Exposer l’art contemporain dans les monuments historiques

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

A ECOUTER

l’Institut national du patrimoine vient de mettre en ligne la retransmission audio du colloque du 7 octobre 2010 traitant du thème Exposer l’art contemporain dans les monuments historiques

Daniel Buren au Palais Royal, Jeff Koons, Xavier Veilhan ou Takashi Murakami au château de Versailles, ou Cy Twombly au Louvre, la confrontation entre les oeuvres contemporaines et les monuments anciens, chargés d’histoire, soulève parfois un vif débat. Pourtant ces lieux historiques ont évolué au fil des siècles. Aujourd’hui, les expositions d’art contemporain dans des monuments historiques rencontrent un grand succès auprès d’un public curieux et sont de plus en plus nombreuses.

A travers des exemples concrets, cette journée d’études organisé par l’Institut national du patrimoine et le Centre de recherche du château de Versailles abordait la question des publics et des contraintes liées aux lieux, auxquelles doivent faire face les artistes et les professionnels du patrimoine. Elle a eu lieu le 7 octobre 2010 à l’Institut national du patrimoine.

Ecouter les intervenants au colloque : Éric Gross, directeur de l’Institut national du patrimoine ; Jean-Jacques Aillagon, président de l’Établissement public du musée et du domaine national de Versailles ; Olivier Kaeppelin, président du Palais de Tokyo ; Jean-Hubert Martin, inspecteur général des patrimoines, ancien directeur artistique du château d’Oiron ; Guy Tortosa, inspecteur de la création artistique, direction générale de la création artistique ; Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale chargée de l’art contemporain, musée du Louvre ; Juliette Laffon, ancienne directrice du musée Bourdelle, conseillère artistique chargée des arts plastiques, Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ; Claude d’Anthenaise, conservateur en chef, musée de la Chasse et de la Nature ; Isabelle Arnaud-Descours, direction de la Culture, Région Rhône-Alpes ; Diana Gay, conservatrice stagiaire, Institut national du patrimoine ; Jacqueline Eidelman, département de la politique des publics, direction générale des patrimoines ; Pascal Convert et Claude Rutault, artistes, Pascal Neveux, directeur du FRAC PACA

(167 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de