Un autre avenir se dessine pour l’Hôtel de la Marine

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

HOTEL DE LA MARINE

Valéry Giscard d’Estaing a présenté hier son rapport au président de la République sur l’avenir de l’Hotel de la Marine qui doit être libéré en 2014

Extraits de la revue de presse de septembre 2011 :

Le Louvre annexe l’hôtel de la Marine le Parisien 20 septembre 2011

L’état-major de la marine va quitter en 2014 l’hôtel particulier du XVIIIe siècle qu’il occupe depuis deux siècles, place de la Concorde. Ensuite, le musée du Louvre sera à la manœuvre. Valéry Giscard d’Estaing, président de la commission chargée de prévoir l’avenir de ce monument historique lorsque les états-majors se seront regroupés dans leur nouveau QG de Balard (XVe), a présenté, hier, « la bonne solution » : son souhait de voir le Louvre devenir le « partenaire privilégié de l’Etat » pour redonner aux Français les espaces nobles de ce superbe hôtel. Suite et photo 

Giscard veut rendre au public l’hôtel de la Marine 20 Minutes 19 septembre 2011

La commission présidée par Valéry Giscard a rendu ce lundi son rapport sur l’hôtel de la Marine, prestigieux bâtiment de la place de la Concorde à Paris dont l’avenir fait débat et que l’ancien président dit vouloir rendre «au peuple français».  Dans la matinée, l’ex-chef de l’Etat (1974-1981) avait visité en compagnie de Nicolas Sarkozy le bâtiment construit par Louis XV à la fin du XVIIIe siècle appelé à être abandonné par l’état-major de la marine d’ici 2014.  Le projet de Valéry Giscard d’Estaing prévoit de confier la gestion du lieu à une société de capitaux publics animée par le Louvre, qui en posséderait au moins 55%. «L’hôtel de la Marine doit rester la propriété du peuple français et doit lui être en quelque sorte rendu», a déclaré Valéry Giscard d’Estaing lors d’une conférence de presse organisée au premier étage de l’hôtel.  Suite

L’hôtel de la Marine pourrait accueillir la « galerie du Trésor français » La Croix 19 septembre 2011

Comme elle l’avait annoncé mi-juillet, la commission de réflexion présidée par Valéry Giscard d’Estaing sur l’avenir de l’hôtel de la Marine juge que ce monument remarquable, ancien garde-meuble de la Couronne « ne doit pas être aliéné, fût-ce indirectement ». Et préconise dans son rapport le « maintien du caractère public du bâtiment (…) dans le cadre d’un projet culturel (…) très largement ouvert à la visite ». La commission propose ainsi que les espaces les plus remarquables sur 3 500 m2 « situés derrière la colonnade, sur deux étages, face à la place de la Concorde » abritent à l’avenir « la galerie du Trésor français ». Celle-ci exposerait « les joyaux de la couronne » ainsi que « les fleurons des collections illustrant la civilisation et le goût français tirés du Mobilier national, des Arts décoratifs, de la Manufacture de Sèvres, de l’Imprimerie nationale et de la Bibliothèque nationale de France, notamment de son cabinet des médailles ». Suite et photo 

Lire aussi

Sondage 71% des Français opposés à la vente de l’Hotel de la Marine

16 février 2011

Jean-Jacques Aillagon L’avenir de l’Hotel de la Marine sous conditions

11 février 2011

L’Hôtel de la Marine : une proie de prestige

28  janvier 2011

Une pétition pour que l’Hôtel de la Marine soit accessible au public

25 janvier  2010

 

 

 

 

(34 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de