La future Maison de l’Histoire de France aux Archives Nationales

Pocket
Article pouvant être lu en 15 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MAISON HISTOIRE DE FRANCE

Selon Metro du 12 septembre, « C’est dans le cadre de sa visite des grottes de Lascaux ce dimanche que le Président de la République a rendu son verdict. Vingt mois après avoir annoncé la création d’une Maison de l’histoire de France, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’elle élirait domicile dans l’enceinte de l’Hôtel de Soubise, qui abrite déjà les Archives nationales, rue des Francs Bourgeois (IIIe). » Lire la suite

Lire la Revue de presse sur l’histoire du voeu de Nicolas Sarkozy exprimé en janvier 2009 :


L’Histoire de France aux Archives nationales – Hérodote.net 12 septembre 2010


Place donc à la «Maison de l’Histoire de France». Le choix de l’installer dans l’hôtel de Soubise contredit les préconisations des historiens qui ont été consultés. Nous en avions déjà débattu et nos lecteurs et nous-mêmes avions plébiscité le site de Vincennes. Lire l’article

Mitterrand en repérage à la Malmaison – Le Parisien 7 juin 2010

Officiellement, il ne s’agissait que d’une simple « promenade » à l’occasion de la 8 e édition des Rendez-vous aux jardins. Hier après-midi, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a visité le château de la Malmaison à Rueil. Aucun discours, aucune annonce. Sauf que… dans le rapport remis mi-avril à Frédéric Mitterrand sur la maison de l’histoire de France (NDLR : ex-musée de l’Histoire de France) voulue par Nicolas Sarkozy, une dizaine de sites possibles sont explorés, et le château de la Malmaison figure parmi eux.

Très exactement, il est cité au sein d’une fédération de sept musées possédant des collections historiques qui pourraient fournir un socle à la future maison de l’histoire de France.
Après une première esquive, Frédéric Mitterrand finit par concéder : « Parmi les propositions du rapport, celle de fédérer plusieurs musées nationaux fait partie de celles que je retiens. Et la Malmaison doit à coup sûr participer à cet ensemble. » Lire la suite

FONTAINEBLEAU Révolution au château – Le parisien 28 mai 2010

Même s’il n’accueillera pas le futur Musée national d’histoire de France, le château est loin d’abdiquer dans sa conquête des touristes. Voici son plan d’attaque pour les trois ans à venir.

En 2009, le palais de Fontainebleau a enregistré 350000 entrées. Soit une baisse de 10% par rapport à 2008. Jean-François Hébert, président de l’Etablissement public administratif du château, veut doubler la fréquentation d’ici à 2020. ..

Pour la première fois de son histoire, le château de Fontainebleau va s’afficher dans le métro parisien. (…) Depuis cette semaine, le nouveau site Internet du palais a été revu et corrigé. La page d’accueil est plus séduisante, plus interactive, avec des rubriques plus claires et notamment celles annonçant les événements à venir au palais. (…) D’ici deux ans, Jean-François Hébert souhaite créer un spectacle son et lumière annuel, sur un thème original. (…) « Je vais lancer une étude afin de créer un festival de musique, qui s’inspirera de l’histoire musicale du palais. (…) Après que Fontainebleau a été rayé des villes en course pour accueillir le Musée national d’histoire de France, le quartier Henri-IV, plus de 4000 m2 en centre-ville de Fontainebleau, et complètement rénové (clos et couvert) depuis deux ans, attire les convoitises. (…) Du côté du quartier des Héronnières (anciennes écuries du roi), un nouvel appel à candidatures sera lancé cet automne, afin de relancer un projet de complexe hôtelier haut de gamme (type paradores). (…) Pour célébrer les 400 ans de la mort d’Henri IV (exposition du 10 novembre au 28 février 2011), le palais prépare en secret une maquette géante qui montrera le profil du château à l’époque du bon roi Henri. Lire l’intégralité de l’article

VINCENNES Le maire invite Sarkozy à visiter le site du futur musée – Le Parisien 20 mai 2010

