Tour de France 2011/4 Les trésors du patrimoine de Lorient à Mûr-de-Bretagne

Pocket
Article pouvant être lu en 21 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

TOUR DE FRANCE – CYCILSME – PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL

Mardi 5 juillet, l’étape du jour mènera les coureurs et (télé)spectateurs de Lorient à Mûr-de-Bretagne. L’occasion de (re) découvrir les principaux trésors du patrimoine qui jalonnent ce parcours de 172,5 km :

A ne pas manquer sur le parcours : Lorient, Caudan, Plouay, Quimperlé, Scaër, Saint-Goazec, Gourin, la Trinité-Langonnet, Cléguerec

Pour découvrir les détails du parcours, suivez le guide

 

En Morbihan

Lorient

A signaler dans cette cité qui a beaucoup souffert des bombardements lors du dernier conflit mondial

Chapelle Saint Christophe : Le clocher, posé sur neuf colonnettes de style dorique surmontées de frontons triangulaires ornés de trèfles, a subi plusieurs reconstructions au cours du XIXe siècle. Il est remonté dans les années cinquante pour réparer les dommages de la Seconde Guerre mondiale.

L’Enclos du port

La Chapelle de la Maison de la Miséricorde : De l’édifice, bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale, ne subsiste que la façade bâtie en pierre calcaire sur un soubassement de granit. De style classique, elle s’organise autour d’un portail monumental surmonté d’un grand oculus et d’un fronton. Le bâtiment, désormais appelé Le Manège, a été reconverti en 1994 en salle de concert.

Les vestiges du bassin à flots

La Chambre de commerce : le bâtiment, construit en 1927, présente une façadede style Art Déco.

La base de sous-marins : Haut lieu de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, la base de sous-marins est un élément majeur du patrimoine de l’humanité, comme architecture militaire et comme trace des affrontements stratégiques du XXe siècle.

Clocher de l'église St LouisL’abri de défense passive

La Banane : Dessiné par les architecte Tourry, Hourlier, Bourgeois et Lindu en 1953, l’ensemble dit « de la banane » est construit sur l’emplacement du quartier le plus ancien de la ville. Il présente une architecture innovante pour l’époque

Eglise Notre-Dame de Victoire : Reconstruite en 1954-1956 par l’architecte Jean-Baptiste Hourlier à 400 mètres de son site d’origine,  l’église Notre-Dame-de-Victoire a reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

Hôtel de ville : La reconstruction de l’hôtel de ville débute en janvier 1957 et s’achèvent en juillet 1960. Elle est l’oeuvre des architectes Jean-Baptiste Hourlier, architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux, premier Grand Prix de Rome, et Henri Réglain, de Lorient.

Les « Echasses », immeuble du Moustoir : Surnommé les « échasses », cet immeuble construit par Henri Conan en 1963, référence aux unités d’habitation de Le Corbusier. Edifié sur pilotis, le bâtiment a  reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

Les halles de Merville

Le Grand Théâtre inauguré en 2003

Sculptures et statues lorientaises

La fontaine-fleur du parvis

Citadelle

Musée de la compagnie des Indes

Le musée est installé depuis juillet 1984 dans un corps de bâtiment donnant sur la place d’armes de la citadelles de Port Louis, merveille de l’architecture militaire du début du XVIIe siècle qui a vu, jadis, passer devant ses remparts les magnifiques vaisseaux partant pour la grande aventure des Indes. Visitez le site du musée de la Compagnie des Indes

Cité de la Voile

Cité de la voile Eric Tabarly

Sur le site de l’ancienne Base de sous-marins, Cap l’Orient a décidé en 1999 de créer un espace dédié à la mémoire du marin disparu et à la course au large.

La Cité de la voile Eric Tabarly est un équipement muséographique de référence, lieu de vie et de culture. Elle est la clé de voute de la composante touristique de la reconversion de la Base de sous-marins,  lieu d’exposition permanente, centre de ressources, espace d’animations, port d’attache des Pen Duick d’Eric Tabarly. Visitez le site de la cité de la voile Eric Tabarly

Entrée de l'abri

Abri de défense passive – Mémorial de la ville détruite

Cet abri anti-bombes est situé place Alsace-Lorraine.

