Rencontres avec le patrimoine religieux

Pocket
Article pouvant être lu en 7 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

COLLOQUE INTERNATIONAL – PATRIMOINE RELIGIEUX

 » Les espaces du sacré, de la Renaissance à la Révolution, au collège Saint-Bernard à Troyes (Aube) (8, rue du Palais de Justice) du jeudi 7 au samedi 9 octobre 2010

Renseignements et contacts :
Centre François-Garnier
10, Place du Marché 36700 CHATILLON-SUR-INDRE
Tél. : 02.54.38.74.57

Courriel : contact@rencontre-patrimoine-religieux.com

Site internet : www.rencontre-patrimoine-religieux.com

Thème du colloque

L’organisation et l’aménagement des édifices du culte procèdent de la rencontre entre les nécessités des pratiques liturgiques, l’évolution des expressions artistiques et une certaine idée de perfection. Du XVIe au XVIIIe siècle, ces trois critères sont profondément marqués à la fois par la transformation des arts (redécouverte de l’Antiquité) et celle des pratiques religieuses (mise en oeuvre de la Réforme catholique), transformations qui conduisent, dans toute l’Europe, à la construction d’édifices de culte radicalement nouveaux et au réaménagement de la plupart des églises anciennes.

Ce colloque propose une mise en lumière des orientations récentes de la recherche en France et en Europe, qui ont conduit à porter un regard nouveau sur cette période. Après avoir condamné le «vandalisme ecclésiastique» ou l’« art païen introduit dans le sanctuaire», les historiens ont en effet montré l’originalité des oeuvres produites, et la façon dont elles constituent le reflet d’un espace vécu, d’un espace signifiant.

Les communications proposées tout au long de ces trois journées permettront ainsi d’aborder les principales problématiques liées aux transformations liturgiques de l’après concile de Trente. Comment elles ont conduit à imaginer des espaces sacrés radicalement nouveaux. Comment elles ont également provoqué un renouvellement complet du mobilier liturgique, qui entre désormais en consonance dans des systèmes complets, à l’échelle d’un édifice ou d’une de ses parties, son choeur notamment. La place de l’image est elle aussi transformée : la sculpture et la peinture sont les premières à être sollicitées pour créer, au sein de l’édifice un système d’images cohérent. Enfin, les artistes feront l’objet d’études particulières. Les plus grands créateurs participent en effet à des chantiers d’architecture religieuse, et leur rôle mérite d’être étudié, ainsi que leur rapport spécifique à la commande religieuse.

Programme
(Sous réserve de modifications ultérieures)

JEUDI 7 OCTOBRE

9h00-9h30 Accueil des participants

Bernard Chédozeau, Professeur émérite des Universités Conférence inaugurale

Caroline de Barrau, Doctorante en Histoire de l’art, Université de Toulouse II & Matthieu Desachy, Conservateur des Bibliothèques, Albi Les bouleversements du choeur. La rénovation du mobilier liturgique de François d’Estaing (1501-1529) à la cathédrale Notre-Dame de Rodez, prémonition de la Réforme tridentine.

Ana Isabel Correia de Queirós, Doctorante en Histoire de l’art, Université de Porto Avant et après Trente : le développement de l’architecture sacrée portugaise au cours du XVIe s.

Jean-Luc Antoniazzi, Secrétaire de la Commission diocésaine d’art sacré des Pyrénées-Orientales
La mise en place des directives du concile de Trente en Catalogne aux XVIIe et XVIIIe s. à travers
l’art baroque

12h30 – 14h30 : déjeuner

Maria Gargante-Llanès, Docteur et chargée d’enseignement en Histoire de l’art, Université Autonome de Barcelone Sous le signe d’une ère nouvelle : les églises-halles de Catalogne au XVIIIe s.

Laurent Lecomte, Chargé de conférences, Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris Espace sacré,
espace réservé : le choeur monastique dans l’architecture post-tridentine en France

Mathieu Lours, Docteur en Histoire, Université de Cergy-Pontoise Entre foi et raison : la Contre-
Réforme à l’heure de l’antique, l’exemple des églises paroissiales de Paris après 1750

Benoît Jordan, Conservateur aux Archives de Strasbourg Reconstruire et décorer les églises en
Alsace au XVIIIe s.

Patricia Subirade, Professeur d’Histoire, Université de Paris I Le réaménagement de la cathédrale de
Besançon de la fin du XVIIe s. à la Révolution française : entre conservatisme et nouveauté

Soirée en la cathédrale : présentation du projet de réaménagement du choeur par le chanoine Dominique Roy, recteur de la cathédrale, suivie d’un concert d’orgue par Michael Matthes, organiste titulaire des Grandes Orgues de la cathédrale de Troyes

VENDREDI 8 OCTOBRE

9h00

Denis Lavalle, Conservateur général du patrimoine, Paris Deux grands chefs-d’oeuvre de la modernité en peinture dans les églises de Troyes : le panneau de la Cène de la Cathédrale ; la Déploration sur le Christ mort de Saint-Martin-ès-Vignes

