Revue de presse du patrimoine Août 2012

Partagez l'information

 REVUE DE PRESSE

Polémiques La Rochepot (Cote d’Or) : château à vendre (11 août 2012) ; L’« Hermione », un nom sous le vent des critiques (20 août 2012)

Un Chinois s’offre le château de Gevrey-Chambertin (23 août 2012) ; Château de Gevrey-Chambertin : la Safer n’avait pas réussi à préempter (23 août 2012)

Politique Aurélie Filippetti, un ministre plutôt populaire (8 aout 2012) ; Les journalistes de Point de Vue privilégiés par Frédéric Mitterrand (9 aout 2012) ; L’escalier de la BnF toujours gravement menacé (10 août 2012) ; Il n’y a plus d’argent pour les vieilles pierres (10 août 2012) ; Les mesures fiscales de François Hollande : une menace mortelle pour le patrimoine historique (24 août 2012) ; Maison de l’histoire de France: abandon du projet voulu par Sarkozy (25 août 2012)

Archéologie Avec l’archéologie le passé peut créer des emplois (1 août 2012) ; L’abbaye de Nanteuil livre de nouveaux secrets (3 aout 2012) ; Qui étaient vraiment nos ancêtres ? (8 aout 2012) ; Découverte du plus ancien Homme moderne asiatique (23 août 2012) ; Strasbourg : des fouilles mettent au jour des peintures murales d’une légion romaine (29 août 2012) ; Archéologie préventive : un compromis est toujours possible (31 août 2012)

Châteaux et belles demeures Le château de Saint-Cloud ressuscité le temps d’une nuit (26 aout 2012) ; Un chateau sous haute surveillance (6 aout 2012) ; À Montanges, toute une famille fait revivre le château (9 août 2012) ; Montmirail (Sarthe) Le château est à vendre (9 août 2012) ; Meursault : le château sort de sa torpeur (9 août 2012) ; Alpes-de-Haute-Provence Le château de Mison renaît de ses ruines (13 août 2012) ; 50 ans d’amour pour les ruines du château de Miolans (15 août 2012) ; Cézan Le château sera restauré (16 août 2012) ; Château médiéval cherche des mécènes (21 août 2012) ; Le château de Cercamp, voyage au coeur d’une résurrection (23 août 2012) ; Le château de Saint-Cloud ressuscité le temps d’une nuit (26 aout 2012)

Classements Les plages de Normandie bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco ? (2 aout 2012) ; Les plages du débarquement devront patienter pour entrer au patrimoine mondial (3 aout 2012) ; Classement à l’Unesco : un argument touristique (17 aout 2012) ; Le patrimoine de l’astronomie fait son apparition à l’Unesco (24 août 2012)

Economie/Fiscalité Nouveautés pour le dispositif Malraux (28 août 2012)

Education Cahors. Le patrimoine expliqué aux enfants de 6 à 12 ans (10 août 2012) ; Lautrec. Archéologie : les jeunes déblayent une cave (20 aout 2012) ; Les mômes vont à Cassinomagus pour fouiller la terre (24 aout 2012)

Insolite Gironde Un château en kit et amovible (22 aout 2012) ; La Tour Eiffel estimée à 434 milliards d’euros ! (24 août 2012) ; François Ier est peut-être leur lointain parent (27 août 2012)

Localement Lavaur. La ville fait l’inventaire du patrimoine (10 août 2012 ) ; Saint-Nazaire Rencontre historique devant le Mémorial (23 août 2012)

Patrimoine hospitalier Les 1001 vies de l’Hotel Dieu de Lyon (16 août 2012)

Patrimoine industriel Monument historique, la centrale énergie de la Manufacture française d’Armes et cycles obtient le label PassivHaus (31 août 2012)

Patrimoine religieux Dans l’Orne, l’ancienne église est devenue mairie… et salle des fêtes (1 août 2012) ; Lorraine Des livres anciens par milliers (2 août 2012) ; Reims Un travail de fourmi à vingt mètres de hauteur (7 août 2012) ;  Noyon Une cathédrale primitive qui fascine les chercheurs (10 août 2012) ; Bernède (Gers) Sauver l’église en péril (12 août 2012) ; PARAY-LE-MONIAL Un nouveau bâtiment classé « Monument Historique » (14 août 2012) ; Le patrimoine mal-aimé des églises des Trente Glorieuses (16 août 2012) ; Lussas-et-Nontronneau De jeunes bénévoles restaurent l’église (29 aout 2012)

Belgique Vous avez dit « Patrimoine » ? (27 août 2012)

Tourisme Patrimoine touristique en baisse (23 août 2012) ; Alpes Maritimes : l’accès à la Vallée des Merveilles bientôt réglementé (24 aout 2012)

31

Monument historique, la centrale énergie de la Manufacture française d’Armes et cycles obtient le label PassivHaus partenaires-eurpoeen.fr 31 août 2012

La manufacture française d’Armes et de cycles de Saint-Étienne a été rénovée en vue d’obtenir le label PassivHaus L’objectif des porteurs du projet était clair : rénover le bâtiment, mais pas seulement, ils souhaitaient effectuer des travaux importants en vue d’obtenir le label PassivHaus.Cette certification garantit que le bâtiment offre une économie énergétique conséquente de -90 % par rapport à une construction traditionnelle. Ancienne de plus d’un siècle, classée Monument Historique depuis décembre 2002, la centrale énergie de la Manufacture française d’Armes et cycles a été conçue par Léon Lamaizière. Située 53 cours Fauriel dans le centre-ville de Saint-Étienne, ce monument abritait jadis la chaufferie de Manufrance. Par la suite, elle fut reprise par l’Atelier d’architecture Rivat qui la dédia à des espaces administratifs et de production de services suite et photo

