Revue de presse juillet 2010

Partagez l'information

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – REVUES DE PRESSE

Rubrique actualisée au fil des jours. Voici les titres du mois :

Evénement Ouverture de la 34e session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco ; Pont Bacaclan-Bastide et label Unesco : les élus bordelais ne tremblent plus Sud Ouest ; Châteaugiron (Ille-et-Vilaine) Patrimoine de l’Unesco : les tours sont présélectionnées ; Unesco : les sept merveilles du monde à abattre

Polémiques A quoi sert la législation des monuments historiques ? (3) : Le château du Prince Charles à Lunéville (Meurthe-et-Moselle)Cahors (Lot) La fermeture de la prison passe malPolémique autour des arènes de Fréjus (Var)Lyon Bellecour: la pub grand format censée sauver le patrimoineTrégastel « Menace sur le littoral » : Sites et Patrimoine réagit ; Beaucaire (Gard) Le nouveau collège contraste avec la chapelle ; Phares Qui pour la relève? ; Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vialine) Il n’y aura pas de stabulation à côté du château ; L’Oréal : le bureau de la discorde ; Rendre le patrimoine colonial ; Le cri d’alarme du petit patrimoine normand ; Tarbes. La démolition d’une façade fait scandale

L’Etat divorce-t-il de son patrimoine? ; Hôpital vend château, dunes… prix à débattre ; Dévolution des monuments historiques : le Sénat recadre le sujet ; Hautes-Pyrénées L’État revend une partie de son patrimoine

Amboise : les éoliennes de la discorde ; Ecologie L’éolien industriel terrestre est une erreur ; Manche Le préfet ne veut pas de panneaux solaires sur l’église du Chefresne

Faits divers Dordogne Un ancien monument aux morts a été retrouvé en pleine forêt ; Qui en veut au patrimoine de St-Salvy (Tarn) ?

Archéologie Un site romain mis au jour à Charleville-Mézière ; Nantes Projets urbains : l’archéologie prépare le terrain ; Allonnes (Sarthe) Un édifice gallo-romain de 700 m² au coeur d’Allonnes ; Les amphores de Cousteau retrouvent les profondeurs ; Des pierres levées découvertes à Molène (29) ; Vannes Découverte d’une villa gallo-romaine ; Des statuettes « grand public » à Autun ; Marseille : la grotte Cosquer bientôt au grand jour ; Creuse Ancienne église de Saint-Hilaire: le public convié par les archéologues

Architecture Arles (Bouches-du-Rône) « Le projet de Frank Gehry sera un monument historique! » ; Jean Nouvel dévoile sa maquette pour l’Île Seguin (Hauts-de-Seine) ; Lettre ouverte au maire de Paris sur la destruction du Forum des Halles

Acteurs du patrimoine Jean-Claude Notebaert, nouveau capitaine du Patrimoine maritime de l’Aa ; Ministère de la Culture : les décorés du 14 juillet ; Un Contrat de progrès des Métiers d’art en Limousin ; Culture : les conservateurs du patrimoine devant le Conseil d’Etat

Chateaux Dordogne Un château à rénover ; Ardennes Le château de Hierges s’ouvre aujourd’hui aux visiteurs ; Couloumé-Mondebat (Gers) Le château de Couloumé revit ; Blanquefort-sur-Briolance (Lot-et-Garonne) Ils restaurent le château, la télé filme ; Les vertiges de l’Histoire au château de Quat’Sos à La Réole (Gironde) ; Il faut sauver le château de Gudanes (Ariège) ; Lourdes (Hautes-Pyrénées)  Un hélico pour les travaux du château fort ; Quand l’Élysée prépare son déménagement au château de Vincennes ; Les Herbiers (Vendée) De l’art au château pour les handicapés mentaux

Le Château de Sedan rouvre au public ce lundi 19 juilletLe château-fort de Sedan endommagé par les orages ;

Musées La Dordogne, centre de référence mondial sur la préhistoire ; Le bal des « pompiers » fait son grand retour dans les musées ; Vallauris (Alpes maritime) : réouverture au public de l’exposition Zineb Sedira et du musée ; Le Louvre dépoussière l’art grec ; La Venus de Milo, restaurée, retrouve le Louvre ; Frédéric Mitterrand adresse une circulaire aux directeurs de musées sur la sécurité ; Au Louvre, bientôt un grand voile pour couvrir les Arts de l’Islam

Frédéric Mitterrand boude le Louvre ; Les musées inquiets pour leur subvention

Patrimoine religieux Courtonne-la-Meurdrac (Calvados) Le nouveau clocher de l’église a été posé, jeudi ; Caudan ( Morbihan) Les petits saints mis en valeur à la Chapelle du Nelhouët ; Belgique Tourisme religieux ; Jacou (Hérault) Escale littéraire dans l’ancienne église paroissiale ; Saint-Pair-sur-Mer (Manche) Des panneaux pour expliquer le patrimoine aux visiteurs ; Pont-saint-Esprit (Gard) Un musée dédié à une vision laïque du fait religieux ; Montpellier. Écusson Fouilles prometteuses à la synagogue médiévale ; Les trésors cachés de la Chartreuse des Dames ; Carcassonne (Aude) Saint-Vincent peut désormais se visite ; CARCASSONNE (Aude) Un livret pour découvrir le patrimoine religieux audois ; Lavaur (Tarn) Saint-Alain va se refaire une beauté ; L’art dans les chapelles, du divin au contemporain ; Suisse Des œuvres d’art sur mesure à l’ancienne église

Senlis La toiture de l’église Saint-Pierre, elle, ne tombera plus en morceaux ; Bréhal (Manche) Une partie du clocher risque de s’effondrer : la commune paralysée ; Pont-l’Abbé ( Finistère) Une souscription pour sauvegarder l’église ; Ruffey-sur-Seille (Jura) : le clocher de l’église va perdre la têteGesté (Maine-et-Loire) TF1 s’intéresse aux églises menacées de démolition ;Abbeville : il faut sauver l’église Saint-Jacques !

Patrimoine industriel Pont-Péan (Ille-et-Vilaine) Que faire du bâtiment administratif de la Mine ?

Nouvelles technologies Sélestat (Bas-Rhin) Le patrimoine sur son téléphone ; Une visite virtuelle des jardins du Château de Versailles sur votre iPhone ; Sauvegarde du patrimoine gascon ; Quelle filière industrielle pour la numérisation du patrimoine ? ; Les archives de la police sous l’Occupation en ligne en 2015

Tourisme Les touristes accourent toujours en France

Villes & sites L’Empire State Building lillois va s’ouvrir au public ; Montcuq (Lot) Travaux d’électrification de la tour du XIIème siècle ; Fougère (Ille et Vilaine) Une convention pour la sauvegarde du patrimoine ; Lyon et ses trésors cachés ; MONUMENTS HISTORIQUES ET IMMEUBLES PROTÉGÉS SUR CLERMONT-FERRAND ; Nice Le Negresco a rouvert ses portes le 1er juillet ; Corrèze Canal des moines d’Aubazine : inauguration après restauration

Lire aussi les revues de presse de juinmaiavrilmarsfévrierjanvier 2010décembrenovembreoctobre 2009 et toutes les autres revues de presse antérieures depuis octobre 2006

31 juillet

Courtonne-la-Meurdrac (Calvados) Le nouveau clocher de l’église a été posé, jeudi – Ouest france 31 juillet 2010

(…) Le 24 août, la foudre s’est abattue sur le clocher de l’église, provoquant de gros dégâts. Comme il y avait de gros dangers de chutes de tuiles et le clocher menaçant de s’effondrer, il a fallu le déposer. (…) La remise à neuf du clocher aura coûté plus de 160 000 €, dans lesquels sont inclus la pose d’un paratonnerre, d’un nouveau coq et la réfection d’un joug d’une des cloches. La commune prend en charge 9 000 € et a sollicité une aide auprès des Bâtiments de France. Lire la suite

Plounévez-Quintin (Côtes-d’Armor) La chapelle de Kerhir dévoile ses richesses patrimoniales – Ouest-France samedi 31 juillet 2010


Jeudi, en fin d’après-midi, la chapelle de Kerhir a ouvert ses portes à un public curieux de connaissances architecturales et patrimoniales du patrimoine religieux en Centre Bretagne. Cette visite organisée dans le cadre du Tro ar chapeliou (tour des chapelles) a attiré une trentaine de personnes venues écouter Mme Berthelot, puis les spécialistes de l’Atelier régional de restauration de Kerguehennec, spécialisé dans la restauration des sculptures polychromes Lire la suite

Caudan ( Morbihan) Les petits saints mis en valeur à la Chapelle du Nelhouët – Ouest France 31 juillet 2010


Dans le cadre du circuit des Chapelles, art et patrimoine, qui se déroule sur Caudan, Cléguer et Pont-Scorff, jusqu’au 15 août, la Caudanaise Hélène Barazer, passionnée par l’art sacré en Bretagne et auteur de la 1 re édition du circuit, propose aux visiteurs de la chapelle du Nelhouët, de découvrir des petites statuettes posées sur un piédestal emmanché dans une hampe de bois. La tradition des petits saints est très ancienne et prend naissance dans le Nord Finistère. Au XVII e siècle, grâce à un regain pour le culte des saints fondateurs, les processions des pardons s’étoffent : les bannières et les statues processionnelles se banalisent. Lire la suite

Dordogne Un château à rénover – Sud Ouest 31 juillet 2010

Certains jeunes passent leurs vacances à entretenir bénévolement le patrimoine Passer des vacances en Périgord ne signifie pas forcément faire du tourisme. Plutôt que de se balader à travers le département, certains choisissent l’option du bénévolat. Depuis la mi-juillet, huit jeunes travaillent activement à la restauration du château de Miremont, à Mauzens-et-Miremont, au cœur d’un triangle formé par Bergerac, Périgueux et Sarlat. Construit au XIIe siècle, ce monument n’a pas été habité depuis la fin du XVIe siècle. Seul le donjon roman, d’une trentaine de mètres de hauteur, pointe le bout de son nez. Autour, quelques murs ont résisté aux aléas du temps. « Nous aimerions pouvoir l’ouvrir au public mais avant, nous devons sécuriser le site. » Christine Laurent et son mari Philippe sont les propriétaires de ce castrum depuis une dizaine d’années. Cet été, pour la première fois, ils ont réussi à mobiliser des bénévoles pour entamer sa restauration. Lire la suite

Ardennes Le château de Hierges s’ouvre aujourd’hui aux visiteurs – L’Union 31 juillet 2010

Qui n’est jamais passé devant les ruines du magnifique château de Hierges dans les Ardennes en s’aventurant dans ce charmant village dans l’espoir de découvrir le site ? Et bien maintenant, vous ne repartirez plus penaud. Le château ouvre pour la première fois ses portes au public à partir du 31 juillet et jusqu’au 26 septembre. L’office du tourisme y organise des visites. Lire la suite

29 juillet

A quoi sert la législation des monuments historiques ? (3) : Le château du Prince Charles à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) – La Tribune de l’art 29 juillet 2010

En 2003, le château de Lunéville était en partie la proie des flammes. On se souvient alors de l’émotion générale, qui toucha même les politiques qui jusque là se désintéressaient à peu près complètement du sort de ce chef-d’œuvre de l’architecture française du XVIIIe siècle, actuellement en restauration. La première inauguration, celle de la chapelle, aura lieu cet automne.
Qui pourrait croire qu’à quelques centaines de mètres d’un des plus grands chantiers patrimoniaux d’Europe, un autre château, appelé La Favorite ou château du Prince Charles, beaucoup plus petit mais également élevé sur les plans de Germain Boffrand, se mourait dans l’indifférence générale ? Lire la suite