Raphaëlle Chossenot, Ingénieur d’études, Université de Paris I/CNRS Les peintres-verriers au travail
(fin XVIe s.-début XVIIe s.)
10h30
Françoise Perrot, Directrice de recherche au CNRS, Paris L’École Troyenne du vitrail (XVIe-
XVIIe s.)à travers les édifices de la ville (visites de la Cathédrale, Saint-Nizier et Saint-Jean-au-Marché)

12h30 – 14h00 : déjeuner

Morgane Belin, Doctorante en Histoire, FRS-FNRS/Université de Namur Mutations et permanences
du culte des saints du XVe au XVIIe s. dans le monde paroissial des Pays-Bas méridionaux

Françoise de La Moureyre, Historienne de l’art Un ambitieux programme sculpté dans les années
1640 à la chapelle du château de Chavigny en Touraine

Olivier Geneste, Docteur en Histoire de l’art, Centre François-Garnier Les Tournié, une dynastie de
sculpteurs à l’oeuvre entre Quercy et Périgord (XVIIe-XVIIIe s.)

Fabienne Sartre, Maître de conférences, Université de Toulouse II Incarner le céleste : la représentation des anges adorateurs dans les sanctuaires en France (XVIIe-XVIIIe s.)

Christian Taillard, Professeur émérite d’Histoire de l’art, Université de Bordeaux III Victor Louis et
les espaces du sacré

Patrick Ponsot, Architecte en chef des Monuments historiques Michel-Ange Slodtz et le
réaménagement du choeur de la cathédrale de Bourges au XVIIIe s.

SAMEDI 9 OCTOBRE

9h00

Xavier Bisaro, Maître de conférences, Université de Montpellier III Espace sacré et liturgie néogallicane

Gaël Rideau, Maître de conférences, Université d’Orléans Le souci de la décence. L’aménagement
des églises paroissiales dans le diocèse d’Orléans aux XVIIe et XVIIIe s.

Sébastien Bontemps, Doctorant en Histoire de l’art, Université de Provence Ordonner l’Ancien et le
Moderne : «embellissements» des sanctuaires gothiques parisiens aux XVIIe et XVIIIe s.

Laurence Croq, Maître de conférences en Histoire, Université de Paris X-Nanterre Des bancs aux
chaises, les sièges des laïcs dans les églises paroissiales à Paris (XVIIe-XVIIIe s.)

Andrea De Meo, Historien de l’architecture La naissance du confessionnal. Recherche historique et
iconographique

12h30 – 14h30 : déjeuner

Nicole Lemaître, Professeur émérite d’Histoire, Université de Paris I Conférence de clôture, et
présentation de la thèse de Mathieu Lours, L’autre temps des cathédrales

15h30-17h00 : l’église Sainte-Madeleine et son jubé, visite commentée par Mathieu Lours

Présentation de l’Association

L’Association « Rencontre avec le Patrimoine religieux » a été fondée en 1992 pour répondre à un besoin de formation et d’information. Depuis sa création, elle bénéficie du soutien du Conseil régional du Centre et de ses services culturels, en partenariat avec d’autres collectivités locales, départements et villes.

Elle assume des activités de formation au niveau régional ou local, destinées à favoriser la connaissance, la présentation au public et la mise en valeur du patrimoine religieux dont nos régions sont particulièrement riches.

Son action est dirigée non seulement vers les spécialistes, mais s’adresse aussi à un public très large de personnes soucieuses de la valorisation du patrimoine religieux, humbles églises de campagne ou édifices plus prestigieux. Son aire d’activité s’étend principalement sur la Région Centre et sur les régions limitrophes.

L’association définit un thème bisannuel de recherches et d’études : stalles, peintures murales, vitraux, retables…, autour duquel elle organise ses journées de formation et ses colloques, souvent d’envergure internationale, et dont elle publie les actes dans sa revue, les Cahiers d’Art Sacré. L’association publie également des livres d’art (Peintures Murales de l’Indre, Vitraux de l’Indre), ainsi qu’une collection de monographies (Tapisseries de Maurice de la Pintière ; Vitraux de Jules Laurand ; Sanctuaires dynastiques ligériens…).

Elle a fondé en 2004 le Centre François-Garnier, centre d’étude du patrimoine religieux, doté d’un riche fonds documentaire accessible aux chercheurs et aux étudiants

Commentaires via facebook
(71 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , , ,

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
vernet jean paul Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
vernet jean paul
Invité
vernet jean paul

Bonjour, Association « Art Religieux et Patrimoine » a été créée dans un village de l’Essonne (Le Val St Germain 91530) pour sauvegarder et restaurer un patrimoine religieux peu connu mais exeptionnnel: 138 « souches » (porte-cierge). Ces souches en bois peint sont le témoignage d’un pèlerinage important depuis des siècles. L’association recevra avec joie toutes les personnes voulant découvrir un patrimoine religieux qui est peut être unique. Pour information, nous organisons le 24 Octobre 2010 une manifestation ou sera présenté le travail de l’association et une plaquette concernant l’hitoire d’un « pèlerinage de proximité » « Art Religieux et Patrimoine » Jean Paul VERNET la pature au… Lire la suite »