Archéologie préventive : un compromis est toujours possible Localtis.info 31 août 2012

Les relations parfois tendues entre les élus locaux, les aménageurs et les acteurs de l’archéologie préventive ne doivent pas faire oublier que les découvertes effectuées pendant les fouilles préventives se concluent souvent par un compromis satisfaisant – plus ou moins – les différentes parties. L’histoire des fouilles de la rue de La Courtine, à Limoges, en est un bon exemple. suite

29

Strasbourg : des fouilles mettent au jour des peintures murales d’une légion romaine L’Alsace 29 août 2012

Des fouilles menées au pied de la cathédrale de Strasbourg ont permis de mettre au jour des peintures murales «d’une grande qualité» issues d’un camp romain installé dans les années 90 de notre ère, ont expliqué mercredi les responsables de ces recherches archéologiques. L’équipe de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a trouvé, dans une petite tranchée profonde de 3 mètres, plusieurs murs d’un secteur qui avait abrité les maisons de tribuns et de centurions de la VIIIe légion Auguste. suite et photo

Lussas-et-Nontronneau De jeunes bénévoles restaurent l’église Sud Ouest 29 aout 2012

Tous les ans, à Lussas-et-Nontronneau, des jeunes viennent restaurer l’ancienne église Sainte-Radegonde, au lieu-dit Fontroubade. Du XIIe siècle, elle fut abandonnée et donc réduite à l’état de ruine. C’est un vaste chantier qui a été entrepris par l’équipe qui a pour objectif de stabiliser cette ruine et de faire en sorte qu’elle ne se dégrade pas davantage. suite et photo

28

Nouveautés pour le dispositif Malraux Lyon Pôle Immo 28 août 2012

Un  récent décret a précisé l’ensemble des pièces à fournir chaque année à l’occasion de la déclaration de revenus dans le cadre de la réduction d’impôts Malraux. Un décret portant sur la Loi Malraux a été publié le 23 août dernier. Elle s’applique aux personnes physiques, certaines sociétés de personnes non soumises à l’impôt sur les sociétés, telles que les sociétés civiles immobilières de gestion et les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). suite

27

François Ier est peut-être leur lointain parent La Charente Libre 27 août 2012

Une famille affirme sa parenté avec François Ier. Elle souhaite que ce lien soit prouvé. Et demande une analyse ADN des ossements des aïeux du roi découverts à la cathédrale d’Angoulême. C’est la conséquence inattendue d’une découverte extraordinaire. Six mois après la mise au jour des ossements des grands-parents et du père de François Ier dans les entrailles de la cathédrale d’Angoulême, une septuagénaire de la Manche, férue de généalogie, demande que l’ADN des squelettes retrouvés soit comparé à celui de ses enfants. Thérèse Bosquet en est persuadée, Jean-Gilles et Jean-Rémy Brignon, ses deux fils, sont les parents directs du premier des Valois, l’homme de la bataille de Marignan. Elle a écrit à Monseigneur Dagens, l’évêque d’Angoulême, pour le prier de l’épauler dans sa requête. «Mes enfants, par leur père, sont affiliés aux illustres personnages que sont François Ier, Jean d’Orléans et Charles d’Orléans et sont d’accord pour une analyse d’ADN», certifie la dame dans sa missive, adressée aussi au docteur Sauquet, celui qui, en marge des travaux de rénovation de la cathédrale, a découvert, il y a neuf mois, une petite cassette en plomb rassemblant les restes des Valois. Thérèse Bosquet ne s’appuie pas sur une simple intuition. Elle se base sur des recherches, attestée par des historiens. Suite et photo

Vous avez dit « Patrimoine » ? belgicatho 27 août 2012

Le patrimoine sera à l’honneur les 8 et 9 septembre prochains. On ne peut que se réjouir de l’intérêt qui se manifeste à l’égard de ce que les générations précédentes nous ont transmis. Mais l’on peut s’interroger, dans le même temps, sur la dégradation d’une part importante de ce patrimoine, en particulier le patrimoine religieux. Dans la foulée du mouvement réformateur des années soixante, on a relégué et parfois même détruit tout ce qui ne « servait » plus : bancs de communion, chaires de vérité, statues de saints tombés en désaffection, livres et ornements liturgiques de l’avant-concile, etc. L’histoire et l’inventaire de cette vague iconoclaste restent à écrire. Actuellement, avec la chute de la fréquentation religieuse et la propagation d’une culture indifférente sinon hostile à l’égard du christianisme, de nombreux édifices sont menacés. Des vitraux démontés sommeillent dans des caisses dans l’espoir souvent illusoire d’une restauration. Il faut bien reconnaître que l’absence de formation, de sens esthétique, ou simplement de souci à l’égard du patrimoine dont font preuve de nombreux ecclésiastiques ne fait qu’aggraver la situation. suite

26

Le château de Saint-Cloud ressuscité le temps d’une nuit Le Parisien 26 aout 2012

Comme par magie, l’ancien château du Domaine national de Saint-Cloud, détruit en 1870 par un incendie, est soudain réapparu. Le temps d’une exposition-installation du photographe Clément Briend, « Légendes », pour célébrer les 10 ans du festival Rock en Seine qui s’achève ce soir.  suite et photo

25

Maison de l’histoire de France : abandon du projet voulu par Sarkozy AFP 25 août 2012

