S’occuper des vieilles pierres quand l’essentiel serait ailleurs…

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE RELIGIEUX

 

Un internaute qui se présente comme un ancien président d’une association de sauvegarde et de restauration d’une église médiévale m’écrit ceci :

« (…) Celle-ci (L’église) remonte au douzième siècle. Ce qui en soi est magnifique. Néanmoins si on trouve une qualité d’architecture du haut moyen âge, il n’en est pas de même pour la qualité de la foi, un sujet qui préoccupe une infime proportion des Français (dont entre 4% et 6% assistent à la messe le dimanche). Vous avez bien du courage de vous occuper des pierres alors que l’essentiel se trouve ailleurs, Dieu étant pur esprit. »

Je vous livre la réponse que lui ai apportée:

Monsieur,

Merci de votre message. L’essentiel est surement ailleurs, comme vous le dites et Dieu Merci ! N’empêche, si Dieu n’habite pas que les églises, celles-ci conservent une importance pour l’ensemble de la population, que l’on soit un chrétien ou pas, pratiquant ou pas. Je remarque souvent que ceux qui se battent pour sauver une église en danger se comptent davantage dans les rangs de ceux qui n’y mettent pas les pieds que dans ceux qui s’agenouillent devant les autels.

C’est parce que je crois ces édifices capable de parler même quand les hommes deviennent muets, que j’ai envie, avec d’autres, de les défendre, de les promouvoir, de les rendre vivantes et rayonnantes.

Ces églises nous parlent, dis-je. Mais de quoi ? De notre identité, de notre histoire, de ceux qui ont précédé, de la nécessité de la communauté, de notre intériorité, de sérénité et de paix, de notre désir d’éternité, de la transcendance et de la verticalité dans monde enclin à proposer l’horizontalité. Elles nous invitent également à percer les mystères de la vie : Qui sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous là ? Que voulons vivre ? Et après la mort ? A interroger le sens de nos vies communautaires comme nos vies personnelle…

Ces églises sont nos racines et nos ailes…

Comme vous le dites, Dieu est pur esprit et n’est pas confiné dans les églises. Mais ces églises sont aussi là pour nous dire qu’il se tient là au milieu des hommes. A leur disposition s’ils le souhaitent (et si les portes des églises demeurent ouvertes). Ne désespérons ni des hommes ni des églises…

Cordialement votre…
BS

« Dieu, cela n’est pas tant que ce n’est pas en pierre

Il faut une maison pour mettre la prière. »

Victor Hugo

Lire mes avis divers et variés

Commentaires via facebbok
(36 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: ,

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "S’occuper des vieilles pierres quand l’essentiel serait ailleurs…"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
sauvonslamaisondubourg
Invité

Je confirme les dires de M. de Sagazan…je suis athée et je me bats pour la préservation du patrimoine,même religieux!
Une église,une chapelle,est une beauté dans le paysage urbain ou rural,elle est le phare d’un village!
Pensez aux personnes qui y ont été baptisées,qui s’y sont mariées,et dont les cercueils sont rentrés dans ces édifices…
Pensez aux gens qui ont prié là,pleuré,souri…
Et à ceux qui aiment visiter ce patrimoine aujourd’hui pour tout ce qu’il nous raconte…

de Tournon
Invité
L’essentiel est invisible pour les yeux . Notre patrimoine n’est pas qu’un tas de vieilles pierres soumis à l’usure du temps . C’est une patrimoine: le trésor laissé par nos pères . Que de labeur, d’ingéniosité, de travail, de solidarité, d’intelligence et de Foi pour construire un pont, un château ou une église Il faut relire la Fable du Laboureur : Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse. Le Père mort, les fils vous retournent le champ Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an Il en rapporta davantage. D’argent, point… Read more »
wpDiscuz