C’est un ancien local de 400 places utilisé pendant la seconde guerre mondiale pour abriter les populations du quartier lors des alertes aériennes. Il reconstitue le contexte des alertes durant la guerre et rend hommage aux victimes civiles. Le site est ouvert en visite guidée, voir l’agenda

Musée sous-marin - Cliquez pour agrandir

Musée sous-marin

Au cœur de la Base de sous-marins de Keroman, vous allez découvrir le plus vieux simulateur au monde, construit pour l’entraînement des sous-mariniers en 1942. Embarquez pour une visite unique en Europe, à la découverte des extraordinaires techniques de sauvetage en grande profondeur !

Visites guidées en français ou audioguidées multilingues et projections de films d’archives et d’images sous-marines.

Renseignements : 06 07 10 69 41 Visitez le site du musée sous-marin

La Thalassa

Thalassa : navire découverte de l’océanologie

Ancien navire scientifique de l’Ifremer, reconverti en navire découverte de l’océanologie, la Thalassa vous invite à bord et à quai pour une visite en profondeur de l’univers maritime et du monde de la pêche.

Renseignements : 02 97 35 13 00 Consultez les horaires d’ouverture Visitez le site de la Thalassa

La Flore, à Keroman

Le sous-marin La Flore

La Flore, sous-marin de type Daphné, en service pour la Marine française de 1964 à 1989 avec 56 marins à bord, est installé à K2, à la base des sous-marins, à côté d’un espace muséographique sur le monde des sous-mariniers. Consultez le site web de l’association MESMAT Consultez le site de la Flore

Musée des fusiliers marins

Musée des fusiliers marins

Situé dans l’ancienne aumônerie de l’école des fusiliers-marins, le musée de tradition des fusiliers-marins est avec celui de l’école navale le seul musée de tradition de la Marine Nationale. Consultez le site du musée Consultez le site de l’école

Baraque de Soye

Baraque de l’après-guerre au parc municipal de Soye

L’association Mémoire de Soye a réimplanté une baraque afin de témoigner de la vie quotidienne des habitants des cités de baraques lorientaises. La baraque est le siège social de l’association Mémoire de Soye, place du château de Soye à Ploemeur.

Renseignements auprès de l’association à l’adresse postale suivante : place du Château de Soye – 56270 PLOEMEUR – téléphone : 02 97 83 53 87 ou 06 18 72 63 94

site de l’association Mémoire de Soye

En savoir plus sur le site de la Ville de Lorient

Caudan

A signaler

Église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul : Détruite en 1944 et  reconstruite en 1960-62, elle rpésente une forme de tente.  Un chemin de croix en bronze vert sur ardoises scellées au sol et les douze apôtres en chêne du porche de l’église sont l’œuvre de Francis Pellerin (1915-1998), sculpteur rennais (grand prix de Rome en 1944). Il réalise également les vitraux de la crypte, les fonts baptismaux et la grand croix du maître-autel.

Chapelle du Trescouët (XIIe siècle) oui chapelle Notre-dame des neiges ou Notre-dame de la Force. Une fontaine est rattachée à cette chapelle et son eau a dit-on le pouvoir de donner la force. Tableau de L’Assomption ornant la chapelle ND des Neiges. L’artiste duxviiie siècle s’est inspiré de Philippe de Champaigne,de Laurent de La Hyre, deGuido Reni et de Giovanni Battista Salvi dans un style propre à la Réforme catholique. On peut voir un tableau très similaire dans l’Église Notre-Dame-en-son-Assomption de Crévéchamps en Meurthe-et-Moselle.

Chapelle Notre-Dame de Vérité (XVIe siècle) associée à la fontaine de Kerblaye qui fait passer la fièvre des enfants.

