Le dernier voyage d’Albert Londres

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

TELEVISION – SAUVEGARDE – ALBERT LONDRES

Vendredi 25 février 2011 à 20h45 sur France 3, Thalassa diffusera un reportage de François Reinhardt les mystères du dernier voyage d’Albert Londres. A Vichy, Marie de Colombel se bat pour que sauvegardé sa maison natale

La nuit du 15 au 16 mai 1932, le plus célèbre des journalistes français, que l’on considère toujours comme le père du grand reportage, meurt dans l’incendie du Georges Philippar. Le grand paquebot blanc, fleuron des Messageries Maritimes, effectue-là le retour de son voyage inaugural entre Marseille et Yokohama : la ligne impériale !


Albert Londres, redresseur de torts devant l’éternel, à qui l’on doit notamment la fermeture du bagne de Cayenne, a embarqué quelques jours plus tôt à Shanghai. Il vient de passer trois mois en Chine, sur fond de conflit sino-japonais. Tandis qu’il profite du voyage pour rédiger un nouveau « brûlot », dont tout le monde ignore le sujet, un incendie survient à l’entrée du Golfe d’Aden. Albert Londres n’y survivra pas. Attentat ? Sabotage ? Fait divers ? L’enquête menée à l’époque a-t-elle révélé toute la vérité ?

Visionner un extrait du reportage

A Vichy (Allier), Marie de Colombel, à la tête de Regarder-Agir-Vivhy,  se bat pour faire vivre la mémoire du grand reporter, né à Vichy, et sauver sa maison natale. vistyez le site consacré à Albert Londres

Commentaires via facebook
(40 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des