Bilan du salon du patrimoine culturel à Paris

Pocket
Article pouvant être lu en 6 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

SALON INTERNATIONAL DU PATRIMOINE CULTUREL

Le 6 novembre 2011, le 17ème Salon International du Patrimoine Culturel fermait ses portes après avoir accueilli 265 exposants et 20 434 visiteurs.

Un franc succès a marqué cette troisième édition organisée par Ateliers d’Art de France avec la présence d’exposants de haut niveau, un visitorat connaisseur, averti et pourvoyeur de commandes, une visibilité accrue de l’événement dans les médias et une fréquentation en hausse de 19,5% !

En 2011, le salon s’est voulu plus lisible, plus dynamique et plus vivant pour mieux satisfaire aux attentes des visiteurs. Cela s’est traduit entre autres à travers sa signalétique, l’implantation des stands et la création de l’espace de démonstrations « Métiers d’Art en scène ».

Dans une volonté d’amélioration continue, ces orientations resteront une priorité pour les éditions à venir. Nouveauté cette année, Ateliers d’Art de France proposait un badge d’entrée gratuit au salon pour les professionnels du patrimoine via une inscription en ligne sur le site www.patrimoineculturel.com. Cela afin de favoriser les échanges entre exposants et visiteurs professionnels, et contribuer au développement économique du secteur. Au total, 1301 architectes, décorateurs, conservateurs… ont effectué une demande de badge d’accès. Pour la première fois, un questionnaire de satisfaction a été distribué pendant l’événement afin d’approfondir notre connaissance des visiteurs et de leurs attentes par rapport au salon.

Pour inciter les visiteurs à donner leur avis, un tirage au sort était organisé permettant aux répondants de gagner un séjour de deux nuits à Fréjus.

Les premiers enseignements de cette enquête sont très positifs : près de 98% des 430 répondants se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits, et 93% d’entre eux pensent revenir sur le salon l’an prochain.

Les résultats complets seront mis en ligne sur le site www.patrimoineculturel.com dans les semaines à venir.
La mise à l’honneur des savoir-faire d’excellence Principale nouveauté de cette édition, l’espace de démonstrations de savoir-faire « Métiers d’Art en scène » a accueilli une programmation prestigieuse, placée sous le signe de la transmission et de l’échange. Plusieurs Maîtres d’Art et leurs élèves ainsi que des étudiants de l’Ecole Boulle se sont mis à l’oeuvre sous les regards attentifs de nombreux visiteurs. Ebénistes, ciseleurs, graveurs, vitraillistes… se sont fait les ambassadeurs de leurs métiers rares et précieux.

Les exposants et leurs savoir-faire ont été placés au coeur de la communication du salon auprès de la presse et du public, générant ainsi pour certains des prises de contacts et commandes exceptionnelles. Enfin, plusieurs régions et villes exposantes ont dynamisé leur présence sur le salon en invitant sur leurs stands des artisans sélectionnés pour présenter leurs savoir-faire d’exception.

La thématique « Le patrimoine dans la ville »

Sujet d’actualité dont les enjeux sont multiples, elle a pris vie sur le salon à travers : la présence d’exposants ayant participé à la restauration de fleurons du patrimoine des villes : le Pont Neuf, l’Hôtel de la Marine à Paris, les châteaux de Versailles et de Chambord ou encore la cathédrale d’Amiens. Plusieurs institutions et collectivités territoriales étaient également au rendez-vous. un cycle de conférences réunissant spécialistes et chercheurs venus débattre des problématiques économiques, sociales et culturelles du patrimoine des villes, suivi par 1 681 auditeurs, soit 19% de plus qu’en 2010.

L’exposition photographique sur les passages couverts d’Europe qui a attiré de nombreux visiteurs venus découvrir cet art architectural né au XVIIIème siècle. les Ateliers du Patrimoine, proposés par la ville d’Amiens en partenariat avec Le Petit Léonard et la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services ont sensibilisés 150 enfants au patrimoine urbain à travers deux animations pédagogiques : « Devine ta ville » et « Le bric à briques des villes ».

Les 44 partenariats mis en place dans le cadre du salon avec différents médias ciblés, associations acteurs institutionnels et privés ont été une force pour développer la notoriété de l’événement. Afin d’augmenter toujours plus la notoriété et la fréquentation du Salon, une campagne d’affichage d’envergure annonçant l’événement s’est déployée dans les couloirs du métro parisien pendant deux semaines (du 24 octobre au 6 novembre), sur plus de 270 emplacements dans une centaine de stations. Le salon était aussi annoncé sur 170 panneaux lumineux répartis dans les rues de la capitale. Vitrine du salon sur la toile, le site www.patrimoineculturel.com a enregistré cette année une augmentation de sa fréquentation avec au total 62 370 visites entre les mois de juin et novembre 2011 (+15% par rapport à 2010).

Le salon a bénéficié d’une belle visibilité avec 45 insertions publicitaires éditées ; 50 000 flyers, 90 000 cartons d’invitation, 12 000 catalogues distribués ; 3 newsletters électroniques envoyées à un fichier de 3 869 inscrits.

Les visites ministérielles

Comme chaque année, elles témoignent de l’importance de l’événement dans la vie patrimoniale et culturelle.
Dans un contexte économique tourmenté, les représentants de l’Etat ont souhaité montrer tout l’intérêt qu’ils portent au salon et aux métiers d’excellence qu’il présente. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication le 4 novembre et Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Professions Libérales et de la Consommation le 5 novembre ont ainsi rencontré les principaux acteurs du secteur.

A l’occasion d’échanges avec les entreprises et les artisans, ils ont pu mesurer le dynamisme du secteur et les assurer du soutien de l’Etat dans leurs actions de pérennisation d’activité et de recherche de nouveaux marchés.

La conférence commune G8 Patrimoine

Pour la première fois, les associations nationales de défense du patrimoine reconnues d’utilité publique ont présenté une intervention commune autour du thème « La ville en projet et le patrimoine ». 160 auditeurs (un record !) ont assisté à cette conférence durant laquelle chaque association a abordé un volet de ce sujet fédérateur.

Les remises de prix

Les remises de prix, toujours plus nombreuses d’année en année sur le salon, ont honoré un travail d’excellence : prix Clio 2011 pour la recherche archéologique, concours Pèlerin Un patrimoine pour demain, concours Bayard , prix Terroirs de Terreal, concours de l’OPR Ma pierre à l’édifice, prix Geste d’Or.

Couverture médiatique

Le salon a bénéficié d’une belle visibilité dans la presse (TV, radio, presse écrite et internet), avec des retombées nombreuses (plus de 220 parutions au total) mais surtout très qualitatives (source : Argus de la Presse)

Prochain rendez-vous du 8 au 11 novembre 2012, au Carrousel du Louvre, autour du thème : « Le patrimoine éco-responsable »

Le salon en chiffres

– 17ème édition
– 265 exposants, dont 85 primo-exposants
– 20 434 visiteurs
– 24 conférences
– 1 681 auditeurs
– 9 pays représentés
– 20 régions françaises
– 44 partenariats
– 270 affiches dans le métro
– 11 passages TV (et 8 rediffusions)
– 13 passages radio
– 228 parutions presse
– Plus de 200 sites internet annonçant l’événement
– 98 % de visiteurs satisfaits et très satisfaits.

Lire aussi

Rendez-vous du patrimoine

28 novembre 2011

L’éco-responsabilité au prochain salon du patrimoine culturel

7 novembre  2011

La Bretagne aura son salon du patrimoine en octobre 2012

18 octobre 2011

(30 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de