De Cordouan à Fresnel, la fascinante histoire des phares

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

EXPOSITION – PHARES – MUSEE DE LA MARINE

Le musée national de la Marine présente du 7 mars au 4 novembre 2012 une exposition temporaire originale consacrée à l’univers hors du commun des phares.

Le temps de sa grande exposition 2012, le musée propose une immersion dans le monde des phares. Sur 1000 m2, les visiteurs sont invités à connaître leur histoire, leur évolution scientifique et technique, leur fonctionnement, découvrir les hommes qui les ont créés ou servis, mais aussi s’intéresser à la culture savante et populaire qu’ils engendrent. Une large place est donnée aux images animées qui rythment le parcours de l’exposition.



Le Phare de Cordouan en Gironde par TourismeGironde


Signatures : les 400 ans du phare de Cordouan par France3PoitouCharentes

Repère indispensable pour les navigateurs, prouesse de technologie et d’architecture, mythe et inspiration artistique, le phare est un symbole de toute histoire maritime.

Lien entre terre et mer, le phare est la lumière qui guide les marins. Des premières tours à feu, éclairées au bois et au charbon, aux lentilles sophistiquées de Fresnel, la technologie a évolué ainsi que le paysage du littoral avec la multiplication des « sentinelles de la mer ».

L’histoire de ces monuments français commence avec le monumental phare de Cordouan, construit en 1611. ujourd’hui, 150 phares rythment de leurs faisceaux lumineux nos 5500 km de côtes (métropole et outre-mer). Au XIXe siècle, c’est à Paris que débute l’aventure industrielle des phares : recherche, laboratoire scientifique, fabrication. Avec la Tour Eiffel comme emblème, Paris était véritablement la « capitale des phares ».

Se plonger dans l’univers minéral des phares, c’est aussi saisir le rôle de l’homme : bâtisseurs, marins et ouvriers, ou encore gardiens de phares. Ces derniers ont toujours suscité une profonde fascination. Isolés, vivant dans des conditions souvent rudes, des hommes et femmes, dont le métier a aujourd’hui disparu, ont donné vie quotidiennement
aux feux de la mer.

De la tour d’Alexandrie, une des sept merveilles du monde, le mythe des phares est né. La dimension symbolique de ces constructions exemplaires a créé une culture « phare » notamment dans la littérature, le cinéma ou la musique au plus grand bonheur des collectionneurs et des touristes.

Depuis une vingtaine d’années les phares sont devenus objets du patrimoine qui passionnent quelque 600 000 visiteurs par an ! Le rôle du Conservatoire du littoral est désormais essentiel pour sauvegarder ces bâtiments si caractéristiques de notre paysage côtier.

En savoir plus sur l’exposition

(137 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de