Calvaire, rue de la Libération, élevé en 1504 au hameau du Scouhel (frapper en breton) pour marquer l’endroit ou s’arrêta la Peste. La croix fut détruite par l’explosion de l’église en 1944.

Menhir de la reddition rue du 10 mai 1945 « Ici le 10 mai 1945 à 16 heures, le général Fahrmbacher de la Wehrmacht, commandant les troupes allemandes de Lorient, a rendu ses armes au général Kramer, commandant la 66e D.I.U.S., et au général Borgnis-Desbordes, commandant la 19e D.I. et les forces françaises du Morbihan » (inscription gravée sur la plaque).

Manoir de Keraude (XVIe siècle)

Manoir de Kerguen (début xvie siècle)

Chapelle St Gwenhael, chapelle romane du xie siècle, restaurée au xve et xxe siècle. Elle fut fondée au vie siècle par Saint Gildas. Le culte était surtout suivi par les marins (territoire actuel de Lanester).

Le Château « du Diable » ou Manoir de Pendreff  (XVe – XVIIIe siècle)

Les manoirs de Boisjoli, Saint-Nudec, Scouhel, Kerguizien, Kerhel, Kersever, Kerdronquis, Keryanigo, Kerveno, Kermen et lieux nobles de Kerhustantin, Kerblais et Locoyarne le Dorze.

En savoir

Sur le net : www.caudan.frhttp://www.paroisse-caudan.fr/

Plouay

à signaler sur l’inventaire :

 

Les maisons et fermes de la commune de Plouay

Eglise paroissiale Saint Ouen

jardin public du château de Ménéhouarn et son

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oratoire Notre-Dame

Manoir de Cunfio

Bretagne, Morbihan, Plouay, Kerdrého, Château de Kerdreho

Bretagne, Morbihan, Plouay, Kerhouant, Manoir de Kerhouant

Bretagne, Morbihan, Plouay, Kerlucas, Ferme de kerlucas

Bretagne, Morbihan, Plouay, Kermorgan, Manoir de kermorgan

Bretagne, Morbihan, Plouay, Kersily, Château de kersily

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapelle Notre-Dame-de-Vrai-Secours

Chapelle Saint-Hubert

Chapelle Notre-Dame-des-Fleurs

Chapelle Saint-Sauveur

Chapelle Saint-Vincent-Ferrier

Chapelle Saint-Sébastien

Chapelle Sainte-Anne

 

 

En savoir plus sur le site de l’Inventaire

Sur le net :www.cc-plouay.fr (Communuaté de commune)

En Finistère

Arzano

A signaler

ruines du château de La Roche-Moysan

Chapelle Saint-Laurent, XVIe siècle

Fontaine Saint-Adrien, XVIIie siècle

Château de Kerlarec, XIXe siècle En savoir plus

le moulin du roch (site protégé)

En savoir plus

Quimperlé

A signaler

L’abbaye Sainte-Croix de Quimperlé : fondée en 1029 par le comte de Cornouaille Alain Canhiart, c’est, avec l’église de Lanleff dans les Côtes-d’Armor, la seule église de Bretagne à avoir un plan circulaire, calqué sur l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Elle a la forme d’une croix grecque.

Le chœur des moines est un chef d’œuvre de l’art roman (rare en Bretagne); sa crypte du xie siècle est très bien conservée et contient deux gisants, dont celui de saint Gurthiern, le fondateur de la première abbaye; la mise au tombeau, en calcaire de Saintonge, sculptée aux environs de 1500 est remarquable même si elle a totalement perdu ses peintures d’origine car elle fut malencontreusement entreposée de manière précaire dans le jardin de l’abbaye pendant plusieurs décennies; le retable du xvie siècle a été récemment restauré ; une belle chaire du xviie siècle est également visible. En savoir plus

L’église Notre-Dame de l’Assomption est l’ancienne chapelle de la communauté des bourgeois de la ville: sa nef date du xiiie siècle et est d’un style gothique primitif. L’édifice connu aussi sous le vocable de Saint-Michel est une construction des xiiie et xve siècles surmontée d’une grosse tour carrée. Les sablières, sculptées vers 1430, sont parmi les plus anciennes de Bretagne. L’église est classée par les Monuments historiques possède aussi une statuaire intéressante dont une « Vierge à l’enfant » de la seconde moitié du xive siècle et « Notre-Dame de Bonne Nouvelle » du début xvie siècle.