Un site romain mis au jour à Charleville-Mézières - 29 juillet 2010

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (Ardennes). Des vestiges d’un site romain viennent d’être mis au jour sur le chantier d’un futur lotissement au Clos Paul, par la cellule d’archéologie du conseil général Lire la suite

28 juillet

Senlis La toiture de l’église Saint-Pierre, elle, ne tombera plus en morceaux – Le Parisien 28 juillet 2010

Une nouvelle tranche de travaux de sécurisation de l’ancienne église Saint-Pierre, fermée depuis plus d’un an, devrait débuter en septembre. La toiture fera ainsi l’objet de toutes les attentions, puisque c’est l’état du sommet de l’ancienne église qui a contraint la ville à fermer l’édifice, qui accueillait la plupart des manifestations culturelles de Senlis. Lire la suite

Des temples gallo-romains dans la Sarthe – Figaro.fr AFP 28 juillet 2010

Une équipe d’archéologues de l’Inrap vient de mettre au jour à Neuville-sur-Sarthe, près du Mans, un vaste ensemble cultuel gallo-romain datant des trois premiers siècles de notre ère, avec notamment un temple circulaire rarement trouvé en France. « La richesse du mobilier, la complexité des plans des structures ont offert aux archéologues de l’Inrap des perspectives de recherche inédites touchant à la fois aux domaines de l’archéologie, de l’histoire de l’art et des religions », explique l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Lire la suite

Arles (Bouches-du-Rône) « Le projet de Frank Gehry sera un monument historique! » – La Provence 28 juillet 2010

La maquette des Ateliers a emballé tout le monde, sur les bancs de la majorité comme de l’opposition. Sauf que celle-ci trouve le bâtiment mal placé… et ne vote pas une décision majeure. L »observateur étranger qui se serait fourvoyé dans la salle d’honneur de l’hôtel de ville, lundi, serait resté, comment dire, pantois au vu et à l’ouïe des débats. Il aurait noté d’une part, la passion taurine qui a conduit plus d’une centaine de personnes, à venir entendre les débats, autour de la délégation de service public des arènes. Et il aurait noté ensuite, outre le brusque départ de ce public juste avant un dossier portant sur plusieurs dizaines de millions d’euros, un débat assez étrange.

En effet, à propos des Ateliers SNCF et surtout, du projet de Frank Gehry pour la Fondation Luma, Me Sayn-Urpar (élu d’opposition) n’a pas tari d’éloges sur la qualité du bâtiment, le qualifiant de « futur monument historique arlésien » . On aurait donc pu croire à son adhésion au dossier. Raté: il a préféré, avec son groupe, s’abstenir sur la délibération qui permet à la Fondation de déposer le permis de construire, s’arc-boutant sur « le mauvais emplacement » du dit bâtiment. Lire la suite

Cahors (Lot) La fermeture de la prison passe mal – Ladépeche.fr 28 juillet 2010

Que deviendra ce bâtiment classé monument historique ? L’État va le vendre, son prix sera déterminé par les Domaines. Dans le Lot, chacun a été surpris par le court délai entre l’annonce et la date de fermeture de la prison de Cahors en 2011. Chacun espère aujourd’hui qu’un établissement sera construit dans le département. Le moins que l’on puisse dire est que l’annonce, lundi, par le ministère de la Justice de la fermeture de la maison d’arrêt de Cahors en 2011 a du mal à passer auprès des Lotois. Chacun s’accorde à convenir qu’il fallait une nouvelle prison, mais de là à fermer celle-ci en quelques mois, sans autre forme de procès ni de solution choque. Lire la suite

Polémique autour des arènes de Fréjus (Var) – France2.fr 28 juillet 2010

Les travaux de rénovation menés par la mairie de Fréjus dans les arènes de la ville soulèvent une polémique. La mairie entend « stopper la dégradation » du monument romain, « disposer des équipements fonctionnels pour optimiser (ses) conditions d’utilisation » et accueillir 4500 spectateurs. Pour les adversaires du projet, ce « chantier de travaux considérables » va en dénaturer « complètement le caractère ». Le but étant de « doper » le tourisme à Fréjus. Certains vont jusqu’à parler de « massacre patrimonial » et de « vandalisme ». Lire la suite

Couloumé-Mondebat (Gers) Le château de Couloumé revit – La Depeche.fr 28 juillet 2010

Depuis le 5 juillet, le château de Couloumé a rouvert ses portes, mais c’est ce samedi 24 juillet qu’a été inauguré ce lieu de séjour des jeunes Istréens en vacances. François Bernardini, maire d’Istres, Bruno Zoppis, adjoint au scolaire et à l’enfance d’Istres, et Valérie Cambon, adjointe au tourisme d’Istres, avaient fait le déplacement. Jacqueline Bézian, maire de Couloumé-Mondebat, et Régis Soubabère, maire de Plaisance et conseiller général, étaient également présents et tous révélaient leur satisfaction de voir rouvrir ce centre de vacances qui accueille cette année 130 enfants. Propriété de la ville d’Istres depuis 1983, il a reçu de nombreux séjours jusqu’en 2003, où toute activité cessa. Les services techniques la ville d’Istres ont procédé pendant deux mois à des travaux d’électricité, de peinture de plomberie afin que le château du XVe siècle soit opérationnel en tout début d’été. Lire la suite

Lyon Bellecour: la pub grand format censée sauver le patrimoine- Lyonpremière.info 28 juillet 2010

Cette toile publicitaire apposée sur  l’immeuble du Mac Do a été vandalisée le week-end dernier. La société qui avait procédé à son installation est scandalisée: elle rappelle que ce bâtiment est inscrit au patrimoine des monuments historiques. L’installation de cette toile publicitaire a fait l’objet d’un cahier des charges précis, dans le cadre d’un décret du Code du Patrimoine ayant trait au financement de travaux de rénovation. Lire la suite

27 juillet

Ouverture de la 34e session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco – Artclair 27 juillet 2010

BRASILIA (BRESIL) [27.07.10] – Le 25 juillet dernier s’est ouvert à Brasilia la 34e session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco en charge de choisir les sites qui méritent d’être classés sur sa liste de protection du patrimoine mondial. 30 sites sont en lice dont deux pour la France. Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco se réunit depuis le 25 juillet dernier et jusqu’au 3 août prochain à Brasilia pour étudier et décider de l’inscription de nouveaux sites sur sa liste de protection pour leur « valeur universelle exceptionnelle ». Au total, une trentaine de sites et biens culturels et naturels ont été proposés par 35 des 187 Etats parties à la Convention de 1972. La France propose un site naturel, les pitons, cirques et remparts de l’Ile de la Réunion et un site culturel, la Cité épiscopale d’Albi (Tarn). Parmi les autres sites proposés à l’examen figurent entre autres, les canaux d’Amsterdam, les sites miniers majeurs de Wallonie (Belgique), la porte aux trois arches de Dan (Israël), l’ensemble du Khanegah et du sanctuaire de Chikh Safi al-Din à Ardabil (Iran) ou encore le site controversé de l’atoll de Bikini (Iles Marshall) connu pour ses essais nucléaires américains de 1946 à 1958. Lire la suite

26 juillet

L’Etat divorce-t-il de son patrimoine? – Mediapart 26 juillet 2010

Plusieurs signes peuvent laisser penser que l’Etat et les collectivités locales se détachent peu à peu de leur patrimoine immobilier, culturel et historique. En premier lieu, les aides aux propriétaires privés détenant des monuments historiques sont en baisse, voire supprimées comme c’est la cas depuis 2010 en Saône-et-Loire. D’autre part, une étude a été lancée par les ministères de la Culture et du Tourisme, visant à déterminer la faisabilité et la viabilité économique de l’installation de chambres de luxe au cœur de vingt monuments nationaux, afin d’envisager une nouvelle source de revenus dans le domaine du tourisme – ce qui pose, en creux, la question de l’égalité d’accès au patrimoine. Enfin, la réforme générale des politiques publiques (RGPP), engagée en 2007, entend rentabiliser l’espace occupé par les services de l’Etat et entraîne un mouvement de cession de ses biens immobiliers, dont certains sont classés à l’inventaire des monuments historiques. Bien entendu, la Bourgogne, comme d’autres régions, est touchée par ces évolutions… Lire la suite

Jean-Claude Notebaert, nouveau capitaine du Patrimoine maritime de l’Aa - La Voix du Nord 26 juillet 2010

GRAVELINES (Nord) L’Association pour la promotion du patrimoine maritime de l’Aa (APPMA) a élu Jean-Claude Notebaert à sa tête. Après avoir consacré plusieurs années d’activité à la surveillance technique des bateaux de la communauté urbaine de Dunkerque, le Duchesse-Anne , le Sandettie, l’Entrepreneur, Jean-Claude Notebaert renoue avec cette activité en assurant désormais la pérennité du Christ-Roi et du Saint-Jehan, deux vieux gréements amarrés au port de Gravelines. Lire la suite

Blanquefort-sur-Briolance (Lot-et-Garonne) Ils restaurent le château, la télé filme – Ladepeche.fr 26 juillet 2010

Parmi tous les châteaux bâtis dans les vallées du département, il en est un qui a retenu l’attention de Sylvie et Simon-Pierre, celui de Blanquefort-sur-Briolance.

«Quand on décide de restaurer un château tel que celui de Blanquefort-sur-Briolance, il nous faut envisager les diverses tranches de travaux sur les 10 prochaines années, mais aussi, que cette restauration reste valable pour les deux siècles à venir ». C’est ainsi que Sylvie Malepart et Simon-Pierre Souillot, les actuels propriétaires de cette bâtisse voient l’avenir. « À travers tous ces travaux, nous n’avons qu’un seul but : remettre ce château au centre de la vie du village. C’est une des raisons qui nous pousse à solliciter la participation de tous les habitants ».

« Nous avons été contactés par l’équipe de l’émission « Des racines et des ailes ». Ils souhaitaient faire une émission dans le département et notre projet de replacer le château au centre de la vie du village les a séduits. De nombreux volontaires sont d’ailleurs présents pour nous aider à décaisser une tour du XVe., de l’épouse du maire à un couple d’Anglais. Nous organiserons d’ailleurs un grand apéro dans le village pour remercier tout le monde ». Lire la suite

La Dordogne, centre de référence mondial sur la préhistoire – La Croix 26 juillet 2010

Samedi, aux Eyzies-de-Tayac, a été inauguré un centre d’accueil de la préhistoire destiné à mieux faire connaître les trésors du Périgord « C’est un grand événement. Pour la première fois, le Pôle international de la préhistoire (PIP) va disposer d’un lieu important pour accueillir le grand public », se réjouit Jean-Luc Delord, le directeur du PIP en Dordogne. Depuis 400 000 ans, la vallée de la Vézère, en Dordogne, est habitée par l’homme. C’est ici, en 1868, qu’a été identifié l’homme de Cro-Magnon.

« Une grande partie de nos connaissances sur la préhistoire est liée à des découvertes faites dans la région depuis deux cents ans », souligne ce scientifique. Pourtant, si chaque annéeLascaux II attire 250 000 personnes, les autres lieux sont loin d’avoir le même succès. « Nous avons 15 sites sur la préhistoire inscrits à l’Unesco. C’est unique au monde, mais peu de gens le savent », déplore-t-il.

Valoriser et dynamiser l’ensemble du patrimoine préhistorique du Périgord, telle est la mission du centre d’accueil. Aujourd’hui, seuls 15 % des touristes viennent en Dordogne pour la préhistoire. « Ce ne doit pas être seulement un objet de science, mais un héritage universel que l’on doit savoir transmettre », avance Bernard Cazeau, le président PS du conseil général de la Dordogne. Pour y parvenir, le département, la région, l’État et l’Europe ont investi 12,3 millions d’euros dans cette plate-forme d’information et d’orientation gratuite.

Lire la suite

Le bal des « pompiers » fait son grand retour dans les musées - La Croix 26 juillet 2010

L’exposition Cabanel, cet été, à Montpellier, et l’acquisition récente de cinq grandes toiles de Bouguereau par le Musée d’Orsay consacrent un nouvel intérêt pour ces peintres de Salon, hier honnis La fortune est capricieuse. Prenez Alexandre Cabanel : peintre chéri de Napoléon III, professeur couru aux Beaux-Arts, recherché pour ses grands décors, il est tombé après sa mort, en 1889, dans un discrédit abyssal. Au point que la rétrospective que lui consacre cet été Montpellier, sa ville natale, est une première ! Son contemporain Jean-Léon Gérôme, autre gloire des Salons du Second Empire, ne fut pas plus verni, si l’on ose dire. Lui vit même triompher, en 1900, à l’Exposition universelle, la peinture impressionniste qu’il qualifia dans une apostrophe au président de la République de « déshonneur de la France ». Rangé au rayon des peintres rétrogrades, il aura mis plus d’un siècle à revenir en force sur les cimaises. Une rétrospective lui sera consacrée cet automne au Musée d’Orsay. Lire la suite

Pont Bacaclan-Bastide et label Unesco : les élus bordelais ne tremblent plus Sud Ouest – 26 juillet 2010

La 34e session du Comité du patrimoine mondial a débuté à Brasilia

Le pont levant Bacalan-Bastide, en construction depuis cet automne à Bordeaux (livraison en 2012), ne devrait pas être pas évoqué lors de la 34e session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco qui a débutée hier à Brasilia. C’est du moins ce qu’a glissé Alain Juppé, le maire de Bordeaux, lors du dernier Conseil municipal précédant les vacances.

Chaque année, le Comité du patrimoine mondial, une instance politique composée de représentants de 21 états (dont Catherine Colonna, ex « Juppette », pour la France), classe de nouveaux « biens » au patrimoine mondial et assure un suivi de la bonne ou mauvaise conservation des «biens» déjà classés. C’est ainsi que Dresde a perdu son label. Pour une histoire de pont…

L’année suivant son classement en 2007, le label bordelais s’était vu mis en péril par le Comité réuni à Québec en 2008. En cause, la destruction d’un pont à bascule historique du port de la Lune (le pont du Pertuis) et la menace de voir l’unité urbaine et architecturale de l’ensemble affectée par le projet du gigantesque pont levant Bacalan-Bastide (piles de 83 mètres de haut et tablier deux fois plus large que celui du pont d’Aquitaine). Lire la suite

23 juillet

Nantes Projets urbains : l’archéologie prépare le terrain – ouest-France 23 juillet 2010

Frédéric Mercier est responsable de la « mission archéologie » de la Villede Nantes. Une équipe de quatre personnes qui fait partie du servicedu patrimoine et de l’archéologie. Faire entrer en douceur l’archéologie dans la ville. Faire parler le passé pour mieux aménager l’espace public. C’est l’objectif de la toute nouvelle « mission archéologie » de la Ville de Nantes. Lire la suite




Les vertiges de l’Histoire au château de Quat’Sos à La Réole (Gironde) - Sud Ouest 23 juillet 2010

Place forte très convoitée de la Guyenne, le château des Quat’Sos à La Réole n’est pas ouvert au public. Visite exceptionnelle. Si je voyais le château de l’extérieur, je n’imaginerais pas qu’il puisse être habité. » Nous non plus. Côté ville, des fortifications du XIIIe siècle, en partie effritées. Côté privé, un parc arboré, un intérieur bourgeois, une grenadine à l’heure du thé. Mme Viort ne fait pas visiter le Monument historique, demeure familiale. « On est chez soi. Les gens n’ont pas à connaître ma marque de dentifrice. » Lire la suite

Pont-l’Abbé ( Finistère) Une souscription pour sauvegarder l’église – Le télégramme 23 juillet 2010

Classée Monument historique, l’église Saint-Jacques de Lambour, à Pont-l’Abbé, est privée de toit depuis plus d’un siècle. Une situation qui fragilise l’édifice et conduit la municipalité à prévoir des travaux de confortement et de restauration de la fenêtre maîtresse du choeur. Estimé à 50.000 EUR, ce programme de travaux fait l’objet d’un montage un peu particulier. Aux habituels financeurs publics, l’association «Les amis de Lambour» et la Ville ont souhaité la participation du public. Lire la suite

Il faut sauver le château de Gudanes (Ariège) - La dépêche.fr 23 juillet 2010

Menaces sur le château de Gudanes, toiture et charpente sont prêtes à s’effondrer. La mairie veut agir mais l’équipe de propriétaires anglais est dépassée par l’ampleur des travaux.

« Il ne passera pas un hiver de plus », éclate Monique Miquel, adjointe au maire de Château-Verdun. Monument classé historique, le château de Gudanes ne sera bientôt plus qu’un tas de ruines si les rénovations ne sont pas entreprises rapidement. Problème, la mairie est impuissante et les propriétaires excédés. Le château est racheté par plusieurs Anglais, en 1989, qui forment la SCI Château de Gudanes. Leur objectif ? Transformer la demeure du XIIIe siècle en hôtel de luxe. « Une bonne idée », selon Jean-Cyprien Cambus, maire de la commune, mais aujourd’hui, il désespère : « Il n’y a jamais eu de travaux réalisés ». Depuis deux ans, le maire mobilise le département et la région sur ce trésor historique. « Le préfet a déjà beaucoup œuvré pour nous, du monde se mobilise et le château a été classé monument historique par le ministère de la Culture et de la Communication en 1994. » Lire la suite

22 juillet

Châteaugiron (Ille-et-Vilaine) Patrimoine de l’Unesco : les tours sont présélectionnées – Ouest-France 22 juillet 2010

Châteaugiron fait partie de l’Association du réseau des Marches de Bretagne, et s’intègre dans le projet d’inscription des Marches de Bretagne au Patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Chaque site éligible se caractérise par sa valeur universelle exceptionnelle. Châteaugiron a été retenu pour ses trois tours résidentielles datant du XIII e , XIV e et XV e siècle : les tours de l’Horloge, du Guet et du Donjon.

Afin de donner une reconnaissance universelle à cet ensemble par une inscription au Patrimoine mondial de l’humanité, de continuer à le protéger et le valoriser, « une association regroupant ces sites remarquables, a été constituée. Elle se donne pour mission d’aider à la promotion du projet d’inscription et à la valorisation du patrimoine, par la mise en place d’actions de communication et d’événements en rapport avec le sujet en direction des habitants », a conclu Françoise Gatel. 21 villes ont été retenues

Lire la suite

Lourdes (Hautes-Pyrénées)  Un hélico pour les travaux du château fort – Ladepeche.fr 22 juillet 2010

Durant deux bonnes heures, un hélicoptère a tourné au-dessus du château fort de la ville de Lourdes, en début de semaine. Celui-ci ne faisait pas partie du Tour de France mais était en mission un peu particulière puisqu’il s’agissait d’acheminer des matériaux afin d’alimenter le chantier qui va se dérouler, sur une durée de trois mois, sur le site du château. Lire la suite

Sélestat (Bas-Rhin) Le patrimoine sur son téléphone – DNA 22 juillet 2010

Découvrir le patrimoine sélestadien sur son téléphone portable au cours d’une visite en neuf étapes : c’est ce que propose l’office de tourisme de Sélestat. Les visiteurs qui se promènent dans les rues de Sélestat auront peut-être remarqué sur les panneaux signalétiques de certains monuments la présence de petits carrés noir et blanc. Il s’agit de flashcodes ou codes 2D, un équivalent des codes-barres, qui permettent de chiffrer des informations Lire la suite

20 juillet

Allonnes (Sarthe) Un édifice gallo-romain de 700 m² au coeur d’Allonnes - Ouest-France 20 juillet 2010

Les vestiges de la place du Mail commencent à livrer leurs secrets. Encore trois semaines de fouilles.  Pourquoi ? Comment ? Où en sont les fouilles archéologiques ? Quasiment à mi-chemin. Elles ont débuté le 7 juillet et se termineront le 3 ou le 6 août. Le site des fouilles fait à peu près 1 000 m². C’est la direction régionale des affaires culturelles (Drac), c’est-à-dire l’État qui en est le maître-d’oeuvre. La Drac a fait appel à ArchéoLoire, une société privée d’archéologie qui réalise entre autres des fouilles préventives. Place du Mail, à Allonnes, ils sont 6 à 7 personnes pour décaper, nettoyer et faire les relevés du site. Le capra vient quand il le peut donner un coup de main.

En sait-on un peu plus sur l’édifice public, principale découverte du site ? Il s’agirait d’un grand bâtiment d’au moins 700 m² , avec « trois ou quatre pièces déjà reconnues », explique Nelly Le Meur, de la Drac. L’ampleur de l’édifice, qui s’étendrait des deux côtés, sous l’avenue De Gaulle et sous une partie de la place du Mail déjà restaurée, et le fait qu’il se situerait en bordure de voie, ne fait quasiment aucun doute sur son caractère public. Reste à déterminer à quoi il était destiné. Édifice religieux, thermes, administration ? Il est encore trop tôt pour le dire. Lire la suite

Pont-Péan (Ille-et-Vilaine) Que faire du bâtiment administratif de la Mine ? –  Ouest France 20 juillet 2010

Ce bâtiment élancé en briques rouges au caractère très nordique, date de la fin du XIX e siècle construit sous l’impulsion de l’ingénieur Maudet (ancien directeur de la mine). Sa survie, on la doit en partie à l’association Galène, dont l’un des objectifs est la valorisation de cet ancien site minier. Depuis son inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, chaque année comme pour un vieil homme respectable à qui l’on rend visite, Galène lui rend hommage lors des journées du patrimoine. En février 1997, la commune décide d’acheter le bâtiment de la mine. En 1998 le bâtiment subit des travaux : une toiture neuve pour le mettre hors d’eau, la consolidation des murs qui avaient tendance à s’écarter par la pose de tirants spécialement fabriqués comme à l’origine. Mais, pour sa réhabilitation cela semble insuffisant. Lire la suite

Amboise : les éoliennes de la discorde – Les Echos 20 juillet 2010

Un projet de parc éolien sème la discorde sur les bords de la Loire. GDF Suez projette d’implanter une vingtaine de pylônes en pleine campagne, près de Château-Renault (Indre-et-Loire). Sauf que les pales des engins seront visibles depuis les terrasses majestueuses du château royal d’Amboise, celles qui ont servi de potences lors de la Saint-Barthélémy. Du haut de l’élégant promontoire, le regard plonge sur le fleuve, et, en remontant, se perd dans les plaines agricoles, les forêts et les vignobles. « Je ne me résous pas à laisser déchirer ce panorama par ces horreurs », tempête Jean-Louis Sureau, conservateur de ce château, propriété de la Fondation Saint-Louis, gestionnaire des biens de la couronne de France. Lire la suite

19 juillet

Bréhal (Manche) Une partie du clocher risque de s’effondrer : la commune paralysée – Ouest-France 19 juillet 2010

(…) À la mi-juin, la municipalité charge l’entreprise Indélec de réaliser des travaux de mise aux normes du paratonnerre de l’église. Lors de l’exécution des travaux, l’entreprise constate que des pierres sont disjointes au sommet du clocher, rendant impossible la poursuite des travaux. « Nous avons dû faire appel à la communauté de communes Entre plage et bocage, qui a la compétence clos et couvert des églises du canton », explique Jules Périer, le maire de Bréhal. L’intercommunalité sollicite alors l’architecte des Bâtiments de France, qui conduit une expertise le 8 juillet. Le premier rapport oral de l’architecte est alarmiste et le rapport écrit reçu en mairie le 12 juillet conduit à une réunion d’urgence avec la directrice du cabinet du préfet et un représentant de la sous-préfecture, à la mairie de Bréhal. La décision d’établir un périmètre de sécurité est prise pour le jour-même. (…)  Pendant toute cette période, l’église est fermée au public, les offices et cérémonies sont déplacés dans une église du canton. La priorité est la mise en sécurité du clocher. Pour cela, l’article 35 du code des marchés publics permet en cas d’urgence de se dispenser d’appel d’offres. Avec accord de la préfecture, une entreprise du Calvados s’est engagée à intervenir sous deux jours qui suivront réception de l’accord de la communauté. La communauté se réunit le mercredi 21 juillet, les travaux pourraient donc commencer dès la fin de semaine. Les travaux de mise en sécurité terminés, le périmètre de sécurité pourra être levé, si tout va bien, avant le fin juillet Lire la suite

Les amphores de Cousteau retrouvent les profondeurs – La Provence 19 juillet 2010

Réimmerger ces amphores, près de 70 ans après leur découverte, est une manière de commémorer le centième anniversaire de la naissance du commandant Cousteau. Près d’une centaine d’amphores romaines remontées à la surface par l’équipe du commandant Cousteau vont retourner à la mer. C’est Patrick Grandjean, conservateur en chef du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) du ministère de la Culture, qui en a eu l’idée. « Dans la mesure où ces amphores ne présentent plus grand intérêt sur le plan scientifique et qu’elles n’intéressent pas non plus les musées, explique l’archéologue, il nous a semblé intéressant et original de les valoriser en reconstituant, sous l’eau, deux sites archéologiques à l’intention des plongeurs sportifs et de loisirs, avec de vrais amphores issues d’une authentique fouille sous-marine. » Lire la suite

Belgique Tourisme religieux - La Libre Belgique 19 juillet 2010

Le tourisme en province de Namur s’ouvre à un secteur de niche : le patrimoine religieux. La fédération du Tourisme de la Province de Namur travaille en étroite collaboration avec la Fondation Eglises Ouvertes pour faire découvrir au grand public la richesse et la diversité des édifices religieux namurois. C’est dans cette perspective que le circuit « A la découverte du patrimoine religieux de la Meuse Dinantaise » a été créé. Consultez le site www.tourismegps.be. Le parcours de près de 90 km compte 11 étapes qui invitent les touristes à découvrir des édifices de genre et de style différents dont la plupart participent au projet des églises ouvertes. Lire la suite

Dordogne Un ancien monument aux morts a été retrouvé en pleine forêt- Sud Ouest 19 juillet 2010

La statue de l’ancienne école normale de garçons de Périgueux avait disparu à la démolition de l’établissement dans les années 70. Il a été retrouvé dans un bois de Montagnac-d’Auberoche. Passionnés d’histoire, Maurice Biret, Jean-Pierre Gouaud et Lucette Laporte s’étaient mis depuis plusieurs années en quête de l’ancien monument aux morts de l’école normale de garçons de Périgueux. « Il avait été sculpté par Adolphe Rivet et inauguré en 1921 », précise Maurice Biret. Le bâtiment situé place Faidherbe avait été détruit en 1970 après le déménagement de l’école sur le plateau de la Grenadière. Le site est aujourd’hui occupé par le collège Montaigne. Les anciens normaliens s’étonnaient de la disparition du monument des morts de la Grande Guerre et avaient réuni toute une documentation sur le sujet. Ce n’est que récemment, et par hasard, en discutant avec les historiens Catherine et François Schunk, qu’ils ont appris ce qu’il était devenu. L’entrepreneur qui avait démoli l’ancienne école avait installé la statue sur des terrains lui appartenant à Montagnac-d’Auberoche, dans le canton de Thenon. Lire la suite

18 juillet

L’Empire State Building lillois va s’ouvrir au public – Metro 18 juillet 2010

A partir du 3 août, le public pourra profiter de la vue exceptionnelle du beffroi lillois classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Le monument culmine à 104 mètres. Le beffroi de l’Hôtel de Ville, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, va rouvrir ses portes au public le 3 août prochain. Jusqu’à présent, la visite du monument au 398 marches était réservé aux groupes. L’occasion de découvrir Lille à 360°, d’avoir une vue à 30 kilomètres à la ronde quand le ciel est dégagé du haut des 104 mètres de hauteur de l’édifice. Après des travaux de rénovation et de mise aux normes de sécurité, les visiteurs pourront désormais entrer dans le beffroi sans inscription préalable. Quelques 900 000 € de travaux ont été investis notamment dans un ascenseur neuf, des audioguides en 4 langues. Lire la suite

Jacou (Hérault) Escale littéraire dans l’ancienne église paroissiale – Midi libre 18 juillet 2010

Les dernières escales littéraires se sont posées dans l’ancienne église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens. La soirée était prévue sur le Parvis du château, hélas un gros orage a rendu le lieu impraticable. Une douzaine de lecteurs, en l’occurrence ce soir-là de lectrices uniquement, participe régulièrement à ce qui est devenu un cercle littéraire bien sympathique. Selon un thème choisi bien souvent par la responsable de la bibliothèque, Ysabel Monier, chacun présente sa dernière lecture, la commente et tente de donner envie aux autres. Il peut très bien s’agir également de décourager de lire un ouvrage qui n’a pas plu! Le thème de la mer, choisi pour ces dernières escales, a emporté les participants de la Bretagne à Terre Neuve, de naufrages tragiques en passant par une virée en kayak en Corse pour finir dans la reconversion d’un sous-marin nucléaire en maison de passe atypique… Lire la suite

Unesco : les sept merveilles du monde à abattre - Clicanoo 18 juillet 2010

La Réunion passe son grand oral pour devenir une des merveilles reconnues par l’Unesco du 25 juillet au 3 août à Brasilia. Le dossier « Pitons, cirques et remparts » devra prouver sa supériorité face à sept autres biens. Diaporama. Il ne reste plus que quelques jours à la délégation française pour peaufiner le grand oral du dossier “Pitons, cirques et remparts” qui se déroulera à Brasilia (Brésil) du 25 juillet au 3 août. La candidature réunionnaise au patrimoine mondial de l’Unesco a bénéficié d’une année supplémentaire avant de se présenter à cette “compétition” mondiale. Une confrontation, la 34e du genre, au cours de laquelle vont s’affronter 41 biens. La Réunion a, sur le papier, toutes les chances d’être choisie. Certes, le contexte est à la limitation du nombre de biens classés mais également au rééquilibrage au profit des sites naturels qui sont aujourd’hui sous-représentés. Lire la suite

Montcuq (Lot) Travaux d’électrification de la tour du XIIème siècle – La Dépeche.fr 18 juillet 2010

La tour du XIIeme siècle de Montcuq commence à avoir fière allure et les habitants peuvent se réapproprier ce patrimoine médiéval emblématique du village. Il est loin le temps où les sols et les voûtes étaient effondrés et présentaient des trous béants. En 2009 la municipalité a entrepris des travaux de rénovation importants. De nouveaux planchers intermédiaires ont été posés, la voûte restaurée, et deux salles sont désormais électrifiées. Au premier niveau se tient actuellement une exposition «Patrimoine, science et technique», mise en place par le service patrimoine du conseil général du Lot Lire la suite

17 juillet

Trégastel « Menace sur le littoral » : Sites et Patrimoine réagit – Ouest France 17 juillet 2010

(…) Les modifications proposées : la suppression du COS et de la notion d’extension limitée du bâti existant permettrait la réalisation de véritables immeubles en front de mer. Exemple : une parcelle de 1 000 m2 pourra accueillir désormais un immeuble de 500 m2 habitables ; un terrain de 2 500 m2. L’harmonie et le charme pittoresque de la côte trégastellois disparaîtront irrémédiablement. À terme, les immeubles remplaceront les maisons faisant place à un bétonnage bien connu dans d’autres régions. Le littoral est un bien commun et le patrimoine de tous ». Sites et Patrimoine s’oppose donc à ce que « Trégastel soit défiguré et demande le maintien des règles actuelles qui répondent au Projet d’aménagement et développement Durable (Padd). » Lire la suite

Le Château de Sedan rouvre au public ce lundi 19 juillet – La Semaine des Ardennes 17 juillet 2010

Le château avait dû fermer ses portes suite à la tempête. Les responsables du site touristique avaient peur de ne pouvoir le rouvrir avant la fin de l’été. Avec la bonne volonté de tous, le Château rouvre ses portes ce lundi. Avec la tempête qui a ravagé les toitures des bâtiments ouest, on aurait pu croire que la saison touristique s’achèverait au soir du mercredi 14 juillet dernier. Passée la consternation du 14, la mobilisation fut spontanée et générale dès le 15 au matin, pour engager les réparations.  Bien sûr, les plaies mettront du temps pour se refermer : une couverture provisoire sera posée rapidement, puis la restauration sera engagée au printemps, avec l’objectif de passer l’hiver 2011 sous un toit tout neuf ! Mais dès ce lundi 19 juillet, les animations reprendront leur cours normal. Certaines n’ont d’ailleurs pas cessé, car la tornade a été extrêmement localisée sur le bâtiment ouest. Lire la suite

Ruffey-sur-Seille (Jura) : le clocher de l’église va perdre la tête – Le Progrès 17 juillet 2010

Plusieurs experts se sont rendus hier au chevet du clocher de l’église Saint Aignan. Celui-ci donnant de sérieux signes de fragilité, il sera coupé dans sa partie haute. (…) Suite à cette visite, les experts ont constaté des impacts à l’intérieur, dûs à la foudre qui a tournoyé au-dessus des cloches. Une nette fragilité ayant été constatée, d’un commun accord, la décision a été prise d’araser le haut du clocher jusqu’à la partie saine.En conséquence, la mairie devrait prendre un arrêté de péril, ce qui oblige les habitants de la rue Saint Aignan à être relogés en attendant les travaux. Lire la suite

Beaucaire (Gard) Le nouveau collège contraste avec la chapelle – Midi Libre 17 juillet 2010

