Maryvonne de Saint-Pulgent, première présidente de la Maison de l’histoire de France

Pocket
Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

Maryvonne de SAINT PULGENT (IGN)MAISON HISTOIRE DE FRANCE – MARYVONNE DE SAINT-PULGENT

La Maison de l’Histoire de France sera bien créée le 1er janvier 2012 et sa première présidente sera Maryvonne de Saint-Pulgent

(Communiqué) Conformément au calendrier annoncé par le Président de la République, la Maison de l’histoire de France sera créée le 1er janvier 2012 sous la forme d’un établissement public administratif (EPA) placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, dont le décret statutaire a été délibéré ce matin en Conseil des Ministres.

Ce projet répond à une ambition scientifique et culturelle : rendre accessible au plus grand nombre la connaissance de l’histoire de France, favoriser sa compréhension et son analyse critique, l’inscrire dans une approche ouverte à l’Europe et au monde, valoriser les nouveaux domaines de la recherche historique.

Pour mettre en œuvre cette démarche, le Comité d’orientation scientifique de la Maison de l’histoire de France, constitué en janvier 2011 et présidé par Jean-Pierre Rioux, a conçu un avant-projet scientifique qui a été remis au Ministre en juin dernier. Cet avant-projet a ensuite été adressé à plus de mille personnalités qualifiées et a fait l’objet de concertations menées dans toute la France afin d’en affiner les préconisations.

Ce Comité, aujourd’hui pérennisé dans les statuts de l’établissement, présentera la version définitive du projet scientifique et culturel de la Maison de l’histoire de France au mois de janvier 2012. Comprenant 20 experts – historiens, conservateurs du patrimoine, éditeurs – et un président, composé en reconduisant dans leurs fonctions Jean-Pierre Rioux et les membres du Comité nommés en janvier dernier, il sera un des relais du dialogue entre la Maison de l’histoire de France et les différents acteurs de la production et de la diffusion de l’Histoire.

L’établissement public constituera autour de lui un réseau de partenaires, en France comme à l’étranger : institutions culturelles ayant trait à l’histoire, musées d’art et d’histoire, villes et pays d’art et d’histoire, services d’archives et bibliothèques, sites archéologiques et historiques, mémoriaux et historiaux, maisons des Illustres, unités de recherche universitaires, sociétés savantes notamment. Une place particulière sera réservée à neuf musées nationaux, dont les sites d’implantation et les collections se situent au point de rencontre entre les arts et l’histoire : ce premier cercle de partenariats sera institué sous la forme d’un Groupement d’intérêt public, dont la présidence sera assurée par le président de l’établissement public.

L’une des premières missions de la Maison de l’histoire de France consistera à mobiliser ou à élaborer, au service de la connaissance et de la diffusion de l’histoire, une large gamme d’outils visant tous les publics, du plus spécialisé au plus large : Maison de l’histoire de France numérique, productions audiovisuelles, colloques, expositions, éditions.

L’ouverture, dès le 18 janvier 2012, de l’exposition « La France en relief – Chefs d’œuvre de la collection des plans-reliefs de Louis XIV à Napoléon III », abritée sous la nef du Grand-Palais avec une scénographie et des dispositifs multimédia innovants, sera la première grande opération, destinée au plus large public, de la Maison de l’histoire de France.

Frédéric Mitterrand tient à saluer Jean-François Hebert, Président du Château de Fontainebleau, dont le remarquable travail à la tête de l’association de préfiguration de la maison d’histoire de France, créée en septembre 2010, a permis de créer le nouvel établissement public dans les délais prévus et de franchir des étapes décisives dans la mise en œuvre de ce projet emblématique de l’action du Président de la République.

L’établissement sera également appelé à concevoir et réaliser la Galerie des temps qui sera implantée dans le Quadrilatère Rohan-Soubise, ainsi que des espaces d’exposition temporaire.

Le Ministre a proposé au Président de la République de nommer à la présidence du nouvel établissement public Madame Maryvonne de Saint-Pulgent, Conseiller d’Etat, qui fut notamment directrice du Patrimoine au Ministère de la culture. Elle préside actuellement le comité d’Histoire du ministère, est membre des conseils d’administration du musée d’Orsay et du Centre national de la Cinématographie et de l’image animée (CNC), présidente de l’Institut géographique national (IGN) et du Conseil d’administration de l’Opéra comique, productrice à France Culture.

Lire aussi

L’établissement public de la Maison de l’Histoire de France créé en janvier 2012

17 juin 2011

Maison de l’Histoire de France : recommandations et contre-propositions

24 mai 2011

L’avenir des Archives nationales entre Pierrefitte et l’hôtel de Soubise

14  octobre 2010

La future Maison de l’Histoire de France aux Archives Nationales

13 septembre  2010

(47 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de