L’église Saint-Michel (ancienne église de la paroisse Saint-Michel), qui était située sur la place Saint-Michel, a été détruite en 1765.

L’abbaye blanche (ancien couvent des Dominicains) fondée en 1265 parle duc Jean Ier, a fermé et subi des destructions pendant la Révolution française, l’égise est détruite et les bâtiments conventuels défigurés. Des sœurs s’y installent au xixe siècle et, depuis 1960, l’ordre des Filles de Jésus de Kermaria. La chapelle Saint-Joseph y est construite entre 1932 et 1935 et décorée de vitraux d’A.Bouler.

Le perron, unique vestige de l’ancien présidial construit en 1683 qui servait de siège à la sénéchaussée de Quimperlé.

La « maison des archers » (une belle maison à pans de bois du xvie siècle qui a été restaurée). Haute de trois étages, elle possède de remarquables poutres en bois et cheminées en granite. Elle fut longtemps résidence de notables (plusieurs notaires s’y succédèrent de père en fils au xviie siècle). Elle est désormais propriété de la ville de Quimperlé qui y organise des expositions temporaires.

Les vestiges de l’église Saint-Colomban (porche roman du ixe siècle surmonté d’une fenêtre gothique du xiiie siècle). C’est à cet emplacement que saint Gurthiern aurait créé la première abbaye, qui aurait suivi la règle de saint Colomban, d’origine irlandaise, et aurait été détruite par les Vikings en 878.

L’hôpital Frémeurest le dernier hôpital médiéval encore existant dans l’ouest de la France. Il est depuis 2002 inscrit à l’Inventaire des Monuments historiques. Le bâtiment principal en pierres de taille est une longère construite sur les bords du Dourdu. Au sous-sol se trouvaient les réserves et la cuisine, au rez-de-chaussée le dortoir des femmes, au premier étage celui des hommes et au deuxième étage les chambres du personnel et des malades contagieux. La chapelle de l’hôpital, dite chapelle Saint-Eutrope, est petite mais très haute afin de permettre aux malades d’entendre la messe depuis leur lit. Elle possède un mobilier pour partie d’avant la Révolution, pour partie du xixe siècle.

Le présidial, édifié en 1683, a pour l’essentiel disparu. Seul a été conservé le double escalier qui donnait accès à l’étage de cet ancien palais de justice.

Le pont Lovignon (xviie siècle)

Le viaduc ferroviaire qui franchit la Laïta (1862)

En savoir plus sur wikipedia

Sur le net www.quimperle.com ;  www.quimperletourisme.compatrimoine.region-bretagne.fr

Mellac

A signaler

ZoomLe Manoir de Kernault ; XVe et XVIe siècles. Un des cinq domaines constituant l’Etablissement public « Chemins du patrimoine en Finistère ». Il abrite, depuis 1990, un centre de Recherche et de documentation sur la littérature orale dépendant de l’Université de Bretagne occidentale.

L’église actuelle, dédiée à Saint-Pierre-aux-liens, comprend une nef de cinq travées avec deux chapelles en ailes. Elle a été construite sur les plans de l’architecte Bigot entre 1862 et 1863.

