Découverte du Musée Paul-Belmondo

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MUSEE – VIDEO

Découverte du nouveau Musée Paul Belmondo avec Frédéric Chappey, directeur des musées de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Découverte du Musée Paul Belmondo avec Frédéric Chappey

envoyé par patrimoine-en-blog.

ImageLe musée Paul Belmondo a ouvert ses portes le 18 septembre 2010 à Boulogne Billancourt (Hauts-de-Seine). Conçu pour accueillir le legs des enfants du  sculpteur (dont le comédien Jean-Paul Belmondo), ce petit musée séduisant a trouvé un bel écrin dans le Chateau Buchillot (18e siècle) et fourmille d’astuces qui le rendent accessible à tous les publics, y compris handicapés.

Le fonds y est entièrement exposé, y compris ce qui pourrait constituer « les réserves », le cabinet des médailles est innovant, et un astucieux jeu de tiroirs glissant rend visible des centaines de dessins de l’artiste. Le public non-voyant, et les enfants également, apprécieront certainement la galerie tactile où les bustes peuvent être caressés…

J’ y ai passé un moment des plus agréables, guidé par Frédéctric Chappey, directeur des musées de Boulogne Billancourt. Je vous  en recommande sincèrement la visite.


Commentaires via facebook
(651 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , ,

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Paul Bridier Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Paul Bridier
Invité

Bonjour, J’étais justement ce dimanche au musée ! Bravo pour cette présentation. J’ai receuilli là bas notamment ceci :

http://philocalie.over-blog.com/article-la-beaute-par-paul-belmondo-62520289.html

Avec mon meilleur souvenir,

Paul Bridier