Nuit des églises : succès prometteur

Pocket
Article pouvant être lu en 5 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

NUIT DES EGLISES

Plus d’une centaine d’églises et de chapelles ont participé à la première nuit des églises. Une belle performance pour cette belle initiative lancée il a à peine un mois auparavant.

Cette participation, souvent organisée au pied levé,  a été un succès qui sera renouvelé l’an prochain, sans doute avec davantage d’églises inscrites et un un peu plus de de temps pour la préparer…

Voici une petite revue de presse sur cette première Nuit des églises organisée par Narthex

Trans-la-Forêt Une première Nuit des églises réussie – Ouest france 4 juillet 2011

L’église Saint-Pierre a participé à la première édition de la Nuit des églises, organisée par la revue Narthex. Une petite équipe de bénévoles s’est lancée pour proposer à tous ceux qui le souhaitent la découverte du patrimoine religieux local. Des visites guidées ont permis de découvrir les richesses insoupçonnées de cet édifice ancien, que chaque génération a marqué de son empreinte. Du XIV e jusqu’à nos jours, l’église a changé d’aspect suivant les modes. « C’est un livre ouvert dans lequel nous pouvons découvrir l’histoire de la paroisse, de la commune, mais aussi de la Grande Histoire »explique Marie-Thérèse, la guide locale. Suite

Nuit des églises à Avrillé : la croix en vitrail de St-Gilles présentée

La paroisse Saint-Gilles a participé samedi soir à la première édition de la « Nuit des églises ». Cet événement qui se veut culturel, populaire et festif propose, en autre, la mise en valeur d’objets artistiques. C’est pourquoi, après chants et prières, la présentation de la croix en vitrail qui domine le choeur a été confiée à André Brec. Suite et photo

La Nuit des églises est-elle une bonne formule ? – la Croix 3 juillet 2011

Une centaine d’églises ont participé samedi 2 juillet au soir à la première édition de la Nuit des églises, organisée par la revue bimédia « Narthex » de la Conférence des évêques. Malgré une ampleur encore limitée, l’opération s’est révélée prometteuse, comme l’explique Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France.

La première Nuit des églises dans le troisième arrondissement de Paris – – la Croix 3 juillet 2011

La paroisse Sainte Elisabeth, dans le 3e arrondissement de Paris, est l’une des quatre églises de la capitale à avoir ouvert ses portes pour la première édition de la Nuit des églises. Suite et vidéo

Nuit des églises : une première à renouveler – Sud ouest 5 juillet 2011

On tâchera de faire mieux la prochaine fois » ont modestement commenté le président des Amis de la basilique Notre-Dame-de-la Fin-des-Terres et le président délégué Jean-Claude Souan. Ayant saisi au vol le concept de la Nuit des églises lancé par la Conférence des évêques de France et la revue « Narthex », l’équipe manquait d’informations et de recul. Une cinquantaine de visiteurs étaient cependant présents ce 2 juillet. Suite et photo

 Une nuit pour mettre les églises en lumière – la Croix 30 juin 2011

(…) « Beaucoup trop de chapelles sont fermées, relève Benoît de Sagazan, rédacteur en chef du   Monde de la Bible   et membre du comité de Narthex qui vient d’éditer un guide, Pour valoriser son église. L’idée est d’aider les gens à se les réapproprier, à les inscrire dans l’agenda et la vie locale de leur communauté. Leur donner le goût d’y entrer en dehors du culte. »

Cette préoccupation est déjà partagée par de nombreux laïcs en France, qui se battent pour maintenir leur chapelle ou leur église de village ouverte à tous. (…) Pour lui, le clocher de son village est le « point de départ et de ralliement » de toute une vie locale, toutes générations confondues. Des concerts, une cérémonie religieuse annuelle, une marche à travers la forêt jusqu’à la chapelle pour les enfants du catéchisme à la Saint-Jean…

(…) « Parmi les bénévoles avec qui je retape des églises, beaucoup ne pratiquent pas ou ne croient pas, remarque André Durand, ancien agriculteur à Champsegré (Orne). Les églises font partie de notre identité. Quand les promeneurs nous voient réparer une chapelle, ils applaudissent, un passant m’a même offert 20 € pour le ciment. » Dans certains cas, ce sont les chrétiens eux-mêmes qui redécouvrent l’âme de leur église. La pastorale du tourisme et les comités d’art sacré ont beaucoup travaillé en ce sens depuis les années 1980.

En Alsace, 250 personnes, comme Richard Muller, ingénieur de 55 ans, suivent chaque année dix journées de formation pour savoir accueillir et faire découvrir le sens de leur lieu de culte. Lorsque le diocèse a lancé les «  Chemins d’art sacré », il s’est impliqué dans les expositions artistiques à Rosheim (Bas-Rhin).

(…) Devant les risques des vols et l’augmentation des actes de vandalisme, beaucoup rechignent à laisser l’église ouverte. « C’est sa vocation, pourtant ! plaide Richard Muller, dont l’église est ouverte tous les jours. Cela encourage les non-croyants à s’y sentir accueillis eux aussi. »

Benoît de Sagazan confirme : « Une église fermée n’est pas mieux protégée qu’une église ouverte. Il est plus facile de commettre un délit lorsque l’église est fermée. Il est tout aussi dangereux pour elle de sombrer dans l’oubli, premier stade avant la ruine. » Suite

Lire aussi

Plus de 85 églises inscrites à la première Nuit des églises 30 juin 2011

Nuit des églises le 2 juillet juin 2011

(54 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de