Lettre du Patrimoine religieux N°23

Pocket
Article pouvant être lu en 14 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

La Lettre du Patrimoine religieux N°23

22 novembre 2011

Sachez-le

Une enquête nationale sur les églises britanniques et sur leur devenir

National Churches Trust

L’enquête nationale menée en 2010 par le National Churches Trust, la plus complète en son genre, a été ouvert à l’ensemble des 47 000 (nombre estimé) églises, chapelles et maisons d’assemblée (temples) au Royaume-Uni. Toutes confessions chrétiennes réunies.

Cette enquête a constaté que ces bâtiments jouent un rôle clé dans la vie locale en tant que lieux de bénévolat et d’activités communautaires, mais  que celles-ci ont besoin de soutien pour leur entretien et leur restauration. Elle révèle en outre l’état physique des églises, mais aussi la façon dont elles sont gérées, financées et utilisées par leurs communautés.

Les résultats montrent que, en plus de leur rôle cultuel,  les églises  jouent un rôle vital dans les activités de l’ensemble de la communauté locale, y compris le soutien aux enfants et aux jeunes. L’analyse suggère près de 80% des églises sont utilisées à des fins autres que le culte régulier.

L’enquête révèle également les besoins d’entretien des bâtiments de l’église. Alors que de nombreux bâtiments sont bien entretenus, le sondage indique 8% des églises sont dans un état médiocre ou très médiocre.

Selon John Penrose député, ministre du Tourisme et du Patrimoine, « Il est excellent d’apprendre que tant de lieux de culte sont dans un bon état et servent leurs communautés locales au-delà de culte. Ceci doit beaucoup aux bénévoles dévoués et aux congrégations qui ont généreusement donné de leur temps et de leur énergie. Bien sûr, il est important de connaître les nombreux problèmes, afin que nous puissions travailler ensemble pour y répondre. « 

L’analyse des réponses, réalisée avec le soutien de McKinsey & Company, indique que:

– La majorité des bâtiments de l’église sont ouverts et utilisés, à la fois pour le culte régulier et à d’autres fins. Plus de 90% des églises du Royaume-Uni tiennent un service cultuel au moins une fois par semaine et près de 80% sont utilisés pour d’autres fins, y compris les activités de la communauté. Plus de la moitié sont régulièrement ouverts au public au-delà de leurs services de culte.

Les édifices religieux (et leurs annexes) sont des lieux importants pour le bénévolat. Les églises rassemblent 1,4 million de bénévoles, membres des congrégations religieuses, et quelques 200 000 autres. 20% des églises du Royaume-Uni accueilllent plus de 50 bénévoles, et dans les zones rurales plus d’un tiers d’entre elles comptent plus de 20 bénévoles.

– les églises sont d’importants lieux culturels. Près de la moitié des bâtiments de l’église du Royaume-Uni sont utilisés pour les activités artistiques, la musique et la danse.

– Les églises sont des lieux stratégiques pour soutenir les enfants et les jeunes. Plus de la moitié des églises du Royaume-Uni facilitent les activités de crèches, de rassemblement de groupes de jeunes et d’autres activités pour la jeunesse.

– les églises sont des lieux importants pour le soutien et le conseil. Plus des deux cinquièmes des bâtiments écclésiaux du Royaume-Uni sont utilisés pour des activités sociales : les services de soutien et des conseils sur des questions telles que l’abus des sans-abri, la drogue et l’alcool, les finances et la dette, la parentalité et la santé mentale.

les églises sont importantes dans l’administration du processus démocratique. Plus de 4600 d’entre elles ont servi de lieux de vote lors des élections générales de 2010, soit environ un sixième du nombre total des lieux de vote

Avec un espace amélioré et plus de bénévoles, les églises pourraient offrir plus à leurs communautés.  Avec le chauffage, l’installation de toilettes ou de cafétéria libre-service, ces aménagements seraient susceptibles d’offrir des activités communautaires supplémentaires. Près d’un tiers des églises n’ont pas de toilettes. Les bâtiments classés sont généralement moins bien équipés.

– Un nombre critique d’églises a besoin d’aide. Alors que la plupart des bâtiments sont en bon état , 8% sont en mauvais état ou trop pauvres pour envisager une restauration.

Les réparations urgentes ont un coût moyen de £ 80 000. Les réparations les plus urgentes et plus  couramment exigées sont la réparation des toitures, le chauffage et l’évacuation des eaux de pluie.

L’action des «Amis» et des groupes de soutien aux églises prouve  l’importance de la participation communautaire à l’avenir des bâtiments cultuels et contribue à leur entretien. Les résultats suggèrent que ces  groupes d’Amis »sont nombreux, impliquant des milliers de personnes, dont plus de la moitié ne sont pas membres de la communauté chrétienne locale.