Il s’agit « d’un projet extrêmement coûteux » de 80 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 7 millions déjà dépensés pour l’avant-projet, a déclaré vendredi soir sur France Inter Aurélie Filippetti. « On s’oriente sur une formule plus souple, sur une mise en réseaux de nos musées d’histoire à travers un organe pilote incarné par un site internet« , a ajouté la ministre. La Maison de l’histoire de France, voulue par Nicolas Sarkozy mais critiquée par plusieurs historiens, est depuis le 1er janvier 2012 un établissement public, présidé par Maryvonne de Saint-Pulgent. L’ancien chef de l’Etat avait choisi en septembre 2010 de l’installer sur le site parisien des Archives nationales, dans le Marais, en cours de déménagement partiel. Ce projet avait provoqué la colère des personnels des Archives qui avaient déclenché une grève puis une occupation des locaux. L’idée de Nicolas Sarkozy était de l’ouvrir au public en 2015. Suite

24

Les mesures fiscales de François Hollande : une menace mortelle pour le patrimoine historique La Tribune de l’Art 24 août 2012

(…) … les mesures, avouées ou non, que le gouvernement de François Hollande prépare dans la loi de finances 2013, auront des conséquences désastreuses pour les monuments historiques et les musées sans que cela semble émouvoir quiconque.
François Hollande a en effet décidé, tout seul, à la surprise même de ses conseillers, de créer une tranche d’imposition à 75% au-dessus de 1 million d’euros de revenus par an. Une mesure dont d’autres que nous ont dénoncé l’aspect idéologique (le Président de tous les Français avait affirmé en son temps « haïr les riches ») et confiscatoire (surtout si l’on y rajoute la CSG et l’ISF qui font passer le taux à plus de 100%).
Nous aimerions donc que le Président de la République nous explique, alors que l’État a de moins en moins de moyens et de volonté pour entretenir le patrimoine historique qui, au juste, va pouvoir désormais s’en charger. François Hollande, il est vrai, selon le témoignage direct de plusieurs personnes l’ayant côtoyé autrefois, ne s’intéresse aucunement à l’art ni au patrimoine, peut-être encore moins, si cela est possible que Nicolas Sarkozy. Comment pourrait-il se douter des moyens dont il faut disposer pour acquérir, restaurer et entretenir les châteaux et monuments historiques privés qui font une partie des richesses de la France ? Beaucoup des riches que déteste François Hollande dépensent leur argent et une grande partie de leur temps à sauver, pour le bénéfice de tous, des édifices que l’État dans son impéritie aurait depuis longtemps laissé s’écrouler. Nous aimerions savoir également comment les Trésors Nationaux, œuvres d’art les plus importantes qui coûtent plusieurs centaines de milliers, parfois plusieurs millions d’euros, et dont on sait qu’elles quittent déjà, et depuis des années, le territoire français, pourront trouver acquéreur en France. suite

 

Le patrimoine de l’astronomie fait son apparition à l’Unesco  Le Point.fr 24 août 2012

L’Union astronomique internationale met en ligne une base de données visant à défendre un patrimoine « à la fois antique et moderne ». Observatoires britannique ou français, cercle de pierres de Stonehenge, temple égyptien ou vestiges préhistoriques ont fait leur apparition vendredi sur une liste « du patrimoine de l’astronomie » soutenue par l’Unesco. Le site www.astronomicalheritage.net, lancé à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Union astronomique internationale (UAI) à Pékin, se présente comme une base de données, d’études et un lieu de discussions sur les sites liés à l’astronomie de par le monde, explique l’organisation dans un communiqué. suite

Les mômes vont à Cassinomagus pour fouiller la terre La Charente Libre 24 aout 2012

Jusqu’à mi-septembre, les enfants sont sensibilisés à l’histoire du parc archéologique de Chassenon à travers des ateliers pédagogiques. À partir de la reconstitution d’un sol archéologique, l’apprenti chercheur expérimente les techniques de fouilles et formule sa propre hypothèse en fonction des objets trouvés. Comme de vrais archéologues, avec les mêmes outils, petite pioche et pelle et les mêmes procédés que leurs aînés, les mômes grattent, se mettent les mains dans la terre et recherchent méticuleusement les objets cachés pour l’occasion par les spécialistes du parc suite

Alpes Maritimes : l’accès à la Vallée des Merveilles bientôt réglementé Tourmag.com 24 aout 2012

Le Parc National du Mercantour souhaite déléguer l’accueil, l’information et l’accompagnement motorisé et pédestre du public sur le site des gravures rupestres des vallées des Merveilles et de Fontanalbe à plus de 2000 m d’altitude. suite

La Tour Eiffel estimée à 434 milliards d’euros ! Le Moniteur 24 août 2012

Le monument le plus visité…et le plus « bankable » du monde. C’est le chiffre qui ressort d’une très sérieuse étude de la Chambre de commerce de Monza et Brianza, en Italie. suite

23

Patrimoine touristique en baisse Citizen Kan 23 août 2012

Le patrimoine touristique, au sens des trésors de la France pour le tourisme, n’est pas en baisse. En revanche, le patrimoine économique rapporté par le tourisme était en baisse en juillet. A la mi-août, le cabinet Protourisme constatait une baisse de 5% des nuitées. Il est un élément de perte de patrimoine que les professionnels du tourisme, comme les agriculteurs, ne contrôlent pas. Il s’agit du mauvais temps. Il faut bien apprendre à faire avec. Quant à l’autre élement, la crise, le contrôle-t-il plus? C’est discutable. Le mois de juillet a dans l’ensemble été “pourri”. Août va-t-il rattraper la saison ? Protourisme ne donne pas de prévisions pour l’ensemble de la saison 2012 mais parle d’un mois d’août “bon voire très bon” et juge que septembre s’annonce “encourageant”. Le patrimoine des professionnels du tourisme pourraient donc voir leur chambre remplies y compris pour l’été indien, de plus en plus à la mode. suite

