Sur le web : Garamond, un sacré caractère !

Partagez l'information

WEB – EN MEMOIRE DE – GAAMONT

À l’occasion du 450e anniversaire de la mort du graveur Claude Garamont en 2011, le ministère de la Culture et de la Communication rend hommage à la création typographique en créant le 14 octobre 2011 un site multimédia dédié au caractère Garamond.

Claude Garamont (1510 –1561) a laissé une trace durable dans la postérité  avec le célèbre caractère qui porte son nom, mais orthographié « Garamond ». Symbole de l’élégance typographique, le Garamond, né avec la révolution de l’imprimerie, est toujours présent à l’heure de la révolution numérique.

Un site multimédia sur la création typographique du XVIe siècle à nos jours

Destiné au grand public, aux professionnels, aux étudiants ou aux amateurs, www.garamond.culture.fr est en ligne depuis le 14 octobre 2011. Une large sélection de textes et d’iconographies du XVIe siècle ainsi que des animations offrent une immersion interactive dans l’univers de Claude Garamont. Des reconstitutions et des vidéos présentent le monde du livre et de la Renaissance à Paris, les ateliers de la rive gauche de la Seine et de l’île de la Cité où graveurs, fondeurs, relieurs, imprimeurs, éditeurs, libraires, modèlent des formes nouvelles, éditent et diffusent des ouvrages qui bouleversent les manières de penser.

S’appuyant sur les recherches les plus récentes et utilisant de nombreuses techniques multimédias, le site rassemble l’ensemble des documents d’archives connus à ce jour sur le graveur de caractères Claude Garamont, les caractères qu’il a créés, ainsi que les ouvrages imprimés auxquels il a apporté sa contribution.

Le Garamond : un caractère typographique encore présent aujourd’hui et source de nombreuses créations contemporaines.  C’est une saga étonnante qu’a connu au fil des siècles le « Garamond », histoire faite d’épisodes rocambolesques, de métamorphoses, d’interprétations erronées, de renaissances… La transmission et l’usage de ce caractère, ainsi que ses multiples interprétations nous conduisent jusqu’au XXIe siècle, avec les témoignages de jeunes dessinateurs de caractères dont les créations continuent de puiser aux sources de la typographie. Au total 500 documents (archives, imprimés, spécimens de caractères, extraits vidéos) témoignent de cette histoire.

 

 

vendredi 14 octobre 2011

Laisser un commentaire