Après l’annonce faite dimanche sur Europe 1 par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, que « le musée de l’Histoire de France ne sera pas installé à Fontainebleau », Laurent Lafon, le maire Nouveau Centre de Vincennes, estime que le choix de Vincennes s’impose désormais comme une évidence et invite Nicolas Sarkozy à venir visiter le site avant sa décision, qui devrait être prise d’ici la fin du printemps. Après l’élimination des autres sites (les Invalides, Versailles, Soubise, Fontainebleau), et même si l’île Seguin, à Boulogne (Hauts-de-Seine) reste dans la course, pour Laurent Lafon, « Vincennes s’impose désormais comme une évidence » et est le « seul lieu historique qui embrasse près de mille ans de notre histoire, des débuts de la monarchie jusqu’à la République contemporaine qui y est installée ». Lire la suite

Maison d’Histoire de France: le rapport propose de fédérer plusieurs musées – AFP via Google 19 mai 2010

PARIS — Le nouveau rapport sur la « Maison de l’Histoire de France », qui explore une dizaine de sites possibles, préconise également de fédérer plusieurs musées nationaux possédant des collections historiques pour constituer le « socle » du futur établissement. Sept établissements sont concernés par cette proposition, a indiqué à l’AFP Jean-François Hebert, chargé de la préfiguration de la « Maison de l’Histoire de France » voulue par Nicolas Sarkozy. Le musée d’archéologie de Saint-Germain-en-Laye, le musée du Moyen-Age de Cluny, le musée de la Renaissance d’Ecouen, le château de Pau pour Henri IV, le musée de Compiègne pour le Second Empire, la Malmaison pour le Directoire et le Consulat, le château de Fontainebleau pour une période allant de François Ier à Napoléon Ier, pourraient se placer sous l’ombrelle du futur établissement public, a souligné M. Hebert. « Cette fédération de musées serait un socle pour la Maison de l’Histoire de France qui se trouverait dotée d’emblée de collections incroyables et d’équipes de conservateurs de très haut niveau », a expliqué M. Hebert, également président de l’établissement public du château de Fontainebleau. A l’instar de l’établissement public du Centre Pompidou, qui regroupe des entités diverses comme le musée national d’art moderne, la BPI ou l’Ircam, la Maison de l’Histoire de France pourrait chapeauter des musées de statuts différents, a fait valoir M. Hebert. « Il ne s’agit pas de dépouiller ces musées de leurs collections mais d’en faire des pôles de référence pour une époque donnée » et de leur permettre de bénéficier de services communs (mécénat, communication etc.), a estimé M. Hebert. « Cela permettrait à la Maison de l’Histoire de France d’exister dès 2011, hors les murs, en attendant que son siège soit prêt », a relevé M. Hebert. Lire la suite

Le musée d’histoire de France ne sera pas à Fontainebleau – e.vous 19 mai 2010

« Frédo les paillettes » en a décidé ainsi ! envoyer par mail Nous avions déjà parlé de ce projet lors d’une précédente édition, le château de Fontainebleau semblait tout désigné pour accueillir ce musée qui, de plus, faisait l’unanimité politique localement. « La perspective d’un musée de cette nature, dans la grande couronne, était même un projet révolutionnaire » commentait Lionel Walker, le président du comité départemental du tourisme. Lire la suite

Musée de l’histoire de France: pas de choix de site d’ici les régionales – Google-AFP 10 décembre 2009

(AFP) PARIS — Le choix du site pour la future « Maison de l’histoire de France » devrait « vraisemblablement être arrêté après les élections régionales » de mars 2010, a indiqué jeudi le responsable de la mise en oeuvre de ce projet, Jean-François Hebert, interrogé par l’AFP.

« Il ne serait pas opportun de prendre une décision sur un lieu en Ile-de-France alors que la campagne électorale est déjà engagée », a expliqué M. Hebert chargé de préfigurer ce nouveau musée voulu par Nicolas Sarkozy. « Aucune décision n’a été prise pour le moment », a indiqué de son côté l’Elysée, interrogé par l’AFP. A l’heure actuelle, le débat tourne autour de l’île Seguin, le château de Vincennes et le château de Fontainebleau. Mais un outsider peut toujours surgir…

L’Elysée privilégie l’île Seguin pour son Musée de l’histoire de France – LE MONDE 10 décembre 2009

Nicolas Sarkozy n’a pas encore arbitré, mais il privilégie, selon des sources concordantes, une nouvelle idée : installer son Musée de l’histoire de France à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), sur l’île Seguin. Le lieu, qui abritait jadis les usines Renault, est en panne de projet depuis que le milliardaire et ami de Jacques Chirac, François Pinault, a renoncé à y installer sa fondation, lui préférant Venise. « Ce n’est pas une mauvaise idée, mais il faut voir ce qu’il en est de l’île Seguin. Il y a eu beaucoup de projets avortés. Ce n’est pas décidé », a déclaré au Monde Franck Louvrier, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, mercredi 9 décembre…