Découverte du plus ancien Homme moderne asiatique Infos Chalons 23 août 2012Une équipe de recherche internationale, co-dirigée par Fabrice Demeter, chercheur au Muséum national d’Histoire naturelle  a mis au jour le crâne du plus ancien Homme moderne asiatique connu. Cette découverte exceptionnelle confirme l’ancienneté de la présence de l’Homme moderne en Asie au-delà de 60 000 ans et vient d’être publiée dans la revue PNAS du 20 août 2012 . Le fossile original sera présenté à Paris fin septembre lors d’une conférence de presse au Muséum national d’Histoire naturelle. suite et photos

Rencontre historique devant le Mémorial Ouest France 23 août 2012

« C’est vraiment merveilleux, je suis très ému ». Sur le front de mer, Leverett Miller contemple le Mémorial Américain avec fierté. Petit-fils de Gertrude Vanderbilt Whitney, sculptrice de la première version de l’oeuvre, c’est la première fois qu’il se rend à Saint-Nazaire. L’association du Mémorial Américain de Saint-Nazaire l’a invité à découvrir le monument, reconstruit en 1989, symbole de la présence américaine dans la ville durant la première guerre mondiale. suite et photo

Un Chinois s’offre le château de Gevrey-Chambertin Les Echos 23 août 2012

Le chateau datant du XII e siècle et ses deux hectares de vignes ont été vendus pour environ 8 millions d’euros. C’était paraît-il le vin préféré de Napoléon, mais il suscite maintenant des convoitises jusqu’en Chine. Un investisseur chinois a racheté au printemps dernier le plus vieux château de Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or), datant du XII e siècle, et les vignes qui l’environnent, pour 8 millions d’euros environ, selon l’AFP. « Une belle appellation, mais un prix absolument pas justifié », explique Jean-Michel Guillon, président du Syndicat viticole de Gevrey-Chambertin, qui avait fait partie d’une offre collective sur des bases de prix beaucoup plus basses. « Cela valait sans doute 3,5 ou 4 millions, mais pas plus », indiquait-il hier soir aux « Echos». Le château appartenait à une même famille, comptant sept ayants droit, vendeurs depuis un certain temps. Un signe en tout cas que les Chinois sont prêts à mettre le prix, et jugent plus l’adresse que la qualité intrinsèque des vignes. suite et photo

Château de Gevrey-Chambertin vendu à un Chinois: la Safer n’avait pas réussi à préempter le parisien 23 août 2012

La Safer de Côte-d’Or, systématiquement informée des ventes et qui dispose d’un droit de préemption, n’avait pas réussi à contrer la vente du château de Gevrey-Chambertin à un Chinois pour la somme record de 8 millions d’euros, a expliqué jeudi son directeur. « On a su que le château de Gevrey-Chambertin était à vendre, on a essayé d’approcher à l’amiable ce dossier. Dès le départ on était sur des valeurs qui ne correspondaient pas à notre expertise, sa valeur était de 3 à 3,5 millions d’euros alors qu’il était annoncé d’emblée à 6 et 7 millions d’euros, soit le double du prix de la valeur réelle », a expliqué jeudi à l’AFP Daniel Caron, directeur départemental de la Safer Bourgogne/Franche-Comté. suite

Le château de Cercamp, voyage au coeur d’une résurrection La Voix du Nord 23 août 2012

D’une saisissante beauté, le château de Cercamp allait nous réserver tellement plus qu’un plaisir esthétique : l’histoire, en cours, d’une longue, difficile et exaltante renaissance, passionnément contée par celui qui l’a récemment racheté pour le sauver, Serge Dufour. suite et photo

22

Gironde Un château en kit et amovible LaVieImmo.com 22 aout 2012

Afin de laisser la place à un futur centre commercial et à un giratoire, un château de Libourne, en Gironde, sera entièrement mis en pièce, puis reconstruit ailleurs… Rien ne semble arrêter un promoteur immobilier déterminé, pas même la présence d’un lieu de patrimoine sur son potentiel lieu de chantier. Impossible de démolir un édifice chargé d’histoire et apprécié des riverains ? Plusieurs solutions existent, dont la plus simple est de déplacer tout bonnement le bâtiment. Cela peut sembler un peu fou, mais c’est bel et bien ce qu’a choisi de faire la Société civile immobilière Dagueys 3 sur un chantier à Libourne, comme nous le relate ce matin le quotidien Sud Ouest. Suite

21

Château médiéval cherche des mécènes L’Alsace 21 août 2012

La ville de Ferrette investit chaque année près de 18 000 euros dans l’entretien de son « cher » château médiéval. Un coût non négligeable pour une commune de 980 habitants qui pourrait encore augmenter dans les deux années à venir. Une commission a été créée pour trouver de nouveaux financements. suite et photo

20

Rochefort

L’« Hermione », un nom sous le vent des critiques Sud ouest 20 août 2012

Selon certains, le nom sculpté sur le tableau arrière de la frégate ne respecte pas la tradition et la vérité historique. Depuis quelques jours, des remous agitent les bords de la Charente. C’est même une tempête de griefs qui souffle sur l’« Hermione ». Loin d’être une première, le chantier est noyé sous les remontrances de ceux qui considèrent que la vérité historique est bafouée. Nouvel objet de controverse : la sculpture sur le tableau arrière. Il y est écrit « L’Hermione », avec l’article défini. Pour certains, ce « L’» est de trop. Il va à l’encontre de la tradition dans le monde maritime. Des remarques prenant souvent comme exemple le « Belem », sur lequel il n’est écrit que… « Belem » ! suite et photo