Maintenant que le nouveau collège Eugène-Vigne est en voie d’achèvement, un petit problème se pose. En effet, la perspective que l’on a du bâtiment neuf depuis le boulevard Maréchal Foch est en partie occultée par la présence de la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Aventure et surtout de la statue de la Vierge qui la surmonte. La gêne invoquée proviendrait du contraste entre les lignes modernes du collège et l’aspect très XIX e siècle de la statue. Celle-ci a été mise en pleine lumière par la destruction du bosquet qui la séparait auparavant des autres constructions. La solution consiste sans doute à rétablir un rideau d’arbres entre la chapelle et le collège. Cette mesure sera certainement bien moins onéreuse qu’un nouveau déplacement de la chapelle ou même que la descente de la statue, plus grande que nature, qui la surmonte. Lire la suite

16 juillet

Saint-Pair-sur-Mer (Manche) Des panneaux pour expliquer le patrimoine aux visiteurs – Ouest France 16 juillet 2010

Jeudi matin, avait lieu l’inauguration d’une série de panneaux apposés à côté des monuments historiques de la commune, une volonté de l’équipe municipale de mettre en valeur et de faire connaître le riche patrimoine Saint-Pairais. Cinq panneaux ont pris places à l’église, deux à la médiathèque, un qui traite de l’ancienne gare et l’autre des boulets, un à la chapelle Sainte-Anne et le dernier à l’oratoire Saint-Gaud. L’année prochaine, l’église de Kairon et le Carmel seront équipés des mêmes panneaux, qui racontent l’histoire de l’endroit où ils se trouvent. Toujours au niveau du patrimoine, Laurence Varin, directrice de l’Office de tourisme tenait à saluer Florence Geslin, directrice de l’Agence régionale de conservation de l’image et du son, présente ce jour là et avec qui la commune a signé une convention de trois ans : « Le but de cette agence basée à Caen est de collecter, numériser et valoriser le patrimoine, et c’est en cela qu’ils nous aident. Cette année, ils ont reproduit d’anciennes cartes postales et gravures sur des panneaux placés sur le parcours de nos visites commentées qui viennent appuyer notre discours ». Lire la suite

15 juillet

Le château-fort de Sedan endommagé par les orages – France3.fr 15 juillet 2010

Une partie de la toiture de cet édifice médiéval du 15e siècle a été arrachée par les fortes bourrasques. Lire la suite et voir la vidéo

Archéologie. Des pierres levées découvertes à Molène (29) - Le Télégramme 15 juillet 2010

Mardi, en démontant les murs de l’habitation datant du campaniforme (ère néolithique) étudiée depuis près de sept ans, sur l’île de Molène, l’archéologue YvanPailler et son équipe ont mis au jour une ligne de pierres levées. Inespéré, d’autant que les travaux de recherche devaient prendre fin prochainement sur le site de Beg-ar-Loued. «Nous nous apprêtions à reboucher le site», raconte Yvan Pailler, «quand nous sommes tombés sur des pierres s’apparentant à des menhirs; l’une d’elles comporte d’ailleurs un décor unique en son genre: une sorte de petit mamelon sculpté d’une dizaine de centimètres! On est alors en droit de se demander pourquoi un lieu ancien où se déroulaient des rites, des cultes, serait venu intégrer une construction domestique» Lire la suite

14 juillet

Fougère (Ille et Vilaine) Une convention pour la sauvegarde du patrimoine – mercredi 14 juillet 2010

La convention peut permettre d’aider à la poursuite de la restauration du château ainsi que les propriétés privées de caractère réparties dans la ville, comme par exemple celles situées aux pieds des remparts. Lire la suite

Ministère de la Culture : les décorés du 14 juillet - Le Louvre pour Tous 14 juillet 2010

Nombreuses célébrités cette année parmi lesquelles Isabelle Adjani, Calixthe Belaya, Emir Kusturica, Muriel Mayette, Henri Loyrette président du Louvre, Pierre Rosanvallon, Claude Bolling, Antoine Bourseiller, Jean Nouvel, Mireille Mathieu… Lire la suite

Phares. Qui pour la relève? – Le Télégramme 14 juillet 2010

L’État va proposer aux collectivités bretonnes de devenir propriétaires de44 phares à terre. Une façon de se désengager de ses responsabilités d’entretien et de réparation? «Que ce soit clair, il ne s’agit ni de transfert de compétences, ni de décentralisation. Nous sommes en discussion avec les collectivités à partir d’expériences et d’actions déjà engagées dans le domaine du patrimoine sur des phares emblématiques. L’entretien et le fonctionnement de la signalisation resteront à la charge de l’État», assure VincentGuigueno (*), chargé de mission au service du patrimoine des Phares et balises. Budget en récession Non sans, toutefois, préciser que ce transfert volontaire de propriété – expérimenté à Chausey, au large de Grandville(50)- a effectivement pour but de soulager un budget Phares et balises. Depuis quelques années, ce dernier se réduit, en effet, comme peau de chagrin, notamment au niveau de l’entretien de tout ce qui n’est pas lié à la sécurité maritime, comme «la toiture du gardien qui n’habite plus le phare». Bref, une fois la commune, la communauté de communes, le Département ou la Région propriétaire, c’est le contribuable local qui mettra la main au portefeuille pour l’entretien du bâtiment. Ce n’est pas systématique, tempère Vincent Guigeno:«Leconservatoire du littoral, organisme dépendant de l’État qui servira de point d’appui à cette politique, pourra aussi se porter acquéreur. Et ce d’autant plus que beaucoup de phares, en Bretagne, se situent sur ses terrains». Lire la suite

Vannes Découverte d’une villa gallo-romaine – Le Télégramme 14 juillet 2010

Des travaux archéologiques entamés en avril ont mis au jour une villa gallo-romaine sur le domaine privé de Boizy. Une découverte majeure et inédite à Vannes. Au coeur d’un domaine romain de trois hectares. Plus de 300m² habitables. Huit pièces, deux étages, 25mètres de long, près de 13 de large. Ses dimensions l’attestent, la villa gallo-romaine du Boizy est une découverte exceptionnelle de l’équipe du Centre d’études et de recherches archéologiques du Morbihan (Céram). Dans le cadre d’une opération financée par la Direction régionale des affaires culturelles, le Conseil général et la ville de Vannes, trois campagnes de fouilles ont été menées depuis avril. Elles font suite aux sondages archéologiques menés l’an dernier à l’occasion de travaux dans la Zac de Laroiseau II. De nombreux objets de fer et céramiques, de toutes époques, avaient été déterrés. Lire la suite

13 juillet

Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vialine) Il n’y aura pas de stabulation à côté du château – Ouest-France mardi 13 juillet 2010

À la demande de la SCI La Ballue qui a son siège au château de La Ballue (inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis juin 1999), le tribunal administratif de Rennes a annulé le permis de construire accordé le 20 juillet 2007 par le maire de Bazouges-la-Pérouse à la SCEA Gauthier-Domagné. Ce permis autorisait l’édification d’une stabulation d’une surface hors oeuvre nette de 864 m 2 , permettant l’accueil de 48 génisses et une nursery de 24 places à proximité du château.

Le tribunal a jugé que le dossier de demande de permis était incomplet, notamment au niveau de l’impact visuel du projet sur son environnement. Lire la suite

Des statuettes « grand public » à Autun – La Croix 13 juillet 2010

Des figurines représentant Vénus, d’autres déesses protectrices ou des animaux… Telles sont les plus belles pièces que les spécialistes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont mises au jour au nord d’Autun (Saône-et-Loire) lors d’une fouille précédant la construction de logements sociaux.
Cité fondée par l’empereur romain Auguste – Augustodunum en latin –, puis capitale gallo-romaine des Éduens, Autun était connue pour son artisanat et son rayonnement culturel. Il n’était donc pas trop surprenant de tomber sur un atelier de poterie. Sauf que celui-ci appartient à un coroplathe (un fabricant de figurines) connu à l’époque, l’Éduen Pistillus, auteur de statuettes représentant des déesses nourricières, « des Mères pouponnières, des enfants au berceau, des lits domestiques, des chiens au foyer », rapporte Camille Jullian dans son Histoire de la Gaule, en 1920. Lire la suite

12 juillet

Lyon et ses trésors cachés – L’Express.fr1é juillet 2010

Depuis qu’elle est inscrite à l’inventaire mondial de l’Unesco, la capitale rhônalpine attire de plus en plus de visiteurs aventureux.

Tout le monde peuvent pas être de Lyon, il en faut ben d’un peu partout. » Ce dicton culte, attribué à la sagesse populaire, exprime la tradition de discrétion de l’ancienne capitale des Gaules. Bien des habitants de la cité rhônalpine plus que bimillénaire vivent comme une fatalité l’obligation d’accueillir des gens venus d’ailleurs pour découvrir les trésors cachés de leur patrimoine.

« Si te montres trop ta femme et tes pécuniaux, te risques beaucoup qu’on te les emprunte. Et pour ce qui est de les ravoir, y a des chances qu’elle te revienne plus vite qu’eux. » Traduite par cette autre maxime lyonnaise, l’habitude de ne pas étaler sa richesse vient-elle de loin? De la Renaissance. Car, aux XVe et XVIe siècles, Lyon devient une ville très prospère, grâce à ses foires de quinze jours, organisées quatre fois par an, à l’installation de grands banquiers et au développement de l’industrie de la soie.

(…) A l’aube de l’an 2000, les Lyonnais eux-mêmes ne sont pas les derniers surpris par cette reconnaissance mondiale. Dans les années 1960, nombre d’entre eux pensaient que le Vieux-Lyon n’avait rien d’attrayant, puisqu’il était perçu comme insalubre. Quant aux pentes de la Croix-Rousse, elles étaient jugées sans intérêt. Ses grands immeubles avec vue imprenable sur la ville, garnis d’appartements avec 4 mètres de hauteur sous plafond pour abriter les métiers à tisser, sont désormais prisés par les Lyonnais.

L’Unesco a donc consacré une nouvelle conception du patrimoine, qui, au-delà des vieilles pierres, s’intéresse aux hommes. Il est possible d’installer de l’habitat social dans des bâtiments historiques, tout en transmettant l’héritage des lieux. Pour Anne-Catherine Marin, l’exemple des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, fermées il y a un an, est symptomatique: « Au lieu de les détruire immédiatement, les pouvoirs publics ont accepté de lancer un appel à projets qui permettrait de réhabiliter ces établissements tout en conservant des éléments de l’histoire du monde carcéral. C’est bien le signe d’une évolution de la relation des habitants avec leur patrimoine local. » Lire la suite

10 juillet

Hôpital vend château, dunes… prix à débattre – Ouest France samedi 10 juillet 2010

Bientôt sur le marché : un bureau de poste, des écoles et des lycées à Paris, le château du Laber à Roscoff, dans le Finistère ou encore des dunes à Berck, dans le Pas-de-Calais. Le propriétaire, déficitaire, souhaite se débarrasser de ses biens qui n’ont pas vraiment de rapport avec son activité. Et pour cause, il s’agit… de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). L’institution est le quatrième propriétaire foncier d’Île de France, après Paris, l’État et la SNCF.

