Villeurbanne Du Palais du Travail au TNP

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Le palais du travailEXPOSITION

A l’occasion de la réouverture du TNP de Villeurbanne, le 11 novembre 2011, le Rize propose une exposition sur l’histoire du Palais du Travail. A voir jusqu’au 25 février 2012

Une exposition pour mieux connaître l’histoire du Palais du travail, lieu emblématique de Villeurbanne inauguré en 1934 et qui abrite, notamment aujourd’hui, le TNP.

L’exposition s’interroge sur les origines du Palais du travail de Villeurbanne, et s’intéresse au projet politique et architectural, dont les ambitions initiales résonnent encore aujourd’hui. L’architecture et l’urbanisme peuvent-ils agir sur la transformation des rapports sociaux ? Qu’est-ce qu’une politique culturelle populaire ? Enfin, elle traduit les différents usages qui ont été faits de ces lieux (santé, hygiène, coopération, culture). L’exposition se termine avec un focus sur l’actualité du TNP, qui rouvre ses portes cet automne après d’importants travaux de rénovation.

Réalisée avec de nombreux documents d’archives originaux, principalement conservés aux archives
municipales de Villeurbanne, l’exposition présente affiches, photographies, documents publicitaires, plans, archives audiovisuelles mais également des correspondances et des notes administratives.

Le Palais du travail de villeurbanne
Premier élément de l’ensemble urbain du quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne, le Palais du travail – créé à l’initiative du maire socialiste Lazare Goujon – s’inscrit dès son origine dans un ambitieux projet politique « hygiéniste », soucieux de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Il abrite ainsi une salle de spectacle et une brasserie, des locaux dédiés aux associations et aux syndicats, mais aussi une piscine et un dispensaire. Il est envisagé comme un « véritable temple laïque, centre d’activité intellectuelle, artistique et morale » (Lazare Goujon, mai 1927).

En 1957, le théâtre de la Cité est fondé dans le bâtiment. Et en 1972, il devient le TNP, transféré par l’État de Paris à Villeurbanne.

 

Le commissariat scientifique de l’exposition est assuré par Michelle Zancarini-Fournel, professeure en histoire contemporaine à l’université de Lyon (Lyon 1), et Jean-Luc Pinol, professeur d’histoire contemporaine à l’école normale supérieure de Lyon (ENS de Lyon), avec la collaboration de Boris de Rogalski-Landrot, doctorant-Cifre à l’ENS de Lyon, en résidence au Rize ; tous trois membres du Larhra (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes). L’exposition a fait l’objet d’une convention avec le Larhra et a bénéficié de l’aide de la Bibliothèque nationale de France (département des arts du spectacle).

Autour de l’exposition, le Rize propose uneprogrammation culturelle variée (visites, rencontres et débats, lecture, théâtre, cinéma, atelier d’écriture, journée d’étude) et la publication d’un catalogue scientifique.

Entrée libre
Du mardi au samedi de 12h à 19h
le jeudi de 17h à 21h
au Rize, 23-25 rue Valentin-Haüy / Villeurbanne

Renseignements 04 37 57 17 17 – lerize.villeurbanne.fr
Fermeture exceptionnelle le samedi 12 novembre 2011
Fermeture annuelle du 26 décembre 2011 au 2 janvier 2012 inclus

Lire aussi

Sens Le centre commercial de Claude Parent devient monument historique

20  juin 2011

Pau Une « vache écrasée » sur le toit de la Miséricorde

22  juillet 2010

L’extension du palais de Tokyo confiée à Lacaton & Vassal

23  juin 2010

Les Moulins de Pantin réhabilités

9 décembre 2009

(176 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de