Lautrec. Archéologie : les jeunes déblayent une cave La dépêche du Midi 20 aout 2012

Depuis plusieurs années, la communauté des communes du lautrecois, la mairie de Lautrec et l’association archéologique (Gerahl) proposent à des adolescents un chantier d’utilité publique. Et celui-ci a généralement trait à l’archéologie, d’où l’encadrement du Gerahl. L’an dernier ils avaient mis à jour une batterie de silos dans les fondations d’une ancienne demeure. L’année d’avant ils ont travaillé à la réfection d’un vieux lavoir. Cet été Jacques Mathieu, président du Gerahl, a choisi de nettoyer l’ancienne cave du couvent des Bénédictines (bâtiment de la mairie). suite

17

Classement à l’Unesco : un argument touristique la Nouvelle République 17 aout 2012

Reçu en 2000, le label Unesco (*) Val de Loire concerne 164 communes entre Sully-sur-Loire (Loiret) et Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire). En Indre-et-Loire, 53 communes sont sur le territoire officiel du Val de Loire, autant de municipalités qui peuvent mettre en avant l’appellation dans leurs campagnes touristiques. A la mairie de Luynes, on met en avant la classification du Val de Loire : « Ça bénéficie beaucoup au tourisme vert, car les gens savent qu’ici, le patrimoine et la nature sont préservés. » Les plus sensibles au label Unesco ? Le public étranger. « Cela fonctionne bien sur la clientèle lointaine, à fort pouvoir d’achat. Ça parle beaucoup aux Américains par exemple », analyse Virginie Rivain, responsable du développement à l’office du tourisme de Tours-Val de Touraine. Elle poursuit : « Cela crédibilise notre offre touristique, c’est bon pour l’image de la région. » suite

16

Le patrimoine mal-aimé des églises des Trente Glorieuses La Croix 16 août 2012

Contre les idées reçues, une exposition à Nancy démontre le foisonnement architectural qui a présidé à la construction des églises de Meurthe-et-Moselle. Elles sont méconnues, voire méprisées. Les églises construites pendant les années 1950 et 1960 ne sont souvent perçues que comme des amas de béton, sans histoire ni âme. À Vandœuvre-lès-Nancy, la vente promise de l’une d’entre elles à un fast-food a incité l’architecte des bâtiments de France de Meurthe-et-Moselle, choqué, à les réhabiliter. suite et photo

Les 1001 vies de l’Hotel Dieu de Lyon La tribune de Lyon 16 août 2012

C’est le chef-d’œuvre de l’architecte Soufflot, et un des bâtiments auquel les Lyonnais sont le plus attachés. Avant de devenir le plus grand projet de réhabilitation de France, l’Hôtel-Dieu a pourtant connu une histoire rocambolesque depuis le XIIe siècle. Reportage dans les coulisses…. suite et photo

Cézan Le château sera restauré Sud Ouest 16 août 2012

Ce village est une ancienne enceinte fortifiée, composée notamment d’un château féodal de type gascon dont la construction remonterait au XIVe siècle. Malgré que cet édifice ait su traverser fièrement les âges pour être encore debout à notre époque, son état de conservation s’est récemment aggravé avec l’effondrement d’une partie de sa toiture au mois de juin 2011. Sa fragilité en a donc été accentuée et des travaux primordiaux de sauvegarde apparaissaient indispensables afin d’éviter la disparition progressive de ce château à l’intérêt historique et architectural reconnu. suite

15

50 ans d’amour pour les ruines du château de Miolans Le dauphiné Libéré 15 août 2012

Le château de Miolans est entré dans la famille Guiter en 1869 et ne l’a plus quitté depuis. Un coup de cœur pour ces ruines datant du XII e au XV e siècle. Perché à 550 mètres d’altitude, accroché au flanc de l’Arclusaz, le site est unique : il domine la Combe de Savoie, la Maurienne et la vallée du Gelon. “Stéphane est l’âme de cet endroit”, résume son père, Christian Dor, devenu châtelain en épousant une Guiter en 1958. Châtelain, un mot qu’il n’apprécie pas. “Ça veut dire quoi ? Je ne me sens pas châtelain mais dépositaire d’un site qu’on se doit d’entretenir pour le faire partager au public.” La partie habitable, à l’abri des regards des 15 000 à 20 000 visiteurs annuels, est un peu délaissée côté rénovation, au profit des ruines. “On peut y vivre d’avril à novembre, si on est résistant”, sourit Christian Dor. “On a passé Noël ici il y a trois ans et je me souviendrais toujours combien on a eu froid !” suite et photos

14

PARAY-LE-MONIAL Un nouveau bâtiment classé « Monument Historique » Le Journal de Saône-et-Loire 14 août 2012

Le maire de Paray-le-Monial, Jean-Marc Nesme, a annoncé, avec une légitime fierté, qu’un nouveau bâtiment parodien vient d’être inscrit sur la liste nationale des Monuments Historiques : la chapelle de la Colombière. La cité du Sacré-cœur compte ainsi quatre sites Monuments Historiques protégés : la façade de l’Hôtel de ville, la tour Saint-Nicolas, la basilique et désormais la chapelle saint Claude la Colombière. suite et photo

13

Alpes-de-Haute-Provence Le château de Mison renaît de ses ruines Alpes 1 13 août 2012

