400è anniversaire des visitandines au musée

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

400è ANNIVERSAIRE

Le 6 juin dernier, les visitandines du monde célébraient le 400ème anniversaire de la fondation de leur congrégation : les soeurs de l’Ordre de la Visitation Sainte-Marie. Un ordre religieux fondé par saint François de Sales et sainte Jeanne de Chantal à Annecy en 1610.

Depuis 1990, les visitandines ont accepté de confier les pièces les plus significatives de leur histoire (souvenirs des saints fondateurs, ouvrages, objets d’art, objets de dévotion)  à ce qui deviendra au fil du temps le musée de la Visitation à Moulins.

Célébrant cet anniversaire, le musée présente jusqu’au 24 décembre 2010 une exposition exceptionnelle « Au cœur de la Visitation Trésors de la vie monastique en Europe. 400e anniversaire de l’ordre » dont les éditions Somogy ont réalisé le catalogue.

Somogy Edition d’Art – 2010.
288 pages – 292 photographies couleurs
39,00 euros


Ce qu’en dit l’éditeur

Bien que fondé voici près de 400 ans, l’ordre de la Visitation reste à ce jour pour beaucoup méconnu. En effet, rares sont ceux qui, venus de l’extérieur, purent pénétrer au sein d’un monastère de cet ordre : que l’on se figure même que la Kommandantur allemande n’a pas réussi à installer ces quartiers dans le monastère de Moulins durant l’Occupation, la mère supérieure l’en ayant fortement dissuadé. L’opportunité d’entrer dans l’univers des visitandines, de découvrir un monde à part constitué de cloîtres, de cellules, de salles communautaires et d’objets d’art est donc tout à fait exceptionnelle. A travers cette visite, c’est aussi un monde insolite avec ses règles propres et son emploi du temps qui est révélé, celui de la vie simple des visitandines constituée d’ingéniosité, de talent et de dévotion.

Petite histoire du musée de la Visitation à Moulins

En 1990, le monastère de la Visitation de Moulins étant sur le point de disparaître. Gérard Picaud, ami de cette communauté, promit à Mère Françoise-Bernadette Lara, ancienne supérieure et archiviste du monastère d’Orléans, de conserver un souvenir de la présence de la Visitation dans cette ville. Il proposa et obtint que le Musée bourbonnais, géré par la Société d’émulation du Bourbonnais, accueillît une nouvelle salle consacrée à l’ordre de la Visitation à Moulins.

Avec l’aide d’une quinzaine de monastères, il rassembla 602 objets : souvenirs des saints fondateurs, ouvrages, objets d’art, objets de dévotion…
Le 11 décembre 1992, « Regard sur la Visitation », exposition permanente des œuvres de la Visitation, réparties dans trois nouvelles salles du Musée bourbonnais, ouvrit ses portes. Au fil du temps, l’accueil de nouveaux déposants et l’arrivée de dépôts toujours plus nombreux amenèrent à repenser la conservation et la présentation de ces collections.

En 2000, un projet d’extension de l’exposition permanente fut lancé. Il concernait l’adjonction de deux nouvelles salles destinées à permettre un redéploiement des collections et la présentation, dans des conditions de mise en valeur et de sécurité appropriées, d’un ensemble remarquable d’orfèvrerie. Après un an de travaux, la salle forte fut ouverte au public.

En janvier 2005, la Société d’émulation du Bourbonnais a cessé de gérer son musée, et le site devint le musée de la Visitation et de la Vie bourbonnaise.



Commentaires via facebook
(42 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de