Si ses besoins de liquidités se font ressentir ¯ en 2009 elle enregistrait un déficit de 96 millions d’euros ¯ l’objectif, pour l’AP-HP, est de continuer à investir pour moderniser son patrimoine médical. Et si ce n’est pas la première fois que les hôpitaux de Paris vendent leurs biens, la cadence devrait s’accélérer. « Nous voudrons passer de 10 millions d’euros de cessions par an au double ou au triple », indique Benoît Leclercq, le directeur général Lire la suite

Pont-saint-Esprit (Gard) Un musée dédié à une vision laïque du fait religieux - Midi Libre 10 juillet 2010

RAPPEL : Ses galeries abritent jusqu’au 19 septembre, une exposition sur les Psaumes de Benn. Cette présentation sert aussi de fil rouge à ce haut lieu de culture sacrée, où le spirituel se livre volontiers au regard du profane à travers des centaines d’objets d’art, de reliques et autres trésors d’inspiration religieuse

Peut-on, ou doit-on oser la comparaison ? Franchir le pas de porte du musée d’Art sacré du Gard, situé au 2 rue Saint-Jacques à Pont-Saint-Esprit, c’est un peu, comme pénétrer dans la caverne d’Ali Baba. Sans les quarante voleurs. Mais avec la certitude d’y trouver des trésors de vestiges et autres collections de type reliques, tableaux, fonts baptismaux, crucifix simples ou en or massif, bénitiers de porcelaine et même, des bonnes femmes… en statuettes. Ce qui au bas mot, représente un patrimoine estimé à 15 000 objets, dont 2 500 santons, deux crèches, 247 pièces de céramiques visibles au rayon herboristerie, et une soixantaine de costumes de Moyen Âge. Des habits pour enfants de 8 à 15 ans qui sont régulièrement prêtés aux écoles, à l’occasion des animations pédagogiques. Mais aussi, des vêtements sacerdotaux, exposés en vitrine. À l’instar de cette chasuble néogothique, – du XX e siècle -, de couleur écarlate. Une tunique spécialement conçue pour la fête de Pentecôte. « C’est l’association des Amis du musée qui l’a offerte », explique Alain Girard, le conservateur en chef.
Un détour par la sacristie donne à voir des objets typiques de célébrations liturgiques.« Des ostensoirs triomphants comme des soleils, voisinent avec de modestes objets, témoins tout aussi importants, d’une pratique religieuse attachée au terroir, comme en témoignent les croix des mariniers du Rhône ».
Les collections du musée sont, en effet constituées, à 98 % de dons et de 2 % d’achats, de dépôts de paroisses, des institutions, mais aussi de legs. Lire la suite

Montpellier. Écusson Fouilles prometteuses à la synagogue médiévale – Midi Libre 10 juillet 2010

MÉMOIRE : Depuis plus d’un an, des archéologues auscultent les murs qui entourent le mikvé, le bain rituel juif . 
Campagnes de fouilles… Philippe Saurel, l’adjoint délégué à l’urbanisme, a eu beau tempêter (un peu) et asséner un « non, il n’y a pas de trésors à la synagogue malgré toutes les rumeurs qui circulent ! », lors du dernier conseil municipal, il n’empêche. Bien sûr que la 2 e campagne de fouilles archéologiques de l’immeuble de la rue de la Barralerie, dirigée par l’équipe du Lamm (Laboratoire d’archéologie médiévale méditerranéenne), s’est montrée des plus fructueuses.
Un vrai eldorado même que ces murs désormais décroûtés qui abritent le mikvé, le bain rituel juif daté des XII-XIII e siècles… en tout cas aux yeux de ces fins limiers des temps passés. « L’étude suit la piste de l’existence présumée, dans ce secteur de la ville, d’un complexe hébraïque du XIII e , avec synagogue, maison de l’aumône… » , distille Andréas Hartmann-Virnich, l’un des trois spécialistes en archéologie médiévale qui auscultent à la loupe le bâtiment. Lire la suite

9 juillet

L’Oréal : le bureau de la discorde - Le Journal des Arts – n° 329 – 9 juillet 2010

Attribué à Jacques-Émile Ruhlmann, le bureau d’Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, vient d’intégrer les collections du Musée des années 30, à Boulogne-Billancourt, grâce au don de la société internationale de cosmétique. Mais Florence Camard, expert mondial de Ruhlmann, réfute l’authenticité de ce bureau. Lire la suite

Vallauris (Alpes maritime) : réouverture au public de l’exposition Zineb Sedira et du musée – Artclair;com 9 juillet 2010

L’exposition de l’artiste Zineb Sedira au musée Picasso de Vallauris fermée en avril dernier sur décision du maire a été réouverte au public ainsi que le musée. Lire la suite

Les touristes accourent toujours en France – La Croix 9 juillet 2010

La saison touristique démarre bien. Après une baisse de fréquentation en 2009, les étrangers reviennent. Cet été, ils devraient être plus nombreux que l’an dernier et rester plus longtemps. Ils viennent de divers continents et aiment passer leurs vacances en France. Certains parlent français, d’autres pas. Leur visite s’arrête parfois aux portes de Paris. D’autres préfèrent la campagne, la mer ou la montagne. Que pensent-ils de ce pays et de ses habitants ? Lire la suite

Un Contrat de progrès des Métiers d’art en Limousin – Trait ‘union 9 juillet 2010

Un diagnostic de situation autour des Métiers d’art en Limousin a permis de mettre en place un contrat de progrès spécifique à partir de 2010. Une initiative qui a pour objectif d’exercer, au cours des cinq prochaines années, un effet de levier pour le développement économique de cette filière. Lire la suite

MONUMENTS HISTORIQUES ET IMMEUBLES PROTÉGÉS SUR CLERMONT-FERRAND – carré noir 9 juillet 2010

…. Voici quelques exemples de lieu que l’on parcourt toute la semaine parfois sans se rendre compte de leur grand age ni de leur histoireLire la suite

Une visite virtuelle des jardins du Château de Versailles sur votre iPhone – Le journal du gratuit 9 juillet 2010

L’opérateur Orange et le Château de Versailles lancent une application iPhone pour visiter les jardins du château et s’y promener virtuellement. « Jardins Versailles », en français et en anglais, est téléchargeable gratuitement jusqu’au 20 juillet prochain  » http://www.chateauversailles.fr/application-iphone Lire la suite

8 juillet

Les trésors cachés de la Chartreuse des Dames – La Voix du Nord 8 juillet 2010

Gosnay est un discret petit village du Bruaysis. Un gros millier d’habitants, une longue histoire derrière lui et surtout un exemple unique en Europe : dans le bourg voisinaient deux communautés, hommes et femmes, du même ordre religieux.

La Chartreuse du Val-Saint-Esprit, dite « des hommes », a fait la réputation de Gosnay. La magnifique bâtisse, classée monument historique et reconvertie en hôtel-restaurant, est courue par les fins gastronomes. Mais qui connaît la Chartreuse du Mont Sainte-Marie, celle des « Dames » ? Fondée en 1328 par la comtesse Mahaut d’Artois, la demeure des moniales n’a malheureusement pas connu le même sort que son homologue masculin. Lourdement endommagée par les guerres elle aussi, la Chartreuse des hommes fut immédiatement reconstruite à l’identique. Celle des Dames, en revanche, connut une histoire mouvementée jusqu’à une époque encore toute récente. Plusieurs fois rachetée, menacée de démolition, maçonnée et transformée en logements miniers… Il en reste aujourd’hui de précieux vestiges qui portent en eux des trésors cachés qu’une poignée de passionnés s’emploie à percer.

Tous les étés, depuis novembre 1997, l’association Mahaut-d’Artois et l’Université d’Artois, lancent une campagne de fouilles sur deux hectares avec des étudiants et des bénévoles. « L’objectif est de retrouver le plan de la Chartreuse primitive et d’expliquer les évolutions du bâtiment jusqu’à nos jours. » (…) La semaine dernière, les jeunes archéologues ont extirpé d’un réseau de caves une statue grandeur nature de moniale. « Il n’en existe aucune représentation sculptée en Europe ! » L’équipe est restée bouche bée. Cette découverte est exceptionnelle. La Chartreuse du Mont Sainte-Marie promet de nouvelles surprises… Lire la suite

Le Louvre dépoussière l’art grec – Figaro 8 juillet 2010

Un nouveau parcours, plus ethnographique, structuré par la géographie et la Mythologie, vient de s’ouvrir. Depuis mercredi, le Louvre a rouvert ses salles d’art grec ancien. Une présentation modifiée par rapport à celle adoptée depuis 1982, plus adaptée au musée et à notre temps:on pose désormais un regard plus ethnologique et moins esthétisant sur le berceau méditerranéen. Notons d’abord que depuis la pyramide de Peï, le circuit général épouse la chronologie. Il sera complet lorsqu’en 2012 rouvriront les salles de la Grèce préclassique, aujourd’hui fermées le temps des travaux du chantier des «Arts de l’islam» Lire la suite

Sauvegarde du patrimoine gascon – Ladepeche.fr 8 juillet 2010

Les associations Nosauts de Bigòrra et Numériculture Gascogne mènent depuis 2006 une vaste opération de recueil de mémoire des Hautes-Pyrénées. Une banque d’enregistrements audio et vidéo d’entrevues réalisées en gascon a pu être constituée (plus de 2.000 heures sont archivées). Nosauts de Bigorra, Numériculture Gascogne et Parola sont partenaires dans le programme transfrontalier Cultures pyrénéennes & nouvelles technologies qui s’achève en 2012. Lire la suite

Qui en veut au patrimoine de St-Salvy (Tarn) ? la dépeche.fr 8 juillet 2010

Vandalisme / La collégiale Saint-Salvy, plus vieil édifice religieux de la ville, fait l’objet de convoitises, plus exactement est sujette à des actes de vandalismes. Dernière victime en date, le bénitier en marbre massif situé dans le porche d’entrée de l’église, côté cloître. Il porte les stigmates d’un coup violent, donné avec quel objet ? Mystère, mais pour « ébrécher » ainsi la margelle qui l’entoure, un simple bâton n’est forcément pas suffisant. Une masse, une grosse pierre ? Peu importe l’objet contondant, le geste est d’une gratuité affligeante. Que l’on soit croyant ou pas. Car c’est une partie, certes petite, du patrimoine de la ville qui est ainsi dégradée. Lire la suite

7 juillet

Gesté (Maine-et-Loire) TF1 s’intéresse aux églises menacées de démolition – Ouest-France 7 juillet 2010

Samedi et dimanche, une équipe de TF1 était présente à Gesté, pour travailler sur un magazine sur les « églises ressuscitées » dans le cadre de l’émission TF1 reportages. Laurence Thiriat, journaliste, s’explique : « Nous nous apercevons qu’en France, il y a 100 000 clochers, et qu’il y a certaines églises qui se trouvent en péril. Nous sommes venus voir sur le terrain ce qui se passe, car nous savons qu’à Gesté, il y a un arrêté de démolition et qu’une association s’est créée pour lutter contre cette démolition. » La chaîne s’interroge sur le devenir de ces églises, qui est un sujet important, car beaucoup d’églises sont sur les bras des communes qui ne savent plus quoi en faire, l’entretien étant trop onéreux. Le reportage devrait être diffusé à l’automne prochain. Lire la suite

Abbeville : il faut sauver l’église Saint-Jacques ! – Pelerin 7 juillet 2010

Dans la cité picarde, Michelle Delage a lancé le Collectif Saint-Jacques pour sauver cet édifice religieux typique du style néogothique.

Lorsqu’au mois de mars, Michelle Delage apprend que la mairie d’Abbeville (Somme) envisage de démolir l’église Saint-Jacques, son sang ne fait qu’un tour. L’édifice, typique du style néogothique, est l’un des sept clochers de la ville. Certes, il est en mauvais état, mais Michelle Delage entend bien le sauver.

En quelques jours, cette retraitée de 63 ans monte une association : le Collectif Saint-Jacques* , qui compte aujourd’hui plus de 200 membres. « Les habitants tiennent beaucoup à leur église, explique la retraitée. Elle fait partie des rares bâtiments de la ville qui ont échappé aux bombardements allemands de 1940. » Lire la suite

Dévolution des monuments historiques : le Sénat recadre le sujet- Artclair 7 juillet 2010

La tentative de passage en force du gouvernement à l’automne dernier a été à l’origine de la mobilisation des sénateurs. Un rapport, prélude à une proposition de loi, rappelle au ministère de la Culture les règles à suivre en matière de décentralisation des monuments historiques. Lire la suite

La Venus de Milo, restaurée, retrouve le Louvre – Lacroix.fr/AFP 7 juillet 2010

La Vénus de Milo, joyau d’art grec du musée du Louvre, est désormais toute propre, après une restauration de plusieurs mois. Au fil des années, la Vénus de Milo était devenue « crasseuse et de plus en plus marron », souligne M. Martinez, directeur du département des antiquités grecques, étrusques et romaines. Elle avait gardé des traces d’huile, de savon et de plâtre qui avaient été utilisés pour faire un moulage de la statue au XIXe siècle.

Star des collections du musée parisien, avec la Victoire de Samothrace et la Joconde, la Vénus est à présent installée dans une très grande salle réaménagée spécialement pour elle, afin que les six millions de visiteurs qui défilent devant elle chaque année puissent l’admirer dans de meilleures conditions.

Jean Nouvel dévoile sa maquette pour l’Île Seguin (Hauts-de-Seine)- La Croix 7 juillet 2010

La Fondation Cartier, une tour de 110 m de haut, un complexe de cinéma Pathé de 3 200 places, et probablement le futur musée de l’Histoire de France s’installeraient sur l’Île de Boulogne-Billancourt… Lire la suite

Quand l’Élysée prépare son déménagement au château de Vincennes / Par Jean Guisnel Défense Ouverte 7 juillet 2010

Qui se souvient qu’en 1958 le général de Gaulle avait envisagé d’installer la présidence de la République au château de Vincennes ? Nicolas Sarkozy… Un plan secret prévoit d’y déménager l’Élysée en cas de crue de la Seine. Tous les travaux nécessaires sont terminés… Lire la suite

Ecologie L’éolien industriel terrestre est une erreur par Thierry Jaccaud – Reporterrer 6 juillet 2010

Qui peut bien refuser l’éolien ? Tout simplement des habitants mal informés ? C’était mon hypothèse : il suffirait d’apporter quelques éléments d’information et, au lieu de provoquer une polémique, l’installation d’éoliennes se ferait dans la convivialité. Je suis donc allé rencontrer des « anti-éoliens »… et j’ai du constater que c’était moi qui était mal informé. J’ai seulement pu expliquer les dangers du nucléaire, sans commune mesure avec ceux de l’éolien. Mais j’ai appris qu’une éolienne industrielle moyenne fait aujourd’hui 150 mètres de haut, trois fois la hauteur du plus haut pylône de transport d’électricité. J’ai vu des personnes témoigner de la perte de valeur de leur habitation, de la perte de clientèle pour leurs gîtes ruraux, des nuisances sonores, de l’impact visuel indéniable d’une installation aussi gigantesque. Face à ces inconvénients, je n’ai pas pu décrire précisément les avantages qu’apporterait l’éolien industriel. J’ai donc cherché des arguments chiffrés. Les voici.

Carcassonne (Aude) Saint-Vincent peut désormais se visiter – Midi Libre 6 juillet 2010

L’abbé Cazaux, emblématique ecclésiastique de l’église Saint-Vincent, n’avait pas été tendre, ces derniers jours, envers la nouvelle municipalité conduite par Jean-Claude Pérez.
Classée par deux fois au patrimoine mondial de l’humanité, Carcassonne n’avait trouvé aucune solution pour permettre aux touristes de visiter l’église Saint-Vincent au grand désarroi, et à la colère du prêtre par ailleurs amoureux du patrimoine local.
Après quelques atermoiements, la mairie a, semble-t-il, trouvé une solution durable liée à l’intégration des salariés de Scolarest aux fonctionnaires territoriaux après le retour en régie de la cuisine centrale. Lire la suite

Rendre le patrimoine colonial – LEMONDE.FR 6 juillet 2010

Jean-Yves Marin, directeur du Musée d’art et d’histoire de la Ville de Genève :

Le passé colonial de la France retrouve soudainement sa place dans l’histoire du siècle passé après avoir été longtemps cantonné dans les livres confidentiels d’historiens travaillant dans une indifférence vaguement hostile.

Après l’émotion que suscite toujours la découverte des grands drames du passé, l’heure est peut-être à la rigueur et à l’analyse critique, fondement de tout enseignement honnête, indispensable à la cicatrisation des plaies. De ce point de vue, la France ne cesse de donner des signes contradictoires (discours d’Alger et de Dakar du président de la République).

On ne revient hélas pas sur les tragédies individuelles que seul le temps parviendra à atténuer mais il est des domaines où l’on peut encore agir pour œuvrer à l’indispensable réconciliation. Il en est ainsi du patrimoine historique et artistique des pays colonisés qui représente l’une des plus grandes spoliations culturelles de l’histoire.

Les spécialistes connaissent le nombre et l’importance scientifique de ces objets d’histoire : manuscrits, livres, objets d’arts et restes humains, témoins archéologiques et ethnographiques, engrangés aujourd’hui (le plus souvent dans de bonnes conditions) dans les musées et bibliothèques des villes européennes et sur lesquels règne un silence pudique mêlé d’hypocrisie.

Paris est, avec Londres, le lieu principal de thésaurisation des biens culturels du monde colonial obtenus le plus souvent sous la contrainte ou par de fausses promesses de restitution, telle la pierre Lyre qui trône aujourd’hui dans le hall du Musée du quai Branly, empruntée par la France pour trois ans en 1956… Certes le musée d’Arts asiatiques de Guimet et maintenant le Musée du quai Branly – dont l’absence de nom témoigne du mal être – sont des musées de grand intérêt qui remplissent un rôle pédagogique que nul ne saurait nier. Mais soyons clair, il ne s’agit pas de rendre pour rendre, d’oublier que la circulation des œuvres d’art participe de la culture universelle et que l’harmonie entre les peuples implique d’aller vers la civilisation de l’Autre.

Il s’agit pour chaque communauté, chaque peuple de pouvoir restituer son histoire et d’exposer des objets les plus emblématiques, la diversité culturelle commence là ! Un peuple sans histoire ne peut se renouveler et est condamné à disparaître. Lire la suite

Les Herbiers (Vendée) De l’art au château pour les handicapés mentaux – Ouest France 6 juillet 2010

Il y a deux ans, le château du Boistissandeau accueillait le premier établissement français pour des personnes âgées et leur enfant handicapé. Le site classé hébergera bientôt un centre d’activité artistique dédié à des personnes handicapées intellectuelles. « C’est une idée innovante qui favorisera l’épanouissement et l’autonomie des personnes handicapées », estime Philippe De Villiers, président du conseil général. Lire la suite

CARCASSONNE (Aude) Un livret pour découvrir le patrimoine religieux audois – L’indépendant 6 juillet 2010

La troisième édition de « Balades en pays d’Aude » s’est éditée à 30 000 exemplaires.
Le livret édition 2010 des « Balades en pays d’Aude » propose aux touristes, mais également aux locaux, des itinéraires touristiques afin de découvrir le patrimoine religieux audois de Carcassonne à Narbonne en passant par les zones rurales telles que Coursan ou Fanjeaux. Tout y est dépeint, des sites historiques aux petites chapelles accueillant autant les catholiques que les laïques. « C’est un livret adressé au grand public » précise l’abbé Luc Caraguel, responsable de la pastorale du tourisme de l’évêché, constatant qu’un touriste sur deux visite le patrimoine religieux. Lire la suite

Lavaur (Tarn) Saint-Alain va se refaire une beauté - La Depeche.fr 6 juillet 2010

La ville de Lavaur a le projet de restaurer les peintures de la Cathédrale Saint-Alain, chef d’œuvre de l’architecture gothique méridionale, classé « monument historique ».

Ces décors peints par les frères Céroni au 19è siècle, sont d’une exceptionnelle qualité, ainsi que les blasons des anciens évêques peints par Lombergot au 18è siècle dans la sacristie. Une étude complète sur l’état sanitaire des murs et la restauration des décors peints a été réalisée par Patrice Calvel, architecte en chef des monuments historiques.

Cette cathédrale, de plus de huit siècles d’histoire, représente pour les vauréens une partie de leur identité. C’est historiquement une des trois cathédrales du Tarn, même si aujourd’hui, elle fait office d’église paroissiale. Lire la suite

5 JUILLET

Frédéric Mitterrand boude le Louvre – Figaro.fr 5 juillet 2010

Frédéric Mitterrand a renoncé,au dernier moment, à se rendre à l’inauguration des nouvelles salles d’art grecque du Louvre. L’événement était prévu lundi soir : mais le ministre de la Culture a été «exaspéré» de découvrir dans la presse, avant même de l’avoir reçue, une lettre signée d’Henri Loyrette, président du Louvre, Alain Seban (Pompidou) et Guy Cogeval (Orsay) s’inquiétant des conséquences d’éventuelles coupes budgétaires. Lire la suite

L’art dans les chapelles, du divin au contemporain – Louvre pour tous 5 juillet 2010

La manifestation bretonne déjà ancienne s’inscrit dans une tendance qui voit les édifices religieux, désaffectés ou non, s’ouvrir à l’art contemporain… Lire la suite

Nice Le Negresco a rouvert ses portes le 1er juillet – Nice Premium 5 juillet 2010

Après une importante rénovation, le palace de la Promenade retrouve son rang de grande star de l’hôtellerie niçoise. Le Negresco est unique, tout comme sa propriétaire, Madame Jeanne Augier !

(…) Mais pour Madame Augier, devenue propriétaire avec son mari Paul en 1957, l’hôtel fondé par Henry Negresco et inauguré le 4 janvier 1913 , est, et restera toujours une affaire, mais de cœur ! Voici pourquoi à la veille de son Centenaire qui sera célébré dans trois ans, l’hôtel a subi, six mois durant, un profond lifting sous la direction et le contrôle des architectes des Monuments Historiques pour en préserver les caractéristiques qui lui sont propres et qui ont permis son classement comme Monument Historique en 2003. Une rénovation qui coutera, à sa propriétaire et aux collectivités locales, quelque 14 millions d’euros mais, comme le dit en toute simplicité Madame Augier : « Le monde change, les goûts évoluent et l’hôtel doit vivre avec son temps ».

Voici pourquoi, en plus du ravalement de la façade (blanche comme on la connait depuis des décennies malgré son origine en pierre brune) et la restauration de la verrière du salon Royal (une merveille !), il y a eu aussi une intervention plus commerciale avec la création d’un étage VIP et l’application de la technologie avec la domotique à tous les étages… Litre la suite

4 JUILLET

Le cri d’alarme du petit patrimoine normand – La Manche Libre 4 juillet 2010

Expert en aménagement rural, Michel Fiala assiste, impuissant, à la disparition de ce patrimoine rural. Il tire la sonnette d’alarme. La carte postale normande a triste mine.