Un château fort médiéval s’apprête à dominer le Buëch et la Méouge. Situé entre Laragne et Sisteron, le château de Mison est en train de renaître de ses ruines. Soucieuse de son patrimoine, la commune a lancé en 2006 une opération de consolidation du château qui devrait retrouver sa splendeur d’autrefois. Les 2/3 tiers ont déjà été effectués. La dernière tranche des travaux se déroulera à l’automne 2012 et au printemps 2013. Le site offre un panorama unique : « Le but de ces travaux est de donner l’envie aux visiteurs de découvrir ce lieu exceptionnel, explique Benoît Malga, adjoint délégué à l’environnement de la ville de Mison. C’est une vue imprenable sur le Buëch et l’entrée de la Méouge, on voit jusqu’à Sisteron et au nord jusqu’aux Alpes qui dominent Gap ». La réalisation des travaux ont été rendus difficiles car il n’existe aucune représentation du château médiéval. suite

12

Bernède (Gers) Sauver l’église en péril la dépêche du Midi 12 août 2012

Bernède, du gascon «Berne, vergnes», aulnes, se situe sur les coteaux de la rive droite du Lees entre l’Adour et le Lees. Très ancienne, l’église était administrée par l’archiprêtre de Corneillan. (…)Le temps, les intempéries ont petit à petit eu raison de la toiture et 100 000€ de travaux s’imposent pour «mettre hors d’eau ce précieux patrimoine». Ce montant est élevé et la commune ne peut, à elle seule, faire face à de telles dépenses. C’est pourquoi des dossiers de demandes de subventions ont été déposés auprès de la région et du département. Une convention de souscription vient d’être signée entre la mairie, l’ASPEB (association de sauvegarde du patrimoine et de l’église de Bernède) créée en octobre 2011 et comptant une cinquantaine d’adhérents et la Fondation du patrimoine… suite

11

La Rochepot : château à vendre France 3 Bourgogne 11 août 2012

Le château de la Rochepot est à vendre. L’annonce de cette vente, parue sur un site internet, a créé l’émoi dans le village de Côte-d’Or. Dans le village de la Rochepot (Côte-d’Or), les habitants s’émeuvent de cette vente. Le château fait partie de leur vie et de leur histoire. Ils craignent que les acquéreurs fassent du monument une résidence secondaire fermée au public, qu’ils l’occupent trop peu au risque de le voir se dégrader ou qu’ils fassent des travaux qui nuisent à son esthétique suite, photo et vidéo

10

Il n’y a plus d’argent pour les vieilles pierres Courrier international 10 août 2012

Le patrimoine historique n’échappe pas à la cure d’austérité à laquelle sont soumis les pays européens, à commencer par ceux du Sud. C’est ici que se concentre une grande partie des monuments — et des coupes qui le concernent — avec des effets désastreux. suite

Cahors. Le patrimoine expliqué aux enfants de 6 à 12 ans La Dépêche du Midi 10 août 2012

Tous les mardis à 10h30 a lieu, à la maison du Patrimoine, une visite réservée aux enfants de 6 à 12 ans pour leur faire découvrir les portes baroques conservées dans le vieux Cahors. suite et photo

L’escalier de la BnF toujours gravement menacé La tribune de l’Art 10 août 2012

Il y a un peu plus de deux ans, nous écrivions que l’escalier de la BnF, dû à l’architecte Jean-Louis Pascal, serait « sans doute sauvé ». Dès que l’on touche au patrimoine, en tout cas, et qu’il est question du ministère de la Culture, il faut rester prudent. Car ce que Frédéric Mitterrand avait décidé de manière très informelle devant la mobilisation qui se faisait jour pour sauver cet ouvrage dont on rappelle qu’il est inscrit monument historique, le même Frédéric Mitterrand s’est empressé de l’annuler. Plusieurs personnes nous avaient alerté depuis déjà quelques mois : l’escalier, dont aucune décision officielle et définitive n’avait prévu la conservation, sera bien détruit si rien n’est fait par la nouvelle ministre.  suite et photo

Lavaur. La ville fait l’inventaire du patrimoine la dépêche du midi 10 août 2012

Le centre ancien de Lavaur possède un patrimoine reflétant les temps forts de son urbanisation. L’architecture témoigne de son passé et confère à la cité une identité forte, chère aux Vauréens, et reconnue par ses visiteurs. Dans ce cadre, la commune a souhaité la réalisation d’un inventaire, pour une meilleure connaissance du patrimoine architectural de la ville, public ou privé. L’opération de repérage est réalisée avec le concours du service de connaissance du patrimoine de la région Midi-Pyrénées, qui assure un soutien financier et scientifique.  suite et photo

Noyon Une cathédrale primitive qui fascine les chercheursLa Croix 10 août 2012Construite entre 1145 et 1170, la cathédrale de Noyon aide à comprendre la transition entre les styles roman et gothique suite payante

9

Les journalistes de Point de Vue privilégiés par Frédéric Mitterrand L’Express 9 août 2012

Le service de presse du ministère de la Culture s’est aperçu qu’au temps de Frédéric Mitterrand, les journalistes de Point de Vue étaient conviés à tous les évènements organisés par le cabinet. Un privilège aboli. suite

À Montanges, toute une famille fait revivre le château Le Dauphiné Libéré 9 août 2012

