Patrimoine La Région Bretagne invente « Skoaz ouzh Skoaz » (SOS)

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MECENAT

La Région Bretagne invente « Skoaz ouzh Skoaz » (SOS) pour sauvegarder son patrimoine

Un nouveau dispositif « Skoaz ouzh Skoaz » sur la sauvegarde du patrimoine breton vient d’être présenté à Paris, en association avec la Fondation du Patrimoine.

Ce dispositif qui peut se traduire du breton par « épaule contre épaule » a été lancé en 2011: il a pour but de récompenser l’élan participatif et la dynamique collective de valorisation qui se crée au sein d’un territoire autour d’un projet de conservation ou de restauration d’un bien, à l’exception des initiatives marchandes et publiques.

Son principe réside dans le versement au porteur du projet d’une prime complémentaire qui vient s’ajouter au montant de la subvention déjà allouée.

Après un lancement en région à Laniscat (Côtes-d’Armor) autour de la restauration de la chapelle Notre-Dame de Rosquelfen, 1er dossier primé, c’est un lancement officiel en direction des « Bretons de Paris et d’ailleurs » et une invitation à devenir « Mécène de Bretagne » qui a eu lieu à la Maison de la Bretagne le 1er mars 2012.

En complément des aides qu’elle apporte déjà aux projets de conservation et de restauration, la Région a choisi de mettre en oeuvre un tout nouveau dispositif qui encourage et récompense la démarche de mobilisation locale. Sous forme de dons et souscriptions, autour d’un projet de restauration du patrimoine bâti ou maritime : le « Skoaz ouzh Skoaz » (« épaule contre épaule » en breton) encourage la mobilisation citoyenne, les campagnes solidaires de souscriptions publiques et le mécénat en faveur de la sauvegarde du patrimoine culturel.
(126 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de