Combien de maisons en colombages du Mortainais, de bâtisses en bauge solidement assises dans le Coutançais ou de demeures en granit du bocage Virois croulent, chaque année, tuile par tuile, dans l’indifférence la plus profonde ? Riche d’une grande variété d’habitats, disséminés sur de petits terroirs – ce qui en explique toute la fragilité -, « l’architecture de Basse-Normandie et du grand Ouest est en voie de disparition », assure Michel Fiala. Géographe de formation, titulaire d’un DEA en aménagement de l’espace urbain et rural, il sait, mieux que quiconque, l’état d’abandon dans lequel se trouve aujourd’hui le patrimoine architectural rural normand. Depuis plus de quinze ans, ce père de famille restaure des maisons défigurées, passées par pertes et profits par leurs anciens propriétaires, pour leur redonner leur éclat de jeunesse… Lire la suite

3 JUILLET

Corrèze Canal des moines d’Aubazine : inauguration après restauration - La Montagne 3 juillet 2010

Lieu choisi pour des balades estivales dans un cadre exceptionnel, à la fraîche, le canal des Moines à Aubazine vient d’être rouvert au public après d’important travaux qui ont duré quatre ans. Lors de réception en mairie qui a suivi la découverte du parcours restauré, vendredi, en fin de journée, le premier magistrat d’Aubazine, M.Chouzenoux a rappelé : « Depuis plus de 800 ans l’eau a toujours coulé dans le canal des Moines. Classé aux Monuments Historiques en 1966, c’est le seul ouvrage de ce type encore en activité en Europe ! » Lire la suite

Culture : les conservateurs du patrimoine devant le Conseil d’Etat – Décision publique Actualité 3 juillet 2010

Lundi 5 juillet 2010, le Conseil d’Etat examine le recours du syndicat CFDT-Culture visant à annuler la décision du 28 novembre 2007 par laquelle la secrétaire générale du ministère de la Culture a rejeté sa demande tendant à l’annulation du décret n°2007-1245 du 20 août 2007 modifiant le décret n°90-404 du 16 mai 1990 portant statut particulier du corps des conservateurs du patrimoine. Lire  la suite

Quelle filière industrielle pour la numérisation du patrimoine ? – Owni 3 juillet 2010

Quelle voie intermédiaire prendre, entre une logique libérable de la privatisation basée sur la publicité et visant uniquement la rentabilité, et une politique culturelle sous perfusion publique, mais à perte ? Lire la suite

Marseille : la grotte Cosquer bientôt au grand jour – La Provence 3 juillet 2010

À Cassis, Henri Cosquer propose tout l’été une exposition exceptionnelle de ses clichés. Dans le même temps, la ville de Marseille envisage de construire une réplique de cette cavité. Lire la suite

Suisse Des œuvres d’art sur mesure à l’ancienne église – Arc Infos 3 juillet 2010

Après deux expositions collectives l’année passée à l’ancienne église du Noirmont, l’association La Nef a décidé d’utiliser ce lieu comme une source d’inspiration pour les artistes. Ce concept aboutit à une première exposition d’art contemporain, «A chacun sa forêt», dont le vernissage a lieu aujourd’hui à 17h. Pour l’occasion, Hannah E. Hänni livrera une performance vocale au beau milieu des créations.

Cinq artistes se sont imprégnés de la bâtisse pour créer des œuvres sur mesure. Maude Schneider, Logovarda, Ruedy Schwyn, Romain Crelier et Jean Zuber ont conjugué leurs approches et proposent une exposition cohérente où se côtoient la peinture, la performance, l’installation, la céramique et la sculpture. Les artistes sont partis du thème proposé par La Nef pour questionner et livrer des inspirations aux formes contrastées. Lire la suite

2 JUILLET

Manche Le préfet ne veut pas de panneaux solaires sur l’église du Chefresne – Ouest France 2 juillet 2010

Le projet du maire du Chefresne (Manche) d’installer des panneaux photovoltaïques sur l’église pour financer ses travaux, est compromis. Il a reçu, hier, jeudi, un arrêté préfectoral qui s’y oppose. L’idée était d’affecter uniquement à l’église les recettes dégagées par la vente de l’électricité à EDF. « La charpente et la toiture sont menaçantes. »Ce projet « développement durable », le deuxième de ce type en France, avait été voté à l’unanimité par le conseil municipal du Chefresne en novembre 2009. Lire la suite

Tarbes. La démolition d’une façade fait scandale – La dépêche.fr 2 juillet 2010

La démolition d’une façade du XVIIe siècle, lors des travaux de rénovation du magasin Banana’s, rue Foch, provoque l’indignation d’historiens, du maire et de l’architecte des Bâtiments de France. Le chantier est suspendu. Lire la suite

Frédéric Mitterrand adresse une circulaire aux directeurs de musées sur la sécurité – Artclair.com 2 juillet 2010

PARIS [02.07.10] – Le ministre de la Culture envoi une circulaire sur l’importance de la sécurité des collections pour prévenir les vols et le trafic d’œuvres d’art.Lire la suite

Les musées inquiets pour leur subvention – Figaro.fr AFP 2 juillet 2010

Les patrons du Louvre, du Centre Pompidou et du musée d’Orsay ont adressé au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand une lettre commune dans laquelle ils expriment leur crainte de pâtir d’une « approche budgétaire à court terme ». Dans cette lettre, révélée par Le Monde, Henri Loyrette, président-directeur du Louvre, Alain Seban, président du Centre Pompidou et Guy Cogeval, président du musée d’Orsay, demandent à rencontrer le ministre afin de pouvoir lui exposer leurs « réflexions » et « préoccupations ». Lire la suite

Les archives de la police sous l’Occupation en ligne en 2015 – Figaro 2 juillet 2010

Procès-verbaux d’interrogatoires, lettres de délation… La préfecture de police de Paris est sur le point de lancer la numérisation de ses archives datant de la Seconde guerre mondiale, afin de les mettre à disposition du grand public à partir de 2015. Lire la suite

1er JUILLET

Creuse Ancienne église de Saint-Hilaire: le public convié par les archéologues – La Montagne jeudi 1er juillet

L’occupation du site de l’église de Saint-Hilaire a débuté à la période protohistorique ou dès le néolithique. Elle s’est poursuivie jusqu’au XVIIIe siècle. Cette présence humaine s’inscrit dans une durée rare.  Peu à peu, depuis 2007, au fil des chantiers archéologiques, l’ancienne église Saint-Hilaire située à proximité immédiate du bourg de Moutier-Rozeille se dévoile. Le site atteste une remarquable longévité d’occupation qui vient d’être confirmée ces derniers jours. En effet, une nouvelle campagne de fouilles se déroule depuis le 14 juin sous la direction de Jacques Roger (Drac Limousin, responsable du chantier). Une quinzaine d’étudiants issus de plusieurs facultés (Toulouse, Paris-Nanterre, Poitiers, Reims et Tours) ainsi que des bénévoles creusois explorent un site qui affirme, été après été, son importance. Les archéologues questionneront le sous-sol jusqu’au 9 juillet. Lire la suite

Lettre ouverte au maire de Paris sur la destruction du Forum des Halles – Le Moniteur 1er juillet 2010

Dans une lettre ouverte au maire de Paris, l’architecte Georges Pencreac’h, qui a conçu avec Claude Vasconi le Forum des Halles dans les années 1970, dénonce avec vigueur le projet de rénovation de ce quartier et notamment sa fameuse « Canopée ». Lire la suite

Au Louvre, bientôt un grand voile pour couvrir les Arts de l’Islam – Le Moniteur AP 1er juillet 2010

La cour Visconti, qui n’est plus actuellement qu’un grand trou, abritera en 2012 le futur département des Arts de l’Islam. La construction du projet des architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti démarre bientôt. La cour Visconti, située côté Seine, recouverte « d’un foulard, d’un voile, léger, luminescent ». Tel est le projet des architectes, l’italien Mario Bellini, et Rudy Ricciotti. Sélectionné en 2005, leur projet respecte les façades de la cour, commencée au XVIIe siècle et complétée au XIXe par l’architecte Visconti. Les espaces muséographiques du pavillon des Arts de l’Islam se déploieront au rez-de-chaussée et au sous-sol. Lire la suite

Hautes-Pyrénées L’État revend une partie de son patrimoine – La depeche.fr 1er Juillet 2010

Après l’avoir recensé, L’État met en vente une partie de son patrimoine. Dans les Hautes-Pyrénées, cela va de l’ancien tribunal en passant par un refuge ou l’ancien siège du Parc national. Un refuge en pleine montagne, le tribunal de Lannemezan, l’ancien siège du Parc national des Pyrénées, une fermette sur la route d’Espagne, un terrain en plein cœur du quartier de l’Ormeau à Tarbes ou en bordure de l’A64 à Angos… L’état a décidé de mettre de l’ordre dans cet inventaire à la Prévert qui recense une partie de son patrimoine immobilier sur les Hautes-Pyrénées. Lire la suite


Lundi 5 juillet 2010

2 réponses pour “Revue de presse juillet 2010”

  1. Redigé par anonyme:

    Bonsoir Mr de Sagazan

    Vous pouvez retirer un Eglise de votre liste. L’Eglise Saint Jacques d’Abbeville.

    Voici le message reçu sur Facebook.

    « Jean-Baptiste Briaud 5 juillet, à 18:20 RépondreBonjour à tous,

    Le collectif saint Jacques nous informe que l’église Saint Jacques d’Abbeville qui était en sursis ne l’est plus. Lors du rendez-vous avec le maire d’Abbeville le 30 juin 2010, celui-ci a annoncé que le délai imparti n’existait plus. Il souhaite, en effet, réfléchir avec la DRAC, sur des projets. Le clos devrait être assuré pour cet hiver.

    Merci au collectif saint Jacques pour sa très importante action sur le front non virtuel (pétition, blog, démarchage, …)

    Merci aussi au maire d’Abbeville et à toute son équipe pour avoir su écouter et changer d’avis car çà n’est jamais facile.

    Ne cachons pas notre joie, c’est tout à la fois une bonne nouvelle et une grande victoire collective. Merci à tous et bravo !
    Nous pouvons être fier d’avoir participé au sauvetage d’une église.

    Cependant, cette joie ne doit pas nous démobiliser. Nous avons bel et bien gagné une bataille mais probablement pas encore la guerre.

    Diffusez cette bonne nouvelle autour de vous car un combat plus grand encore nous attends : il y a d’autres église à sauver !
    Faites savoir à tous qu’il est possible de sauver nos mémoires collectives, nos traditions via ces monuments que sont nos églises. Plus que d’être contre une destruction, nous avons maintenant un message positif à passer via notre témoignage : c’est possible ! Est-ce que cela vous a semblé insurmontable ou très difficile ? Continuons tous ensemble !

    Proposez à tous vos amis de nous rejoindre sur le groupe, nous devons maintenir la pression pour que les annonces soit suivies de faits et nous pourrions aussi être amener à soutenir d’autres sauvetages puisque nous savons maintenant que c’est possible.

    Objectif : passer la barre des 10.000 … et transmettez bien à tous vos amis la joie que nous avons tous d’avoir pu sauver d’une destruction imminente cette église saint Jacques d’Abbeville.

    Merci à tous,
    JBB. »

    Un de vos lecteurs

  2. Redigé par Patrimoine-en-blog » Blog Archive » Revue de presse du patrimoine : nouvelles actualités:

    [...] Nouvelles informations apportées à La revue de presse de Juillet: [...]

Laisser un commentaire

  • Patrimoine-en-blog sur votre mobile

    QR Code - scan to visit our mobile site
  • 
    EmailEmail