Un exemple de sauvegarde du patrimoine religieux au Canada

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE RELIGIEUX

Aldo Berardi, fidèle lecteur de patrimoine-en-blog, porte à ma connaissance l’exemplaire initiative d’un diocèse au Québec.

La Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe est née en 1995 de la volonté collective des communautés et institutions religieuses de Saint-Hyacinthe de préserver, mettre en valeur et rendre accessible au grand public leur patrimoine artistique, ethnographique, historique et social. Les objectifs consistent à mettre en marche les inventaires du patrimoine de chaque communauté et institution, à aménager les absides de la chapelle du Séminaire de Saint-Hyacinthe en un lieu d’exposition et à réaliser un calendrier d’expositions. C’est ainsi que se sont succédé dans la chapelle, les expositions sur les vêtements liturgiques, les facteurs d’orgues et La Bonne chanson.

De 1999 à 2001, la Société permet à toutes les communautés religieuses, à l’évêché et au Séminaire de Saint-Hyacinthe de compléter leurs inventaires informatisés et normalisés. Les objets patrimoniaux sont répertoriés, numérotés, mesurés, décrits et photographiés. Les fiches sont ensuite versées au Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP) et à la Société des musées québécois (SMQ).

La Société du patrimoine réalise les inventaires des cent sept paroisses du diocèse de Saint-Hyacinthe de 2001 à 2006. Nous sommes le seul diocèse québécois à avoir réalisé un inventaire exhaustif de ses institutions et de ses paroisses. Cinq années ont été nécessaires pour faire le tour complet des paroisses du diocèse. Chaque fabrique dispose maintenant de deux outils précieux sous la forme d’un catalogue contenant toutes les fiches et d’un CD Rom  contenant les photographies des objets patrimoniaux qui guident la réflexion et l’action lors de questionnements sur le devenir des églises et de leur patrimoine.

La Société joue un rôle de conseiller auprès de l’évêque qui tranche lors des décisions. Pour ce faire, la Société s’entoure de personnes compétentes et qualifiées capables d’analyser les différents aspects du processus et de prodiguer des conseils judicieux adaptés aux besoins. Le conseil s’élargit et accueille deux architectes, un historien de l’art et un liturgiste.

Depuis 2006 la Société du patrimoine religieux travaille à mettre en valeur le contenu de la base de données. La construction d’un site Web est un outil qui permet de présenter les projets en cours, les événements générés par la Société du patrimoine et surtout, de rendre notre base de données accessible et valorisée par des expositions virtuelles, des projets pédagogiques et des jeux. En savoir plus sur le site de la Société

(35 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de