Hervé Lemoine, nouveau directeur du musée des Monuments français – patrimoine-en-blog 21 janvier 2009

Hervé Lemoine a été nommé le 1er janvier 2009 directeur du musée des Monuments français, département patrimoine de la Cité de l’architecture et du patrimoine…

Hervé Lemoine, conservateur du Patrimoine, né en 1961, succède dans ces fonctions à Marie-Paule Arnauld après le départ en retraite de cette dernière.

Chargé par les ministres de la Culture et de la Communication et de la Défense de la mission d’expertise pour la création d’un centre de recherche et de collections permanentes dédié à l’histoire civile et militaire de la France, Hervé Lemoine a rendu aux ministres, en avril 2008, son rapport, intitulé « Pour la création d’une maison de l’histoire de France aux Invalides ». La création d’un tel établissement avait été inscrite dans les priorités de l’action gouvernementale pour la culture par le Président de la République qui en a fait l’annonce officielle lors de ses vœux pour la culture à Nîmes le 13 janvier dernier.

Dans ce rapport, Hervé Lemoine a souligné combien la Cité de l’Architecture et du Patrimoine occupait une place singulière dans le paysage muséographique français : « l’importance de son champ disciplinaire, le rapport dialectique qu’elle tend à construire entre le patrimoine et la création architecturale, grâce notamment à la recherche et à l’enseignement, lui ont permis d’ouvrir de nouvelles voies en terme de médiation culturelle, de promotion des savoirs et de fertilisation des énergies créatives ». Il a aussi été demandé à Hervé Lemoine de réfléchir à un éventuel rapprochement entre le musée des Monuments français et le musée des Plans reliefs dont il dit dans le même rapport que « leur intérêt est à la fois historique, géographique, architectural, scientifique et technique […].leur apport scientifique en fait des sources uniques pour l’histoire de l’urbanisme, de l’architecture, de la cartographie et de celle des paysages ».

Auparavant, Hervé Lemoine était responsable de la politique des archives et des bibliothèques du ministère de la Défense et assurait à ce titre la tutelle du Service historique de la Défense de Vincennes. Il était également le coordinateur ministériel des filières culture et patrimoine de ce ministère.

Spécialiste des sources auxiliaires de l’histoire, dont il a enseigné les méthodes critiques à Sciences-Po de 1999 à 2006, et notamment des documents audiovisuels, il a mené plusieurs projets de recherche et de publication, dont un avec l’Ifa sur les archives et les témoignages des architectes.

L’ensemble de ses travaux pourrait s’inscrire dans la ligne définie par Fernand Braudel lorsque celui-ci considérait qu’il fallait « décrire, voir, faire voir, pour faire comprendre ». Le projet porté par la Cité de l’architecture et du patrimoine et les collections du musée des Monuments français, répondent en effet à cette quadruple ambition à laquelle on pourrait ajouter la projection dans le futur : la création.

Projet de création d’un musée de l’Histoire de France – Patrimoine en blog 15 janvier 2009

Soucieux de renforcer « l’identité » nationale, le président Nicolas Sarkozy a annoncé le 13 janvier 2009 la création prochaine d’un « musée de l’Histoire de France »
Le 19 janvier Buzzeum m’apprend que Le musée de l’Histoire de France (celui créé par Louis-Philippe à Versailles en 1837) a ouvert son site Internet

Le ministère de la Culture met en ligne sur son site le rapport d’Hervé Lemoine d’avril 2008 :

Dans la lettre de mission qu’il a adressée conjointement avec le Premier ministre, à la ministre de la Culture et de la Communication le 1er août 2007, le Président de la République a demandé que soit expertisée la création d’un centre de collections et de recherche consacré à l’histoire civile et militaire de la France.
Une mission en ce sens a été confiée à Hervé Lemoine, conservateur du patrimoine, actuellement directeur du musée des monuments français à la Cité de l’architecture et du patrimoine, par les Ministres chargés de la Culture et de la Défense. Rendu en avril 2008, son rapport résulte d’une large consultation d’historiens, de conservateurs, mais aussi de parlementaires et de représentants de divers départements ministériels.
Ce rapport, qui affirme que la France doit avoir l’ambition d’une véritable politique pour l’histoire, propose de créer aux Invalides un musée de l’histoire de France et en développe les différents enjeux.
Le Président de la République a annoncé à Nîmes le 13 janvier 2009, lors de ses vœux au monde culturel, son intention de créer un musée de l’Histoire de France « dans un lieu emblématique de notre histoire, un lieu qui reste à choisir et qui sera choisi ».
La mise en ligne sur le site du Ministère de la Culture et de la Communication du rapport d’Hervé Lemoine, constitue une contribution au débat qui s’ouvre à présent.