Les Proust osent à présent prononcer le mot “château” ou “maison forte”, c’est selon. Les anciens propriétaires, le nommaient “le bel objet”, pour minimiser l’ampleur de la chose… La bâtisse, cachée derrière des arbres centenaires, dans une combe sur les hauteurs du village, n’affiche pas les grands airs des plus fiers monuments. Pourtant, elle revient de loin, du XII e siècle exactement. Il fallait alors protéger Montanges, site clunisien, des invasions cisterciennes venant de Chézery… On dit que les “gens d’armes” s’y postaient. Le petit château féodal, en traversant dix siècles, aura connu des incendies, la peste, la guerre, la destruction, etc. Au cours de cette dernière décennie, il vient encore de renaître de ses cendres. Et ce, du seul fait d’une famille. De la volonté des Proust, parents et enfants, de gratter ses pierres jusqu’à ce qu’elles parlent. D’en faire un lieu de vie ouvert, « tout en la maintenant dans son jus », raconte Jacques Proust, architecte de profession. Secondé par leurs quatre enfants (dont trois sont dans l’architecture !), le couple s’est alors retroussé les manches. Ils ont fait appel à des artisans, mais ont aussi beaucoup œuvré. « On voulait utiliser certaines techniques de rénovation particulières. Et puis, il fallait diminuer le coût ! On a vendu des biens pour pouvoir se consacrer à ce projet. » suite et photos

Montmirail. Le château est à vendreL’Echo sarthois 9 août 2012À peine une semaine après les Journées médiévales l’annonce de la vente du château a fait l’effet d’une bombe mais pas pour tous, les habitants du village étaient visiblement tous au courant. À l’Office de tourisme on avoue que tout cela était un secret de polichinelle « tout le monde le savait, ça fait quatre ou cinq ans que les propriétaires parlaient de leurs difficultés, ils ne s’en cachent pas. » Les actuels propriétaires de cette demeure de 1 200m2 habitables le sont depuis 1994, c’est madame De Buffévent qui possède le bien qui appartient à sa famille, les De Fayet depuis une dizaine de générations, depuis la période post-Révolution Française. Dans la commune, les hypothèses pour expliquer la vente sont nombreuses, le coût de l’entretien et des impôts sont souvent évoqués mais selon un proche « le couple arrive à un certain âge et le bâtiment n’est pas très facile à habiter et aucun des enfants ne veut reprendre le bien à sa charge. » Voilà le nerf de la guerre, ce n’est pas le prix à l’achat qui pose problème mais bien le prix à long terme car« quand des travaux sont achevés à un endroit il faut commencer ailleurs. » C’est d’ailleurs pour les mêmes raisons qu’ « une vingtaine de châteaux sont en vente en Sarthe » d’après l’agence immobilière mayennaise « Le Nail » chargée de commercialiser la demeure depuis plus de deux mois. suite et photo

Meursault : le château sort de sa torpeur Le Bien Public 9 août 2012

Le château de Cîteaux a bien entamé sa mue. Prochainement, il ouvrira ses portes sur un complexe alliant hôtel, restaurants et 500 m² de spa. suite et photo

8

Aurélie Filippetti, un ministre plutôt populaire le Journal des Arts 8 aout 2012

Pas moins de 4 instituts de sondage mesurent la cote de popularité de la nouvelle ministre de la culture et de la communication qui bénéficie d’une image flatteuse. Alors que les instituts de sondage ne s’étaient intéressées à la cote de popularité de Christine Albanel que plusieurs mois après son entrée Rue de Valois, et qu’un seul institut mesurait l’image de Frédéric Mitterrand dès son arrivée au ministère, Aurélie Filippetti est «suivie » par au moins 4 baromètres (IFOP, TNS SOFRES, ViaVoice, Harris Interactive). La nouvelle ministre de la culture et de la communication bénéficie indéniablement d’un intérêt des médias, commanditaires de ces sondages, reflétant l’intérêt des Français pour cette jeune ministre séduisante et souriante. suite

Qui étaient vraiment nos ancêtres ? Nouvel Obs 8 aout 2012

Rendues obligatoires depuis dix ans, les fouilles archéologiques préalables à tous travaux d’aménagement révèlent des facettes inattendues de l’histoire de France. suite et photo

7

Reims Un travail de fourmi à vingt mètres de hauteur L’Union 7 août 2012

REIMS (Marne). Le sculpteur Léandro Berra retape Notre-Dame depuis près de trente ans. Il œuvre en Restauration de deux contreforts de la cathédrale de Reims ce moment sur deux des contreforts Nord du chevet de la cathédrale. Ce chantier devrait s’achever en fin d’année. suite et photo

6

Un chateau sous haute surveillance Zoom d’ici 6 aout 2012

Ici la Loire se fait accueillante comme pour se faire pardonner sa prime sauvagerie. Toute dessinée en arc de cercle, la plage est une invitation au repos. Sur les hauteurs, le bien nommé « Château de Beaufort » semble poser un regard indulgent sur des ébats colorés et bruyants. Pourtant, depuis quelques mois, lui-même fait l’objet de bien des regards et des commentaires. Le récent projet privé d’habitat contemporain qu’il abrite, ne fait pas l’unanimité, loin s’en faut. suite et photo

3

Les plages du débarquement devront patienter pour entrer au patrimoine mondial Le Monde.fr 3 aout 2012

Après le Mont Saint-Michel, les fortifications de Vauban et le Havre, la région Normandie a l’intention d’inscrire un autre de ses sites, les cinq plages du Débarquement de juin 1944, à la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Le projet, d’abord lancé par l’association Normandie Mémoire, qui ne s’occupe plus du dossier aujourd’hui, a été repris en main par la région Basse-Normandie et le Mémorial de Caen, via son directeur Stéphane Grimaldi. « Depuis deux ans, je travaille activement sur ce dossier », note Laurent Beauvais, président PS du conseil régional. Le rêve du président de la région, voir les plages classées pour 2014,  date du 70e anniversaire du Débarquement, ne pourra cependant pas être réalisé. « On ne sera pas prêts pour 2014″, reconnaît-t-il. « La première étape pour nous aujourd’hui, c’est l’intégration à la liste indicative de la France » – la liste des biens qu’un pays a l’intention de proposer pour inscription – explique Laurent Beauvais. Pour cela, le projet devra trouver des soutiens au plus haut niveau de l’Etat. « Le choix de mettre un dossier sur la liste, qui revient au ministère de la culture, se fait surtout sur des critères politiques », estime Alessandro Basalmo, chargé du suivi des dossiers de candidature au patrimoine mondial à l’Unesco. suite