Sur le site de la commune

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

Saint-Thurien

A signaler

église de Saint Thurien (1886-1897) : Stèle (Ve-IVe siècle avant J.C.) ; calvaire (XVIe siècle), baptistère (XVIe-XVIIe siècles), Piéta (XVIIe siècle) ; statue de Saint Roch (XIXe siècle) ; Vitrail (1926)

Fontaine-Lavoir de Stang-Feunteun (XVIIe siècle)

dscf0573

Manoir des Salles (1798)

Statuette (fin du Moyen Âge) – Loge Bleiz

Auge, Puits, four à Magorou (1827-1875)

Penty à Magorou (1882)

Croix de Kersaint

En savoir sur le site de la commune

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

Scaër

A signaler :

Château de Stangaudren

Château de Kergoualec’h ou de Kergoaler

Église Sainte-Candide (fin xixe siècle) de style néo-roman dédiée à saint Alain et sainte Candide

Chapelle Saint-Sauveur de Coadry (nef romane du xie siècle, chœur du xive siècle). C’est une ancienne dépendance de la commanderie de La Feuillée, des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem. Sur un des piliers de la chapelle a été creusée une croix de Malte. Sur le placître entourant l’édifice on voit deux croix celtiques. (photo ci-contre)

Chapelle Saint-Guénolé (xviie siècle)

vestiges de la chapelle Notre-Dame de Plascaër xixe siècle

Chapelle Notre-Dame de Penvern

Chapelle Saint-Jean

Chapelle Saint-Paul

Chapelle Sainte-Thérèse-de-l’enfant-Jésus de Cascadec (chapelle privée)

Chapelle Saint-Adrien (xve siècle)

Menhir Saint-Jean. Ce menhir fait 8,30 mètres de hauteur et se classe de part sa taille à la dixième place en France.

Tumuli de Kergoaler Dour, de Kerzéré et de Kerbrébel.

Sur wikipedia

Sur le net : www.ville-scaer.frwww.officedetourismescaer.compatrimoine.region-bretagne.fr

Coray

A signaler :

VignetteÉglise Saint-Pierre et Saint-Paul (xixe siècle). La tour et son clocher à galerie sont du début du XVIIIè siècle. Elle abrite des statues anciennes : Saint Venec, Sainte Barbe, Sainte Catherine, Saint Pierre et Piéta en pierre.

Chapelle de Guernilis

Chapelle de Lochrist

Chapelle de Saint-Vinoc (ou Saint-Venec)

Stèle gallo-romaine à proximité de l’église

Sur wikipedia

Sur le net : hwww.coray.frpatrimoine.region-bretagne.fr (église de Coray)

Trégourez

A signaler :

Église Saint-Idunet du XVe siècle, rénovée aux XVIè et XVIIè siècles, qui possède un ciboire de 1661 (en savoir plus)

Chapelle de Ponthouar du XVe siècle

Manoir du Gouërec du XVIIIe et XIXe siècles

Sur wikipedia

Laz

A signaler :

l’église Saint-Germain-et-Saint-Louis (1729-1730), reconstruite en 1729 sur les plans d’Isaac Robellin (ingénieur de la Marine). Les deux retables, oeuvre de François Favennec,datent du XVIIème siècle et représentent le Rosaire et les âmes du purgatoire.

le calvaire du cimetière de Laz (1527-1563), oeuvre d’Yvon Fichaut et restauré en 1965.

le calvaire de Plas-Foar (XVIème siècle), le calvaire de Kerhervé (XVI-XVIIème siècle) ; la croix de Croas-Névé (1827) ;

le manoir du Plessis (XVI-XVII-XVIIIème siècle) ;

les vestiges du manoir de Kerroc’han ou Kerhoënt (XVII-XVIIIème siècle).

la maison située Grande-Rue (1729), construite par Guillaume Henry, et restaurée au XXème siècle ;

le four à pain, situé place de la Foire (XVIIIème siècle) ;

Six moulins dont le moulin du Steir, du Stan-Corvan, de Treveil, de Kerguéré, du Plessis,..