Pour de plus amples informations au sujet de la National Churches Trust et pour télécharger le rapport complet visitez www.nationalchurchestrust.org Le National Trust est le seul organisme national sans but lucratif voué au soutien et à la promotion des 47 000 édifices cultuels de toutes les confessions chrétiennes à travers le Royaume-Uni.

La Fiducie (Fonds de dotation) est indépendante des autorités gouvernementales et des Eglises. Elle donne des subventions, collecte des fonds et offre une assistance pratique aux églises, chapelles et maisons d’assemblée de valeur historique, architecturale et communautaires- non seulement comme lieux de culte, mais aussi comme lieux d’activités sociales, culturelles et éducatives, et comme sites d’histoire et d’identité locales.

Le National Churches Trust est né en 2007 du rapprochement de deux associations caritatives qui ont travaillé pendant près de deux siècles pour protéger et préserver les églises de Grande-Bretagne : Historic Churches Preservation Trust, fondé en 1953 sus le patronage de la reine, notamment pour réparer les dommage de guerre et des bombardements et le  Church Society Incorporated Building, fondée en 1818 «remédier aux manque de places disponible pour l’exercice du culte public dans les villes et villages », en édifiant des églises nouvelles.

(Article rédigé d’après le communiqué de presse de l’enquête)

Tenir car le pire n’est pas toujours au rendez-vous

Voici quelques leçons tirées des évènements récents

Bien sûr, observer l’état du patrimoine religieux est comme regarder un verre à moitié vide. Les mauvaises nouvelles ne cessent de s’amonceler : le seul des 200 églises menacées a été récemment franchi sur la triste liste tenue sur ce blog. récemment nous avons appris que Paris peine à l’entretien de ses églises sans oublier quelques autres cas dramatiques ici ou tristes cas de figure où les municipalités se révèlent incapables à assurer un avenir des édifices parfois emblématiques.

Mais on ne peut pas pour autant désespérer pour les raisons suivantes :

1) Démolir c’est anéantir et souvent regretter amèrement ensuite. C’est ce que  témoignent encore ceux qui ont la charge du chantier de restauration de l’église  Saint-Chrysole  (la Voix du Nord 27 octobre 2011) : « Pour qu’en 1996, un referendum soit en partie organisé pour la préservation de Saint-Chrysole, c’est qu’il n’était à l’époque pas exclu de la démolir. Et pourtant, à entendre les sociétés présentes hier sur le chantier, la chose aurait été catastrophique… Une solution technique peut (presque) toujours être trouvée.

2) Restaurer s’avère toujours moins onéreux que démolir et reconstruire, quoiqu’en disent les devis avancés par les démolisseurs,. C’est ce que prouvent une fois de plus l’expérience actuellement vécue autour de  l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné (Ouest France 15 octobre 2011) :  » Conserver l’édifice en le restaurant, c’est le but poursuivi par l’association de sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné. Un architecte angevin lui a présenté jeudi son projet : une restauration à l’identique. Il a proposé de réaliser les travaux en cinq phases. Le budget est estimé à 1,5 million d’euros, soit 30% moins cher que le projet de la municipalité qui soutient un programme de déconstruction-reconstruction ». CQFD

3) Même dans des cas d’abandon extrêmes, dénoncés depuis longtemps, on ne peut désespérer d’un sursaut d’intérêt.b lorsque que j’ai ouvert ce blog en 2006, l’une de mes toutes premières notes concernait le triste état de plusieurs églises dans l’Aube. En octobre 2011 la bonne nouvelle est tombée : « Les communes de la Côte des Bars sont de plus en plus nombreuses à faire appel au mécénat pour sauver leur patrimoine, même lorsqu’il s’agit de la restauration des églises. » (L’Est Eclair 10 octobre 2011). Sont justement concernées par cette mobilisation les églises alors pleurées.

