L’église de Plounérin ne sera pas rasée

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

ÉGLISE EN PERIL

Selon Ouest-france, l’église de Plounérin, dans les Cotes-d’Armor, ne sera pas rasée suite au référendum qui s’est tenu dans la commune le 20 juin 2010 :

« Êtes-vous pour ou contre la rénovation de l’église de Plounérin ? Autrement dit, voulez-vous la démolir ? A 60 %, les habitants de cette commune de 750 âmes se sont prononcés pour la restauration de cet édifice de la fin du XIXe siècle, lors d’un référendum qui s’est tenu dimanche. Le peuple a parlé, le maire Pascal Vieilleville prend acte. « Nous allons entériner cette décision en conseil municipal et je vais prendre mon bâton de pèlerin pour plaider notre cause », soit partir à la rechercher de subventions pour une rénovation qui pourrait coûter plus de deux millions d’euros. »

Lire aussi l’article publié dans Ouest France le 17 juin 2010 :  Plounérin vote dimanche pour l’avenir de l’église

Sur le site de Patrimoine Environnement (ex Fnassem), Alain de La Bretesche, secrétaire général de Patrimoine-Environnment et de l’Observatoire du patrimoine religieux, se félicité du choix des électeurs et tire trois conclusions de ce référendum :

  • « Au lieu de dramatiser par des referendum une situation issue la plupart du temps de la mauvaise gestion de leurs prédécesseurs, les élus locaux feraient mieux de se mettre tout de suite à la tâche et d’entretenir les églises comme la loi de 1905 les y invite.
  • Les responsables des églises diocésaines, souvent tentés de passer des compromis avec des municipalités peu courageuses lorsque les églises sont vides et que les besoins du culte ne leur parait pas nécessiter cet effort, devraient regarder en face les responsabilités qui sont les leurs, non seulement comme chefs d’une religion provisoirement considérée comme minoritaires, mais aussi parce que comptables de l’Histoire qui donne à ce pays des racines chrétiennes identitaires. Ces votants qui ne fréquentent pas nécessairement l’église ont le droit de compter sur les curés affectataires que la loi désigne pour conserver, en attendant mieux, ces clochers dans lesquels croyants ou incroyants se reconnaissent.
  • Les professionnels de l’architecture consultés par les maires devraient arrêter l’hypocrisie des additions vertigineuses destinées à effrayer les gens mal informés et faire leur travail « en bon pères de famille »,en indiquant ce qui doit être fait d’abord, puis ce qui peut attendre ou être planifié de manière pluri-annuelle avec le concours, notamment comme en Bretagne, des départements et du mécénat. »

Lire aussi

Referendum sur l’avenir de l’église de Plounérin le 20 juin

Liste des églises menacées ou récemment démolies

Saint-Chamond : l’église ne sera pas rasée !


Commentaires via facebbok
(24 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’église de Plounérin ne sera pas rasée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz