Ventes du 10 juin à Drouot

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

SALLE DES VENTES – VENTES AUX ENCHERES

Le vendredi 10 juin 2011 à Drouot Richelieu la société de ventes volontaires Doutrebente organisait une belle vente classique avec un record mondial à la clé, et la société de ventes volontaires Piasa une vente d’Art d’Asie.

Vente Doutrebente

Record mondial pour le lot n°30 (ci-contre à gauche), une huile sur cuivre de Johann Georg Platzer (1704-1761), « Le triomphe de Bacchus ou Allégorie de l’Automne », qui a été adjugé 410 000 € frais compris. L’oeuvre était signée au milieu vers la gauche sur le petit fût J. G. Platzer.

Le lot n°43 (Ci-contre à droite), une huile sur toile de Louis-Léopold Boilly (1761-1845), « Suite de la douce impression de l’harmonie », a été adjugé 310 000 € frais compris.

Elle était gravée au pointillé, avec une impression en couleurs à la poupée, par J. F. Wolff en pendant de la douce impression de l’Harmonie.

« Le passage du ruisseau », une oeuvre signée et datée en bas à droite par Michel Garnier (1753-1814), lot n°42, a été acquise à 165 000 € frais compris.

Dans l’oeuvre, on pouvait lire parmi les affiches collées sur le mur: Académie de musique / Armide / Opéra.

On citera également, le lot n°44, une huile sur panneau de Louis-Léopold Boilly, « Un coin du café de Foy », datée vers 1824, qui a été adjugé 105 000 € frais compris, tandis qu’une huile sur panneau de chêne par Jan Leyde Steen (1626-1679), « Le médecin de village dit aussi l’opération de la jambe », lot n°29, a pour sa part trouvé preneur à 88 000 € frais compris.

Ventes Piasa

La plus haute enchère a été portée sur le lot n° 160, un cachet « Fu Chun Lou » en néphrite céladon, de la dynastie Qing, période Jiaqing (1796-1820), qui a été adjugé 273 160 € frais compris.

De forme rectangulaire, le cachet était surmonté d’une chimère assise et comportait au revers l’inscription « Fu Chun Lou », le belvédère du riche printemps.

Le belvédère du riche printemps, « Fu Chun Lou » se trouvait dans le palais « Qinzheng Qinxian », diligence en affaires et déférence envers les vertueux, au jardin de la Clarté Parfaite, le Yuanmingyuan.

Le lot n°133, une coupe libatoire chinoise en corne de rhinocéros, datée du XVIIe – XVIIIe siècle, a été acquis à 124 450 € frais compris.

Elle comportait un décor en haut-relief de lettrés en méditation sous les pins dans un paysage montagneux.

(133 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de