4) Mais pourquoi restaurer des églises si les chrétiens ne les fréquentent plus ? A Arras, en octobre dernier, l’Eglise catholiques, des élus municipaux et bénévoles d’association de sauvagarde sont rassemblés pour discuter de leur avenir : « Même s’il ne vont plus guère à la messe, « les villageois tiennent à leur clocher, à leur église. Il faut qu’elle soit utilisée, on y tient. Et pas seulement pour les enterrements ou, plus rarement, pour les mariages. » Des expositions, des concerts, qui soient « compatibles avec le lieu », sont espérés pour animer les églises. Les ouvrir dans la journée, à la prière ou tout simplement à la visite touristique, est souhaité. Mais pas toujours évident : « En ville, c’est facile en milieu rural, c’est plus difficile », compte tenu des risques de vol de mobilier ou d’oeuvres d’art sacré. « Les églises restent fermées par sécurité. » Il y a aussi les églises en mauvais état, à l’accès condamné pour péril, comme à Boiry-Becquerelle (notre édition du 9 octobre). « C’est rare. » Une dizaine de cas dans le département. « Parfois, il faut la détruire. Ou alors la désaffecter : elle ne sert plus au culte. » Pour l’évêque, l’objectif du colloque organisé samedi est double : « Qu’on se réapproprie ensemble ce patrimoine, cultuel et culturel. Et qu’on utilise au mieux nos églises. » (la Voix du Nord 13 octobre 2012)

5) Mieux utiliser les églises c’est parfois les partager. C’est ce préconisent et organisent nos voisins britanniques à travers l’enquête réalisée en 2010 (lire ci-dessus). C’est également ce qu’envisagent nos autres voisins belges : La réaffectation des lieux de cultes et leur désacralisation, pose question.  Les récents débats autour de la réaffectation de l’église Sainte-Catherine à Bruxelles ou celle de Saint-Hubert à Watermael-Boitsfort, en sont une illustration. L’évêque auxiliaire pour Bruxelles, Mgr Kockerols en est bien conscient, c’est pourquoi il a fait publier par son service de presse un communiqué sur l’avenir des églises en région bruxelloise, ce 8 novembre. « L’Eglise catholique à Bruxelles met tout en œuvre pour garder une audace d’évangélisation et faire vivre ses lieux de cultes en respectant leur destination et leur caractère sacré.  Mais comme Mgr Léonard le rappelait encore tout récemment à Matin première (RTBF), l’Eglise dispose actuellement dans nos quartiers de lieux de prière qui, parfois, se révèlent surdimensionnés, avec des frais d’entretien et de restauration hors proportion pour les paroisses et les communes. Des contacts doivent donc être organisés avec les pouvoirs publics pour, au cas par cas, envisager pour ces lieux une autre fonction, à côté de leur fonction cultuelle.(source) . Ou à la manière des chapelles en déshérence au cimetirère du Père Lachaise,  des lieux de cultes désertés peuvent être réaménagées en columbariums ( AFP 26 octobre 2011). C’est une solution mais il en existe d’autres. Soyons créatifs tout en demeurant respectuaeux !

6) Et si le partage n’est plus possible faute de chrétiens pratiquants, une réaffectation pure et simple est toujours envisageable. Même si les cas fournis par l’actualité ces semaines derniers peuvent paraitre radicaux : ici en Belgique, là en Italie . D’autres solutions peuvent se révéler plus conciliables.

La chapelle-Containers

Je ne sais pas si cette chapelle sera un jour à inscrire au patrimoine religieux, ne serait-ce que par les histoires qu’elle recueille….

Une chapelle en containers pour les marins du monde from Pèlerin Vidéo on Vimeo.

En savoir plus

Cela vous a (peut-être) échappé…

 

Le manuscrit de la Vie de sainte Catherine d’Alexandrie entre dans les collections de la BnF La Croix 22 novembre 2011 Suite et photo

Clovis est mort il y a 1500 ans, le 27 novembre 511 Patrimoine-en-blog 22 novembre 2011 suite

Saint-Émilion Mise au point au sujet de la vente du cloître des Cordeliers Sud Ouest 21 novembre 2011 Suite

Un chantier école prend soin de l’église Sud Ouest 21 novembre 2011 Suite

Reims Huit siècles dignement célébrés et après ? L’Union 20 novembre 2011  suite et photo

Marne Toutes nos petites églises plus coûteuses que Notre-Dame de Reims L’Union 20 novembre 2011 . suite

 

La Vierge noire, icone de la mode Patrimoine-en-blog 18 novembre 2011 suite

Mussy-sur-Seine La collégiale mise sous un parapluie L’Est Eclair 18 novembre 2011 Suite et photo

à vendre : cloître des Cordeliers, Saint-Emilion On dit médiéval, pas moyenâgeux ! 17 novembre 2011 suite et photos

Le Puy-en-Velay Un lifting pour la Vierge Zoom d’ici 16 novembre 2011 Suite et photo

Moissac. Les voleurs de la Pietà de l’abbatiale enfin jugés La Dépeche 16 novembre 2011 Suite et photo

Une basilique à vendre dans le Poitou Patrimoine-en-blog 15 novembre 2011 suite

Noël au fil des siècles au château d’Amboise Patrimoine-en-blog 15 novembre 2011 suite

