Le patrimoine religieux mobilise 74% des aides de la Fondation du Patrimoine

Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE RELIGIEUX – FONDATION DU PATRIMOINE

La sauvegarde du patrimoine religieux mobilise plus de 74% des interventions de Fondation du Patrimoine en faveur des projets publics. Entre 2002 et 2011, son action a permis de sauver près de 2 800 lieux de culte. En 2012, un fonds spécifique juif et protestant est doté

(Communiqué) La sauvegarde du patrimoine religieux fait partie intégrante des missions de la Fondation du Patrimoine et représente plus de 74% de ses interventions en faveur des projets publics.

La Fondation du Patrimoine apporte une aide aux porteurs de projets en organisant des souscriptions publiques qui mobilisent le mécénat populaire (particuliers et entreprises), et qui peuvent ensuite être abondées par des subventions. Sur la seule année 2011, 789 nouvelles souscriptions ont été lancées, dont plus de 580 concernent le patrimoine religieux. La prédominance de ce type d’action ne résulte pas d’un parti pris, mais bien de la demande des porteurs de projet, communes et associations.

Entre 2002 et 2011, la Fondation du Patrimoine a soutenu financièrement les travaux de sauvegarde de près de 2800 lieux de culte, majoritairement catholiques. Dans le souci de défendre et valoriser notre héritage culturel et spirituel dans toute sa diversité, la Fondation du Patrimoine réserve depuis 2005 un fonds spécifique aux patrimoines juif et protestant, qui a permis d’aider une soixantaine de projets.

De même que pour les autres types de patrimoine, ces subventions sont conditionnées à la réussite des souscriptions publiques. Deux comités d’orientation, composés d’éminentes personnalités des deux communautés, présidés par Dominique Léger, vice-président de la Fondation du Patrimoine, ont la charge d’examiner les projets qui leur sont soumis (ces projets sont des souscriptions identifiées par les délégations régionales de la Fondation). La dotation réservée en 2012 par la Fondation du Patrimoine est de 200 000 euros. Ce fonds est reconduit pour 3 ans.
Nota bene : les porteurs de projet intéressés par l’action de la Fondation du Patrimoine en faveur du patrimoine religieux devront contacter leur délégation régionale, dont les coordonnées sont disponibles sur le site internet www.fondation-patrimoine.org.

QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES

La majorité des porteurs de projets (80%) qui souhaitent restaurer leur patrimoine religieux sont des communes de moins de 2000 habitants (il est important de relever que près de la moitié de ces communes a une population inférieure à 500 habitants).

70% des monuments restaurés ne sont pas protégés (ni inscrits, ni classés au titre des Monuments historiques). Les églises sont les monuments les plus soutenus (près de 60%). Viennent ensuite les chapelles (13%), les objets mobiliers (10%), les temples (1,5%), et les synagogues (0,4%). Les autres projets (16%) concernent les restaurations de cathédrales, abbayes, peintures murales, calvaires, etc.

Sur les 2800 souscriptions lancées en faveur de la sauvegarde du patrimoine religieux, 1420 étaient achevées fin 2011. Ces opérations terminées ont mobilisé plus de 14 millions d’euros de dons (soit une moyenne de 10 000 euros par projet).

SUBVENTIONS EN FAVEUR DU PATRIMOINE RELIGIEUX

Lorsque la souscription a atteint au minimum 5% du montant des travaux, la Fondation du Patrimoine peut l’abonder d’une subvention. Celle-ci est financée par différents fonds :

  • dotation versée par l’état au titre des successions vacantes,
  • partenariats conclus avec des collectivités territoriales (conseils régionaux, conseils généraux et intercommunalités),
  • mécénat de la Fondation Bettencourt (152 subventions accordées entre 2004 et 2011),
  • fonds pour les patrimoines juif et protestant.

Le montant moyen du soutien de la Fondation (souscription plus subvention) représente environ 20 % du coût des travaux.

COMITÉS D’ORIENTATION EN FAVEUR DES PATRIMOINES JUIF ET PROTESTANT

Comité d’orientation pour la sauvegarde du patrimoine juif présidé par Dominique Léger, vice-président de la Fondation du Patrimoine :

  • Serge KLARSFELD (président des Fils et Filles des Déportés Juifs de France),
  • Jean-Pierre LAMBERT (vice-président de la Journée Européenne de la Culture et des Patrimoines Juif-France),
  • Max POLONOVSKI (conservateur en Chef du Patrimoine),
  • Richard PRASQUIER (président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France),
  • Hans GUGGENBUHL,
  • Tristan d’ALBIS (conseiller du président à la Fondation du Patrimoine)

Comité d’orientation pour la sauvegarde du patrimoine protestant présidé par Dominique Léger, vice-président de la Fondation du Patrimoine :

  • Antoine DURRLEMAN, (président de la Chambre Sociale),
  • Jean-Thierry du PASQUIER (président de la Société d’Histoire du Protestantisme Français),
  • Yves PARREND (secrétaire général de la Fédération Protestante de France),
  • Hans GUGGENBUHL,
  • Tristan d’ALBIS (conseiller du président à la Fondation du Patrimoine)

En savoir plus sur la Fondation du patrimoine 

Commentaires via facebbok
(161 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz