??? quand on voit un cercle de pierre, voisin, qui plonge à moitié dans l’eau, l’on peut se poser des questions!