Une collection de crèches au musée du Hiéron Patrimoine-en-blog 15 novembre 2011 suite

Le château du Haut-Koenigsbourg aux couleurs de Noël Patrimoine-en-blog 15 novembre 2011 suite

Retour du Portement de Croix de Nicolas Tournier Patrimoine-en-blog 14 novembre 2011 suite

Patrimoine des moines de Lérins : »Pas milliardaires ! » Nice matin 14 novembre 2011 Suite et photo

Trois nouveaux Guides du patrimoine chrétien Patrimoine-en-blog 12 novembre 2011 suite

Beaune NOTRE-DAME Protéger le patrimoine religieux Le Bien Public 12 novembre 2011 Suite

L’Apocalypse d’Angers à la télévision Patrimoine-en-blog 11 novembre 2011 suite

Alès Malgré une atmosphère humide et une toiture endommagée, l’église abritera un grand concert ce dimanche Midi Libre 11 novembre 2011 suite et photo

Une marche pour rendre visible le chemin de Compostelle à Paris Patrimoine-en-blog 11 novembre 2011 suite

Nantes : les chapelles de la discorde Ouest France 9 novembre 2011 Suite et photo

L’avenir des églises dans la région bruxelloise Catho.be 8 novembre 2011 suite

Des chambres pleines d’histoire Figaro 8 novembre 2011 suite

Ecoutez l’émission de RCF sur l’avenir du patrimoine religieux Patrimoine-en-blog 7 novembre 2011 suite

Vidéo : Bernard Pivot remet les prix du concours Un patrimoine pour demain Patrimoine-en-blog 7 novembre 2011 suite

Alain Butin a déniché un parchemin dans les décombres de l’église de l’Arbrisseau La Voix du Nord 5 novembre 2011  suite et photo

Souvigny fait appel au mécénat pour la Chapelle Vieille Patrimoine-en-blog 4 novembre 2011 suite

Bernard Pivot : «Perdre ces trésors, c’est nous amputer d’une partie de nous-mêmes. Les faire renaître, c’est sauver nos âmes » Patrimoine-en-blog 3 novembre 2011 suite

Faire connaître le patrimoine pour mobiliser les énergies – Le Quillio Ouest-France 2 novembre 2011 suite

Remise des prix du Concours Ma pierre à l’édifice Patrimoine-en-blog 2 novembre 2011 suite

2 novembre, fête des défunts et patrimoine funéraire Patrimoine-en-blog 1er novembre 2011  suite

La seconde Nuit des églises aura lieu le 7 juillet 2012 Patrimoine-en-blog 1er novembre 2011 suite

L’association qui gère la cathédrale orthodoxe de Nice doit remettre les clés La Croix 1er novembre 2011 Suite

Plus de 200 églises menacées Patrimoine-en-blog 31 octobre 2011 suite

Jean d’Orléans a accompagné 50 jeunes venus de la capitale La cathédrale a reçu la visite d’un prince et de petits Parisiens L’Union  30 octobre 2011 Suite et photo

L’art sacré en question Sud Ouest 30 octobre 2011 Suite

La Bible d’Amiens par John Ruskin et Marcel Proust Patrimoine-en-blog 29 octobre 2011 suite

Prodigieuses cathédrales de France  Patrimoine-en-blog 29 octobre 2011 suite

 

Église Saint-Chrysole : six millions pour du béton, de la lumière, du sec et du son  la Voix du Nord 27 octobre 2011 Suite

Le cimetière du Père Lachaise va proposer de nouvelles solutions pour les urnes funéraires AFP 26 octobre 2011 Suite

Tableau de bord du patrimoine religieux novembre 2011

Progression du recensement des églises en France

  • L‘Observatoire du patrimoine religieux recense 43 851 édifices cultuels catholiques  sur 65 départements au 21 novembre 2011 (42 865 en mai dernier) ;
  • Clochers de France recense 38 766 églises sur 27 442 communes au 21 novembre 2011 (36 040 sur 25 585 communes en mai dernier)
  • 40 000 clochers recense 37 309 églises au 21 novembre 2011 ( 35 276 en mai dernier)
  • La base mérimée, établie par les services de l’Inventaire du ministère de la Culture, propose une liste de 25 537 églises d’intérêt patrimonial (basiliques, cathédrales, primatiale, chapelle, collégiales, églises paroissiales, temples protestants …), au 21 novembre 201 (25 424 en mai dernier)

***

Vous êtes 269 personnes abonnées à cette lettre

Merci de votre lecture attentive et à bientôt sur Patrimoine-en-blog

(58 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de