Nouvel accord-cadre entre le ministère de la Culture et le CNRS

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

POLITIQUE – RECHERCHE

Un nouvel accord-cadre entre le ministère de la Culture et de la Communication et le CNRS a été signé le 15 mars 2012. Il prévoit des laboratoires de recherche communs et une collaboration renforcée sur la période 2012-2015 pour des programmes de recherche et une valorisation concertée des résultats

(Communiqué) Guillaume Boudy, Secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, et Alain Fuchs, Président du CNRS, ont signé, le jeudi 15 mars  2012, un nouvel accord-cadre entre les deux institutions pour la période 2012 – 2015. Cet accord prévoit une collaboration renforcée durant cette période avec la création de laboratoires communs et une valorisation concertée des résultats.

Cet accord quadriennal a pour objet de soutenir des coopérations scientifiques dans les différents champs d’action du ministère de la Culture et de la Communication. Elles concernent donc essentiellement le domaine des sciences de l’homme et de la société (archéologie, architecture, histoire, histoire de l’art et musicologie, histoire des sciences et techniques, ethnologie, linguistique…) et présentent un caractère largement pluridisciplinaire faisant appel aux sciences de l’information (recherche musicale) ou encore aux sciences physiques, chimiques, de l’environnement et de l’univers conservation des biens culturels).

Signé pour la première fois en 1992, l’accord entre le CNRS et le ministère de la Culture et de la Communication a évolué dans le temps : il s’est étendu progressivement à l’ensemble des domaines d’activité du ministère et a pris en compte les transformations du paysage national et européen de la recherche.

Deux aspects sont aujourd’hui au cœur du renouvellement de l’accord-cadre : le développement, en lien avec le schéma Licence-Master-Doctorat (LMD), des activités de recherche dans l’Enseignement supérieur Culture, notamment dans le domaine de l’architecture, des arts plastiques et du spectacle vivant la priorité donnée par les Etats membres de l’Union Européenne à la recherche sur le patrimoine culturel, via l’initiative de programmation conjointe « JPI Cultural heritage ».

La coordination de l’accord est assurée par un comité regroupant des représentants des directions générales du Ministère et des instituts du CNRS, en particulier l’INSHS, l’institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS. Son suivi et son secrétariat sont assurés par le département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie du secrétariat général du ministère de la Culture et de la Communication.

L’accord-cadre favorise une intégration au meilleur niveau de la recherche culturelle dans les dispositifs nationaux de la recherche, en encourageant l’émergence de nouvelles thématiques de recherche et en soutenant des équipes d’excellence. A titre d’exemple, deux équipements d’excellence (Idex) et onze laboratoires d’excellence (Labex) portés par des équipes en partenariats ont été retenus dans les récents appels à projets du programme des investissements d’avenir.

(51 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments