2011 Les chantiers à mener et les conflits à apaiser pour Frédéric Mitterrand

Article pouvant être lu en 5 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MCC / Didier PlowyPOLITIQUE – PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL

Mardi 25 janvier 2011, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la communication, a adressé ses voeux à la presse et annoncé la (longue) liste des chantiers de son ministère pour l’année qui commence. Certains d’entre eux concernent le patrimoine (« hystérique », selon un beau lapsus du ministre), les musées et quelques autres dossiers brûlant : Archives nationales, Maison de l’Historie de France, Hôtel de la Marine, transfert et valorisation des monuments nationaux…

Avant d’égrainer les chantiers et d’évoquer quelques dossiers conflictuels, Frédéric Mitterrand s’est quelque peu attardé sur son ambition pour le patrimoine historique :

« En 2011, je porterai également une grande ambition pour nos politiques patrimoniales. Nous avons, dans ce domaine, beaucoup accompli lors de l’année qui vient de s’écouler. Je pense notamment au maintien des crédits des
monuments historiques, à l’attention portée au patrimoine privé, ou encore au « plan Musées ».

Mettre en valeur notre patrimoine, ce n’est pas seulement nourrir le « culte des monuments », entretenir la religion des vieilles pierres, c’est aussi renforcer l’attractivité de nos territoires et de nos établissements. La notion de Patrimoines – au pluriel – est à cet égard significative : le patrimoine n’est pas figé, il est ouvert sur les dynamiques de la société, il se façonne et se construit dans le présent, il est vivant.

C’est dans cette démarche que s’inscrit la charte que j’ai signée l’an dernier avec la secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno pour mieux inscrire la mise en valeur des sites français du Patrimoine mondial dans une logique de développement durable.

A cet égard je me permets de souligner que l’intégration de l’architecture au ministère est désormais acquise Je veux être le Ministre des architectes, dès leur « naissance » si j’ose dire et tout au long de leur carrière. J’entends notamment être attentif au poids économique de la profession dans le secteur de la construction, mais aussi favoriser la
connaissance de l’architecture et sa diffusion. »

Se réjouissant du succès croissant que connaissent les musées, le ministre veut amplifier cette  » dynamique » :

  • La rénovation du musée Picasso dont le programme est désormais validé.
  • Le lancement d’un plan musée qui « permettra sur trois ans d’accompagner les travaux et la rénovation de 79 musées en région.
  • Le Musée d’arts et de civilisations de la Méditerranée (MUCEM), à Marseilles « bénéficiera d’un magnifique bâtiment dessiné par Rudy Ricciotti et de la « nouvelle vie » du Fort Saint Jean, qui permettra de présenter à nouveau les collections des Arts et Traditions populaires, en complément des réserves visitables de la Belle de Mai. Il sera complété par un jardin méditerranéen de 15 000 m2 en libre accès pour tous les Marseillais. Avant la fin de l’année, l’établissement public sera créé, le projet muséographique validé, les premiers espaces du Fort Saint Jean accessibles.
  • L’ouverture du jardin des Archives nationales est décidée pour juin 2011 :  » L’aménagement de ce nouveau lieu  de rencontre entre histoire et création sera confié à un paysagiste de renom, Louis Benech.

L’avenir des archives nationales :

 » Je sais qu’un conflit long, trop long, a mobilisé une partie du personnel des Archives nationales. J’ai reçu les personnels, j’ai écouté et entendu leurs attentes, j’ai garanti en terme de financement et d’emplois l’avenir des Archives nationales. Mon directeur de cabinet et moi-même avons beaucoup oeuvré pour rassurer les agents sur tous ces points. Nous finirons bien par en sortir.

En outre, je me réjouis de la livraison du gros oeuvre du bâtiment de Pierrefitte dessiné par Massimiliano Fuksas. 2011 marquera la fin de la construction de ce site, dont nous devons être fiers. Avec 66 000 m², ce sera le centre le plus vaste et le plus moderne d’Europe : il fait entrer les archives nationales de notre pays dans le 21e siècle et dans le Grand Paris. Qui peut donc faire croire que je serais le « fossoyeur des archives » alors même que j’ai particulièrement oeuvré pour obtenir la poursuite de ce chantier. Je crois vraiment être le protecteur des Archives nationales et de leur mission au service de la mémoire de notre pays.

Le Centre de conservation des patrimoines, à Cergy-Pontoise

Ce centre sera à la fois réserves pour les musées nationaux et centre de formation aux métiers des patrimoines, et centre de restauration et de recherche.

« En 2011, nous pourrons en décider les contours précis. C’est vers ce type d’établissement qu’il faut tendre, c’est ce type d’approche pluridisciplinaire que j’entends promouvoir. »

La Maison de l’Histoire de France

Sur ce chapitre le ministre n’a rien annoncé de vraiment nouveau,souhaitant simplement que « le Comité d’orientation
scientifique installé il y a peu définisse librement et sereinement le discours et les contenus. »

Le transfert des monuments nationaux

 » Dans le cadre de la discussion parlementaire de la proposition de loi de la Sénatrice Férat sur le transfert des monuments historiques, je serai très vigilant quant au le et à l’expertise du Ministère de la Culture et de la
Communication. »

L’Hôtel de La Marine

Rien de vraiment neuf, le ministre ayant simplment confirmé que le Président de la République, l’avait bien chargé de  » constituer la Commission indépendante qui a vocation à réfléchir à l’avenir de ce grand lieu patrimonial. »

La rénovation du Palais de Tokyo et la création contemporaine

 » Le chantier de rénovation du Palais de Tokyo qui donnera naissance à une sorte de factory à la française, au service des artistes, pour mieux faire face au défi de la globalisation des arts plastiques. Il apportera une nouvelle dynamique à l’égard du marché de l’art. L’Etat se doit de valoriser encore mieux ses artistes pour que l’écho se fasse
encore plus ressentir à l’étranger et sur le marché international. (..) Répondre à ce défi cela passe par l’ensemble de la mobilisation des acteurs, notamment les FRAC, sur lesquels il faut que nous engagions une réflexion à l’occasion de leurs trente ans, mais aussi de notre réseau d’influence internationale. »

Lire l’intégralité du discours


Commentaires via facebook
(30 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des