L’abbaye de Nanteuil livre de nouveaux secrets La Charente Libre 3 aout 2012

Ce soir, le chantier refermera ses portes. Pour un an. «On a fait quinze jours de fouilles, c’est court. On avait imaginé un chantier de trois semaines, mais les financements ne l’ont pas permis.» (1) Pour autant, Jean-Luc Piat, le responsable du chantier de fouilles archéologiques qui se termine aujourd’hui à l’abbaye de Nanteuil-en-Vallée, ne fait pas grise mine. Loin de là. Car les découvertes effectuées permettent d’enrichir notablement la connaissance de cette abbaye dont la légende tenace persiste à dire qu’elle a été fondée sinon par Charlemagne, du moins à son époque. Ce que les fouilles ont déjà permis de vérifier. L’an passé, le dernier jour de recherches avait permis aux archéologues d’Hadès – une entreprise privée spécialisée dans l’archéologie dont le siège est à Balma, près de Toulouse – de mettre au jour un coffre de pierre contenant des ossements. «On a fait analyser ces ossements, indique Jean-Luc Piat. Il s’agit du squelette d’un homme de grande taille, sans doute autour de 1,90 mètre, âgé de 40 à 60 ans, en bonne santé de son vivant. Sans doute l’un des abbés fondateurs de l’abbaye.» suite et photo

2

Les plages de Normandie bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco ? France tv 2 aout 2012

Il leur faut le soutien « d’éminentes personnalités », rapporte Le Figaro. La Basse-Normandie accueille, jeudi 2 août à Caen, le gouverneur du Kentucky, Steve Beshear. L’occasion pour Laurent Beauvais, président de la région, d’évoquer son intention de faire classer les cinq plages du Débarquement du 6 juin 1944 au patrimoine de l’Unesco, à savoir Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword. Beashear, qui pourrait bientôt être nommé à la tête des gouverneurs des Etats-Unis, est susceptible de donner un coup de pouce à cette candidature qui exige un plan détaillé des actions qui vont être menées pour valoriser et préserver le site, ajoute le quotidien. Mais Laurent Beauvais n’est pas tout seul pour mener à bien le dossier. Lors d’une visite au Mémorial Caen-Normandie mercredi 6 juin, François Hollande s’est déclaré favorable à l’inscription des sites du Débarquement au patrimoine mondial. suite

Lorraine Des livres anciens par milliers Républicain Lorrain 2 août 2012

La bibliothèque de Saint-Mihiel, installée dans l’abbaye, possède une des plus riches collections de manuscrits et d’incunables bénédictins. Éclairée par le soleil étouffant de juillet, un des rares jours où il s’est montré, la bibliothèque bénédictine de Saint-Mihiel baigne dans la couleur miel de ses boiseries de bois blond. De part et d’autre de la grande salle de lecture longue de cinquante mètres, des linéaires de livres. « Près de 10 000», rapporte Philippe Martin, maire de la petite ville meusienne. Ce médecin connaît les lieux sur le bout des doigts et se bat pour le faire revivre. Aux XV e et XVI e siècles, Saint-Mihiel éclaire la vie intellectuelle du Barrois. Ligier Richier y naît et y travaille. Des bénédictins s’y sont établis depuis longtemps et leur abbaye prospère. Les religieux prient et étudient la théologie, l’histoire, mais aussi l’art et les mathématiques, les sciences. Et, naturellement, ils écrivent. De cette époque culturelle bénite, il subsiste à la bibliothèque des manuscrits anciens, comme le Graduel de Saint-Mihiel. Un volumineux ouvrage, dont les pages sont rehaussées d’enluminures, regroupe toutes les messes de l’abbaye. « Les pages de l’ouvrage sont en peau de veau mort-né », souligne Philippe Martin en les tournant. La bibliothèque compte soixante-quatorze manuscrits du IX e au XVI esiècle, quatre-vingt-six incunables (livres imprimés au XV e siècle), et mille cinq cents ouvrages du XVI e siècle. « Près de 6 000 livres portent l’ex-libris de l’abbaye ». Ce trésor explique que son fonds mérite son rang de seconde collection de livres anciens de France.  suite et photo

1

Avec l’archéologie le passé peut créer des emplois La Nouvelle République 1 août 2012

Parfois considérée comme une activité gênante ou trop scientifique, l’archéologie a pourtant des mérites. Dont celui de créer des emplois touristiques. L’archéologie fait le lien entre le passé et le présent. Elle extirpe du sous-sol des témoignages qui modifient l’image qu’on pouvait en avoir. Exemple à Bressuire où, en mai 2012, Laurent Villaverde, de l’Inrap (1), a découvert 450 traces attestant la présence de premiers Bressuirais au temps de Charlemagne sur le site de Villabé, non loin du centre hippique, au sud de la ville. suite

Dans l’Orne, l’ancienne église est devenue mairie… et salle des fêtes ouest France 1 août 2012

Elle en a eu des vies, la mairie des Aspres, près de L’Aigle ! Église seigneuriale, lieu de culte abandonné… Aujourd’hui mairie et salle polyvalente : on y danse et on y fait de la gym. suite et vidéo

Mardi 28 août 2012

Laisser un commentaire


EmailEmail