Les Invalides, futur musée de l’Histoire de France ? La Croix 15 janvier 2009
Annoncé par Nicolas Sarkozy, ce musée retraçant la constitution de l’État-Nation devra être « installé dans un lieu emblématique » C’est devenu une tradition. Depuis Georges Pompidou, chaque président de la République prend soin de laisser son empreinte dans le paysage parisien avec un nouveau musée.
«Un Louvre pour l’histoire de France» Le Figaro 15 janvier 2009
Hervé Lemoine, cheville ouvrière du projet présidentiel, commente son rapport en exclusivité pour « Le Figaro ».
Conservateur du patrimoine, spécialiste du patrimoine sonore et audiovisuel (sept tomes chez Belin), Hervé Lemoine a enseigné à Sciences Po. Depuis le 1er janvier, il dirige le Musée des monuments français à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris. En novembre 2007, alors chargé de la politique des archives et des bibliothèques du ministère de la Défense, il avait été chargé d’un rapport sur le projet d’un « Centre de recherche et de collections permanentes dédié à l’histoire civile et militaire de la France » par les ministres de la Culture et de la Défense. Ceux-ci relayaient le souhait de Nicolas Sarkozy, réaffirmé mardi à Nîmes, à l’occasion de ses vœux au monde de la culture, d’une grande « Maison de l’histoire ». Pourquoi pas aux Invalides ? Dès le départ, ce site a été pensé comme « la clé de voûte » du projet.
Un musée de l’Histoire de France pour renforcer « l’identité » nationale AFP 13 janvier 2009
Soucieux de renforcer « l’identité » nationale, le président Nicolas Sarkozy a annoncé mardi la création prochaine d’un « musée de l’Histoire de France » mais son site reste à choisir et son ampleur à déterminer.
Alain Decaux ne croit « pas utile » de créer un musée de l’histoire de France AFP 14 janvier 2009
L’historien et écrivain Alain Decaux a déclaré mercredi sur France Inter qu’il ne croyait « pas utile » de créer un musée de l’Histoire de France, comme le veut Nicolas Sarkozy. L’académicien a été « surpris » par l’annonce du chef de l’Etat de la création d’un musée de l’Histoire de France destiné à renforcer « l’identité » du pays.
Le projet de musée de l’Histoire de France, un projet ancien Europe1 14 janvier 2009
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi sa volonté de création d’un musée de l’Histoire de France, lors de la présentation de ses vœux au monde de la culture. Selon le chef de l’Etat, « il n’existe aucun lieu pour questionner l’Histoire de France dans son ensemble ». Soucieux de renforcer « l’identité » nationale, le président Nicolas Sarkozy ajoute que l’endroit, qui reste à choisir, serait emblématique de notre histoire. Franck Ferrand commente ce projet.
Les musées seront gratuits pour les moins de 25 ans Figaro.fr 13 janvier 2009
Dans ses vœux au monde de la culture, Nicolas Sarkozy a également annoncé la création d’un «musée de l’Histoire de France», pour «renforcer l’identité» nationale, et une rallonge budgétaire de 100 millions d’euros pour le secteur du patrimoine.
Un musée d’Histoire de France : ce qu’en pensent les Historiens en3mots.com 15 janvier 2009
Le centre Pompidou a été laissé, comme son nom l’indique, par Georges Pompidou, le musée d’Orsay par Valery Giscard d’Estaing, la BNF et l’Opéra Bastille par François Mitterand, le musée des Arts premiers par Jacques Chirac… Nicolas Sarkozy a annoncé la création d’un musée de l’Histoire de France. En trois mots, ce qu’en pensent les historiens…
Voici ce que Pierre Nora, Alain Decaux et Max Gallo ont confié à la presse…


(37 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de