En savoir plus sur le site InfoBretagne

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

Saint-Goazec

A signaler :

Image illustrative de l'article Château de TrévarezChâteau de Trévarez (1908): propriété du Conseil général du Finistère, le parc du château et ses jardins bénéficient du label français « Jardin remarquable ». Des expositions, artistiques et florales y sont organisées par l’établissement public Chemins du Patrimoine en Finistère. photo ci-contre

Château de Kervoazec (ne se visite pas)

  • Manoir du Vieux Trévarez (Station agricole. Visite possible à certaines dates. Contacter l’office de tourisme de Châteauneuf du Faou)

Ruines d’un château médiéval

Le Canal de Nantes à Brest avec l’écluse du Gwaker et son échelle à saumons et à truites, qui permet à ceux-ci de remonter le cours de l’Aulne pour frayer.

divers monuments mégalithiques, notamment l’Allée couverte de Kastell-Ruffel

Sur wikipedia

Sur le net : trevarez-ledomainewww.saintgoazec.com

Spezet

A signaler :

new_20090912_1947698459panorama du roc de Toull al Laëron,

éperon rocheux de Kudel,

chapelle du Krann, construite en 1535) (vitraux du xvie siècle et bas-reliefs) et son ossuaire, photo ci-contre

alignement des menhirs du « Bois du Duc »,

allée couverte de Kerbasquet,

manoir de Menez Kamm (où vécut la journaliste et aventurière Vefa de Saint Pierre),

manoir du Bois Garin,

l’église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, consacrée en 1719et son ossuaire.

Sur le site de la commune et sur wikipedia

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

En Morbihan

Gourin

A signaler

église Saint-Pierre et Saint-Paul : sa construction a débuté en 1490

une réplique de la statue de la liberté, sur la place centrale, témoigne de l’exode de la population de Gourin vers le continent américain.

la chapelle Saint-Hervé (1518-1536),

la chapelle Saint-Nicolas (1507), édifiée par Jacob Le Trancher et Thomine de Bodilleau.

la chapelle Notre-Dame-des-Victoires ou chapelle de la Vierge (1509).

la chapelle Saint-Gwénolé (1688), elle semble avoir remplacé un édifice plus ancien qui a été restaurée en 1649.

la chapelle Saint-Symphorien ou chapelle de Bever ou Besver ou Bezuer (1704), reconstruite en 1878 au fief de Jacques Sébastien de Kerguz. Cette chapelle, non datée, est citée en 1704.

la chapelle Saint-Diboan ou Saint Diboën ou Saint-Abidon (1885). Cette chapelle est édifiée en 1885 à la place d’un édifice plus ancien, dédié à sainte Julienne.

l’ancienne chapelle Saint-Claude (xviie siècle). Édifiée dans un lieu isolé et mentionné encore en 1930.

le manoir de Kerbiguet ou Kerbiquet ou Kerbiged (1564-1580), est édifié par la famille Guegan à qui appartient la seigneurie (de 1445 à 1663).

le manoir de Kerambris ou Kerbris (xvie siècle)

Manoir de Tronjoly.

le manoir de Menguionnet ou Menguyonnet, Mengueonet (xve-xvie siècle), La seigneurie avait jadis sa chapelle privée dédiée à saint Yves.

le manoir de Gwel Kaer La première construction date de 1880. Le manoir est agrandi et aménagé dans sa forme actuelle en 1907.

Manoir de Tronjoly, restauré à la fin du xixe siècle, suite à un incendie. La demeure possédait autrefois une chapelle privée, un parc et un colombier. Le domaine est racheté par la commune de Gourin en 1984, édifié en 1768 à l’emplacement d’un ancien manoir. photo ci-contre

Sur wikipedia

sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

La Trinité-Langonnet

La région de Langonnet (en particulier Priziac et La Trinité) possède de très anciens monuments religieux datant de l’époque romane et retravaillés par la suite. On a pu dire qu’il existait dans cette partie des Cornouailles morbihannaises un art spécifique. En effet, le style des chapiteaux n’est pas sans rappeler l’art celte. Il semble que la tradition celtique s’y soit très longtemps maintenue.

A signaler :

Abbaye Notre-Dame de Langonnet, fondée en 1136 par Conan III, duc souverain de Bretagne. Elle fut reconstruite en partie au xviie siècle. La salle capitulaire est le seul vestige de l’édifice du XIIIe siècle. Elle sert actuellement de lieu de repos pour les missionniaires âgés et elle abrite un musée colonial.

