Le patrimoine religieux alpin

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Le sacré dans les AlpesA LIRE – PATRIMOINE RELIGIEUX – ALPES

Les Editions Glenat font paraître Le sacré dans les Alpes, un ouvrage richment illustré qui présente toutes les traces du sacré dans la chaîne alpine et quel qu’en soient les âges et les religions : temples, chapelles, monastères, nécropoles,mégalithes, cryptes et autres sanctuaires…

Ce qu’en dit l’éditeur :

L’altitude incite-t-elle à la hauteur de vue ? Et le dénivelé à l’élévation spirituelle ? Tout porte à croire que la montagne est propice au sacré Les Alpes, en tous les cas, multiplient les hauts lieux de dévotion : Grande Chartreuse, La Salette, Myans, Tamié, le Laus, Boscodon, Ganagobie, etc. Mais les huit départements français sur lesquels s’étend la chaîne alpine comptent en réalité des centaines de sites dévolus au sacré. L’auteur en a sélectionné 77, parmi les plus significatifs.

Le sacré dans les AlpesCathédrales, églises, abbayes, couvents et monastères, mais aussi chapelles d’altitude et Vierges de sommet, Vierges noires et sanctuaires à répit, sans omettre les lieux de pèlerinage : par la force des choses, le catholicisme occupe dans cet ouvrage une place prépondérante. Pour autant, n’ont pas été oubliés les marques diffuses du protestantisme, les témoignages inattendus du culte orthodoxe ou l’occidentalisation récente du bouddhisme.

On constatera aussi combien le sentiment du sacré s’est perpétué au fil des millénaires : dolmens, pierres à cupules, peintures pariétales, gravures rupestres, temples gallo-romains, etc. Car on est frappé par la permanence des lieux de dévotion dans les Alpes. Au sein de ce sanctuaire naturel qu’est la montagne, les sites élus ont traversé les temps… et les croyances successives.

Jean-Louis Roux est journaliste, spécialisé dans la critique littéraire et la critique d’art. Il collabore régulièrement à la revue L’Alpe. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres et de plaquettes : recueils de poèmes, récits, études critiques, anthologies, monographies historiques… Il a rédigé de nombreux catalogues d’expositions et a réalisé plusieurs ouvrages
de bibliophilie. Jean-Louis Roux prétend qu’il n’a qu’une seule spécialité : la curiosité !

Commentaires via facebook
(57 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de