Église St Pierre et St Paul, ancienne abbatiale bénédictine datant de la fin du xie siècle. Certains de ses chapiteaux datent du siècle des grands rois bretons : motifs enroulés, animaux stylisés, combinaisons linéaires…, caractéristiques de l’art celtique. L’édifice a été rénové au xvie siècle en style gothique flamboyant. L’abbaye a laissé sa trace dans la toponymie, abbaty zu, du nom du costume des moines bénédictins.

Église La Trinité-Langonnet ( chapiteaux et vestiges romans)

Chapelle Sainte-Magdeleine (xvie siècle)

Chapelle Saint-Germain (xvie siècle)

Il subsiste quelques vestiges de la préhistoire : Tumulus de Bodven ; Menhir de Bodero

sur wikipedia

Sur le net : www.langonnet.fr

En Cotes d’Armor

Mellionnec

A signaler

Le château de Trégarantec, partiellement inscrit au titre des Monuments historiques.

La chapelle Notre-Dame de la Pitié, inscrite au titre des Monuments historiques.

La chapelle de St Auny

Sur wikipedia

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

En Morbihan

Silfiac

visite en image : www.silfiac.fr/visite.htm

Ci-contre la chapelle saint-Laurent

sur le net :

www.silfiac.fr

Cléguerec

A signaler :

La statue de la liberté. C’ est une des 16 versions connues en France. la Statue de la Liberté représente une femme drapée dans une toge, brandissant une torche de la main droite et des tablettes de la main gauche. Elle est la réplique exacte en modèle réduit de « Miss Liberty » de Frédéric Auguste BARTHOLDI. En savoir plus

les chapelles : Chapelle de La Trinité XVè-XVIè siècle ; Chapelle de Saint André XVIè-XVIIè siècle ; Chapelle de La Madeleine XXè siècle ; Chapelle de Saint-Molvan ; Notre Dame des Neiges à Locmaria ; Chapelle de Sainte-Anne de Boduic ; Chapelle de Saint-Jean ; Chapelle de St Gildas; en savoir plus

photo ci-contre Les allées couvertes de Bot-er Mohed, l’une des plus grandes galeries dolmeniques du Morbihan. En savoir plus

Neulliac

Photo : La chapelleChapelle Notre Dame de Carmès, XVème et XVIIIème siècles; La légende dit que cette chapelle fût construite au XVe siècle pour conjurer le « Hopper Noz » ou Crieur de Nuit. Incontestablement, Notre Dame de Carmès figure parmi les chapelles les plus vastes et les plus riches du département du Morbihan (France). Elle est classée monument historique.

Site de l’association des amis de la chapelle Notre Dame de Carmès

En Côtes d’Armor

Mûr-de-Bretagne

A signaler :

Chapelle Sainte Suzanne, construite au XVIème siècle sur les vestiges d’un petit château : Plaisance, qui appartenait à la famille des Rohan. Remarquable par les motifs de ses lambris et autres peintures du XVIIIème siècle. Entourée de chênes séculaires peints par Corot, classée au titre des Monuments historiques le 4 juin 1952

L’église Saint-Pierre est édifiée entre 1873 et 1881 par l’entrepreneur Bellec sur les plans du chanoine Daniel, recteur de Mûr. L’église abrite notamment un bénitier en granit et un aigle lutrin qui proviennent de l’ancienne église, ils sont classés Monument Historique. Sur la chaire, les panneaux sculptés représentent les sept péchés capitaux

La chapelle Saint-Jean

L’allée couverte de Coët Correc, classée au titre des Monuments historiques le 8 novembre 1956

Sur le site de la commune, et sur wikipedia

Sur le net : patrimoine.region-bretagne.fr

Lire aussi

En savoir plus sur le tour de France 2011

Les trésors du patrimoine sur la route du Tour de France 2011 (étapes précédentes)

150 ans de l’invention du vélocipède en 2011

Les trésors du patrimoine le long du Tour de France 2010

(293 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , , , , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de